Ernst Zundel

 
Ernst Zundel
1939 - 2017
 

Éditeur néonazi allemand exilé pendant presque 50 ans au Canada, connu pour avoir publié des écrits antisémites et négationnistes pendant plusieurs décennies, dont « Le Hitler que nous aimions et pourquoi ».

Nationalité allemande Allemand, né le 24 avril 1939 et mort le 5 août 2017

78 ans Mort victime d'un infarctus du myocarde (maladie) à l'âge de 78 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Ernst Zundel ?


Contribuez !

Biographie

Ernst Zündel, né le 24 avril 1939 à Bad Wildbad (Bade-Wurtemberg) et mort le 5 août 2017 dans la même ville, est un éditeur néonazi allemand. Exilé pendant presque 50 ans au Canada, il est connu pour avoir publié des écrits antisémites et négationnistes pendant plusieurs décennies, dont « Le Hitler que nous aimions et pourquoi ».

Ernst Zündel s'installe au Canada en 1958 comme immigrant reçu. En 1960, il épouse la Canadienne Janick Larouche, avec laquelle il a deux fils. Ils divorcent en 1977.

Il devient directeur des publications Samizdat qui produisent un abondant matériel néonazi, et participe sous le pseudonyme de Christof Friedrich à des magazines antisémites. Il est en outre l'un des cofondateurs du mouvement suprématiste de la race blanche (White Power).

Il illustre de nombreux magazines, y compris la couverture du Maclean's Magazine.

En janvier 1985, à la suite de la publication par Zündel de l'ouvrage Did Six Million Really Die?, Sabrina Citron, ancienne déportée, dépose plainte contre lui pour « publication de fausses informations destinées à porter atteinte à l'intérêt public et ce en toute connaissance de cause » ; le procureur appelle à la barre des témoins l'historien Raul Hilberg et la défense sollicite le négationniste français Robert Faurisson, ami de longue date de Zündel. Condamné une première fois, Ernst Zündel obtient que le jugement le condamnant soit cassé pour vice de procédure. En 1988, le verdict du jugement prononcé en 1986 par la cour d'appel de l'Ontario, qui imposait quinze mois de prison ferme pour la même raison, est cassé par la Cour suprême du Canada pour atteinte à la liberté d'expression : la loi interdisant de répandre sciemment de fausses nouvelles est jugée anticonstitutionnelle. Lors de son procès en appel, Zündel fait appel aux services de Fred A. Leuchter Jr (en), technicien autodidacte en matériel d'exécution capitale, qui se rend à Auschwitz et en retire un document à prétentions scientifiques alléguant de l'impossibilité technique des chambres à gaz homicides. Si le « rapport Leuchter » se voit refuser toute crédibilité par la cour, il devient dans les années suivantes un document fondateur de l'argumentaire des négationnistes de la Shoah.

En 1997, son second mariage prend fin après dix-huit mois.

À la fin des années 1990, il est convoqué par la Commission canadienne des droits de la personne pour répondre de propos relevant de la haine raciale tenus sur les Juifs. Avant la fin de la procédure, il part à Pigeon Forge au Tennessee, où il épouse Ingrid Rimland en déclarant ne plus vouloir revenir au Canada.

En 2003, il est arrêté aux États-Unis pour violation des règles d'immigration. Il est expulsé au Canada, bien que son statut de résident ait expiré pour absence prolongée hors du pays. Un mandat pour son arrestation est émis en Allemagne pour négation de l'Holocauste (« Volksverhetzung »).

Zündel est maintenu en détention au Canada comme menace à la sécurité nationale à cause de ses liens avec les groupes néonazis violents pendant que la procédure d'extradition se déroule.

Le 24 février 2005, le juge fédéral Pierre Blais statue que l'extradition dans son Allemagne natale est légale. Le 1er mars, il embarque dans un avion et, dès son arrivée à l'aéroport de Francfort, il est envoyé en prison.

Le début de son procès en février 2006 se déroule dans une atmosphère tendue, ses partisans étant présents pour chanter « Deutschland Über Alles » et son avocate Sylvia Stolz étant menacée de poursuites pour outrage au tribunal par le juge examinant le cas.

Le 15 février 2007, il est condamné à cinq ans de prison, la peine la plus lourde possible, par le tribunal de grande instance de Mannheim. Les juges ont suivi les réquisitions du Parquet qui avait requis cette peine en janvier 2007, tandis que la défense avait demandé un acquittement. Il était jugé pour négation de la Shoah par le biais de son site Web et de diverses publications, ce qu'interdit la législation allemande. Il lui était notamment reproché de mettre en cause l'existence des chambres à gaz durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que celle de l'Holocauste et du nombre de ses victimes.

Il est relâché le 1er mars 2010.

Il est l'auteur, sous le pseudonyme de Christof Friedrich, de deux ouvrages abordant le thème des OVNI du IIIe Reich et de la Nouvelle-Souabe.

Ernst Zundel est mort le samedi 5 août 2017 d'une crise cardiaque à son domicile de Bad Wildbad (Allemagne).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Ernst Zundel en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Ernst Zundel.

Vous savez où se trouve la tombe d'Ernst Zundel ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Ernst Zundel pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Ernst Zundel, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Ernst Zundel.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Allemande Drapeau allemand
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Ernst Zundel
  • Nom complet : --
  • Prénom : Ernst
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Zundel
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Ernst Zündel

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 78 ans
  • Cause de mort : Infarctus du myocarde (Cardiopathie coronarienne)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Ernst Zundel ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Ernst Zundel, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
1 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
1
0,00

En Enfer !

Ernst Zundel est en Enfer ! Les membres du site ont décidé de porter Ernst Zundel au plus bas niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 0 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note inférieure à 2 descendent directement en Enfer.


 Convictions et écrits
Pour ses convictions et ses écrits.
Commentez - il y a 2 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Ernst Zundel ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Ernst Zundel et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres nazi (hommes et femmes)

Portrait de Adolf Hitler
 

Drapeau Allemagne 1889 - 1945
Allemand, 56 ans

Chancelier et dictateur allemand, fondateur et figure centrale du nazisme, il prend le pouvoir en Allemagne en 1933 et instaure une dictature totalitaire, impérialiste et raciste désignée sous le nom de Troisième Reich. Il est l'auteur du livre « Mein Kampf » (1925) dans lequel il expose ses conceptions racistes et ultranationalistes. L’ampleur sans précédent des tueries (génocide des juifs, génocide des tziganes, massacre des civils soviétiques), des meurtres de masse (camps d'extermination, eugénisme et euthanasies), innombrables exactions contre les populations civiles, traitement inhumain de prisonniers de guerre), des destructions et des pillages dont il est le responsable, tout comme le racisme radical singularisant sa doctrine et la barbarie des sévices infligés à ses victimes lui valent d'être considéré de manière particulièrement négative par l'historiographie et dans la mémoire collective. Son nom et sa personne font généralement figure de symboles répulsifs. Chancelier en 1933, il met rapidement en place les 1er camps de concentration destinés à la répression des opposants politiques (dont socialistes, communistes et syndicalistes). En 1934, après une violente opération d’élimination physique d’opposants et rivaux (nuit des Longs Couteaux) et la mort (un mois plus tard), du vieux maréchal Hindenburg, il devient président du Reich, chef de l'État portant le double titre de « Führer » (guide) « et chancelier du Reich ». Il saborde ainsi la République de Weimar et met fin à la première démocratie parlementaire en Allemagne. Il mène une politique pangermaniste, antisémite, revanchiste et belliqueuse où les nazis prennent le contrôle de la société allemande (travailleurs, jeunesse, médias et cinéma, industrie, sciences, etc.). L'expansion du régime est l'élément déclencheur du volet européen de la Seconde Guerre mondiale qui atteindra des sommets de destruction et de barbarie, et à la fin de laquelle, Hitler, terré dans son bunker, se suicide. Le Troisième Reich, qui devait durer « mille ans » selon Hitler, s'effondre finalement au bout de 12 ans.
Portrait de Erwin Rommel
 

Drapeau Allemagne 1891 - 1944
Allemand, 52 ans

Militaire allemand de la Seconde Guerre mondiale, officier pendant plus de 30 ans, il est réputé être l'un des rares généraux du Troisième Reich à n'avoir pas commis de crime de guerre ou de crime contre l'humanité. Rommel, à la tête d’une division de panzers, fait partie de ceux qui ont permis la percée sur la Meuse au cours de l'invasion de la France en mai 1940. De 1941 à 1943, il dirige le corps expéditionnaire allemand d'Afrique du Nord, connu sous le nom d'Afrikakorps. Il améliore les défenses du mur de l'Atlantique en 1944 et commande le groupe d'armées stationné en France, Belgique et Pays-Bas au moment de la bataille de Normandie. Admirateur du Führer jusqu'à ses derniers jours selon certains historiens, il a su se servir du régime nazi pour se placer au sommet de la hiérarchie militaire, de la même manière que le régime a su exploiter son image de soldat allemand exemplaire pour sa propagande. Rommel a toutefois reconsidéré les aptitudes d'Adolf Hitler après la seconde bataille d'El Alamein.
Portrait de Josef Mengele
 

Drapeau Allemagne 1911 - 1979
Allemand, 67 ans

Nazi allemand, médecin actif notamment au camp de concentration d'Auschwitz, où il a participé à la sélection des envois vers les chambres à gaz et s'est livré sur de nombreux prisonniers à des expériences à prétention scientifique constituant des violations graves des droits de l'homme (tortures, sévices corporels entraînant souvent la mort). Après la guerre, il ne fut jamais capturé et vécut 35 ans en Amérique latine sous divers pseudonymes.
Portrait de Rudolf Hess
 

Drapeau Allemagne 1894 - 1987
Allemand, 93 ans

Nazi et personnalité majeure du Troisième Reich jusqu'en 1941. Après avoir été le compagnon influent d'Adolf Hitler dès ses débuts politiques, il en devient le représentant officiel auprès du parti nazi (chef de la chancellerie du NSDAP) et participe activement en 1935 à la rédaction des lois de Nuremberg. En mai 1941, il s'envole secrètement pour l'Écosse, probablement afin de proposer un traité de paix séparée avec le Royaume-Uni en prévision de l’entrée en guerre imminente de l'Allemagne contre l’URSS. Mais à son arrivée, il est arrêté et emprisonné jusqu'à la fin de la guerre par les autorités britanniques. Au procès de Nuremberg, il est reconnu coupable de complot et crime contre la paix, et en conséquence condamné à la prison à vie, peine qu'il purge dans la prison de Spandau à Berlin-Ouest jusqu’en 1987 où, après 46 années de détention, il est retrouvé pendu dans une maisonnette de jardin qui lui sert de salle de lecture dans l'enceinte de la prison.
Portrait de Reinhold Hanning
 

Drapeau Allemagne 1921 - 2017
Allemand, 95 ans

Gardien SS au camp de concentration d'Auschwitz connu pour avoir été complice dans la mort de 170 000 personnes sans avoir passé un seul jour en prison.
Portrait de Oskar Gröning
 

Drapeau Allemagne 1921 - 2018
Allemand, 96 ans

Comptable allemand du camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, il fut condamné à 4 ans de prison pour « complicité » dans le meurtre de 300 000 Juifs.

Autres points communs avec Ernst Zundel