Yann Piat

 
Yann Piat
1949 - 1994
 

Politicienne française, première femme députée assassinée en France, connue pour son engagement contre la corruption en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Nationalité française Française, née le 12 juin 1949 et morte le 25 février 1994

44 ans Morte tuée par arme à feu (homicide) à l'âge de 44 ans.

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Yann Piat ?


Contribuez !

Biographie

Yann Piat, née Yannick Marie le 12 juin 1949 à Saïgon (Indochine française) et morte assassinée le 25 février 1994 à Hyères (Var), est une femme politique française, membre du Front national, puis de l'UDF. Elle est notamment connue pour son engagement contre la corruption en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle est la première femme députée assassinée en France ; son assassinat reste entouré de nombreuses zones d'ombre.

Yannick Marie naît pendant la guerre d'Indochine, de père inconnu et de Luce-Marie Millet, auxiliaire féminine de l'Armée de terre, ancienne compagne de Jean-Marie Le Pen, qui est ensuite envoyée en Algérie où elle milite à l'OAS et est incarcérée.

Élevée loin de sa mère à Saint-Raphaël, elle se marie à un officier marinier, puis à un pilote d'essai, Philippe Piat, en 1977. Elle est ensuite la compagne de François Bachelot.

Elle adhère au Front national. Avec le soutien du leader frontiste, elle devient secrétaire départementale du parti dans les Landes, puis, revenue dans son département d'origine, est élue députée du Var en 1986. Elle est la seule parlementaire du FN réélue en 1988, avec un score de 53,71 % des voix, et sera de nouveau réélue en 1993, sous l'étiquette UDF, dans une triangulaire, avec 42,40 % des suffrages.

Candidate à la présidence de l'Assemblée nationale en 1986, soutenue par le Front national, elle recueille 36 suffrages au premier tour de scrutin, mais en perd deux au second tour.

À l'Assemblée nationale française, Yann Piat est membre de la commission d'enquête sur les tentatives de pénétration de la mafia en France, ce qui lui permet alors de dénoncer la collusion entre la mafia et la classe politique varoise. Elle est alors surnommée « Yann d'Arc », en référence à Jeanne d'Arc.

Elle s'éloigne peu à peu de son parrain. Et, lorsque celui-ci fait le jeu de mot « durafour-crématoire », elle s'indigne et finit par voter en faveur du projet de loi sur le revenu minimum d'insertion à l'Assemblée nationale. Elle prononce alors cette phrase « J'ai aimé Jean-Marie, j'ai détesté Le Pen ». Elle est exclue du parti en octobre 1988.

Yann Piat se rapproche de l'UDF, tout en conservant son discours dénonçant la collusion entre la classe politique locale et le milieu mafieux. Pressentie pour intégrer la liste UDF-RPR pour les élections régionales de mars 1992, elle en est finalement écartée, ce qui l'entraîne à réfléchir à la constitution d'une liste dissidente. En échange de l'abandon de cette ambition régionale, elle se serait assurée, selon Hervé Gattegno, l'investiture de la droite pour les législatives de 1993.

Elle envisageait de se présenter aux élections municipales de 1995 à Hyères.

Le 25 février 1994, alors qu'elle vient de quitter sa permanence de député de Hyères à 19 h 45 et qu'elle rejoint son domicile, Le Mas bleu, en Renault Clio Baccara conduite par son chauffeur Georges Arnaud, Yann Piat est assassinée par deux hommes à moto. Au débouché d'un lacet sur la route panoramique du Mont des Oiseaux, le passager de la Yamaha Fazer qui suit la voiture ouvre le feu à trois reprises, faisant exploser la lunette arrière. La moto se porte à hauteur de la Clio et le passager tire à nouveau à trois reprises, touchant mortellement la députée (la troisième balle de calibre 38 transperce son poumon droit et la cinquième touche l'artère pulmonaire) et blessant son chauffeur d'une balle dans la cuisse.

Jo Arnaud accélère, descend la colline et s'engouffre dans la cour d'une caserne de pompiers à 20 h 12. En dépit d'un massage cardiaque et d'une injection d'adrénaline pour stimuler ou provoquer la reprise de l'activité cardiaque, le médecin du SMUR ne peut que constater la mort de Yann Piat. Elle est la première femme députée assassinée en France et la deuxième élue abattue, en douze ans, dans le Var.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Yann Piat en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Yann Piat.

Vous savez où se trouve la tombe d'Yann Piat ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Yann Piat pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Yann Piat, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Yann Piat.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Yann Piat
  • Vrai nom : Yannick Marie
  • Prénom : Yann
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Piat
  • Nom de famille (2) : Marie
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 12 juin 1949
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 44 ans
  • Cause de mort : Arme à feu (Homicide)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Yann Piat ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Yann Piat, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
3 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Yann Piat est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Yann Piat au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 3 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Comment peut-on oublier une députée assassiné ?
Enfin Yann Piat sur ce site. Comment peut-on oublier une députée assassiné ? Surtout suite à la médiatisation de cette affaire.
Commentez - il y a 2 ans
 Une femme, une mère, une députée, assassinée pour ses idées, c'est d'une tristesse absolue.
Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Commentez - il y a 2 ans
 La seule à avoir osé lutter contre la corruption. Respect madame Piat.
La seule à avoir osé lutter contre la corruption. Respect madame Piat. Malheureusement votre combat a été stoppé par vôtre assassinat.Vous auriez mille raisons de plus à ce que l'on vous fasse taire de nos jours. Paix à votre grande âme.
Commentez - il y a 2 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Yann Piat ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 61570 Merci à ceux qui ne l'oublie pas.
Répondre - il y a 2 ans

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Yann Piat et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres députée française

Portrait de Marie-france Stirbois
 
Notez-la !

Drapeau France 1944 - 2006
Française, 61 ans

Politicienne française, militante historique du Front national (FN), elle a marqué la vie politique française en réalisant avec son mari Jean-Pierre Stirbois les premiers succès électoraux du FN en 1983 à Dreux. Entre 1989 et 1993, elle fut la seule députée frontiste à siéger à l'Assemblée nationale, après que Yann Piat eut changé de camp politique.
Portrait de Sandrine Doucet
 
Notez-la !

Drapeau France 1959 - 2019
Française, 59 ans

Politicienne française, membre du Parti socialiste de 2004 à sa mort en 2018, membre du secrétariat fédéral du Parti socialiste de la Gironde et députée de la 1re circonscription de la Gironde de 2012 à 2017.
Portrait de Patricia Gallerneau
 
Notez-la !

Drapeau France 1954 - 2019
Française, 64 ans

Politicienne française, membre du Mouvement démocrate, conseillère régionale des Pays-de-la-Loire de 2015 à 2018 et députée de 2017 à sa démission, deux jours avant sa mort.
Portrait de Danièle Hoffman-Rispal
 
Notez-la !

Drapeau France 1951 - 2020
Française, 69 ans

Politicienne française, députée socialiste de Paris de 2002 à 2014, conseillère de Paris, et ancienne adjointe au maire de Paris Bertrand Delanoë.
Portrait de Gisèle Halimi
 

Drapeau France 1927 - 2020
Française, 93 ans

Avocate franco-tunisienne, militante féministe, elle a défendu des militants FLN pendant la guerre d’Algérie et s’est battue pour la libéralisation de l’avortement et la criminalisation du viol.
Portrait de Simone Veil
 

Drapeau France 1927 - 2017
Française, 89 ans

Politicienne et femme d'État française, élue à l'Académie française en 2008, elle fut Ministre de la Santé de 1974 à 1979 sous Valéry Giscard d'Estaing où elle adoptera la loi dépénalisant le recours par une femme à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), loi qui sera ensuite couramment désignée comme la « loi Veil ». Elle apparaît dès lors comme icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France. Elle fut, durant sa jeunesse, une rescapée des camps de concentration d'Auschwitz où elle perdra son père, son frère et sa mère. Elle est la première présidente du Parlement européen, nouvellement élue au suffrage universel, de 1979 à 1982. De façon générale, elle est considérée comme l'une des promotrices de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne. De 1993 à 1995, elle est ministre d'État, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, « numéro deux » du gouvernement Édouard Balladur, puis siège au Conseil constitutionnel de 1998 à 2007, avant d'être élue à l'Académie française en 2008.

Autres points communs avec Yann Piat