Elie Kakou

 
Elie Kakou
1960 - 1999
 

Comique français, connu pour ses personnages marquants de ses sketchs comme Madame Sarfati ou Le Prof d'Anglais.

39 ans Mort victime d'un cancer des poumons (maladie) à l'âge de 39 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Elie Kakou ?


Contribuez !

Anniversaire !

Elie Kakou aurait fêté ses 60 ans le dimanche 12 janvier 2020. Plus que 59 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Elie Kakou (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Élie Kakou est un comique et acteur français, né le 12 janvier 1960 à Nabeul (Tunisie) et mort le 10 juin 1999 à Paris. Il est connu pour ses personnages marquants de ses sketchs comme Madame Sarfati ou Le Prof d'Anglais.

L'humoriste et acteur Elie Kakou est né le 12 Janvier 1960 en Tunisie. Il passera toute son enfance à Marseille. L'aventure d'Elie Kakou commence au Club Med, à la fin des années 80. Il fait ensuite sa première scène Parisienne au Plateau 26, dans les Halles, puis au Point-Virgule, où il tient l'affiche huit mois. Pilier de l'émission ``La Classe'' sur France 3, animée par Fabrice et produit par Guy Lux et qui vit défiler plusieurs générations d'humoristes débutants, il fera ensuite Bobino, avant d'arriver en haut de l'affiche, à la prestigieuse salle de l'Olympia en 1994, puis de jouer les prolongations au Casino de Paris, et d'être nominé dans la catégorie "meilleur humoriste" aux Victoires de la Musique en février 1995. Les formidables one-man-show d'Elie Kakou sont truculents mettant en scène toute une galerie de personnages populaires autour de Madame Sarfati, allant du prêtre intégriste en soutane à l'attachée de presse en passant par le médium.

Les deux vidéo-cassettes de ses spectacles recevront la distinction de la "vidéo de diamant", vendues à plus de 230.000 exemplaires. Sa dernière scène aura été au Cirque d'Hiver en février 1997. Là, en plus de sa galerie intime, il s'entoure, innovation pour ce genre de spectacle, d'une troupe de danseuses et d'acrobates. C'est sur cette scène qu'Elie, sans le savoir, fera ses adieux, car c'est la dernière salle dans laquelle il se produira à Paris. Humoriste avant tout, Elie Kakou avait tourné dans quelques films où il avait su prouver ses talents d'acteurs. Il avait également été acteur dans "La vérité si je mens" de Thomas Gilou, qui fit un tabac en 1997 avec quelques six millions d'entrées.

Son dernier film, "Mr Naphatali" d'Olivier Schatzky, est sorti sur les écrans après sa disparition où il joue le rôle d'un grand enfant au coeur tendre souhaitant rester dans la maison de repos dans laquelle il vit. Elie Kakou avait également joué dans "Les Kidnappeurs", de Graham Guit, aux côtés d'Elodie Bouchez et Melvil Poupaud mais aussi dans "Prison à domicile" de Christophe Jacrot aux côtés de Ticky Holgado. Une carrière fulgurante, intense et brillante dans laquelle Elie restera humble et modeste. L'année 1999 où Elie avait de nombreux projets comme celui de sortir un single de l'été avec la voix de la fameuse Madame Sarfati, est une année noire pour le monde du rire.

Élie Kakou est mort le jeudi 10 juin 1999 (matin), à l'âge de 39 ans, à son domicile de Paris (France), d'un cancer des poumons. Il disparaît dans la force de l'âge, laissant des admirateurs choqués par cette disparition si brutale. A l'annonce de sa mort, nombreux sont les témoignages d'amour et de fidélité qui paraissent. Catherine Trautmann dira cette très belle phrase: "Avec la disparition si prématurée d'Elie Kakou, nous perdons l'un des humoristes les plus talentueux de sa génération, une personnalité étonnante qui, au cinéma, à la télévision comme sur scène, avait su s'imposer auprès des publics les plus larges et les plus diversifiés. Passé maître dans l'art si difficile de faire rire, il savait aussi, comme tous les grands comiques, faire naître d'un rien les plus belles émotions". "Je ne veux pas être une star ..." disait-il en se moquant dans un de ses sketchs, et pourtant Elie Kakou était une star qui avec son départ nous laisse bien triste... Au revoir Elie, tu nous manques...

Source : membres.lycos.fr  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Elie Kakou en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Elie Kakou.

Vous savez où se trouve la tombe d'Elie Kakou ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Elie Kakou pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Elie Kakou, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Elie Kakou homosexuel ? Répondu à 0%
7 Cuisto

Fiche d'identité

Identité

Domaines d'activité

  • Activités principales : Comique
  • Autres activités : Acteur, Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma, Humour

Noms

  • Nom usuel : Elie Kakou
  • Vrai nom : Alain Kakou
  • Prénom : Alain
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Kakou
  • Pseudonyme : Elie Kakou
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 39 ans
  • Cause de mort : Cancer des poumons (Cancer)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Elie Kakou ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Elie Kakou, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.86 sur 5
  ?
7 notes
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,86

Au Paradis !

Elie Kakou est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Elie Kakou au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.86 sur 5 avec 7 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Style d'humour particulier et naturel
Un grand humoriste parti trot tôt. On n'oubliera pas ses personnages et surtout la mère Serfati. Un style d'humour particulier et si naturel, des sketches simples et si bien interprétés qu'il nous faisait éclater de rire. Sur qu'au Paradis, il doit faire marrer les anges.
Commentez - 1 - il y a 1 an
 Le sketch de la lessive
"You put on the water. You wash it, you wash it. You rinse, you rinse, you rinse. Three times. You smell : it smells like a flower".
Commentez - il y a 1 an
 Un vrai humoriste qui a apporté de la nouveauté dans ses spectacles : danse, chant...
un vrai humoriste qui a apporté de la nouveauté dans ses spectacles.... danse, chant.... il était le meilleur a cette époque.... quel injustice sa disparition...
Commentez - il y a 1 an
7 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Elie Kakou ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Spectre-du-vexin1968 tombe
Elie Kakou
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Merci pour votre photo de sa tombe.
Répondre - il y a 1 an
Spectre-du-vexin1968 Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 an
Noaazlay Vidéo de son enterrement : https://m.youtube.com/watch?v=VnLYcyeCdsI
Répondre - il y a 1 an
Jesuismort (admin) Surprenant !
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=NPuLDXbZkdM

Elie Kakou - Madame Sarfati (Live au Point-Virgule 1993)
Répondre - il y a 1 an
Donias Il meurt à 39 ans à Paris le 10 juin 1999, des suites d'un cancer du poumon et repose au cimetière juif des Trois-Lucs dans le 12e arrondissement de Marseille.
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

  • Pour trouver ces sketchs en streaming, nous vous conseillons d'aller voir sur Youtube sur lequel vous pouvez voir (ou revoir) ses personnages les plus connus dans des skecths comme Les profs, Madame Sarfati, Vous êtes juif, Plouf la lessive (You wash it), etc.
  • C'est une terrible maladie qui emportera Elie Kakou dans la tombe : un cancer des poumons qui le tuera à l'âge de 39 ans le 10 juin 1999 (sa mère n'apprendra l'existence de sa maladie que 7 jours avant sa mort). Le célèbre comique repose désormais au cimetière des Trois-Lucs à Marseille.

Si vous connaissez un site qui parle d'Elie Kakou et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres comique (hommes) francais

Portrait de Bourvil
 

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.
Portrait de Bruno Carette
 

Drapeau France 1956 - 1989
Francais, 33 ans

Acteur et humoriste français qui faisait partie du groupe comique Les Nuls sur la chaîne de télévision Canal+. Il est connu pour ses personnages comme Zeitoun, le cuisinier pied-noir dans la série « Objectif Nul » (1987, 43 épisodes) ou le pétomane Misou-Mizou avec ses tubes du Top 50.
Portrait de Coluche
 

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Sim
 
Sim

Drapeau France 1926 - 2009
Francais, 83 ans

Acteur, humoriste, chanteur, parolier et écrivain français, connu entre autres pour ses interprétations parodiques (notamment la « baronne de La Tronche-en Biais ») et sa participation à l'émission radiophonique Les Grosses Têtes.
Portrait de André Gaillard
 

Drapeau France 1927 - 2019
Francais, 91 ans

Comique français, faisait partie du duo comique « Les Frères ennemis » (avec Teddy Vrignault), plus de 700 sketchs dont « La Cousine germaine », « Les Téléphones », « Les Grandes Familles » ou « La Tombola ». Il participait aussi régulièrement à l'émission des « Grosses Têtes » de RTL.
Portrait de Thierry Le Luron
 

Drapeau France 1952 - 1986
Francais, 34 ans

Humoriste français particulièrement célèbre dans les années 1970 et 1980 pour ses imitations de personnalités politiques et médiatiques. Il a aussi enregistré plusieurs chansons et animé des émissions de radio et de télévision. Ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Raymond Barre, François Mitterrand ou Georges Marchais lui valent une très grande popularité, accentuée par des interventions remarquées dans les médias et plusieurs saisons de spectacles dans des théâtres parisiens. Provocateur, il interprète le 10 novembre 1984, dans Champs-Élysées de Michel Drucker, « L'emmerdant, c'est la rose » en direct à la télévision, parodie d'une chanson de Gilbert Bécaud, en s'adressant directement au président François Mitterrand, une de ses cibles favorites. L'année suivante, il organise un faux mariage très médiatisé avec l'humoriste Coluche. Très populaire de son vivant, Thierry Le Luron a été l'un des premiers à transformer l'imitation de personnalités, principalement exercée jusqu'alors par des chansonniers dans des petits cabarets, en un véritable spectacle de music-hall adapté à des grandes salles comme l'Olympia. Son succès, ses performances vocales et sa liberté de ton ont été salués, notamment après sa mort, par de nombreux artistes ou hommes politiques.

Autres points communs avec Elie Kakou