Agnès Valois

 
Agnès Valois
1914 - 2018
 

Infirmière et religieuse française décorée par le Canada et la France pour avoir soigné des soldats alliés durant la Seconde Guerre mondiale après l’échec du débarquement de Dieppe.

Nationalité française Française, née le 30 juin 1914 et morte le 19 avril 2018

103 ans Morte à l'âge de 103 ans (de quoi ?).

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Agnès Valois ?


Contribuez !

Biographie

Agnès Cécile Marie-Madeleine Valois, née le 30 juin 1914 à Rouen et morte le 19 avril 2018 à Martin-Église, est une infirmière et religieuse française décorée par le Canada et la France pour avoir soigné des soldats alliés durant la Seconde Guerre mondiale après l’échec du débarquement de Dieppe. Augustine, elle a été sœur Sainte Marguerite-Marie de 1937 à 1968 puis depuis 1968 sœur Agnès-Marie.

Agnès Valois est née le 30 juin 1914 à Rouen et est baptisée le 3 août 1914, jour de la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France.

Elle est la petite-fille de Jules Vallois, fondateur en 1880 à Notre-Dame-de-Bondeville de la corderie mécanique qui porte son nom, cette corderie fermera ses portes en 1978 et accueille aujourd’hui le musée industriel de la corderie Vallois.

Elle est la fille de Gaston Vallois, fils de Jules, et de Cécile Debreuil. Agnès a deux grandes sœurs, Marguerite-Marie et Cécile, et un petit frère, Pierre.

Après une scolarité dans une petite école de Mont-Saint-Aignan puis aux Cours Notre-Dame, un lycée de Rouen, Agnès Valois réussit son baccalauréat en 1932. Infirmière dès 1934 après des cours à la Croix-Rouge toujours à Rouen, elle obtient son diplôme d’État d’infirmier en 1936.

De 1936 à 1938, Agnès Valois travaille en médecine hospitalière en salle militaire ; puis de 1938 à 1940, elle travaille en salle d’opération ; à la fin de cette période, elle devient infirmière anesthésiste.

Dans le même temps, Agnès Valois devient religieuse le 15 octobre 1936 dans l’ordre des Augustines de la miséricorde de Jésus au couvent de l’Hôtel-Dieu de Rouen. Elle prend l’habit le 24 avril 1937 sous le nom de sœur Sainte Marguerite-Marie avant de prononcer ses premiers vœux le 7 juin 1938 et ses vœux perpétuels le 7 juin 1941.

Durant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, Agnès Valois est donc religieuse infirmière à Rouen en France occupée à l’Hôtel-Dieu. L’Hôtel-Dieu est alors le lieu d’une antenne chirurgicale sous ordre allemand.

Après l’échec du débarquement de Dieppe le 19 août 1942 dans le cadre de l’opération Jubilee à laquelle ont participé des soldats alliés de huit nationalités (surtout des Canadiens et quelques Britanniques), des soldats blessés alliés et allemands sont amenés auprès des Augustines à partir de 2h du matin le 20 août. À partir de cette nuit-là, dix infirmières augustines, dont Agnès Valois, soignent et apportent réconfort sans relâche à plusieurs centaines de blessés dont une cinquantaine d’Alliés et ce au-delà de la volonté des Allemands qui avaient peur qu’elles puissent relayer des informations importantes.

Malgré les menaces, Agnès Valois et les autres infirmières augustines s’assureront que les blessés alliés reçoivent les mêmes soins médicaux que les militaires allemands : le soldat canadien Russel Dube rapporte qu’il a vu Agnès Valois frappée par deux soldats allemands pour lui avoir lavé la figure et sommée de s’éloigner des soldats alliés mais Agnès Valois les repoussa pour continuer les soins. Les infirmières augustines procurent aussi clandestinement aux soldats alliés alcool, friandises, raisin, etc. pris directement dans les stocks allemands de l’Hôtel-Dieu.

Dix soldats canadiens et anglais succombèrent la nuit de leur arrivée à l’Hôtel-Dieu, trois d’entre eux échappèrent à la fosse commune, leurs corps ayant été, malgré le danger, subtilisés par les Augustines pour leur donner des sépultures décentes. Ces trois soldats sont maintenant enterrés dans le carré réservé aux soldats étrangers du cimetière Saint-Sever de Rouen.

Parmi les soldats canadiens, il y eut entre autres un soldat, du nom d’Edwin Bennett, grièvement blessé au visage : la ténacité d’Agnès Valois ayant permis d’obtenir l’assistance d’un ophtalmologiste de Berlin, il recouvra la vue. Après l’opération, ce médecin allemand confiera que si elle n’avait « pas été là, il ne l’aurait pas fait ». Bennett, dont la vue était revenue pendant sa captivité, n’avait jamais aperçu sa bienfaitrice. Il la reconnut au son de sa voix en 1982 lors de commémorations. Agnès Valois obtient aussi la vie sauve d’un autre soldat canadien, Roland Laurendeau, que les Allemands voulaient tuer d’une balle dans la tête tellement il était agonisant, ce soldat recroisera Agnès Valois lors d’un voyage au Québec en avril 1993 et, tout comme Edwin Bennett en 1982, la reconnaîtra également au son de sa voix, voix entendue cinquante-et-une années plus tôt.

Plusieurs mois plus tard, fin novembre 1942, la plupart des soldats alliés sont soit morts soit déportés en Allemagne dans les camps de prisonniers ; seuls deux blessés intransportables canadiens sont encore soignés à l’Hôtel-Dieu. À la demande d’un des deux, le commandant Robert J. Hainault, et malgré les risques, Agnès Valois enlève et brûle le portrait d’Adolf Hitler présent dans la salle de soin où séjournait le militaire canadien.

Après de nouvelles études d’infirmière de 1944 à 1946, Agnès Valois est promue surveillante de service et assistante au bloc opératoire.

En 1963, Agnès Valois obtient le diplôme des cadres après une année à Poitiers. Grâce à ce diplôme, elle devient, en 1964, surveillante en chirurgie.

Le 15 octobre 1968, en raison de la fermeture de l’Hôtel-Dieu, elle arrive au monastère de Thibermont sur la commune de Martin-Église et prend le nom de sœur Agnès-Marie. Elle exerce de 1968 à 1974 à l’hôpital de Dieppe également comme surveillante en chirurgie puis de 1974 à sa retraite en 1979 au service gériatrie de Château-Michel aussi à Dieppe.

Fred J. Mifflin (en), ministre canadien des Anciens combattants, lui a rendu hommage lors des cérémonies du cinquante-cinquième anniversaire du débarquement de Dieppe au cimetière Saint-Sever de Rouen du 18 août 1997. Agnès Valois a elle-même témoigné lors des commémorations du soixante-dixième anniversaire le 19 août 2012 au cimetière des Vertus à Hautot-sur-Mer et elle s’est vu remettre les clefs de la ville canadienne de Windsor par son maire Eddie Francis (en). Elle fut ovationnée par les Canadiens présents ce jour-là dont sept anciens soldats qu’elle avait soignés. Elle est appelée l’« Ange blanc » ou l’« Ange miséricordieux » par les anciens combattants canadiens ou l’« Ange de Dieppe » par ceux britanniques.

Agnès Valois est morte le 19 avril 2018 à l'âge de 103 ans à Martin-Église (Seine-Maritime, Normandie, France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Agnès Valois en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Agnès Valois.

Vous savez où se trouve la tombe d'Agnès Valois ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Agnès Valois pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Agnès Valois, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Agnès Valois.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Agnès Cécile Marie-Madeleine Valois
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Agnès Valois
  • Nom complet : --
  • Prénom : Agnès
  • Prénom (2) : Cécile
  • Prénom (3) : Marie-Madeleine
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Valois
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : Soeur Agnès-Marie, Soeur Sainte Marguerite-Marie
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 30 juin 1914
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 103 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Agnès Valois ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Agnès Valois, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
3 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Agnès Valois est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Agnès Valois au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 3 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Quant le devoir passe avant tout, cela mérite le plus profond respect !
Quant le devoir passe avant tout, cela mérite le plus profond respect !
Commentez - il y a 1 an
 Sa vie exemplaire et ses actes de courage.
La question ne se pose pas pour elle, elle est montée direct en TGV express grâce à sa vie exemplaire et ses actes de courage.
Commentez - il y a 1 an
 Pour toutes ces vies qu'elle a sauvées et ces blessés soignés avec courage face aux Allemands.
Pour toutes ces vies qu'elle a sauvées et ces blessés soignés avec courage face aux Allemands, bien sûr le Paradis direct !
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Agnès Valois ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 an
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 an
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 an
Donias Décorations:

- Médaille d’honneur de la ville de Rouen (17 août 1992).
- Chevalier de l’Ordre national du Mérite par décret du 16 novembre 1992 du Président de la République décernant les - insignes de Chevalier remis le 5 février 1993 par le sous-préfet à la sous-préfecture de Dieppe.
- Médaille d’honneur de la ville de Dieppe (1er septembre 1994).
- Croix de chevalier de la Légion d’honneur remise le 19 août 1996.
- Médaille du service méritoire (division civile) décernée en août 1998 par le gouverneur canadien et remise à la mairie de Dieppe par John J. Noble, ministre plénipotentiaire du Canada.
- Officier de la Légion d’honneur depuis le 1er janvier 2009.
Répondre - il y a 1 an
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 1 an
Donias réf :http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2018/04/21/mort-de-s-ur-agnes-marie-valois-figure-du-debarquement-de-dieppe-en-1942_5288751_3382.html
(Mort de sœur Agnès-Marie Valois, figure du débarquement de Dieppe, en 1942)
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 59461 soeur agnes valois est enterree au cimetiere de janval aupres de dieppe 76200
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Agnès Valois et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres religieuse française

Portrait de Soeur Emmanuelle
 

Drapeau France 1908 - 2008
Française, 99 ans

Religieuse franco-belge naturalisée égyptienne en 1991, connue pour ses œuvres caritatives en Égypte auprès des enfants et des plus démunis et est un symbole, dans l'opinion française, de la cause des déshérités. Elle fut en tête des classements des personnalités préférées des français de son vivant.
Portrait de Bernadette Soubirous
 

Drapeau France 1844 - 1879
Française, 35 ans

Sainte catholique française connue pour avoir témoigné de 18 apparitions mariales (phénomène surnaturel se rapportant spécifiquement à une vision de Marie, mère de Jésus) en 1858 à la grotte de Massabielle (Lourdes, Hautes-Pyrénées, France). Au cours d’une de ces apparitions, Bernadette a creusé le sol pour y prendre de l’eau dont la source s'est rapidement vu attribuer une réputation miraculeuse (et commença à être question de guérisons). Bernadette niera avoir été témoin de guérisons ou y avoir contribué. Âgée de 14 ans, elle devient une célébrité internationale. Après sa mort en 1879, elle est béatifiée en 1925, puis canonisée en 1933 par le pape Pie XI. Sa fête est célébrée le 16 avril (en France, le 18 février). Le sanctuaire de Lourdes accueille plusieurs millions de personnes chaque année.
Portrait de Thérèse De Lisieux
 

Drapeau France 1873 - 1897
Française, 24 ans

Religieuse carmélite française devenu l'une des plus grandes saintes du XIXe siècle suite au retentissement de ses publications posthumes dont «Histoire d'une âme publiée» (1898). La nouveauté de sa spiritualité, appelée la théologie de la « petite voie », de l'enfance spirituelle, a inspiré nombre de croyants car elle propose de rechercher la sainteté, non pas dans les grandes actions, mais dans les actes du quotidien même les plus insignifiants, à condition de les accomplir pour l'amour de Dieu. La dévotion à sainte Thérèse s'est développée partout dans le monde. Canonisée dès 1925, elle fut considérée par Pie XI comme l'« étoile de son pontificat ». Religieuse cloîtrée, elle est paradoxalement déclarée sainte patronne des missions et, avec Jeanne d'Arc (canonisée en 1920), proclamée « Patronne Secondaire de la France ». Enfin, elle est proclamée Docteur de l'Église par Jean-Paul II en 1997 pour le centenaire de sa mort. En la proclamant 33e docteur de l'Église, le pape Jean-Paul II a reconnu ipso facto l'exemplarité de sa vie et de ses écrits. Édifiée en son honneur, la basilique de Lisieux est le deuxième plus grand lieu de pèlerinage de France après Lourdes.
Portrait de Alexandra David-Néel
 

Drapeau France 1868 - 1969
Française, 100 ans

Artiste, Aventurière, Chanteuse, Écrivaine, Journaliste, Musicienne, Religieuse (Art, Aventure, Journalisme, Littérature, Musique, Religion).
Portrait de Marthe Robin
 

Drapeau France 1902 - 1981
Française, 78 ans

Religieuse (Religion).
Portrait de Jeanne De Chantal
 
Notez-la !

Drapeau France 1572 - 1641
Française, 69 ans

Religieuse, Sainte (Religion).

Autres points communs avec Agnès Valois