Robert Desnos

 
Robert Desnos
1900 - 1945
 

Poète français connu pour ses oeuvres « Rrose Sélavy » (1922), « Demain » (1942), « Le Souci » (1943) ou « Le vin est tiré » (1943).

Nationalité française Francais, né le 4 juillet 1900 et mort le 5 juin 1945

44 ans Mort victime du typhus (maladie) à l'âge de 44 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Robert Desnos ?


Contribuez !

Biographie

Robert Desnos est un poète français né le 4 juillet 1900 à Paris, mort le 5 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt en Tchécoslovaquie.

Son père est banquier et il passe toute son enfance dans le quartier Saint-Martin à Paris. Le coeur populaire de Paris, son imagerie naïve et toute la culture populaire traverseront toute son oeuvre. Les yeux bleus mais globuleux derrière des hublots avec un air farceur, mauvais élève mais attiré par la littérature, il publie ses premiers poèmes dans Le Trait d'union, une revue d'avant-garde (notamment Le Fard des Argonautes, en alexandrins soigneusement rimés). Il fait la connaissance de Benjamin Péret, puis ce sera la rencontre avec Breton et la participation aux mouvements Dada et surréaliste. Le 25 septembre 1922, il commence des expériences d'écriture automatique, notamment sous hypnose, dans lesquelles il excelle et qui lui vaudront cet éloge de Breton : « Le surréalisme est à l'ordre du jour et Desnos est son prophète. »

Parallèlement, il poursuit des amours impossibles avec la chanteuse et comédienne Yvonne George, toujours entourée d'une foule d'idolâtres. Pour la rejoindre, il s'initie à l'opium. Pour elle, il écrira les poèmes À la mystérieuse. C'est aussi l'époque où il écrit La Liberté ou l'Amour !, ouvrage qui sera condamné pour obscénité par le tribunal de la Seine.

En 1926, il compose The Night of Loveless Nights (La Nuit des nuits sans amour), un poème lyrique et déchiré sur la solitude, curieusement écrit, comme Le Fard des Argonautes, en quatrains tout à fait classiques, beaucoup plus proches de Baudelaire que de Breton.

À partir de 1927, il s'éloigne du mouvement surréaliste (refusant le rapprochement avec le communisme), jusqu'à une rupture définitive en 1929, quand il participe au pamphlet Un Cadavre écrit contre Breton.

En 1936, il s'efforce d'écrire un poème par jour pendant un an (certains d'entre eux ont été réunis dans État de veille). Il compose également, mais sans les publier, des recueils de poèmes pour sa femme Youki, et d'autres, ce qui est assez exceptionnel à l'époque, pour les enfants de ses amis (La Ménagerie de Tristan). Dans le même style de poésie pour enfant, il compose les Chantefables et Chantefleurs, devenus des classiques, largement répandus dans les écoles maternelles et primaires, et mis en musique comme « la fourmi de 18 mètres » chantée par Juliette Gréco.

Le poète aura été l'un des membres les plus actifs du groupe surréaliste. Selon André Breton, il « parl[ait] surréaliste à volonté ». Desnos, lui-même, déclarait avoir fait « acte de surréalisme absolu ». Résolument tourné vers l'amour et la liberté, et d'abord séduit par l'audace des expériences poétiques dont Breton est l'animateur, il revient au cours des années 1930 à des formes plus traditionnelles, ne négligeant pas le vers rimé, tout en lui offrant des perspectives inusitées et un élan original et unique.

Il rédige de nombreuses réclames notamment pour la radio, ainsi que le feuilleton Fantomas et des notices pharmaceutiques.

Hostile au stalinisme, Desnos est un poète engagé. En 1928, il aide le romancier Alejo Carpentier à s'échapper de Cuba, où le tyran Machado l'avait emprisonné. Avec celui-ci, il sera l'un des pionniers de la création radiophonique en France. Dès 1934, il participe au mouvement frontiste et adhère aux mouvements d'intellectuels antifascistes. Il abandonne vite ses positions pacifistes, convaincu que, devant la montée des périls, la France doit se préparer à la guerre. Il est l'un des rares intellectuels français à partir au front par conviction. Ainsi écrit-il à sa femme Youki, en janvier 1940 : « J'ai décidé de retirer de la guerre tout le bonheur qu'elle peut me donner : la preuve de la santé, de la jeunesse et l'inestimable satisfaction d'emmerder Hitler. »

Durant l'Occupation, il continue à écrire dans la presse, notamment dans le quotidien fondé par Henri Jeanson Aujourd'hui. Quand ce journal prend une orientation collaborationniste, il décide d'y rester et d'essayer de continuer à utiliser sa plume de journaliste pour essayer d'inviter ses concitoyens à la dignité et à l'espoir. Cela, des critiques moqueuses par exemple de Louis-Ferdinand Céline, une gifle au collaborateur Alain Laubreaux (qui avait insulté Jean Marais) lui valent des inimitiés qui tentèrent de le faire passer pour juif, à une époque où cela équivalait à être déporté dans des camps d'extermination. Son activité journalistique lui permet surtout de couvrir ses activités de résistant actif : il est membre du réseau AGIR et de l'équipe des Éditions de Minuit, fondées par Vercors.

Le 22 février 1944, on l'avertit que la Gestapo va venir le prendre mais il refuse que ce soit Youki (qui se drogue à l'éther) qui subisse les représailles et éventuellement la torture. Il est incarcéré à Compiègne. Malgré les interventions de ses amis, parmi lesquels Georges Suarez, directeur d'Aujourd'hui, il sera déporté au camp de Flöha en Saxe, où il restera un an. Libéré, il s'éteint au camp de concentration de Térézin de misère, d'épuisement et du typhus, non sans nous laisser à travers sa correspondance avec sa femme Youki, encore une fois une leçon de courage, d'amour et de liberté. « Ce n'est pas la poésie qui doit être libre, c'est le poète ».

Robert Desnos est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Robert Desnos en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Robert Desnos.

Vous savez où se trouve la tombe de Robert Desnos ?

Citations

Les meilleures citations de Robert Desnos.

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
L'érotisme des esprits superficiels obéit aux conventions de la beauté et de l'esprit.
La musique n'est jamais que de l'art quand la parole peut être poésie.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Robert Desnos. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Robert Desnos, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Existe-t-il un livre sur la biographie de Robert Desnos ? Répondu à 0%
0 Jesuismort (admin)
A propos des doubles sens des Chantefables et Chantefleurs Répondu à 0%
0 Yves-thouvenel

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Robert Desnos
  • Nom complet : --
  • Prénom : Robert
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Desnos
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 44 ans
  • Cause de mort : Typhus (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Robert Desnos ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Robert Desnos, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Robert Desnos est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Robert Desnos au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Génie des mots assassiné par le typhus et les hommes.
Genie des mots assassine par le tiphus et les hommes
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Robert Desnos ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 60034 Je cherche une biographie de Robert Desnos. Un écrivain s'est-t-il attelé à ce travail ? Merci de me répondre
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Nous avons posé la question sur le forum : https://www.jesuismort.com/tombe/robert-desnos/forum/existe-t-il-un-livre-sur-la-biographie-de-robert-desnos
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Robert Desnos et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres poète francais

Portrait de Victor Hugo
 

Drapeau France 1802 - 1885
Francais, 83 ans

Le plus grands écrivain français du 19e siècle et l'un des plus importants écrivains de langue française au monde. Grand romancier, il est l'auteur de « Les Misérables » (1862) et « Notre-Dame de Paris » (1831). À la tête du mouvement romantique, il a révolutionné le théâtre : « Cromwell » (1827), « Hernani » (1830) et « Ruy Blas » (1838). Grand poète, il est l'auteur de « Les Châtiments » (1853), « Les Contemplations » (1856) et « La Légende des siècles » (1859). Personnalité politique et un intellectuel engagé, il a joué un rôle majeur dans l’histoire du 19e siècle.
Portrait de Jean De la Fontaine
 

Drapeau France 1621 - 1695
Francais, 73 ans

Poète français, connu principalement pour ses « Fables » comme « Le Corbeau et le Renard » ou « La Cigale et la Fourmi ». Le brillant maniement des vers et la visée morale des textes, parfois plus complexes qu'il n'y paraît à la première lecture, ont déterminé le succès de cette oeuvre à part et les Fables de La Fontaine sont toujours considérées comme un des plus grands chefs-d’oeuvre de la littérature française.
Portrait de Arthur Rimbaud
 

Drapeau France 1854 - 1891
Francais, 37 ans

Poète français, une des figures premières de la littérature française, dont l'oeuvre est aussi dense que brève et dont la précocité de son génie et sa vie aventureuse (notamment avec Paul Verlaine) contribuent à forger la légende du poète. Selon lui, le poète doit être « voyant » et « absolument moderne ». Il est connu pour ses poèmes comme « Le Bateau ivre » (1871), « Une saison en enfer » (1873), « Illuminations » (1872-1875) ou « Voyelles » (1871) qui comptent parmi les plus célèbres de la poésie française.
Portrait de Léo Ferré
 

Drapeau Monaco 1916 - 1993
Monégasque, 76 ans

Chanteur et poète français, ses chansons les plus connus sont « Avec le temps », « Ni Dieu ni maître » ou « C'est extra », ayant réalisé environ 40 albums originaux couvrant une période d'activité de 46 ans, de culture musicale classique, il dirige à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, en public ou à l'occasion d'enregistrements discographiques. Léo Ferré se revendiquait anarchiste et ce courant de pensée inspire grandement son oeuvre.
Portrait de Jean Cocteau
 

Drapeau France 1889 - 1963
Francais, 74 ans

Poète, cinéaste et dramaturge français, élu à l'Académie française en 1955, comptant parmi les artistes qui ont marqué le XXe siècle, il a côtoyé la plupart de ceux qui ont animé la vie artistique de son époque. Il a été l'imprésario de son temps, le lanceur de modes, le bon génie d'innombrables artistes. En dépit de ses œuvres littéraires et de ses talents artistiques, Jean Cocteau insista toujours sur le fait qu'il était avant tout un poète et que tout travail est poétique. Il est connu pour son film « Le Sang d'un poète » (1930) et sa pièce de théâtre « La Machine infernale » (1934).
Portrait de Jean-Louis Chrétien
 
Notez-le !

Drapeau France 1952 - 2019
Francais, 66 ans

Philosophe et poète français, adepte de Vladimir Jankélévitch (philosophe et musicologue français). Il fut un Socrate des temps modernes pour ses étudiants et les anciennes humanités ont été son champ de prédilection.