Jacques Chaban-Delmas

 
Jacques Chaban-Delmas
1915 - 2000
 

Homme d'état, Homme politique, Maire, Ministre, Premier ministre (Politique).

Nationalité française Francais, né le 7 mars 1915 et mort le 10 novembre 2000

85 ans Mort à l'âge de 85 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jacques Chaban-Delmas ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 19 ans que Jacques Chaban-Delmas est mort le dimanche 10 novembre 2019. Plus que 24 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Jacques Chaban-Delmas (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Jacques Chaban-Delmas, né le 7 mars 1915 à Paris et mort le 10 novembre 2000, est un général, résistant et homme politique français, notamment député-maire de Bordeaux de 1947 à 1995, Président de l'Assemblée nationale à trois reprises et Premier ministre de 1969 à 1972.

Né Jacques Delmas, il étudie au lycée Lakanal, à Sceaux, à la faculté de droit de Paris et est diplômé de l'École libre des sciences politiques, licencié en droit et diplômé d'études supérieures d'économie politique et de droit public. En 1933 il rentre en tant que journaliste à l'Information. Durant la Seconde Guerre mondiale il est attaché au ministère de la Production Industrielle puis adjoint à l'Inspection générale des Finances.

Il entre en contact avec la Résistance en décembre 1940. Il se lie avec Maurice Bourgès-Maunoury et Félix Gaillard. De 1941 à 1942, il travaille au ministère de la Production industrielle, dirigé par François Lehideux sous Darlan, puis Roger Bichelonne, dans le deuxième gouvernement Laval, dont les services parisiens étaient installés dans un hôtel XVIIIe rue de Grenelle. Comme haut fonctionnaire, il est sous les ordres de l'inspecteur des finances Raymond Panié, ancien condisciple de Roger Bichelonne à l'École polytechnique. Sous le pseudonyme de Chaban, il fournit des renseignements économiques à la France libre. Raymond Panié évente ses agissements. Chaban représente le chef du service des relations extérieures aux conférences qui réunissent les représentants des services responsables de l'économie en zone occupée.

En mai 1944, il est nommé délégué militaire national et général de brigade par le Général de Gaulle. Il est à l'époque le plus jeune général nommé depuis le Premier Empire. Il participe à la libération de Paris en août 1944.

Il est élu député de la Gironde en 1946, mandat qu'il conserve jusqu'en 1997, puis maire de Bordeaux de 1947 à 1995 et président de l'Assemblée nationale de 1958 à 1969, de 1978 à 1981 et 1986 à 1988.

Plusieurs fois ministre sous la Quatrième République, il devient Premier ministre sous le mandat de Georges Pompidou de 1969 à 1972. Il est contraint à la démission par le président, qui n'apprécie ni son projet de « Nouvelle société », trop progressiste, ni la maladresse de son Premier ministre, qui a utilisé un moyen alors légal de ne pas payer d'impôt sur le revenu. Le Canard enchaîné, après avoir publié ses feuilles d'impôt singulièrement réduites par l'avoir fiscal, publie au début de 1972 une feuille entièrement vierge, toujours grâce à ce procédé.

Jacques Chaban-Delmas est candidat aux élections présidentielles de 1974. Lâché par Jacques Chirac, il voit rapidement ses chances s'effondrer dans les sondages pendant la campagne du premier tour ; Françoise Giroud, qui soutient François Mitterrand, dédaigne de l'attaquer et lui réserve ce mot d'une rare cruauté : « On ne tire pas sur une ambulance » ; au total il est largement distancé par Valéry Giscard d'Estaing en faveur duquel il doit se désister. Sa défaite entraîna la naissance du cruel néologisme « chabaniser ».

En 1978, un renversement d'alliances et l'appui du président Valéry Giscard d'Estaing lui permet de récupérer le « perchoir », c'est-à-dire la présidence de l'Assemblée nationale, en évinçant Edgar Faure qui l'occupait depuis 1973 et qui avait l'appui du président du RPR, Jacques Chirac, à l'époque très influencé par le tandem Garaud-Juillet. Le Canard enchaîné montre dans une caricature une ambulance stationnant au pied du « perchoir ». En janvier 1980 il se voit confier une mission de renforcement des liens entre Moscou et Paris. Se trouvant à Moscou alors qu'Andreï Sakharov est assigné à résidence, il quitte l'URSS précipitamment afin de signifier le désaccord de la France.

Après les élections législatives de mars 1986, Jacques Chaban-Delmas fait partie des favoris pour devenir Premier ministre du premier gouvernement de cohabitation, tout comme Simone Veil ou encore Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac. Finalement, ce dernier est nommé chef du gouvernement par le président de la République, François Mitterrand. En revanche, le 2 avril 1986, un accord avec Jacques Chirac lui permettra de regagner facilement la présidence de l'Assemblée nationale.

Après les législatives de juin 1988, il est le candidat des députés de droite à la présidence de l'Assemblée, mais, avec 268 voix contre 301, il doit céder le perchoir au candidat de la gauche, l'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius.

En 1995, à l'âge de 80 ans, Jacques Chaban-Delmas décide de ne pas se représenter à la mairie de Bordeaux et soutient alors le candidat RPR, et tout nouveau premier ministre, Alain Juppé, qui lui succédera. À partir de là, il se retire progressivement de la vie politique.

Le 12 novembre 1996, sur proposition du président Philippe Séguin, il est élu président d'honneur de l'Assemblée nationale par l'acclamation de tous les députés réunis dans l'hémicycle, à l'occasion d'un hommage solennel à l'occasion des cinquante ans de sa vie parlementaire.

Le 10 novembre 2000, alors âgé de 85 ans, il décède d'une crise cardiaque à son domicile parisien de la rue de Lille (7e arrondissement). L'Assemblée nationale, qui en avait fait son président d'honneur, observa, le lundi matin suivant le décès, une minute de silence en hommage à son ancien président. Le président de la république Jacques Chirac présida la cérémonie funèbre officielle aux Invalides, en présence de nombreuses personnalités politiques de droite et de gauche. L'ancien Premier ministre fut inhumé à Ascain, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le Stade du Parc Lescure qui accueille l'équipe de football des Girondins de Bordeaux et l'équipe de rugby de l'Union Bordeaux Bègles est devenu le Stade Jacques-Chaban-Delmas en 2001.

Le 12 novembre 2012 a été installée sur la place Pey-Berland, au nord de la cathédrale, face au Palais Rohan, une statue en hommage à Jacques Chaban-Delmas. L'oeuvre de 3,2 mètres de haut pour 1 100 kilogrammes a été réalisée par Jean Cardot.

Le conseil municipal de la ville de Bordeaux décide le 22 octobre 2012 de baptiser du nom de « Jacques Chaban-Delmas », le nouveau pont Bacalan-Bastide , inauguré le 16 mars 2013 par le président de la République François Hollande.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jacques Chaban-Delmas en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jacques Chaban-Delmas.

Vous savez où se trouve la tombe de Jacques Chaban-Delmas ?

Citations

Les meilleures citations de Jacques Chaban-Delmas.

Nous ne parvenons pas à accomplir des réformes autrement qu'en faisant semblant de faire des révolutions.
Nous ne parvenons à faire des réformes qu'en faisant semblant de faire la révolution.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Jacques Chaban-Delmas. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Jacques Chaban-Delmas, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jacques Chaban-Delmas.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jacques Chaban-Delmas
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jacques
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Chaban-Delmas
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : CHABAN DELMAS, jacques chaban delmas

Naissance

  • Date de naissance : 7 mars 1915
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 85 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jacques Chaban-Delmas ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jacques Chaban-Delmas, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jacques Chaban-Delmas ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Jacques Chaban-Delmas
Répondre - il y a 12 mois
Donias tombe de Jacques Chaban-Delmas
Répondre - il y a 12 mois
Donias tombe de Jacques Chaban-Delmas plaque
Répondre - il y a 12 mois
Donias Jacques Chaban-Delmas plaque commémorative
Répondre - il y a 12 mois
Donias Statue de Jacques Chaban-Delmas sur la place Pey Berland, à Bordeaux.
Répondre - il y a 12 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=m5PVSN6F7-U

Jacques Chaban Delmas
Répondre - il y a 12 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jacques Chaban-Delmas et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Jacques Chaban-Delmas