Michel Vinaver

 
Michel Vinaver
1927 - 2022
 

Dramaturge et homme d'affaires français, PDG de Gillette France de 1966 à 1982 avant de se consacrer totalement à l'écriture et au théâtre.

Nationalité française Francais, né le 13 janvier 1927 et mort le 1er mai 2022

95 ans Mort à l'âge de 95 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Michel Vinaver ?


Contribuez !

Biographie

Michel Vinaver est un dramaturge, universitaire et homme d'affaires français né le 13 janvier 1927 à Paris et mort dans la même ville le 1er mai 2022. Il a été président-directeur général de l'entreprise Gillette France de 1966 à 1982 avant de se consacrer totalement à l'écriture et au théâtre.

De son vrai nom Michel Grinberg, il naît à Paris en 1927 dans une famille d'immigrants juifs. Son père, Léon Grinberg (1900-1981) est un antiquaire né à Kiev, sa mère, Sophie Vinaver (1904-1964), une avocate née à Saint-Pétersbourg. Son grand-père, Maxim Vinaver (1863-1926), a joué un rôle important en tant qu'avocat et dirigeant du parti constitutionnel démocratique (les « cadets ») russe. En 1919, il fuit la révolution bolchevique et se réfugie à Paris avec sa femme Rosa (1872-1951) et ses trois enfants : Valentine (1896-1983) qui deviendra docteur en médecine et radiologue, Eugène (1899-1979) qui émigre en Angleterre à la fin des années 1920 pour se consacrer à l'écriture, et Sophie.

En 1940, la famille est contrainte à l’exil aux États-Unis à la suite de l'adoption des lois de Vichy.

Engagé volontaire dans l’armée française en 1944-45, il effectue ses études secondaires à Paris, Cusset (Allier), Annecy et New York. Il passe son baccalauréat en 1946-47 à l'Université Wesleyenne (Connecticut).

La même année, il traduit The Waste Land de T. S. Eliot et adopte le patronyme maternel comme nom d'auteur. Son premier roman, Lataume, est publié en 1950 aux éditions Gallimard grâce à Albert Camus. En 1952, son second roman, L’Objecteur, reçoit le prix Fénéon.

Détenteur d'une licence libre de lettres à la Sorbonne en 1951, il est embauché en 1953 comme cadre stagiaire par la société Gillette France, puis nommé chef du service administratif.

Passionné de théâtre, il suit en 1955 les répétitions d’Ubu roi à Annecy lors du stage national d’art dramatique amateur. Gabriel Monnet qui le dirige lui demande d’écrire une pièce pour l’année suivante. Les Coréens sont montés par Roger Planchon en octobre 1956 à Lyon, puis par Jean-Marie Serreau en février 1957 à Paris. Suivent en 1957 et 1959 Les Huissiers et Iphigénie Hôtel, créées respectivement en 1980 par Gilles Chavassieux à Lyon, et 1977 par Antoine Vitez à Paris.

En 1964, il est promu président-directeur général de Gillette Italie, puis en 1966 de Gillette France. En 1969, il négocie l’acquisition par Gillette de la société française S. T. Dupont dont il devient PDG jusqu'en 1978. En 1982, il quitte Gillette et est nommé professeur associé à l'Institut d’études théâtrales de l'université Paris III-Censier. La même année est créée au Centre national des lettres la commission Théâtre dont il assure la présidence pendant 4 ans.

En 1988, il est nommé professeur d’études théâtrales à l’université Paris VIII. En 2005, il met en scène sa pièce À la renverse au théâtre Artistic Athévains, puis en 2009 L'Ordinaire pour son entrée au répertoire de la Comédie-Française en collaboration avec Gilone Brun.

Michel Vinaver est mort le dimanche 1er mai 2022, à l'âge de 95 ans, à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Michel Vinaver en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Michel Vinaver.

Vous savez où se trouve la tombe de Michel Vinaver ?

Citations

Les meilleures citations de Michel Vinaver.

Comprendre un texte de théâtre, c'est principalement, voir comment il fonctionne dramaturgiquement.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Michel Vinaver. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Michel Vinaver, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Michel Vinaver.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Michel Vinaver
  • Vrai nom : Michel Grinberg
  • Vrai nom (2) : Michel Vinaver
  • Prénom : Michel
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Grinberg
  • Nom de famille (2) : Vinaver
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Dimanche 1er mai 2022
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 95 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Michel Vinaver ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Michel Vinaver, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Michel Vinaver ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Michel Vinaver et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres dramaturge (hommes) francais

Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français, auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
Portrait de Georges Feydeau
 
Notez-le !

Drapeau France 1862 - 1921
Francais, 58 ans

Dramaturge français, connu pour ses nombreux vaudevilles (comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations). Ses pièces de théâtre célèbres sont « Le Dindon » (1896), « La Puce à l'oreille » (1907), « La Dame de chez Maxim » (1899).
Portrait de Edmond Rostand
 

Drapeau France 1868 - 1918
Francais, 50 ans

Écrivain et dramaturge français, auteur de l'une des pièces les plus connues du théâtre français, « Cyrano de Bergerac » (1897), époux de la poétesse Rosemonde Gérard et père de l'écrivain, biologiste et académicien français Jean Rostand.
Portrait de Albert Camus
 

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).
Portrait de Georges Courteline
 
Notez-le !

Drapeau France 1858 - 1929
Francais, 71 ans

Romancier et dramaturge français, connu pour « Le commissaire est bon enfant » (1900, comédie, théâtre), « La paix chez soi » (1903).
Portrait de Jean-Loup Rivière
 
Notez-le !

Drapeau France 1948 - 2018
Francais, 70 ans

Dramaturge français, il a consacré sa vie au théâtre et est souvent intervenu sur l'antenne de France Culture.

Autres pdg (hommes) francais

Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français, auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
Portrait de Georges Feydeau
 
Notez-le !

Drapeau France 1862 - 1921
Francais, 58 ans

Dramaturge français, connu pour ses nombreux vaudevilles (comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations). Ses pièces de théâtre célèbres sont « Le Dindon » (1896), « La Puce à l'oreille » (1907), « La Dame de chez Maxim » (1899).
Portrait de Edmond Rostand
 

Drapeau France 1868 - 1918
Francais, 50 ans

Écrivain et dramaturge français, auteur de l'une des pièces les plus connues du théâtre français, « Cyrano de Bergerac » (1897), époux de la poétesse Rosemonde Gérard et père de l'écrivain, biologiste et académicien français Jean Rostand.
Portrait de Albert Camus
 

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).
Portrait de Georges Courteline
 
Notez-le !

Drapeau France 1858 - 1929
Francais, 71 ans

Romancier et dramaturge français, connu pour « Le commissaire est bon enfant » (1900, comédie, théâtre), « La paix chez soi » (1903).
Portrait de Jean-Loup Rivière
 
Notez-le !

Drapeau France 1948 - 2018
Francais, 70 ans

Dramaturge français, il a consacré sa vie au théâtre et est souvent intervenu sur l'antenne de France Culture.

Autres points communs avec Michel Vinaver