Jacques Bodoin

 
Jacques Bodoin
1921 - 2019
 

Chansonnier et humoriste français, célèbre par ses sketches devenus des classiques comme « La table de multiplication », « La leçon d'anglais » ou « La panse de brebis farcie ». Il est le créateur du personnage de Philibert. Artiste de music-hall, accompli et complet, il fit ses débuts en 1945 au sein des Compagnons de la Musique qui devint ensuite Les Compagnons de la chanson. Il est connu pour avoir participé à « La Grande Vadrouille » (1966) et pour avoir été l'époux de Micheline Dax.

Nationalité française Francais, né le 26 mars 1921 et mort le 8 mars 2019

97 ans Mort à l'âge de 97 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jacques Bodoin ?


Contribuez !

Biographie

Jacques Bodoin, de son vrai nom Jacques Louis Maurice Bodoin, est un chansonnier et humoriste français, né le 26 mars 1921 à Clichy-la-Garenne et mort le 8 mars 2019 à Dieulefit (département de la Drôme). Artiste de music-hall accompli et complet, il s'est rendu célèbre par ses sketches devenus des classiques, comme La table de multiplication, La leçon d'anglais ou La panse de brebis farcie. Il est également le créateur du personnage de Philibert. Cet artiste de music-hall, accompli et complet, fit ses débuts en 1945 au sein des Compagnons de la Musique à Lyon, groupe qui devint ensuite Les Compagnons de la chanson. Il est connu pour avoir participé à « La Grande Vadrouille » (1966) et pour avoir été l'époux de Micheline Dax

Côté cinéma, il a fait quelques apparitions, notamment dans Le Viager (1971) ou La Grande Vadrouille (1966), et a également campé le personnage de Coco Lafleur dans la série Vidocq (1967). Mais il est surtout connu pour avoir prêté sa voix à quelques personnages truculents (Lucky Luke - Daisy Town, 1972). On se souvient en particulier de son inimitable prestation dans la peau de Pollux (Le Manège enchanté, 1965-1975), chien dandy auquel le comique a donné l'irrésistible accent british qui le caractérise toujours.

Dans les années 60, alors marié à l'actrice Micheline Dax, Jacques Bodoin s'est installé à Méréville, dans l'Essonne, où il a participé à la vie locale, notamment en acceptant d'organiser plusieurs rétrospectives costumées.

Il coule ses vieux jours dans la Drôme.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jacques Bodoin en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jacques Bodoin.

Vous savez où se trouve la tombe de Jacques Bodoin ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jacques Bodoin pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jacques Bodoin, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jacques Bodoin.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Jacques Louis Maurice Bodoin
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jacques Bodoin
  • Vrai nom : Jacques Bodoin
  • Prénom : Jacques
  • Prénom (2) : Louis
  • Prénom (3) : Maurice
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Bodoin
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Louis Maurice Bodoin, JACQUES BAUDOIN, Jacques Louis Maurice Bodoin

Naissance

  • Date de naissance : 26 mars 1921
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Vendredi 8 mars 2019
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 97 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jacques Bodoin ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jacques Bodoin, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jacques Bodoin est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jacques Bodoin au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Je me souviens de son sketch sur la table de multiplication chanté sans les paroles.
Je me souviens de son sketch sur la table de multiplication "chantée sans les paroles. Cet EP tournait en boucle sur le Tepaz de l'époque. On le retrouve dans d'autres rôles, mais c'est cela qui est resté face un Fernand Raynaud peut-être plus médiatisé.
Commentez - il y a 6 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Jacques Bodoin ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias https://www.youtube.com/watch?v=QVcLTik5MDc

Jacques Bodoin * imitation * Tino Rossi - Dario Moreno et Luis Mariano * 1957
Répondre - il y a 6 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=JirLC_I7Kuk

Jacques Bodoin "Philibert et l'enseignement" - Archive INA
Répondre - il y a 6 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=dyELsKsQXrg

Jacques Bodouin la table de multiplication
Répondre - il y a 6 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=bo_BcMeadKA

Jacques Bodoin - Le Manège enchanté
Répondre - il y a 6 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jacques Bodoin et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres comique (hommes) francais

Portrait de Bourvil
 

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.
Portrait de Sim
 
Sim

Drapeau France 1926 - 2009
Francais, 83 ans

Acteur, humoriste, chanteur, parolier et écrivain français, connu entre autres pour ses interprétations parodiques (notamment la « baronne de La Tronche-en Biais ») et sa participation à l'émission radiophonique Les Grosses Têtes.
Portrait de Francis Blanche
 

Drapeau France 1921 - 1974
Francais, 52 ans

Humoriste et acteur français, très populaire, il est une figure emblématique de la scène et du cinéma français des années 1950 et 1960 : il est connu pour ses rôles dans les films « Belle de jour » (1967, comédie dramatique, avec Catherine Deneuve), « La Grande Lessive (!) » (1968, comédie, avec Bourvil) ou « Les Tontons flingueurs » (1963, comédie, avec Lino Ventura, Bernard Blier et Jean Lefebvre). Il est sur scène et sur les ondes, le partenaire de Pierre Dac avec qui il créa les célèbres sketchs du « Sar Rabindranath Duval » et du « Parti d'en rire » ainsi que la série radiophonique intitulée « Signé Furax ». Il fut également l'auteur de farces téléphoniques hilarantes qui furent diffusées régulièrement à la radio dans les années 1960.
Portrait de Elie Kakou
 

Drapeau France 1960 - 1999
Francais, 39 ans

Comique français, connu pour ses personnages marquants de ses sketchs comme Madame Sarfati ou Le Prof d'Anglais.
Portrait de Coluche
 

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Thierry Le Luron
 

Drapeau France 1952 - 1986
Francais, 34 ans

Humoriste français particulièrement célèbre dans les années 1970 et 1980 pour ses imitations de personnalités politiques et médiatiques. Il a aussi enregistré plusieurs chansons et animé des émissions de radio et de télévision. Ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Raymond Barre, François Mitterrand ou Georges Marchais lui valent une très grande popularité, accentuée par des interventions remarquées dans les médias et plusieurs saisons de spectacles dans des théâtres parisiens. Provocateur, il interprète le 10 novembre 1984, dans Champs-Élysées de Michel Drucker, « L'emmerdant, c'est la rose » en direct à la télévision, parodie d'une chanson de Gilbert Bécaud, en s'adressant directement au président François Mitterrand, une de ses cibles favorites. L'année suivante, il organise un faux mariage très médiatisé avec l'humoriste Coluche. Très populaire de son vivant, Thierry Le Luron a été l'un des premiers à transformer l'imitation de personnalités, principalement exercée jusqu'alors par des chansonniers dans des petits cabarets, en un véritable spectacle de music-hall adapté à des grandes salles comme l'Olympia. Son succès, ses performances vocales et sa liberté de ton ont été salués, notamment après sa mort, par de nombreux artistes ou hommes politiques.

Autres chanteurs de variétés francais

Portrait de Bourvil
 

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.
Portrait de Sim
 
Sim

Drapeau France 1926 - 2009
Francais, 83 ans

Acteur, humoriste, chanteur, parolier et écrivain français, connu entre autres pour ses interprétations parodiques (notamment la « baronne de La Tronche-en Biais ») et sa participation à l'émission radiophonique Les Grosses Têtes.
Portrait de Francis Blanche
 

Drapeau France 1921 - 1974
Francais, 52 ans

Humoriste et acteur français, très populaire, il est une figure emblématique de la scène et du cinéma français des années 1950 et 1960 : il est connu pour ses rôles dans les films « Belle de jour » (1967, comédie dramatique, avec Catherine Deneuve), « La Grande Lessive (!) » (1968, comédie, avec Bourvil) ou « Les Tontons flingueurs » (1963, comédie, avec Lino Ventura, Bernard Blier et Jean Lefebvre). Il est sur scène et sur les ondes, le partenaire de Pierre Dac avec qui il créa les célèbres sketchs du « Sar Rabindranath Duval » et du « Parti d'en rire » ainsi que la série radiophonique intitulée « Signé Furax ». Il fut également l'auteur de farces téléphoniques hilarantes qui furent diffusées régulièrement à la radio dans les années 1960.
Portrait de Elie Kakou
 

Drapeau France 1960 - 1999
Francais, 39 ans

Comique français, connu pour ses personnages marquants de ses sketchs comme Madame Sarfati ou Le Prof d'Anglais.
Portrait de Coluche
 

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Thierry Le Luron
 

Drapeau France 1952 - 1986
Francais, 34 ans

Humoriste français particulièrement célèbre dans les années 1970 et 1980 pour ses imitations de personnalités politiques et médiatiques. Il a aussi enregistré plusieurs chansons et animé des émissions de radio et de télévision. Ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Raymond Barre, François Mitterrand ou Georges Marchais lui valent une très grande popularité, accentuée par des interventions remarquées dans les médias et plusieurs saisons de spectacles dans des théâtres parisiens. Provocateur, il interprète le 10 novembre 1984, dans Champs-Élysées de Michel Drucker, « L'emmerdant, c'est la rose » en direct à la télévision, parodie d'une chanson de Gilbert Bécaud, en s'adressant directement au président François Mitterrand, une de ses cibles favorites. L'année suivante, il organise un faux mariage très médiatisé avec l'humoriste Coluche. Très populaire de son vivant, Thierry Le Luron a été l'un des premiers à transformer l'imitation de personnalités, principalement exercée jusqu'alors par des chansonniers dans des petits cabarets, en un véritable spectacle de music-hall adapté à des grandes salles comme l'Olympia. Son succès, ses performances vocales et sa liberté de ton ont été salués, notamment après sa mort, par de nombreux artistes ou hommes politiques.

Autres points communs avec Jacques Bodoin