Djedje Apali

 
Djedje Apali
1975 - 2019
 

Acteur français, parmi ses films connus : « Après l'océan » (2006, fiction), « Jeune et Jolie » (2013, drame, avec Charlotte Rampling) ou « Le Gang des Antillais » (2016, thriller).

Nationalité française Francais, né le 6 janvier 1975 et mort le 12 juillet 2019

44 ans Mort en se jetant sous un train (suicide) à l'âge de 44 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Djedje Apali ?


Contribuez !

Biographie

Djédjé Apali, né le 6 janvier 1975 à Orléans (Loiret) et mort le 12 juillet 2019 à Bezannes (Marne), est un acteur français. Parmi ses films connus : « Après l'océan » (2006, fiction), « Jeune et Jolie » (2013, drame, avec Charlotte Rampling) ou « Le Gang des Antillais » (2016, thriller).

Né d'un père ivoirien et d'une mère guadeloupéenne, Djédjé Apali grandit avec la triple culture métropolitaine, ivoirienne, antillaise. Après des études de commerce international, il se lance dans le métier de comédien. Il fait un court passage au Cours Florent en 2001, puis suit une formation au Studio Pygmalion et à l’école Française de doublage et de voix-off avec Gérard Cadet. À cette époque, il participe à différents longs métrages : Touristes, oh yes ! de Jean-Pierre Mocky, Eux seuls de Lionel Abeillon-Kaplan, 35 rhums de Claire Denis.

En 2004, il joue au théâtre dans Noir quand la lumière est éteinte, mise en scène par Christina Jouet. Il apparaît dans plusieurs courts métrages, dont Terre d'asile qui lui vaut le prix du Jury du jeune espoir masculin, au Festival Jean Carmet de Moulins.

Il décroche un premier rôle dans le film Après l'océan d’Éliane de Latour, sorti en 2009.

En 2013, il joue dans Jeune et Jolie de François Ozon.

En 2016, il tient le rôle principal du second long métrage de Jean-Claude Barny, Le Gang des Antillais, librement adapté du livre autobiographique éponyme de Loïc Léry.

Djédjé Apali est mort le vendredi 12 juillet 2019, à l'âge de 44 ans, en se suicidant sous un train, à Bezannes (France, dans la Marne). Le 2 novembre 2020, sur demande du procureur de la République, le commissariat de police de Reims a lancé un appel à témoin après la constatation de la disparition du comédien depuis plus d’un an, après son dernier signalement en octobre 2019. Le journal Le Parisien annonce le 13 novembre 2020 que, selon le parquet de Reims, le corps d’une personne qui s’était suicidée en se précipitant sous un train dans la gare de Champagne-Ardenne TGV le 12 juillet 2019, a été identifié un an plus tard comme étant celui de Djédjé Apali. Il résidait à Reims depuis 2013.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Djedje Apali en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Djedje Apali.

Vous savez où se trouve la tombe de Djedje Apali ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Djedje Apali pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Djedje Apali, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Djedje Apali.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Acteur
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma, Théâtre

Noms

  • Nom usuel : Djedje Apali
  • Nom complet : --
  • Prénom : Djédjé
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Apali
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : Lundi 6 janvier 1975
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 44 ans
  • Cause de mort : Saut sous un train (Suicide)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Djedje Apali ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Djedje Apali, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Djedje Apali ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Djedje Apali et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Raimu
 

Drapeau France 1883 - 1946
Francais, 62 ans

Acteur français, vedette de music-hall à ses débuts, il devient grâce à Sacha Guitry un des « monstres sacrés » du cinéma français des années 1930 et de la première moitié des années 1940, devenant notamment l'interprète-fétiche de Marcel Pagnol. Il est ainsi resté dans les mémoires pour son interprétation du rôle de César, père de Marius, dans la « trilogie marseillaise » (3 pièces de théâtre de Marcel Pagnol) à savoir « Marius » (1929), « Fanny » (1931) et « César » (1936), et celle du boulanger trompé dans « La Femme du boulanger » (1938, de Marcel Pagnol).
Portrait de Jean Gabin
 

Drapeau France 1904 - 1976
Francais, 72 ans

Acteur français, figure incontournable du cinéma français, son physique imposant et son regard sombre lui feront incarner la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard. Sa filmographie de 95 films compte un nombre important de classiques comme «Le Quai des brumes» (1927), «Gueule d'amour» (1937), «Pépé le Moko» (1937), «La Bête humaine» (1938), «La Grande Illusion» (1937), «Touchez pas au grisbi» (1954), «La Traversée de Paris» (1956), «Un singe en hiver» (1962), «Le Pacha» (1968) ou «Le Chat» (1971). Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon.
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Maurice Ronet
 

Drapeau France 1927 - 1983
Francais, 55 ans

Acteur français connu pour ses films : « Ascenseur pour l'échafaud » (1958, drame), « Plein Soleil » (1960, thriller), « Le Feu follet » (1963, drame), « La Femme infidèle » (1969, drame), « La Piscine » (1969, drame/policier).
Portrait de Paul Préboist
 

Drapeau France 1927 - 1997
Francais, 70 ans

Acteur et comique français ayant joué dans + de 120 films et connu pour ses nombreuses apparitions dans les émissions de Patrick Sébastien.
Portrait de Jean Marais
 

Drapeau France 1913 - 1998
Francais, 84 ans

Acteur français, César d'honneur en 1993, connu pour ses rôles dans les films : « La Belle et la Bête » (1946, fantastique, de Jean Cocteau), « Le Bossu » (1959, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitan » (1960, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitaine Fracasse » (1961, cape et d'épée) et la trilogie Fantômas avec Louis de Funès : « Fantomas » (1964), « Fantômas se déchaîne » (1965) et « Fantômas contre Scotland Yard » (1967).

Autres points communs avec Djedje Apali