Jack Johnson (boxeur)

 
Jack Johnson
1878 - 1946
 

Boxeur américain, 1er champion du monde poids lourds noir entre 1908 et 1915 (à cette époque, les Noirs pouvaient affronter des adversaires blancs dans toutes les catégories, sauf celle des poids lourds).

Nationalité américaine Américain, né le 31 mars 1878 et mort le 10 juin 1946

68 ans Mort victime d'un accident de la route (accident) à l'âge de 68 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jack Johnson ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 74 ans que Jack Johnson est mort le mercredi 10 juin 2020. Plus que 9 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Jack Johnson (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Jack Arthur Johnson est un boxeur américain né le 31 mars 1878 à Galveston, Texas, et mort le 10 juin 1946 à Raleigh, Caroline du Nord. Surnommé « le géant de Galveston », il fut le 1er champion du monde poids lourds noir entre 1908 et 1915. Né dans une extrême pauvreté, de parents anciens esclaves, Henry et Tina Johnson, le troisième de leur neuf enfants. Jack Johnson se lance dans la boxe pour échapper à sa condition. À cette époque, les Noirs pouvaient affronter des adversaires blancs dans toutes les catégories, sauf celle des poids lourds. Johnson brise ce tabou en 1908 et devient champion du monde. Johnson remporta son 1er titre le 3 février 1903 en battant « Denver » Ed Martin en 20 reprises pour le Colored Heavyweight Championship. Il défia alors le tenant du titre mondial, James J. Jeffries, mais ce dernier refusa le combat. Les boxeurs noirs pouvaient en effet boxer contre des Blancs dans toutes les catégories à l'exception des poids lourds, la plus prestigieuse. Jack Johnson brisa ce tabou en affrontant, le 26 décembre 1908, le Canadien Tommy Burns à Sydney. Le combat dura 14 rounds, avant que la police n'intervienne pour l'interrompre. Les arbitres attribuèrent alors le titre à Johnson sur décision. De fait, Johnson avait puni son adversaire et l'avait mis KO technique. En 1909, il bat Victor McLaglen, Frank Moran, Tony Ross, Al Kaufman, et le champion des poids moyens Stanley Ketchel.

En 1910, l'ancien champion invaincu des poids lourds James J. Jeffries sort de sa retraite et annonce « Je vais combattre dans le seul but de prouver qu'un homme blanc est meilleur qu'un Nègre ». Jeffries n'avait pas combattu depuis six ans et dut perdre environ 100 livres (45 kg) pour faire le poids. Il semblait avoir le soutien de tous les Blancs américains et de tous les médias. Ainsi, Jack London écrivit : « Jeffries gagnera sûrement car l'homme blanc a 30 siècles de traditions derrière lui - tous les efforts suprêmes, les inventions et les conquêtes, et, qu'il le sache ou pas, Bunker Hill et les Thermopyles et Hastings et Azincourt. »

Le combat eut lieu le 4 juillet 1910 devant 22 000 spectateurs sur un ring monté pour l'occasion à Reno dans le Nevada. On pouvait entendre dans la salle le morceau All Coons Look Alike to Me, un des titres phares du genre de musique Coon song caractérisée par sa présentation raciste des Noirs américains. Les promoteurs du combat incitèrent même le public entièrement blanc à chanter « Tuez le nègre ! » avant et pendant le combat. Jeffries alla deux fois au tapis lors des 15 premières reprises de ce combat, ce qui ne lui était jamais arrivé dans sa carrière. Son encadrement le poussa à l'abandon. Cette victoire de Johnson lui permit d'empocher 60 000 dollars et de faire taire les critiques à propos de son titre face à Burns. Nombre de spécialistes, faisant ouvertement preuve de racisme, n'admettaient pas qu'un boxeur noir fût champion du monde des poids lourds et considéraient le match Burns-Johnson comme non significatif. Pour eux, Jeffries était le champion invaincu.

L'annonce de cette victoire fut marquée par des agressions racistes de Blancs sur des Noirs à travers tous les États-Unis, principalement dans l'Illinois, le Missouri, l'Ohio, la Pennsylvanie, le Colorado, le Texas et les villes de New York et Washington. Des dizaines de personnes sont tuées.

Le poète noir William Waring Cuney publia un poème pour marquer ces événements : My Lord, What a Morning. Certains États américains interdirent la diffusion du film du match puis interdirent que les rencontres de Johnson contre des boxeurs blancs soient filmées. En 2005, le film de ce match historique fut placé sur la liste du National Film Registry.

Johnson défraya de nouveau la chronique en épousant Lucille Cameron, une femme blanche. Il dut fuir au Canada puis en France afin d'éviter la prison pour une violation de la loi Mann, qui interdit le transport de femmes à travers les États en vue de prostitution ou d'actes dits « immoraux » tels que les mariages entre un Noir et une Blanche. Johnson perd son titre le 5 avril 1915 face à Jess Willard lors d'un match disputé à La Havane (Cuba) devant 25 000 spectateurs. Prévu en 45 reprises, ce combat est arrêté après 26 reprises à la suite du KO de Johnson. Il revient aux États-Unis en 1920, où il purge un an de prison pour avoir épousé une femme blanche. Il divorce en 1924.

Jack Johnson est mort le lundi 10 juin 1946, à l'âge de 68 ans, d'un accident de la route, à Raleigh (USA, Caroline du Nord). Il est enterré au cimetière de Graceland à Chicago. Une pièce de théâtre d'Howard Sackler, The Great White Hope (L'Insurgé), raconte sa carrière. Le 24 mai 2018, le président Donald Trump le gracie à titre posthume.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jack Johnson en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jack Johnson.

Vous savez où se trouve la tombe de Jack Johnson ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jack Johnson pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jack Johnson, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jack Johnson.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Jack Arthur Johnson
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Boxeur
  • Autres activités : Sportif
  • Domaines : Boxe, Sport, Sport de combat

Noms

  • Nom usuel : Jack Johnson
  • Vrai nom : Jack Johnson
  • Prénom : Jack
  • Prénom (2) : Arthur
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Johnson
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : Le géant de Galveston
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 31 mars 1878
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 68 ans
  • Cause de mort : Accident de la route (Accident)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jack Johnson ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jack Johnson, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jack Johnson ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Harmmakis-nox Jack Arthur Johnson est un boxeur américain né le 31 mars 1878 à Galveston, Texas, et mort le 10 juin 1946 à Raleigh, Caroline du Nord. Surnommé « le géant de Galveston », il fut le 1er champion du monde poids lourds noir entre 1908 et 1915.
Répondre - il y a 5 mois
Jesuismort (admin) Merci, nous allons compléter sa fiche.
Répondre - il y a 5 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jack Johnson et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres boxeur américain

Portrait de Mohammed Ali
 

Drapeau États-unis d'amérique 1942 - 2016
Américain, 74 ans

Boxeur américain catégorie poids lourds, considéré comme un des plus grands boxeurs de tout les temps et comme une icône culturelle grâce à son engagement et à son éloquente poésie. Il fut à la fois adulé et vilipendé. Il remporte à 18 ans la médaille d'or des poids mi-lourds aux Jeux olympiques de Rome 1960. Il remporte le championnat du monde des poids lourds face à Sonny Liston en 1964. Surnommé The Greatest, Mohamed Ali devient le premier triple champion du monde poids lourds et a participé à plusieurs combats de boxe historiques dont 3 disputés contre son rival Joe Frazier sont considérés parmi les plus grands combats dans l'histoire de la boxe, ainsi que son affrontement contre George Foreman à Kinshasa dont il sort vainqueur par K.O au 8e round devant environ 100 000 spectateurs en 1974. Mohamed Ali est connu pour son style de combat peu orthodoxe pour un poids lourds, incarné par son slogan « vole comme un papillon, pique comme une abeille, les poings ne peuvent atteindre ce que les yeux ne peuvent voir. » et employant des techniques telles que le «Shuffle Ali, le « rope-dope », ainsi que la déstabilisation de ses rivaux par les mots, le « trash talking ». Grâce à ses compétences et sa personnalité hors du commun, Mohamed Ali est devenu un des athlètes les plus célèbres dans le monde entier. Intégré à l'International Boxing Hall of Fame, Ali est considéré comme l'un des plus grands boxeurs de l'histoire. En 1999, il est couronné « Sportif du siècle » par Sports Illustrated et « Personnalité sportive du siècle » par la BBC. Il est nommé sportif du XXe siècle par une assemblée de journalistes internationaux, précédant le footballeur Pelé. Il reçoit, à Berlin en mars 2005, la médaille de la paix Otto Hahn, au nom de l'Organisation des Nations unies « pour son engagement en faveur du mouvement américain contre la ségrégation et pour l'émancipation culturelle des noirs à l'échelle mondiale ». Il est décoré en 2005 de la Médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile aux États-Unis. Au-delà de ses performances sportives, il atteint une notoriété inégalée chez un sportif par son goût du spectacle, sa personnalité provocatrice, ses prises de positions religieuses et politiques, puis son destin personnel.
Portrait de Joe Louis
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1914 - 1981
Américain, 66 ans

Boxeur américain, détient le plus long règne en tant que champion du monde de boxe poids lourds, l'étant resté pendant 11 ans et 8 mois. Il est considéré comme le plus gros puncheur de l'histoire de la boxe selon Ring Magazine dans un classement établi en 2003.
Portrait de Jake LaMotta
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1922 - 2017
Américain, 95 ans

Boxeur italo-américain, champion du monde des poids moyens (de 1949 à 1951), considéré comme le dernier des géants au moment de sa mort, il fut vainqueur de Ray Robinson et Marcel Cerdan. La Motta remporta 83 combats (dont 30 par KO), pour 19 défaites et 4 matchs nuls. Ayant eu une vie fut très mouvementée, sur et en dehors des rings, il grandi dans la violence et ne devint populaire qu'en 1980, lors de la sortie du film « Raging Bull » (1980, de Martin Scorsese).
Portrait de Sugar Ray Robinson
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1921 - 1989
Américain, 67 ans

Boxeur, Sportif (Boxe, Sport, Sport de combat).
Portrait de Joe Frazier
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1944 - 2011
Américain, 67 ans

Boxeur, Sportif (Boxe, Sport, Sport de combat).
Portrait de Jimmy Ellis
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1940 - 2014
Américain, 74 ans

Boxeur, Sportif (Boxe, Sport, Sport de combat).