Alexandre Millerand

1690ème
Alexandre Millerand
1859 - 1943
Score : 1 000

Homme d'état, Homme politique, Président, Sénateur, Socialiste (Histoire, Politique, Politique de droite, Politique de gauche).

Nationalité française Francais, né le 10 février 1859 et mort le 7 avril 1943

84 ans Mort à l'âge de 84 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Alexandre Millerand ?


Contribuez !

Biographie

Alexandre Millerand, né à Paris le 10 février 1859 et mort à Versailles le 7 avril 1943, est un homme d'État français d'abord de tendance socialiste puis qui évolue à droite au fur et à mesure de son parcours ministériel. Il est surtout connu pour avoir été le premier socialiste (quoique indépendant) à entrer dans un gouvernement français.

Né à Paris le 10 février 1859, Alexandre Millerand est le fils de Jean François Millerand (03/12/1826 à Gentilly – 1897 à Paris), négociant en drap installé dans le quartier du Sentier, originaire de la Haute-Saône (de Roche-sur-Vanon, aujourd'hui Roche-et-Raucourt), et de Mélanie Caen (née en 1835).

Licencié en Droit, il s'inscrit au barreau de Paris en 1881 et devient un avocat d'affaires important. Il entame parallèlement une carrière de journaliste - il collabore notamment au journal de Clemenceau, La Justice - et une carrière d'homme politique.

Il épouse le 26 octobre 1898 à la mairie du 9e arrondissement de Paris, Jeanne Levayer, fille d'un marchand de bois de la Sarthe. Ils auront quatre enfants.

Élu député de la Seine en 1885, il siège à l'extrême gauche. Il est réélu sans interruption jusqu'en 1919. Il fait signer les « décrets Millerand » qui règlementent et réduisent le temps de travail tout en garantissant un temps de repos hebdomadaire. Il préconise en 1892 la nationalisation de toutes les mines.

Son entrée au gouvernement de Défense Républicaine de Pierre Waldeck-Rousseau en 1899, en pleine affaire Dreyfus, aux côtés du général de Galliffet, suscite la désapprobation de très nombreux socialistes, dont Jules Guesde et Rosa Luxemburg. Jaurès, ainsi que le radical-socialiste Clemenceau, le soutiennent toutefois.

Il devient « patriote » à partir de 1914, et crée la Fédération des gauches puis la Ligue républicaine nationale. Sa carrière politique culmine en 1920, d'abord avec sa nomination comme président du Conseil et ministre des Affaires étrangères, puis par son élection à la présidence de la République le 23 septembre, après la démission de Paul Deschanel dont il assura d'abord l'intérim à la tête du Gouvernement (du 21 au 23 septembre 1920).

Alexandre Millerand, qui était le président du Conseil de Paul Deschanel, lui succède le 23 septembre 1920 en obtenant de l'Assemblée nationale (le Sénat et la Chambre des députés réunis) 695 suffrages sur 892 voix.

Il connaît des relations difficiles avec les présidents du Conseil en raison de son intention d'appliquer la Constitution à la lettre et qui de fait donne une importance réelle au chef de l'État ; il se heurte au refus du président du Conseil, Raymond Poincaré, de soumettre une réforme de la Constitution en 1923. Mais c'est avec le président du Conseil Aristide Briand que les relations sont les plus difficiles car Briand voulait tendre la main à l'Allemagne alors que Millerand était pour une politique de fermeté, au sujet des réparations notamment.

Millerand s'engage dans la politique intérieure notamment dans son discours d'Évreux en 1923, dans lequel il témoigne son attachement à la majorité sortante. Le Cartel des gauches, qui gagne les élections législatives de 1924, le lui reproche et demande sa démission. Dans un premier temps, Millerand refuse car rien ne l'y oblige ; par provocation, il charge même un député de droite, ministre des Finances du gouvernement Poincaré, Frédéric François-Marsal, de former le nouveau gouvernement. La Chambre des députés lui refuse sa confiance.

La droite nationaliste propose à Millerand de faire un « coup d'État » mais il s'y refuse[réf. nécessaire]. Il présente alors sa démission dans une lettre aux deux Chambres en ces termes : « Monsieur le Président [du Sénat], j'ai l'honneur de vous présenter ma démission de Président de la République. »

Georges Clemenceau en a brossé ce portrait : « Il a l'air idiot, mais méchant (...) une tête carrée, fermée à tout, des yeux de myope, et pourtant il a des lueurs de bon sens ».

Dix mois plus tard, en avril 1925, il est élu sénateur de la Seine, puis de l'Orne en octobre 1927. Il le reste jusqu'à sa mort. Le 10 juillet 1940, âgé et affaibli, il ne prend pas part au vote entraînant l'investiture du maréchal Pétain à la présidence du Conseil.

Il décède à son domicile, rue Mansart à Versailles, le 7 avril 1943.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Alexandre Millerand en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Alexandre Millerand.

Vous savez où se trouve la tombe d'Alexandre Millerand ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Alexandre Millerand pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Alexandre Millerand, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Alexandre Millerand.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Alexandre Millerand
  • Nom complet : --
  • Prénom : Alexandre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Millerand
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 84 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Alexandre Millerand ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Alexandre Millerand, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Alexandre Millerand afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

1690ème
1 000 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Alexandre Millerand
1690ème
Notez-le !

Drapeau France 1859 - 1943
Francais, 84 ans

Homme d'état, Homme politique, Président, Sénateur, Socialiste (Histoire, Politique, Politique de droite, Politique de gauche).
+26
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Alexandre Millerand dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Alexandre Millerand, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Anonyme 59449
1 000 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Alexandre Millerand. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Alexandre Millerand et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Alexandre Millerand pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Alexandre Millerand ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Alexandre Millerand et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Alexandre Millerand