Siné

 
Siné
1928 - 2016
 

Artiste, Caricaturiste, Dessinateur (Art, Dessin).

Nationalité française Francais, né le 31 décembre 1928 et mort le 5 mai 2016

87 ans Mort à l'âge de 87 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Siné ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 4 ans que Siné est mort le mardi 5 mai 2020. Plus que 27 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Siné (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Maurice Sinet, dit Siné, né le 31 décembre 1928 dans le 20e arrondissement de Paris et mort le 5 mai 2016 à l'hôpital Bichat-Claude-Bernard dans le 18e arrondissement de Paris, est un dessinateur et caricaturiste français. Il est un régent du Collège de 'Pataphysique.

Fils de Fabienne Ducrocq, Maurice Sinet passe son enfance à Paris, entre Barbès et Pigalle. Le sort de son père naturel, Laurent Versy, ferronnier d'art condamné plusieurs années aux travaux forcés, contribue à sa distance critique envers l'État, la justice et la police. Siné porte le nom du mari de sa mère, Albert Sinet, dont elle a divorcé pour se remarier avec Laurent Versy.

À quatorze ans, il entre à l'École Estienne et y étudie le dessin et la maquette. La nuit, il gagne sa vie en chantant dans les cabarets. Un jour, il tombe sur les dessins d'un Roumain devenu le plus célèbre des illustrateurs américains : Saul Steinberg. Ce sera l'une de ses principales sources d'inspiration artistique : « Dès que j'ai vu les dessins de Steinberg, j'ai eu le coup de foudre et j'ai décidé d'essayer ce métier. »

Entre 1946 et 1948, il est chanteur dans le groupe de cabaret Les Garçons de la rue.

À son retour du service militaire, qu'il passe en grande partie en prison, il commence à dessiner et fait des retouches sur les photos des revues pornographiques de l'époque. Il publie son premier dessin dans France Dimanche en 1952 et reçoit le grand prix de l'Humour noir en 1955 pour son recueil Complainte sans Paroles.

En 1957, avec Jean Yanne pour les textes, il dessine dans une revue anticléricale J'y va-t-y j'y Vatican puis Ça fait des bulles

Une série de dessins basée sur des jeux de mots mettant en scène des chats contribue à le faire connaître ; il entre alors à L'Express comme dessinateur politique.

Il exprime ses opinions anticolonialistes pendant la guerre d'Algérie. Alors qu'il remplace brièvement François Mauriac au bloc-notes du journal lorsque celui-ci doit s'absenter pour raisons de santé, son « débloque-note » vaut à L'Express de nombreuses lettres indignées de ses lecteurs. Jean-Jacques Servan-Schreiber publiera une lettre d'excuses en première page du journal, ce qui n'arrangera pas ses relations avec Siné, celui-ci continuant à publier des dessins engagés dans le journal. Défendu par Jacques Vergès, alors avocat du FLN, il quitte L'Express en 1962 pour créer son propre journal, Siné Massacre, qu'il lance avec l'éditeur Jean-Jacques Pauvert. Il y exprime son anticolonialisme, son antisionisme, son anticapitalisme, son anticléricalisme et son anarchisme. Jacques Vergès fonde une revue tiers-mondiste, financée par le FLN, Révolution africaine, à laquelle Siné participe peu de temps, fin 1962. Jacques Vergès lance aussi en France le mensuel Révolution ; Siné y est nommé, avec le dessinateur Strelkoff, secrétaire de rédaction. Les deux dessinateurs ne publieront que peu de dessins dans les 12 numéros que comptera cette revue. Mais Siné manque de liberté sur certains sujets qui lui tiennent à coeur (religion, sexe, politique...), et préfère cesser cette collaboration.

En mars 1967, il invente le logo et propose les couleurs (orange, rouge et noir) de la jeune Sonatrach, entreprise algérienne d'hydrocarbures.

En mai 1968, il fonde L'Enragé avec Jean-Jacques Pauvert et dessine dans Action.

En 1981, Siné rejoint l'équipe de Charlie Hebdo et signe la rubrique « Siné sème sa zone ». En 1981, Michel Polac fait appel à lui pour l'émission Droit de Réponse sur TF1. Après la privatisation de la chaîne, l'émission est supprimée en 1987 en raison d'un dessin de Wiaz titré « Bouygues, une maison de maçon, un pont de maçon, une télé de m... ». Siné passe à L'Événement du jeudi avec Loup.

En 1982, il est accusé par la Licra d'incitation à la haine raciale pour des propos jugés antisémites tenus sur la « radio libre » Carbone 14 (voir l'article détaillé Affaire Siné). Il s'excusera de la tirade incriminée en publiant une lettre sous forme d'encart publicitaire dans le journal Le Monde, prétextant la colère et l'alcool, et la Licra retirera sa plainte en le félicitant pour cette « page du coeur ». Siné est tout de même condamné, l'association Avocats sans frontières de Gilles-William Goldnadel poursuivant l'accusation.

En 1992, il reprend la rubrique « Siné sème sa zone » du nouveau Charlie Hebdo, non sans quelques heurts avec la nouvelle direction.

Dans une chronique publiée le 2 juillet 2008 dans Charlie Hebdo, Siné écrit à propos de Jean Sarkozy une chronique basée sur une information donnée par Patrick Gaubert, président de la Licra, au journal Libération. Cette chronique est dénoncée comme « antisémite » par Claude Askolovitch. Il est renvoyé de la rédaction du journal par Philippe Val afin d'« éviter un procès ». Pour certains (dont Siné), ce renvoi ferait plutôt suite à des désaccords éditoriaux entre Siné et Philippe Val dans le contexte de l'affaire Clearstream.

Cette éviction entraîne un certain nombre de réactions. Deux tendances opposées s'affrontent dans les médias français, l'une prenant la défense de Siné, l'autre dénonçant ses propos comme étant antisémites. Philippe Val fait l'objet de nombreuses attaques affirmant que la chronique incriminée n'aurait été qu'un prétexte pour se débarrasser d'un collaborateur historique de Charlie Hebdo avec lequel il avait très peu d'affinités. La blogosphère s'enflamme pour le débat, prenant majoritairement le parti de Siné. Des pétitions sont lancées dans les deux camps, et de nombreuses personnalités prennent parti pour l'un ou l'autre.

Siné est cité à comparaître le 9 septembre 2008 devant la 6e chambre correctionnelle (presse) du tribunal de grande instance de Lyon par la Licra pour « incitation à la haine raciale ». L'audience sur le fond a été fixée au 29 janvier 2009. Elle se tient finalement les 27 et 28 janvier 2009.

Le 24 février 2009, il est relaxé à Lyon, les juges considérant que Siné avait usé de son droit à la satire. En mars, Siné est en revanche débouté d'une action en diffamation intentée à Paris contre Claude Askolovitch. Le juge a estimé que les propos poursuivis n'étaient pas diffamatoires et « participaient au débat d'idées, consubstantiel à toute société démocratique. »

Le 30 novembre 2010, le tribunal de grande instance de Paris condamne Charlie Hebdo pour préjudice moral et financier à l'encontre de Siné. Le jugement précise en effet qu'« il ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Siné sont antisémites... ni que celui-ci a commis une faute en les écrivant. » Les Éditions Rotatives, société éditrice de l'hebdomadaire, devront verser 40 000 euros de dommages et intérêts à Maurice Sinet pour rupture abusive de contrat. Charlie Hebdo fait appel, et en décembre 2012, la cour d'appel de Paris confirme la condamnation et augmente le montant des dommages et intérêts à 90 000 euros.

Le 27 août 2008, Siné annonce sur son blog la sortie le 10 septembre de son propre hebdomadaire satirique, intitulé Siné Hebdo, avec pour rédactrice en chef son épouse Catherine Failliot. Parmi la cinquantaine de collaborateurs se trouvent Guy Bedos, Philippe Geluck, Christophe Alévêque, Jackie Berroyer, Benoît Delépine, Isabelle Alonso, Denis Robert, Michel Onfray, Delfeil de Ton... Les actionnaires du journal sont Siné, son épouse Catherine, Guy Bedos, Michel Onfray et un ami du couple Sinet, ainsi que l'Association des Mal Élevés.

D'après Siné, « ce sera un journal d'humour, libertaire, ce qu'aurait dû être Charlie s'il était resté dans la tradition initiale », « un canard qui ne respectera rien » et « qui chiera tranquillement dans la colle et les bégonias sans se soucier des foudres et des inimitiés de tous les emmerdeurs ».

Faute de rendement suffisant, le journal s'arrête le 28 avril 2010, comme annoncé le 29 mars 2010. Toutefois, un an et demi plus tard, Siné, sa femme et une grande partie de l'équipe de Siné Hebdo reprennent l'aventure avec Siné Mensuel, « le journal qui fait mal et ça fait du bien », dont le premier numéro est mis en vente en septembre 2011. C'est un succès, puisqu'il est acheté par environ 50 000 lecteurs.

Siné est mort le mercredi 4 mai 2016, des suites d'une opération des poumons, à l'âge de 87 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Siné en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Siné.

Vous savez où se trouve la tombe de Siné ?

Citations

Les meilleures citations de Siné.

Pourquoi il ne faut pas déserter : parce que c'est choquant, indécent, culotté, effronté, pas beau, irresponsable, irrespectueux, dégradant et puis surtout ça fait des trous dans les rangs.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Siné. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Siné, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Siné.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Siné
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Siné
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Maurice Sinet

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Jeudi 5 mai 2016
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 87 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Siné ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Siné, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Siné est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Siné au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Énorme écrivain
la classe !!
A lire et relire car énorme écrivain
Commentez - il y a 2 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Siné ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias tombe de Siné
Répondre - il y a 1 an
Donias Siné résidait depuis plusieurs années à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Il meurt le 5 mai 2016, à 87 ans, des suites d'un cancer du poumon dont il souffrait.
Ses obsèques ont eu lieu le mercredi 11 mai 2016 au cimetière de Montmartre à Paris 18e, là même où il a été incinéré et inhumé.
Quelques mois auparavant, Siné avait préparé la couverture du magazine (hors-série) en prévision de son décès. Même malade, il a tenu sa rubrique éditoriale avant sa dernière opération.

Ultime pied de nez à la mort, il a fait écrire sur sa tombe « Mourir ? Plutôt crever ! » et l'a ornée d'un cactus en bronze en forme d’un doigt d’honneur
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Siné et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Siné