Claude Alphandéry

 
Claude Alphandéry
1922 - 2024
 

Résistant, banquier et économiste français, héros de la Résistance et économiste engagé, ancien officier des FFI, militant communiste devenu haut fonctionnaire, puis président de la première banque française spécialisée dans l’habitat social.

Nationalité française Francais, né le 27 novembre 1922 et mort le 25 mars 2024

101 ans Mort à l'âge de 101 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Claude Alphandéry ?


Contribuez !

Biographie

Claude Alphandéry, né le 27 novembre 1922 à Paris et mort le 25 mars 2024, est un résistant, banquier et économiste français. Il est fondateur et président d'honneur du Labo de l'ESS, laboratoire d’idées français travaillant sur l'économie sociale et solidaire, et président honoraire du Conseil national de l'insertion par l'activité économique. Héros de la Résistance et économiste engagé, ancien officier des FFI, militant communiste devenu haut fonctionnaire, puis président de la première banque française spécialisée dans l’habitat social, il a mené une carrière d’exception.

Claude Alphandéry s’engage dans des actions de résistance alors qu'il étudie au lycée du Parc à Lyon en automne 1941. Il assure notamment le transport de documents et la distribution de tracts.

Après dénonciation de ses relations avec une réfugiée juive allemande, il entre dans la clandestinité pendant l’hiver 1942-1943. Il devient lieutenant-colonel dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI), chef des Mouvements unis de la Résistance Drôme-Ardèche puis président du comité départemental de libération de la Drôme.

Après avoir été attaché d'ambassade à Moscou, Claude Alphandéry est élève de la 2e promotion de la nouvelle École nationale d'administration en 1946. Il devient expert économique auprès de l'Organisation des Nations unies à New York. Cette expérience nourrira sa réflexion sur la société de consommation dont l'opulence cache de profondes inégalités de répartition des richesses tant du point de vue des individus que des États-nations.

Il devient membre du Parti communiste français (PCF) en 1945. Il milite au Mouvement de la paix et contribue à la revue Économie & politique. Il quitte le PCF en 1956 à la suite du 20e Congrès du Parti communiste soviétique et de la parution du rapport sur le culte de la personnalité et ses conséquences de Nikita Khrouchtchev.

En 1960, Claude Alphandéry participe à la fondation de la Banque de construction et des travaux publics dont il devient le président de 1964 à 1980.

Il continue de participer au débat public, en tant qu'animateur d’un cercle de réflexion, le Club Jean-Moulin (1959-1965), ou dans les années 1970 au sein du club Échanges et projets, fondé par Jacques Delors et animé par Jean-Baptiste de Foucauld. Avec deux autres chefs d’entreprises, Jean Riboud et Gilbert Trigano, il signe un appel en faveur du candidat socialiste pour l'élection présidentielle de 1974, François Mitterrand.

En 1976, il adhère au Parti socialiste, où il est proche de Michel Rocard.

Lors de l'élection présidentielle de 2022, il appelle à voter pour Jean-Luc Mélenchon.

Au début des années 1980, Claude Alphandéry est repéré parmi les salariés de la Caisse des dépôts et consignations pour conduire une mission sur le développement local et la lutte contre les exclusions. C’est ainsi qu’en 1988 il est amené à créer, présider et développer l’association France active, qui soutient et finance les initiatives économiques créatrices d’emplois et génératrices de solidarité et dont il est [Quand ?] le président d’honneur.

En 1991, Claude Alphandéry devient président du Conseil national de l’insertion par l'activité économique.

En 2006, Claude Alphandéry et Edmond Maire, ancien secrétaire général de la Confédération française démocratique du travail, sont les initiateurs d’un « manifeste pour une économie solidaire ».

Il est président de l'Association SOL, créée en janvier 2007, qui rassemble l'ensemble des acteurs de la monnaie complémentaire Sol.

Claude Alphandéry a également été président de Communication et participation[Depuis quand ?], actionnaire du journal quotidien Libération (Paris), dont il a été administrateur[Depuis quand ?].

Considéré comme le porte-flambeau de l’économie sociale et solidaire, à 89 ans, il continue d’initier de nombreuses actions pour promouvoir cette économie qui place l’être humain avant le profit. Il est président du Labo de l'ESS (laboratoire d’idées français), et a animé l’organisation des États généraux de l'économie sociale et solidaire, marqués par un grand rassemblement au Palais Brongniart les 17, 18 et 19 juin 2011.

Il participe, en mars 2012, à la constitution du Collectif Roosevelt qui plaide pour une relance de l'économie française, par des réformes économiques et sociales, dont certaines s'inspirent directement du New Deal de Franklin D. Roosevelt.

Il participe avec une vingtaine de personnalités à la création du Conseil national de la nouvelle résistance le 13 mai 2020. Il en devient président d'honneur aux côtés d'Anne Beaumanoir.

Claude Alphandéry est mort le lundi 25 mars 2024, à l'âge de 101 ans. Il est enterré au Cimetière du Montparnasse (France, à Paris).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Claude Alphandéry en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Claude Alphandéry.

Vous savez où se trouve la tombe de Claude Alphandéry ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Claude Alphandéry pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Claude Alphandéry, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Claude Alphandéry.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Claude Alphandéry
  • Nom complet : --
  • Prénom : Claude
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Alphandéry
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 101 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Claude Alphandéry ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Claude Alphandéry, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Claude Alphandéry ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Claude Alphandéry et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres résistant francais

Portrait de Jean Moulin
 

Drapeau France 1899 - 1943
Francais, 44 ans

Résistant français et préfet d'Eure-et-Loir, l'un des principaux héros de la Résistance, chef du Conseil national de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, il est reçu par Charles de Gaulle à Londres à qui il fait un compte rendu de l’état de la Résistance en France et de ses besoins (notamment financiers et en armement). Envoyé en France par Charles de Gaulle pour unifier les mouvements de la Résistance, il est arrêté par la Gestapo où il est torturé et meurt dans le train qui le transporte en Allemagne en 1943. Il est nommé général de brigade à titre posthume lors de la Libération, puis général de division en novembre 1946. Un cénotaphe lui est dédié au Panthéon où se trouvent les tombeaux des grands hommes de la République française.
Portrait de Daniel Cordier
 

Drapeau France 1920 - 2020
Francais, 100 ans

Résistant français, l'un des premiers français à avoir rallié les Forces françaises libres en juin 1940 et l'auteur de plusieurs ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale. Secrétaire de Jean Moulin en 1942-1943, au contact de qui ses opinions ont évolué vers la gauche, il lui a consacré une biographie en plusieurs volumes de grande portée historique. Il est fait compagnon de la Libération en 1944.
Portrait de Adolfo Kaminsky
 

Drapeau France 1925 - 2023
Francais, 97 ans

Résistant et photographe français, surnommé le « Faussaire de Paris », il a permis de sauver des milliers de juifs de la déportation en falsifiant des papiers d’identité. Il poursuivra cette activité clandestine pendant 30 ans, pour différents mouvements de libération et pour des personnes opprimées par des dictatures, s'interdisant toujours d'être payé.
Portrait de Robert Hébras
 

Drapeau France 1925 - 2023
Francais, 97 ans

Résistant français, l'une des 7 personnes à avoir survécu au massacre perpétré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane (village devenu, dans la France de l’après-guerre, un symbole national des atrocités nazies).
Portrait de Arsène Tchakarian
 

Drapeau France 1916 - 2018
Francais, 101 ans

Historien et résistant français de la Seconde Guerre mondiale, dernier survivant du «groupe Manouchian» (membre des FTP-MOI dirigé par Missak Manouchian) qui avait résisté à l’occupant nazi.
Portrait de Franck Bauer
 
Notez-le !

Drapeau France 1918 - 2018
Francais, 99 ans

Animateur de radio et résistant français, figure de la Résistance française, il était le dernier survivant de l'équipe des speakers français de Radio Londres durant la Résistance. Il a prononcé « Ici Londres, les Français parlent aux Français » à 578 reprises. Il est le père du chanteur Axel Bauer.

Autres économiste (hommes) francais

Portrait de Jean Moulin
 

Drapeau France 1899 - 1943
Francais, 44 ans

Résistant français et préfet d'Eure-et-Loir, l'un des principaux héros de la Résistance, chef du Conseil national de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, il est reçu par Charles de Gaulle à Londres à qui il fait un compte rendu de l’état de la Résistance en France et de ses besoins (notamment financiers et en armement). Envoyé en France par Charles de Gaulle pour unifier les mouvements de la Résistance, il est arrêté par la Gestapo où il est torturé et meurt dans le train qui le transporte en Allemagne en 1943. Il est nommé général de brigade à titre posthume lors de la Libération, puis général de division en novembre 1946. Un cénotaphe lui est dédié au Panthéon où se trouvent les tombeaux des grands hommes de la République française.
Portrait de Daniel Cordier
 

Drapeau France 1920 - 2020
Francais, 100 ans

Résistant français, l'un des premiers français à avoir rallié les Forces françaises libres en juin 1940 et l'auteur de plusieurs ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale. Secrétaire de Jean Moulin en 1942-1943, au contact de qui ses opinions ont évolué vers la gauche, il lui a consacré une biographie en plusieurs volumes de grande portée historique. Il est fait compagnon de la Libération en 1944.
Portrait de Adolfo Kaminsky
 

Drapeau France 1925 - 2023
Francais, 97 ans

Résistant et photographe français, surnommé le « Faussaire de Paris », il a permis de sauver des milliers de juifs de la déportation en falsifiant des papiers d’identité. Il poursuivra cette activité clandestine pendant 30 ans, pour différents mouvements de libération et pour des personnes opprimées par des dictatures, s'interdisant toujours d'être payé.
Portrait de Robert Hébras
 

Drapeau France 1925 - 2023
Francais, 97 ans

Résistant français, l'une des 7 personnes à avoir survécu au massacre perpétré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane (village devenu, dans la France de l’après-guerre, un symbole national des atrocités nazies).
Portrait de Arsène Tchakarian
 

Drapeau France 1916 - 2018
Francais, 101 ans

Historien et résistant français de la Seconde Guerre mondiale, dernier survivant du «groupe Manouchian» (membre des FTP-MOI dirigé par Missak Manouchian) qui avait résisté à l’occupant nazi.
Portrait de Franck Bauer
 
Notez-le !

Drapeau France 1918 - 2018
Francais, 99 ans

Animateur de radio et résistant français, figure de la Résistance française, il était le dernier survivant de l'équipe des speakers français de Radio Londres durant la Résistance. Il a prononcé « Ici Londres, les Français parlent aux Français » à 578 reprises. Il est le père du chanteur Axel Bauer.

Autres points communs avec Claude Alphandéry