John Singleton

 
John Singleton
1968 - 2019
 

Réalisateur américain, 1er Noir nommé pour l’Oscar du meilleur réalisateur en 1992 avec « Boyz n the Hood » (drame), qu’il avait tourné à 22 ans, et qui a été une étape majeure dans l’histoire du cinéma afro-américain, avec sa distribution comprenant Angela Bassett, Laurence Fishburne, Cuba Gooding Jr et le rappeur Ice Cube.

Nationalité américaine Américain, né le 6 janvier 1968 et mort le 29 avril 2019

51 ans Mort victime d'un AVC (maladie) à l'âge de 51 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de John Singleton ?


Contribuez !

Biographie

John Singleton est un réalisateur, scénariste et producteur américain né le 6 janvier 1968 et mort le 29 avril 2019 à Los Angeles (Californie). Premier Noir nommé pour l’Oscar du meilleur réalisateur en 1992 avec « Boyz n the Hood » (drame), qu’il avait tourné à 22 ans, et qui a été une étape majeure dans l’histoire du cinéma afro-américain, avec sa distribution comprenant Angela Bassett, Laurence Fishburne, Cuba Gooding Jr et le rappeur Ice Cube.

John Daniel Singleton nait à Los Angeles le 6 janvier 1968.

Il fréquente le Pasadena City College puis fait ensuite ses études à l'école de cinéma de l'Université de Californie du Sud. Il en sortira lauréat de trois bourses d'écriture : le Jack Nicholson Award en 1989 et 1990 et le Robert Riskin Award en 1989.

À la fin de ses études, il rejoint la Creative Artists Agency et vend le script de Boyz N the Hood, qui revient sur les problèmes des jeunes d'un ghetto de Los Angeles. Il en sera également le réalisateur : en 1991, le film sort en salles avec notamment Laurence Fishburne, Cuba Gooding Jr. et le rappeur Ice Cube. Le film est un succès et Singleton devient la révélation de l’année. Il sera ainsi nommé aux Oscars du meilleur réalisateur et meilleur scénario original en 1992.

En 1992, il dirige Eddie Murphy dans le clip Remember the Time de Michael Jackson. Il tente ensuite de renouveler l'exploit de Boyz N the Hood en 1993 avec Poetic Justice, avec Janet Jackson et Tupac Shakur, puis avec Fièvre à Columbus University deux ans plus tard.

A la fin de la décennie, il réalise pour la première fois un film dont il n'a pas écrit le scénario. Sorti en 1997, Rosewood confronte Ving Rhames à Jon Voight et permet toujours à l'auteur de toujours parler de la question raciale. Les critiques sont excellentes.

Le réalisateur accepte donc de signer un véritable film de studio, le remake Shaft, où il dépoussière le personnage mythique de John Shaft, ici incarné par Samuel L. Jackson. Les critiques sont très bonnes. Le réalisateur revient ensuite au cinéma indépendant, signant en 2001 Baby Boy, pour lequel il dirige Tyrese Gibson dans le rôle principal d'un afro-américain de 20 ans qui est père de deux enfants de femmes différentes, interprétée par Tamara LaSeon Bass et Taraji P. Henson, mais vit toujours chez sa mère, âgée de 36 ans. Il apprend alors le sens des responsabilités, notamment aux côtés de son ami joué par Omar Gooding. Les critiques plébiscitent ce retour aux drames sociaux.

Par la suite, le réalisateur s'éloigne pourtant de ce cinéma d'auteur pour travailler pour les studios : il est ainsi choisi pour succéder à Rob Cohen pour réaliser la suite du film d'action à succès Fast and Furious. Sorti en 2003, 2 Fast 2 Furious, a pour têtes d'affiche Paul Walker et Tyrese Gibson, qui remplace Vin Diesel. Cette fois, les critiques ne le suivent pas.

Deux ans plus tard, il signe un autre projet de studio avec le thriller Quatre frères, où il retrouve une troisième fois Tyrese Gibson. Mark Wahlberg interprète le rôle principal. Terrence Howard, Chiwetel Ejiofor ou encore le chanteur André « 3000 » Benjamin complètent le casting. Le film divise la critique.

Parallèlement, le réalisateur développe plusieurs autres projets et produits d'autres long-métrages.

Il faut attendre 2011 pour voir le cinéaste signer un nouveau film : le film d'action Identité secrète est là encore un projet de commande, destiné à lancer la carrière de l'idole des adolescentes Taylor Lautner. Mais ce thriller d'action notamment interprété par Alfred Molina et Sigourney Weaver est boudé par la critique.

Le cinéaste s'investit alors à la télévision.

Il réalise des épisodes de séries dramatiques salués par la critique comme Empire (en 2015), American Crime Story (2016) et Billions (2017).

Il développe ensuite des projets plus personnels : après avoir participé au développement de la série Rebel, dont il réalise l'épisode pilote, qui traite de la difficulté d'etre un officier de police noir aux États-Unis, il co-créé la série dramatique Snowfall pour la chaîne câblée FX, qui revient sur le trafic de drogues à Los Angeles au début des années 1980. Singleton réalise plusieurs épisodes de la première saison et reste attaché au programme comme producteur exécutif pour la saison 3, commandée en septembre 2018.

Le 17 avril 2019, John Singleton est victime d'un accident vasculaire cérébral. Il avait été hospitalité plus tôt au centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles après des douleurs aux jambes.

John Singleton est mort le lundi 29 avril 2019 à l'âge de 51 d'un AVC à Los Angeles (Californie, USA), après être tombé dans le coma, des suites de cet AVC du 17 avril 2019.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de John Singleton en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de John Singleton.

Vous savez où se trouve la tombe de John Singleton ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de John Singleton pour le moment...

Si vous connaissez des citations de John Singleton, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur John Singleton.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : John Daniel Singleton
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : John Singleton
  • Nom complet : --
  • Prénom : John
  • Prénom (2) : Daniel
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Singleton
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 51 ans
  • Cause de mort : Accident vasculaire cérébral (Maladie cardio-vasculaire)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur John Singleton ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur John Singleton, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

John Singleton est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter John Singleton au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 La série « Snowfall » est un chef d'oeuvre.
La serie Snowfall est un chef d'œuvre
Commentez - il y a 2 semaines

Commentaires

Vous avez des questions sur John Singleton ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de John Singleton et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres cinéaste (hommes) américain

Portrait de Walt Disney
 

Drapeau États-unis d'amérique 1901 - 1966
Américain, 65 ans

Producteur, réalisateur, scénariste, acteur et animateur américain de dessins animés connu pour avoir fondé la société Walt Disney Company en 1923 et devint petit à petit l'un des producteurs de films les plus célèbres au monde. Il est connu pour avoir co-créé (avec Ub Iwerks) le mondialement célèbre personnage Mickey Mouse, devenu l'emblème de Walt Disney Company, ainsi que bon nombre des personnages animés les plus connus au monde avec son équipe comme Donald Duck, Dingo ou Pluto. Il est le créateur du premier « parc à thèmes », inventant ce concept avec le parc « Walt Disney World Resort » (créé en 1965). Il est également connu pour avoir été un conteur d'histoire et une vedette de télévision. Ses films les plus célèbres sont : Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), Pinocchio (1940), Bambi (1942), Cendrillon (1950), Alice au Pays des Merveilles (1951), Peter Pan (1953), La Belle et le Clochard (1955), La Belle au bois dormant (1959) et Les 101 Dalmatiens (1961).
Portrait de Orson Welles
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1915 - 1985
Américain, 70 ans

Réalisateur et acteur américain devenu une figure incontournable du cinéma avec son premier long-métrage « Citizen Kane » (1941, drame) que l'ensemble des critiques considère comme l'un des 10 films les plus importants du XXe siècle. Son style cinématographique, mais aussi son jeu d'acteur, exercent une grande influence sur le cinéma des années 1950-1970, en particulier sur Stanley Kubrick.
Portrait de Stanley Donen
 

Drapeau États-unis d'amérique 1924 - 2019
Américain, 94 ans

Réalisateur américain, l'un des maîtres de la comédie musicale américaine, a tourné avec Fred Astaire, Frank Sinatra, Cary Grant ou Audrey Hepburn. Avec Gene Kelly, il avait réalisé son chef-d’œuvre, « Chantons sous la pluie », en 1952. En 1998, il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière (environ 30 films).
Portrait de George A. Romero
 

Drapeau États-unis d'amérique 1940 - 2017
Américain, 77 ans

Réalisateur américain considéré comme « le maître de l'horreur », précurseur ayant marqué l'histoire du cinéma américain, notamment avec son célèbre film « La Nuit des morts-vivants » (1968), référence culte du film de zombies qui a lancé le genre cinématographique des films de zombis.
Portrait de Jean Negulesco
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1900 - 1993
Américain, 93 ans

Réalisateur américain connu pour ses films « Johnny Belinda » (1948, avec Jane Wyman) ou « Comment épouser un millionnaire » (1953, comédie romantique, avec Marilyn Monroe).
Portrait de Jonathan Demme
 

Drapeau États-unis d'amérique 1944 - 2017
Américain, 73 ans

Réalisateur américain connu pour avoir réalisé « Le Silence des Agneaux » (1991).

Autres points communs avec John Singleton