Jacques Monod (acteur)

 
Jacques Monod
1918 - 1985
 

Acteur français connu pour ses rôles dans les films « Les Grandes Familles » (1958, drame) ou « Les 400 coups » (1959, drame/comédie) et les séries « Vidocq » (1967, policier, 1 saisons, 13 épisodes) ou « Les Cinq Dernières Minutes » (1958-1996, policier, 38 saisons, 149 épisodes).

Nationalité française Francais, né le 21 août 1918 et mort le 25 décembre 1985

67 ans Mort victime d'un infarctus du myocarde (maladie) à l'âge de 67 ans.

Enterré en France à Bagneux (Hauts-de-Seine).

Cimetière de Bagneux
Zoomez sa tombe

Anniversaire !

Cela fera 36 ans que Jacques Monod est mort le samedi 25 décembre 2021. Plus que 16 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Jacques Monod (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Jacques Monod (né le 21 août 1918 à Casablanca, et mort le 25 décembre 1985 à Paris) est un acteur français. Il est enterré au cimetière parisien de Bagneux.

Après des études au collège Stanislas de Paris, et après avoir envisagé de poursuivre ses études à l’École de Saint-Cyr, Jacques Monod se dirige bien vite vers le monde du spectacle.

Il débute en jouant des pièces de la radio marocaine avant de créer une petite compagnie de théâtre locale.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est blessé en 1944 lors de la bataille du Monte Cassino, en Italie.

En 1945, il s'installe finalement en France où il obtient son premier rôle au théâtre de l'Athénée, dans La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, après avoir été remarqué par Louis Jouvet. Celui-ci le fait débuter au cinéma à ses côtés, lui permettant d’obtenir un petit rôle, celui du premier tambour Albos, dans Knock de Guy Lefranc en 1950. Il continue à travailler au côté de Louis Jouvet jusqu'au décès de celui-ci en 1951.

De 1952 à 1957, il devient l’assistant de Jean Mercure.

Jacques Monod n’aborde toutefois véritablement le septième art que vers le milieu des années cinquante, notamment avec Je reviendrai à Kandara en 1956, auprès de Daniel Gélin et Bella Darvi, Les Grandes Familles en 1958, avec Jean Gabin et Pierre Brasseur, et Les 400 coups de François Truffaut, etc.

Dans les années soixante, on peut voir Jacques Monod dans un grand nombre de films, tenant des rôles plus ou moins importants, dont à la télévision un trio notarial avec Jean-Marc Tennberg et le jeune Philippe Ogouz dans La Belle et son fantôme.

Jouant des rôles de notables, sa silhouette est devenue familière aux spectateurs des salles obscures, d'autant plus que ses apparitions à la télévision se multiplient : Vidocq, les Compagnons de Baal, Les Cinq Dernières Minutes, Les Brigades du Tigre, etc.

Au tournant des années soixante-dix, le cinéma néglige de plus en plus les seconds rôles. Jacques Monod sera victime de cette politique économique préjudiciable à la qualité de notre production. Mais il lui restait la télévision et le théâtre. Il fait une dernière apparition pour le grand écran, en 1982, dans le rôle d’un directeur de théâtre pour Sandy, aux côtés de Michel Galabru.

Dans, les années 80, il collabore avec un jeune chanteur Alain Sapience, pour qui, il,écrit quelques titres, dont Notre dame de panâme et Lisette.

Jacques Monod est mort le mercredi 25 décembre 1985 d’une crise cardiaque, à Paris (France). Son corps repose au cimetière de Bagneux.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe de Jacques Monod ?

La position exacte de la tombe de Jacques Monod n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Jacques Monod ?

Cimetière de Bagneux
45 Avenue Marx Dormoy
92220 Bagneux
Hauts-de-Seine
France Drapeau francais

La tombe de Jacques Monod est au Cimetière de Bagneux, 45 Avenue Marx Dormoy, 92220 Bagneux, Hauts-de-Seine, France Drapeau francais.

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jacques Monod pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jacques Monod, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jacques Monod.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Acteur
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma, Télévision

Noms

  • Nom usuel : Jacques Monod
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jacques
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 2 pour Jacques Monod
  • Nom de famille : Monod
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 67 ans
  • Cause de mort : Infarctus du myocarde (Cardiopathie coronarienne)

Obsèques

Que recherchez-vous sur Jacques Monod ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jacques Monod, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jacques Monod ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Nardo je ne conais pas d'autre célébrité que le biologiste dont le nom soit aussi jacques monod
Répondre - il y a 4 ans
Jesuismort (admin) Il existe 2 Jacques Monod célèbre apparemment : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monod
Répondre - il y a 4 ans
Nardo à : Effectivement, il y a un jacques Monod acteur, né en 1918 que je ne connaissais pas ...
Répondre - il y a 4 ans
Jesuismort (admin) à : Nous allons compléter sa fiche bientôt.
Répondre - il y a 4 ans
Jesuismort (admin) C'est fait, nous avons complété sa fiche.
Répondre - il y a 4 ans
Donias https://www.youtube.com/watch?v=Gu-24tgMfn0

Jacques Monod (acteur) - Biographie
Répondre - il y a 3 ans
Donias Jacques Monod meurt le 25 décembre 1985 d’une crise cardiaque, à Paris. Son corps repose au cimetière de Bagneux.
Répondre - il y a 3 ans

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jacques Monod et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Marcel Bozzuffi
 

Drapeau France 1929 - 1988
Francais, 58 ans

Acteur et doubleur français, connu pour ses rôle dans les films comme « Razzia sur la chnouf » (1954), « Le Caïd » (1960), « Z » (1969), « French Connection » (1971) ou « Le Deuxième Souffle » (1966). Il fut la voix française de Paul Newman ou Charles Bronson...
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Jean-Paul Belmondo
 

Drapeau France 1933 - 2021
Francais, 88 ans

Acteur français, sa gouaille de titi parisien et ses cascades sans doublure contribuent à en faire rapidement l'une des plus grandes vedettes du cinéma français. Champion incontesté du box-office au même titre que Louis de Funès et Alain Delon à la même époque, Jean-Paul Belmondo a attiré dans les salles, en 50 ans de carrière, près de 160 millions de spectateurs ; entre 1969 et 1982, il a joué à 4 reprises dans les films les plus vus de l'année en France : Le Cerveau (1969), Peur sur la ville (1975), L'Animal (1977), L'As des as (1982), égalant le record de Fernandel et n'étant dépassé sur ce point que par Louis de Funès. Il a tourné sous la direction de grands réalisateurs français, tels Alain Resnais, Louis Malle, Philippe de Broca, Henri Verneuil, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, François Truffaut, Claude Sautet, Jean-Pierre Melville, Claude Lelouch, Jean-Paul Rappeneau, Georges Lautner, Gérard Oury ou encore Alexandre Arcady, ainsi qu'avec quelques réalisateurs étrangers comme Vittorio De Sica, Mauro Bolognini ou Peter Brook. Un grand nombre de ses films sont devenus des classiques du cinéma français, comme À bout de souffle (1960), Léon Morin, prêtre (1961), Un singe en hiver (1962), L'Homme de Rio (1964), Cent mille dollars au soleil (1964), Borsalino (1970), Le Casse (1971), Le Magnifique (1973), Le Professionnel (1981) ou Hold-up (1985).
Portrait de Jean Gabin
 

Drapeau France 1904 - 1976
Francais, 72 ans

Acteur français, figure incontournable du cinéma français, son physique imposant et son regard sombre lui feront incarner la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard. Sa filmographie de 95 films compte un nombre important de classiques comme «Le Quai des brumes» (1927), «Gueule d'amour» (1937), «Pépé le Moko» (1937), «La Bête humaine» (1938), «La Grande Illusion» (1937), «Touchez pas au grisbi» (1954), «La Traversée de Paris» (1956), «Un singe en hiver» (1962), «Le Pacha» (1968) ou «Le Chat» (1971). Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon.
Portrait de Gérard Philipe
 

Drapeau France 1922 - 1959
Francais, 36 ans

Acteur français, icônes du cinéma français, l'une des principales vedettes de l'après-guerre dont le public garde une image juvénile et romantique car mort jeune. Ses films les plus célèbres sont : Le Diable au corps (1947), Les Orgueilleux (1953), Les Grandes Manœuvres (1955), Fanfan la Tulipe (1956) ou Les Liaisons dangereuses (1959).
Portrait de Fernandel
 

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».

Autres points communs avec Jacques Monod