Jean-Dominique Rey

 
Jean-Dominique Rey
1926 - 2016
 

Artiste, Critique, Écrivain, Journaliste, Poète (Art, Journalisme, Littérature).

Nationalité française Francais, né le 29 mars 1926 et mort le 22 mai 2016

90 ans Mort à l'âge de 90 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean-Dominique Rey ?


Contribuez !

Anniversaire !

Jean-Dominique Rey aurait fêté ses 95 ans le lundi 29 mars 2021. Plus que 26 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Jean-Dominique Rey (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Jean-Dominique Rey est un poète, nouvelliste et critique d'art, né le 29 mars 1926 à Paris et mort le 22 mai 2016.

Jean-Dominique Rey, né le 29 mars 1926 à Paris, quatrième enfant d'une famille nombreuse d'origine alsacienne du côté paternel et picarde du côté maternel. Son père était architecte, sa mère petite-fille du peintre, ingénieur, collectionneur et mécène Henri Rouart. Passion de la peinture et des livres dès l'enfance. À deux ans et demi une grave pleurésie modifiera son parcours et fera de lui un enfant fragile, ultrasensible et inquiet. Entre sept et huit ans séjournera un an dans les Pyrénées-Orientales, découvrant la nature, la neige, la montagne.

Après avoir dessiné toute l'enfance, à treize ans, au début de la guerre, il découvre la poésie, commence à la pratiquer ainsi que l'écriture. Lit Nerval, Rimbaud, Mallarmé, Rilke, Apollinaire, Milosz et surtout Valéry dont l'oeuvre le marquera durablement et dont il suivra les cours au Collège de France (1941-1945) Il fréquentera de nombreux écrivains (Claudel, Fargue) Amitié avec le peintre G. Giboudeau, amitié et correspondance avec Monique Laporte-Malaurie.

Rencontre début 1945 Alain Jouffroy auquel il fera lire André Breton et qui le lui fera rencontrer avant que l'exclusion de Matta ne les éloigne du groupe surréaliste. Peinture et poésie surréaliste dominent les années 1947-50, rencontre Béatrice de la Sablière, se lie d'amitié avec Victor Brauner, Alexandrian, Matta, Claude Tarnaud, Rodanski.

Bref passage à l'École des Beaux Arts, section Architecture où il rencontre Stan Lelio, sculpteur. Assiste à de nombreux concerts. Passionné de cinéma, fréquente assidûment la Cinémathèque (avenue de Messine) et les Ciné-clubs, esquisse quelques scénarios.

Fait son service militaire en Autriche, dans le Vorarlberg et à Vienne où il fréquente l'Opéra. Au retour (fin 1948) rencontre Paul Celan qu'il voit chaque semaine et chez lequel il se liera avec Nani et Klaus Demus qui lui font lire H. Broch, Musil et Hofmannsthal suit en autodidacte les conférences du Collège Philosophique, celles de Philippe Lavastine, s'intéresse à l'Ethnologie (cours de Marcel Griaule, Claude Lévi-Strauss), à l'archéologie (cours de Paul Mus), lit G. Bataille plutôt que Sartre.

Un voyage en Italie et en Sicile (1949) provoque son premier livre, cosmographie imaginaire que Bachelard apprécie et que Paulhan refuse. Entreprend un vaste essai sur la modernité, inachevé. Fin 52 renonce à tout écrit littéraire. Devient chargé de recherches au Centre International d'Art Roman. Il lit René Guénon, apprend l'hébreu puis le sanskrit, lit Maître Eckhart, la Bhagavad-Gita, Shankara, Milarepa. Se marie, fin 1953, avec Christiane Meurisse, qui, chez Kodak travaille au département de photo professionnelle, à la division Rayons X, rédactrice en chef de Radiographie et photographie médicales, de L'Amateur Photo puis, licenciée ès-Lettres en Sciences Humaines, avant de devenir apicultrice. Deux enfants, Patricia (1956-2010), secrétaire de direction à la Communauté européenne, et Sophie (née en 1958), restauratrice d'oeuvres sur papier et de tableaux.

Publie en 1954, 55 trois textes monographiques sur Fra Angelico, Giotto, Rembrandt et, grâce à Charles Orengo, entre aux éditions Plon, se familiarise avec les techniques de l'édition, chargé de l'iconographie et de la rédaction de textes entre 1953 et 1961. Rencontre Cioran, Armel Guerne, Claude Lévi-Strauss, Michel Foucault. Publie ses premiers articles dans Critique, dirigé alors par Éric Weil, revue à laquelle il collaborera jusqu'en 1961.

Après un bref passage dans le journalisme, entre en 1962, aux Éditions Mazenod où il s'occupera jusqu'en 1991 de l'iconographie, du choix des auteurs (Papaioannou, Durliat, Kerchache) et des contacts avec la presse. Parallèlement, entre 1961 et 1969 assume la chronique des expositions au Jardin des Arts, collabore à de nombreuses revues, préface des expositions qu'il organise au Guatemala, en Égypte, Jordanie, pour l'A.F.A.A. Fait partie de jurys internationaux (Biennale de Sao Paulo, Alexandrie, Barcelone).

À dater de 1962 renoue avec la littérature, collabore aux Nouvelles Littéraires, participe à des émissions sur France Culture (Gauguin par lui-même). Publie en 1969 Pour l'impressionnisme, Monet, Nymphéas (1982), Berthe Morisot (1984). Rencontre Henri Michaux qui lui accorde un long entretien ; séjourne à trois reprises en Argentine où il écrit une monographie de Guillermo Roux (1984), rencontre J.L. Borges et prononce deux conférences (sur le rapport photo/peinture et le renouveau du dessin (Sam Szafran, Horst Janssen). Se lie d'amitié avec Albert Bitran qui illustrera plusieurs de ses livres.

Publie son premier recueil de poèmes en 1992, Traverses du vent, dans la collection dirigée par Hubert Haddad, suivi en 2000 d'Iles insurgées et en 2013, d'Alluvions. De ces mêmes années, trois recueils de nouvelles : L'Herbe sous les pavés (1978), Le Portrait sans ombre (1994) et Final de Don Juan (1999) et, en 2000, un roman : L'Amour s'arrête à Stendal.

Entreprend une vaste suite romanesque : Wander Musik inédite à ce jour, et saisit l'ensemble de ses Carnets (1965-2015) sous le titre : Un Rêveur lucide. Entre 1995 et 2002, rédacteur en chef de la revue de poésie et de littérature Supérieur inconnu, fondée par Alexandrian.

Commissaire de l'exposition consacrée à son ancêtre Henri Rouart (Musée Marmottan, 2012) dont il rédige le catalogue, et publie la monographie (2014).

Quelques-uns de ses articles, préfaces, poèmes ou livres ont été traduits dans dix huit langues. Il a collaboré à une quarantaine de revues françaises ou étrangères, réalisé des livres de bibliophilie (avec Camille Bryen, G. Roux, A. Bitran, Wifredo Lam et plusieurs jeunes artistes) et publié une vingtaine d'ouvrages.

Jean-Dominique Rey est mort le dimanche 22 mai 2016 à l'âge de 90 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean-Dominique Rey en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean-Dominique Rey.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean-Dominique Rey ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean-Dominique Rey pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean-Dominique Rey, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean-Dominique Rey.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean-Dominique Rey
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-Dominique
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Rey
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 29 mars 1926
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Dimanche 22 mai 2016
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 90 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean-Dominique Rey ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean-Dominique Rey, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean-Dominique Rey ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean-Dominique Rey et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Jean-Dominique Rey