Jean Renoir

 
Jean Renoir
1894 - 1979
 

Acteur, Artiste, Scénariste (Art, Cinéma).

84 ans Mort à l'âge de 84 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean Renoir ?


Contribuez !

Biographie

Le cinéaste Jean Renoir, fils du grand peintre impressionniste Auguste Renoir, compte parmi les plus grandes figures de toute l'histoire du 7e art. Selon les spécialistes, " La grande Illusion " (1937) et " La règle du jeu " (1939) s'inscrivent parmi les 10 meilleurs films jamais réalisés. Renoir naît à Paris le 19 septembre 1894. Il passe une partie de sa jeunesse en Provence, apprenant le métier de céramiste. Il déclarera que son enfance fut autant influencée par le théâtre (du guignol) qui l'émouvait " délicieusement ", que par le milieu artistique dont il était issu. Plus tard, il subira l'influence de l'impressionnisme et du réalisme littéraire. Grièvement blessé pendant la Première guerre mondiale, cet humaniste restera toute sa vie un pacifiste convaincu. Ses débuts de cinéaste datent des années 20. Son modèle est Erich von Stroheim, lui-même acteur et réalisateur, à qui il donnera plus tard l'un des rôles principaux dans " La grande illusion ".

Jean Renoir écrit son premier scénario en 1924 pour " Catherine " (réalisateur : Albert Dieudonné) dans la production duquel il investit énormément d'argent, souhaitant accélérer la carrière de son épouse Catherine Hessling, qui tient le premier rôle. Il tourne ensuite, toujours avec Catherine Hessling, " La Fille de l'eau " (1925) et " Nana " (1926) ; en 1928, " La petite marchande d'allumettes " puis " Tire au flanc ", avec Michel Simon, qui deviendra son acteur préféré. Il débute dans le parlant avec " On purge bébé ", puis réalise son premier grand film, " La chienne ", avec Michel Simon dans le rôle d'un employé timide poussé au meurtre. Dans " La nuit du carrefour " de 1932, le frère aîné de Jean, Pierre, interprète le Commissaire Maigret alors que dans " Boudu sauvé des eaux ", réalisé la même année, Michel Simon, en clochard rescapé du suicide, dévoile toute l'étendue de son talent.

Un remake de " Boudu ", " Le clochard de Berverly Hills ", sera tourné en 1986 par Paul Mazursky, grand admirateur de Renoir. En 1934, " Toni " tourné dans des décors naturels avec des amateurs, préfigure le style néoréaliste bien avant qu'il n'apparaisse en Italie ; pour la première fois, Renoir travaille avec son neveu Claude Renoir à la caméra. Parmi ses adaptations littéraires, on peut citer " Madame Bovary " en 1935 (d'après le roman de Flaubert). La même année, il tourne l'un de ses chefs-d'oeuvre sur la lutte des classes, " Le crime de Monsieur Lange ". Les films de Renoir, surtout ceux des années 30, étaient emprunts d'un mélange de réalisme et de fantaisie, à la fois critique sociale et satire. La " Partie de campagne " (1936), tout en poésie, annonce le " Déjeuner sur l'herbe " de 1959 : des images d'une extrême recherche mettent hommes et paysages en valeur ; on a l'impression de voir à l'écran des peintures de paysages.

David Thomson , historien du cinéma pour qui Renoir est le plus grand cinéaste de tous les temps, écrit que " ... son génie réside dans sa perpétuelle prise de risques pour réaliser un nouveau type de films, pour rester expérimental " et il ajoute que " dans les années 30, il n'y eut pas une expérience avec l'éclairage naturel, les déplacements de la caméra, la profondeur de champs, les décors naturels et le mélange intérieur/extérieur que Renoir n'eut tenté ". On peut également lire dans l'encyclopédie du film signée Leonard Maltin que ses oeuvres sont " unique in outlook, individual in treatment, he had an uncanny appreciation of what was true and honest in cinema ". C'est peu avant la Seconde Guerre mondiale qu'il réalise son oeuvre la plus connue, " La grande illusion " (1937), fantastique étude de milieu imprégnée d'un romantisme pacifiste, dont l'action se déroule pendant la Première Guerre mondiale.

Souvent cité comme le plus grand film anti-belliciste, les opinions qu'il véhicule à propos de la loyauté, de la société de classes et de l'humanisme dépassent largement ce type de classification. Après " La Marseillaise " et " La bête humaine " (1938), il commence à tourner en 1939 " La règle du jeu ", son oeuvre maîtresse et un grand classique de l'histoire cinématographique. Sur fond d'une partie de chasse, Renoir dessine une satire magistrale de la société de son temps où toutes les couches sociales s'adonnent avec une belle égalité à l'hypocrisie et à la tromperie. Le film provoque un scandale et ne fait pas recette. Finalement, après avoir été amputé à plusieurs reprises, il est interdit à la déclaration de guerre pour son effet " démoralisant " et la version intégrale ne sera rétablie que de nombreuses années plus tard.

A cause de ses films engagés, de sa sympathie pour les communistes et le Front populaire, du scandale enfin que " La règle du jeu " avait déclenché, Jean Renoir doit émigrer aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y travaille pour la 20th Century Fox, pour laquelle il tourne d'abord un policier, " Swamp Water " (L'étang tragique) en 1941, suivi de " This land is mine " (Vivre libre) en 1943 avec Charles Laughton et Maureen O'Hara, puis " Salute to France " (1944) avec Burgess Meredith sur une musique de Kurt Weill. D'autres films suivent : " The southerner " (L'Homme du Sud, 1945), nominé aux oscars, " Le journal d'une femme de chambre " (1946) et " The woman of the beach " (La femme sur la plage, 1946). En 1950, il quitte les Etats-Unis pour l'Inde où il tourne la même année son premier film en couleurs : " The river " (Le Fleuve) ; épopée d'une famille britannique au Bengale, c'est une oeuvre d'un grand lyrisme, adaptée d'un roman de Rumer Godden. En 1952, il réalise en Italie avec Anna Magnani son deuxième film en couleurs, " The golden coach " (Le Carosse d'or, 1952) , dont Truffaut déclara qu'il était peut-être LE chef-d'oeuvre de Renoir.

La critique reprocha à ce réaliste avéré de manquer de cohérence et de se détourner de la réalité. Revenu en France, il tourne en 1955 " French Can Can ", un merveilleux hommage au Moulin Rouge. C'est un triomphe. Si " Elena et les hommes " (1956) est une oeuvre secondaire, " Le déjeuner sur l'herbe " et " Le testament du docteur Cordelier ", réalisés trois ans plus tard sont des oeuvres majeures. Le Testament est une adaptation du roman de Stevenson " Dr. Jeckyll et Mr. Hyde " et Jean-Louis Barrault excelle dans l'interprétation du double rôle du docteur Cordelier et de l'horrible Opale.

Pour l'un de ses derniers films, " Le corporal épinglé ", il revient aux camps de prisonniers ; il tournera encore un court métrage en 1968, puis son dernier opus en 1969 : un film " à épisodes " (prévu initialement pour la télévision), " Le petit théâtre de Jean Renoir ". En 1974, un Oscar d'honneur lui est décerné par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour l'ensemble de son oeuvre et pour son action au service du 7e art. Jean Renoir meurt le 12 février 1979 à Beverly Hills.

Source : archives.arte-tv.com  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean Renoir en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean Renoir.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean Renoir ?

Citations

Les meilleures citations de Jean Renoir.

L'art du cinéma consiste à s'approcher de la vérité des hommes, et non pas à raconter des histoires de plus en plus surprenantes.
- Ce serait la première fois que vous embrasseriez quelqu'un ? - Non, j'avais un chien. - Un chien ? - Il m'embrassait lui !
- Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Jean Renoir. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Jean Renoir, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean Renoir
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Renoir
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 84 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean Renoir ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean Renoir, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean Renoir ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Jean Renoir âgé de 6 ans par Auguste Renoir.
Répondre - il y a 1 an
Donias Gabrielle et Jean Renoir peints par Auguste Renoir (1895-1896).
Répondre - il y a 1 an
Donias Jean Renoir en chasseur par Auguste Renoir, 1910
Répondre - il y a 1 an
Donias Jean Renoir meurt à Beverly Hills, où il s'était retiré, le 12 février 1979. Il est enterré à Essoyes, dans l'Aube, près de son père, son frère Pierre et sa seconde épouse Dido
Répondre - il y a 1 an
Donias Jean Renoir
Répondre - il y a 1 an
Donias tombe de Jean Renoir
Répondre - il y a 1 an
Donias tombe de Jean Renoir
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean Renoir et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Jean Renoir