Roger Nimier

 
Roger Nimier
1925 - 1962
 

Artiste, Écrivain (Art, Littérature).

36 ans Mort à l'âge de 36 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Roger Nimier ?


Contribuez !

Anniversaire !

Roger Nimier aurait fêté ses 94 ans le jeudi 31 octobre 2019. Plus que 14 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Roger Nimier (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Roger Nimier, né le 31 octobre 1925 à Paris et mort le 28 septembre 1962 à La Celle-Saint-Cloud, est un écrivain français.

Romancier, journaliste et scénariste, il est considéré comme le chef de file du mouvement littéraire dit des « Hussards ».

Fils de l'ingénieur Paul Nimier (1890-1939) — qui meurt alors que son fils n'a que quatorze ans — et de Christiane Roussel, il naît le 31 octobre 1925, quatre ans après sa soeur Marie-Rose. La famille habite sur le boulevard Pereire, dans le XVIIe arrondissement de Paris.

De 1933 à 1942, il fréquente le lycée Pasteur de Neuilly. Il est un brillant élève ; Michel Tournier, son condisciple en classe de philosophie, juge sa précocité « un peu monstrueuse » et son intelligence et sa mémoire « hors du commun ». En 1942, il obtient un premier accessit au concours général de philosophie.

Après son baccalauréat, il commence des études à la Sorbonne à la rentrée de 1942, tout en étant employé par la maison de philatélie Miro, dirigée par son oncle5. Il s'engage avant la fin de la guerre, le 3 mars 1945, au 2e régiment de hussards qui est situé à Tarbes ; il est démobilisé le 20 août 1945.

Nimier écrit dans un style proche de Giraudoux et de Cocteau un premier roman, très autobiographique, L'Étrangère, qui sera publié après sa mort. Nimier est publié pour la première fois, à vingt-trois ans, avec Les Épées (1948), un roman plein d'insolence, mêlant la tendresse à la provocation politique dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale.

Deux années plus tard, paraissent son roman le plus célèbre, Le Hussard bleu, qui renouvelle la veine des Épées et où il ré-emploie le personnage de François Sanders, puis Perfide et Le Grand d'Espagne, un essai historico-politique au ton pamphlétaire qu'il conçoit comme un hommage à Georges Bernanos.

En 1951, il publie Les Enfants tristes, puis, en 1953, Histoire d'un amour. Suivant le conseil de Jacques Chardonne, qui juge sa production de cinq livres en cinq ans, trop rapide, il décide alors de ne publier aucun roman pendant dix ans. Entre-temps, Bernard Frank l'a sacré chef de file des Hussards en décembre 1952, dans un article célèbre paru dans Les Temps modernes, le nom de « Hussards » faisant référence au Hussard bleu.

La période d'abstinence romanesque n'est pas pour autant une période de silence. Nimier se consacre à la critique, notamment dans la revue Opéra qu'il dirige ; à la politique à travers des chroniques parues dans l'hebdomadaire royaliste La Nation française ; à l'édition comme conseiller auprès de Gaston Gallimard ; et au cinéma, notamment aux côtés de Louis Malle, avec qui il écrit le scénario d'Ascenseur pour l'échafaud.

Nimier s'élève vigoureusement contre l'asservissement de la littérature à la politique. François Mauriac est un des rares écrivains non conformistes qui partagent cette opinion et lui écrit ainsi un courrier avant de recevoir son Nobel : « Vous êtes le seul de votre génération. C'est vous qui délivrerez la littérature de l'engagement qui l'étouffe ».

Critique redoutable et éditeur courageux, il sort de l'oubli où l'opprobre voulait les jeter Céline, Morand et Chardonne, qui deviendront ses proches.

Sur le chapitre politique, il cultive volontiers un certain anticonformisme de droite : Charles Maurras et l'Action française ont exercé sur lui une influence qu'il reconnaît. Il signe en 1960 le « Manifeste des intellectuels français » qui répond au Manifeste des 121 et soutient l'action de la France en Algérie.

Son ami Louis Malle vient tout juste de le solliciter pour l'adaptation au cinéma du Feu follet de Drieu la Rochelle lorsqu'il meurt, le 28 septembre 1962, dans un accident de voiture au volant de son Aston Martin DB4 sur l'autoroute de l'Ouest, sur le pont de la Celle-Saint-Cloud1, en compagnie de l'écrivain Sunsiaré de Larcône. Il allait avoir trente-sept ans. Amateur de voitures (il avait déjà une Jaguar et une Delahaye), il en parlait souvent et écrivait à leur propos. Il avait même conclu son roman Les Enfants tristes par la description d'un accident de voiture.

Son dernier roman, D'Artagnan amoureux, est publié quelques mois après. Ce roman posthume, qui imagine le désarroi amoureux du héros de Dumas, annonçait peut-être une nouvelle phase dans l'oeuvre de Nimier.

Roger Nimier épouse Nadine Raoul-Duval (née en 1927), soeur cadette de Claude Raoul-Duval (1919), compagnon de la Libération et arrière-petite-fille d'Edgar Raoul-Duval (1832-1887), député de l'Eure, lui-même petit-fils du célèbre économiste Jean-Baptiste Say (1767-1832).

Le couple eut deux enfants, dont l'écrivain Marie Nimier.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Roger Nimier en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Roger Nimier.

Vous savez où se trouve la tombe de Roger Nimier ?

Citations

Les meilleures citations de Roger Nimier.

Les génies sont des enfants, ils ne savent pas ce qu'ils font ; cette inconscience est bien heureuse, car leurs disciples, savent très exactement ce que voulaient dire leurs maîtres.
On a beau se donner du mal, l'ordre est le plus fort et retrouve toujours ses droits.
Au commencement était le verbe : c'était déjà mal parti.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Roger Nimier. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Roger Nimier, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Roger Nimier.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Artiste, Écrivain
  • Domaines : Art, Littérature

Noms

  • Nom usuel : Roger Nimier
  • Nom complet : --
  • Prénom : Roger
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Nimier
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 36 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Roger Nimier ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Roger Nimier, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Roger Nimier ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 69780 sa tombe est au cimetière Saint-Michel de Saint-Brieuc en Côtes d'Armor (Vonig le Goïc) 17 Octobre 2018
Répondre - il y a 13 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Roger Nimier et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.