Frida Boccara

 
Frida Boccara
1940 - 1996
 

Chanteuse française qui remporta pour la France le Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson 1969 (à égalité avec 3 concurrentes) avec la chanson « Un jour, un enfant ». Autres chansons connues : « Les moulins de mon cœur » (1969), « Cent mille chansons » (1984), « Pour vivre ensemble » (1971).

Nationalité française Française, née le 29 octobre 1940 et morte le 1er août 1996

55 ans Morte à l'âge de 55 ans (de quoi ?).

Enterrée en France à Bagneux (Hauts-de-Seine).

Cimetière de Bagneux
Zoomez sa tombe

Biographie

Frida Boccara, née à Casablanca (Maroc) le 29 octobre 1940 et décédée à Paris le 1er août 1996, est une chanteuse issue d'une famille française du Maroc. Elle est inhumée au [[Cimetière Parisien de Bagneux|.

En 1969, elle obtient, à égalité avec trois autres concurrentes, le Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson qui se déroule à Madrid et où elle représente la France. Les trois autres lauréates sont Lulu pour le Royaume-Uni, Lenny Kuhr pour les Pays-Bas et Salomé pour l'Espagne.

La musique occupa une place importante dans la vie de Frida. Ses prédispositions artistiques et sa vocation se manifestent dès son enfance, ce qui ne dut pas paraître étrange à sa famille car l'un de ses frères était un acteur de théâtre et talentueux pianiste. Sa soeur Lina, qui est pianiste, a écrit un livre didactique qui permet aux enfants de s'initier à la musique.

Frida Boccara, jeune fille, assiste à Casablanca à un concert du groupe américain The Platters. Elle a l'occasion de s'entretenir avec leur manager, Buck Ram, qui, la voyant si enthousiaste, l'incite à étudier la musique.

Après le bac, elle quitte Casablanca et s'installe à Paris avec son frère et sa soeur où elle obtient une licence en lettres classiques. Elle s'inscrit au Petit Conservatoire de la chanson de Mireille et commence en même temps, en tant que soprano, l'étude du chant lyrique et forme un trio musical avec son frère et un ami du conservatoire.

Frida ressent très profondément son art et elle travaille toujours plus pour obtenir les meilleurs effets avec sa voix, sa diction et son interprétation.

En 1960, elle participe au festival de la Rose d'Or d'Antibes. En 1963, elle y interprète Aujourd'hui et, en 1964, Autrefois.

En 1961, elle crée Cherbourg avait raison, avec des paroles d'Eddy Marnay et de Jacques Larue, sur une musique de Guy Magenta. Elle en fait un grand succès qui sera repris par Michèle Arnaud la même année.

En 1964, au festival de Sanremo, elle émeut avec son interprétation du Dernier tram.

Elle participe à deux festivals de la chanson méditerranéenne. Lors de la cinquième édition, elle est finaliste avec sa chanson Méditerranéenne Skies (Ciel méditerranéen). À la sixième manifestation, elle se classe favorablement grâce à la qualité de son interprétation et se taille ainsi un beau succès personnel.

Ensuite, elle triomphe en obtenant le grand prix du premier festival de la chanson de Majorque. Son disque est distribué par le label Discos Belter qui détient l'exclusivité des enregistrements de Frida en Espagne. À l'époque, presque toutes les radios espagnoles diffusent ses chansons et l'émission télévisée Les Amis du lundi de la TVE donne à cette artiste l'occasion de démontrer une fois de plus, sur le petit écran, l'étendue de ses qualités artistiques.

En 1967, Frida Boccara participe à l'un des plus importants festivals classiques des pays de l'Est, celui de Sofia (Bulgarie).

En 1968, elle chante Cent mille chansons, un autre succès qui contribue à la rendre populaire auprès du grand public.

Mais c'est un an plus tard qu'elle obtient une renommée internationale en remportant pour la France le Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson à Madrid. Elle y interprète Un Jour, un enfant, une oeuvre du parolier Eddy Marnay et du compositeur Emil Stern. Cette chanson sera l'une des plus diffusées durant plusieurs semaines par les radios françaises. La même année, elle reçoit le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles-Cros pour son 33 tours Un Jour, un enfant dont l'auteur et coproducteur n'est autre qu'Eddy Marnay.

Après quelques disques avec plus de peine que de gloire, Frida Boccara disparaît du panorama musical français et ses nouvelles se font rares.

En 1996, on apprend que la chanteuse a des problèmes de santé. Le 1er août de la même année, à la suite d'une infection pulmonaire, elle meurt à Paris, à l'âge de 55 ans. Elle repose au cimetière juif de Bagneux, en banlieue parisienne.

Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Culture, a déclaré : « À la mémoire de Frida Boccara, authentique chanteuse populaire, qui porta pendant de nombreuses années la chanson française sur toutes les scènes du monde ».

Frida Boccara avait des dispositions pour les langues. En plus du français et de l'espagnol, elle parlait parfaitement le russe, le portugais, l'arabe et l'hébreu. Elle chanta en Australie, au Canada (au Québec où elle fut spécialement appréciée), en Amérique du Sud et en Russie où elle vendit plus d'un million de disques. Elle fut également très populaire aux Pays-Bas.

Elle était très attentive à sa religion et on respectait ses convictions lors de ses tournées mondiales.

En 1999, Yvon Chateignier publie une compilation de ses chansons. Ce disque posthume comprend ses plus grands succès, quelques-unes de ses adaptations de classiques, ainsi que des inédits comme la chanson du film Angélique marquise des anges et Un jour on vit qui donne le titre de cette compilation.

Frida Boccara interpréta des chansons de tous styles et notamment des adaptations d'oeuvres classiques. L'une de ses chansons, composée par sa soeur Lina, est dédiée à son fils "Tristan" qui se consacra également à la musique plus tard.

Marie Denise Pelletier publie, en septembre 2003 un album intitulé Les Mots de Marnay où elle reprend notamment les grands succès de Frida Boccara, sa muse (Cent mille chansons, Les Moulins de mon coeur, La Croix, l'étoile et le croissant, Berceuse pour Luciana et bien sûr Un jour, un enfant).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe de Frida Boccara ?

La position exacte de la tombe de Frida Boccara n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Frida Boccara ?

Cimetière de Bagneux
45 Avenue Marx Dormoy
92220 Bagneux
Hauts-de-Seine
France Drapeau francais

La tombe de Frida Boccara est au Cimetière de Bagneux, 45 Avenue Marx Dormoy, 92220 Bagneux, Hauts-de-Seine, France Drapeau francais.

Citations

Nous n'avons pas de citations de Frida Boccara pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Frida Boccara, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Sait-on qui est le père de Tristan Boccara, fils de Frida Boccara ? Répondu à 60%
4 Vedrines
Cent Mille Chansons Répondu à 0%
2 Titefourmi
Frida a disparu dans les couloirs du temps. Répondu à 0%
1 Max3

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Frida Boccara
  • Nom complet : --
  • Prénom : Frida
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Boccara
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 55 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Frida Boccara ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Frida Boccara, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
5 notes
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Frida Boccara est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Frida Boccara au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 5 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Je l'ai connue à l'Expo 67 à Montréal, et j'ai pu remarquer son humanisme.
Je l'ai connue à l'Expo 67 à Montréal, et j'ai pu contacter son humanisme.
Commentez - il y a 1 an
 A remporté l'eurovision en 1969
Grande chanteuse qui a remporté l'eurovision en 1969!!
Commentez - il y a 1 an
 Une immense interprète que la France n'honore pas assez.
Une immense interprète que la France n'honore pas assez. Semblant confirmer le proverbe, "Nul n'est prophète en son pays", Frida Boccara a croisé un succès retentissant dans certains pays de l'Est (Bulgarie, millionnaire du disque en Russie), aux Pays-Bas, en Amérique Latine... En dépit de tout cela, et malgré l'Eurovision (à l'époque où la qualité artistique était au rendez-vous...), même Paris ne lui a jamais ouvert en vedette l'Olympia ou Bobino : scandaleux ! Et aujourd'hui, ses CD n'encombrent jamais longtemps les bacs des disquaires ni les ondes radiophoniques... Aucun livre sur cette grande dame, aucun DVD reprenant l'un de ses nombreux concerts à l'étranger. Merci Frida Boccara, pour ce que vous avez chanté et avec quel talent et quelle émotion, toujours, sans omettre votre diction qui pourrait en remontrer à bien des "casseurs d'oreilles" d'aujourd'hui... Paix à vous, on ne vous oubliera pas. Je vous embrasse.
Commentez - il y a 1 an
5 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Frida Boccara ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 62395 Chanteuse extraordinaire! J'aimerais savoir qui a composé "Valdemosa" et où peut-on trouver les partitions?
Répondre - il y a 1 an
Donias Frida Boccara en 1970
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=vG57O5kFkv8

Frida Boccara - Un Jour, Un Enfant
Répondre - il y a 1 an
Donias Le 1er août 1996, à la suite d'une infection pulmonaire, Frida Boccara meurt à Paris, à l'âge de 55 ans. Frida Boccara est inhumée au cimetière parisien de Bagneux dans les Hauts-de-Seine. Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Culture, déclare : « À la mémoire de Frida Boccara, authentique chanteuse populaire, qui porta pendant de nombreuses années la chanson française sur toutes les scènes du monde ».
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Frida Boccara et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres chanteuse française

Portrait de Joelle Mogensen
 

Drapeau France 1953 - 1982
Française, 29 ans

Chanteuse française des années 1970-1980, membre du groupe de pop français "Il était une fois", connue pour sa chanson « J'ai encore rêvé d'elle » (1975, chantée avec Richard Dewitte).
Portrait de Edith Piaf
 

Drapeau France 1915 - 1963
Française, 47 ans

Chanteuse française célèbre dans le monde entier et symbolisant même la France dans certains pays, elle est à l'origine de nombreux succès devenus des classiques du répertoire de la chanson française comme « La Vie en rose » (1945), « Non, je ne regrette rien » (1956), « l'Hymne à l'amour » (1950), « Mon légionnaire » (1936), « La Foule » (1957), « Milord » (1959), « Mon Dieu » (1960) ou « L'Accordéoniste » (1940). Elle a inspiré de nombreux compositeurs et a été le mentor de jeunes artistes tels qu'Yves Montand, Charles Aznavour, Les Compagnons de la chanson, Georges Moustaki...
Portrait de Barbara
 

Drapeau France 1930 - 1997
Française, 67 ans

Chanteuse française, auteure-compositrice-interprète dont la poésie engagée, la beauté mélodique de ses compositions et la profondeur de l’émotion que dégageait sa voix lui assurèrent un public qui la suivit pendant 40 ans. Nombre de ses chansons sont devenues des classiques de la chanson française, notamment : « Une petite cantate » (1964), « Dis, quand reviendras-tu ? » (1964), « Nantes » (1963), « Göttingen » (1964), « La Dame brune » (1967), « L'Aigle noir » (1970), « Marienbad » (1973) ou encore « Ma plus belle histoire d'amour » (1966). Depuis 2010, le Prix Barbara récompense chaque année une jeune chanteuse francophone.
Portrait de Dalida
 

Drapeau France 1933 - 1987
Française, 54 ans

Chanteuse française célèbre mondialement via son répertoire regroupant environ 2 000 chansons interprétées dans nombreuses langues (italien, français, arabe égyptien, hébreu, anglais, espagnol, allemand, néerlandais, arabe libanais, grec, japonais) et ayant vendu 120 millions de disques de son vivant. Elle est (avec Édith Piaf) la chanteuse populaire française qui a le plus marqué le XXe siècle (sondage Ifop de 2001). Elle reçu le prix de l'Académie du disque français en 1975 pour sa chanson « Il venait d'avoir 18 ans ». D'autres chansons la rendirent célèbre : « Paroles Paroles », « Pour te dire je t'aime » ou « Gigi l'Amoroso ».
Portrait de Anne Vanderlove
 

Drapeau France 1943 - 2019
Française, 75 ans

Chanteuse française, connue pour « Ballade en novembre » (gros succès de 1967) et sa collaboration vocale à « La Mort d'Orion » (1970, de Gérard Manset). Elle était surnommée « la Joan Baez française » pour la poésie de ses textes et son engagement (Joan Baez est autrice-compositrice-interprète américaine de musique folk née en 1941).
Portrait de Marie-france Dufour
 

Drapeau France 1949 - 1990
Française, 41 ans

Chanteuse française de variétés connue pour ses chansons « Soleil » et « Il ne faut jamais sourire d'un enfant ». Elle représentera Monaco au Concours Eurovision 1973 avec la chanson « Un train qui part » et se classera 9 sur 17.

Autres points communs avec Frida Boccara