Robert Hersant

 
Robert Hersant
1920 - 1996
 

Éditeur, Homme d'affaire, Homme politique (Business, Politique).

Nationalité française Francais, né le 31 janvier 1920 et mort le 21 avril 1996

76 ans Mort à l'âge de 76 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Robert Hersant ?


Contribuez !

Anniversaire !

Robert Hersant aurait fêté ses 100 ans le vendredi 31 janvier 2020. Plus que 5 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Robert Hersant (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Robert Hersant, né le 31 janvier 1920 à Vertou (Loire-Inférieure), mort le 21 avril 1996 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), était un éditeur de presse, fondateur du groupe Hersant et un homme politique français.

Avant la Seconde Guerre mondiale, Robert Hersant milite au sein des Jeunesses socialistes (SFIO) de Rouen, où il rencontre notamment l'anarcho-syndicaliste Alexandre Hébert. Après la défaite de 1940, il monte de Rouen à Paris (seul à pied selon certains, avec plusieurs amis des Jeunesses socialistes selon d'autres) pour tenter l'aventure politique.

Il fonde alors le « Jeune front », un groupuscule pronazi situé dans l'orbite du Parti français national-collectiviste de l'ancien journaliste radical-socialiste Pierre Clémenti. La principale activité du « Jeune front » est de distribuer le journal antisémite Au Pilori, l'un des plus extrémistes de la collaboration, subventionné par les autorités allemandes. « Jeune Front » est la section de jeunesse (16 - 21 ans) des « Gardes françaises ». Hersant obtient début août 1940 un local pour son groupuscule, au 28, avenue des Champs-Élysées. Les membres du groupe se livrent également à des violences contre les commerçants de confession juive près de leur quartier général.

Le 25 août 1940, Hersant inaugure devant des journalistes allemands et italiens le « Centre de propagande du Jeune Front », avec une cinquantaine d'invités. À cette occasion, Charles Lefebvre (responsable des Gardes françaises), Henri-Robert Petit et Pierre Clémenti prononceront chacun leur tour un discours. Hersant présente également à cette inauguration l'uniforme de la « garde spéciale du Jeune Front », constitué d'une chemise et d'une culotte bleues, de bottes jaunes, d'un ceinturon avec baudrier et d'un calot bleu marqué du sigle GS (garde spéciale) en lettres dorées, ainsi que d'un brassard blanc sur fond rouge avec un écusson National-Collectiviste.

Hersant fonde également une oeuvre de secours destinée à aider les familles pauvres du PFNC, nommée « Hiver 1940 ». Clémenti décide cependant en septembre de se séparer d'Hersant, et le remplace à la tête du Jeune front par Jean-Marie Balestre. Hersant s'associe alors avec ce dernier dans le but de faire scission, mais c'est un échec et Clémenti prend possession du local du Jeune front.

En 1941, Hersant fait son service dans les Chantiers de jeunesse, puis se retrouve au camp de Brévannes, créé dans l'esprit de la Révolution nationale, où il retrouve Jean-Marie Balestre. Il tente sans succès de monter un journal.

Robert Hersant est condamné en 1947 à dix ans d'indignité nationale pour collaboration avec l'Allemagne nazie, mais bénéficie d'une amnistie générale en 1952.

En 1950, il fonde avec Balestre L'Auto-Journal qui sera à l'origine du groupe Hersant, qui détiendra notamment la Socpresse.

Il retourne ensuite à gauche, au Parti radical-socialiste, puis à la FGDS. Connu pour son compagnonnage avec la gauche socialiste, il est contacté par la puissante fédération du Nord-Pas-de-Calais qui rencontre alors des difficultés à moderniser sa presse. En 1967, il rachète Nord Matin, le journal SFIO des bassins miniers. Foncièrement anticommuniste, il demande sa radiation du groupe FGDS de l'Assemblée en 1968, lorsque celle-ci se rapproche du PCF. La signature du programme commun vient clore son compagnonnage à gauche de l'échiquier politique.

Dans les années 1970, Robert Hersant passera à droite et deviendra un soutien de la droite libérale et conservatrice avec notamment le rachat du Figaro. Il devient alors le symbole du patron de presse conquérant. Cet appétit de conquête le fait alors surnommer « le papivore ». À cette époque, il est surnommé « Herr Sant » par Le Canard enchaîné. En 1984, la majorité de gauche tente de faire adopter une loi restreignant la concentration dans la presse, afin de contraindre Robert Hersant à vendre une partie de son empire. Mais cette loi, largement vidée de sa substance par le Conseil constitutionnel, est abrogée après le retour de la droite au pouvoir, en 1986.

En 1987, Robert Hersant devient l'opérateur de chaîne française de télévision « La Cinq » en s'associant à Silvio Berlusconi, magnat de la télévision italienne. Après avoir racheté à TF1 tous ses animateurs vedettes, le fiasco financier arrive rapidement. Le public ne suit pas les stars sur de TF1 vers la Cinq et malgré les séries américaines, les dessins animés japonais, l'information et les droits TV du tennis et des motos, l'audience et donc les recettes publicitaires sombrent. Acculé, Robert Hersant vend ses parts à Jean-Luc Lagardère pour éviter la faillite de son groupe de presse.

En 1996, le groupe de Robert Hersant employait 8 000 personnes et générait 6 milliards de francs de chiffre d'affaires. Hersant meurt en 1996 à Saint-Cloud. Après sa mort, une partie de son groupe, Socpresse, est vendue à Serge Dassault.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Robert Hersant en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Robert Hersant.

Vous savez où se trouve la tombe de Robert Hersant ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Robert Hersant pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Robert Hersant, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Robert Hersant.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Robert Hersant
  • Nom complet : --
  • Prénom : Robert
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Hersant
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 76 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Robert Hersant ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Robert Hersant, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Robert Hersant ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Robert Hersant et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Robert Hersant