Jean-Marie Arrus

 
Jean-Marie Arrus
1956 - 2018
 

Comique français célèbre dans le paysage du spectacle haut-rhinois et alsacien.

Nationalité française Francais, né le 14 août 1956 et mort le 22 août 2018

62 ans Mort victime d'une insuffisance cardiaque (maladie) à l'âge de 62 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean-Marie Arrus ?


Contribuez !

Anniversaire !

AUJOURD'HUI, jeudi 22 août 2019, cela fait 1 an que Jean-Marie Arrus est mort.

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Jean-Marie Arrus (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Jean-Marie Arrus, né le 14 août 1956 à Colmar et mort le 22 août 2018 à Strasbourg, est un comique alsacien célèbre dans le paysage du spectacle haut-rhinois et alsacien.

Jean-Marie Arrus naît à Colmar dans famille dialectophone alsacienne, son père était musicien, et sa mère travaillait à la maternité de l'hôpital de Colmar.

Il veut très tôt devenir clown, fasciné par le monde du spectacle, ce à quoi s'oppose vigoureusement son père, qui le pousse après de brèves études à travailler à la DDE.

Il monte quand même une petite troupe de clown, et enchaîne en parallèle les boulots dans l'animation et le spectacle, et devient animateur de radio locale et d'événements festifs (bals, banquets, etc).

Il tente alors de percer sur la scène comique alsacienne.

C'est en 1989 qu'il parvient à acquérir une certaine notoriété en réussissant, parmi 250 candidats, les sélections pour l'émission télévisée « La Classe » sur FR3, où il est alors parrainé par Olivier Lejeune et Muriel Montossey.

Il profite de cette notoriété pour tenter son retour sur scène, notamment en assurant les premières parties de certains de ses collègues de « La Classe », puis de Popeck et Didier Gustin, à la Foire aux vins d'Alsace à Colmar.

Il crée en parallèle le Festival du rire de Colmar, devenu plus tard Festival de l'humour de Colmar, qu'il porte pendant les années suivantes, et reprend à partir de 2013.

Après quelques années "intenses mais éprouvantes" de son propre aveu, son médecin lui conseille d'arrêter la scène pour sa propre santé, ce à quoi il se résout pour s'occuper de diriger une discothèque sur Colmar.

C'est en 2005 qu'il se décide à faire son retour sur les planches avec son spectacle « Que des histoires », one-man-show comique plus spécialement tourné vers un public alsacien-mosellan, où il campe successivement une galerie de personnages alsaciens caricaturaux, tel que « Berry » le "Bür" (paysan alsacien), « Madame Ida » la femme de ménage, ainsi que d'autres.

Le succès étant à nouveau au rendez vous, il reprend encore ses personnages à partir de novembre 2008 dans un nouveau spectacle « Encore et toujours des histoires » créé cette fois en collaboration avec Jean-Philippe Pierre, animateur radio sur France Bleu Alsace.

En décembre de la même année, lors des fêtes de fin d'année de la ville de Mulhouse, il présente un duo comique avec Christian Maurer intitulé « Les Papossibles ».

Son sketch sur l'« Alcootest alsacien » a été visionné plus d'un million de fois sur Youtube, dans différentes déclinaisons.

À partir de 2013, malgré des ennuis de santé sérieux lui ayant causé une alerte cardiaque il présente son "best-of" et part de nouveau en tournée en Alsace-Moselle.

En 2014, il tente l'aventure de montrer son spectacle sur une scène montréalaise, une première ou il est fort bien accueilli .

Il poursuit ensuite ses tournées dans l'Alsace-Moselle et y rencontre un important succès.

À partir de mars 2016, il présente un nouveau spectacle comique, "Les Ratsch", en duo avec son fidèle ami Jean-Philippe Pierre, et avec l'aide d'Huguette Dreïkaus, spectacle qui rencontre encore un important succès

Il continue à animer régulièrement la foire aux vins de Colmar comme maître de cérémonie.

En 2016, certains de ses textes sont publiés sous forme de BD.

Il fait partie des "humoristes du terroir", très ancrés dans leur région, " reflet bien vivant des particularismes et des identités des régions françaises, et racontant avec légèreté leur petit bout de territoires".

Depuis 2008, il anime très régulièrement une chronique sur France Bleu Alsace, à 18h12 dans l'émission « Le père Kalloteur ».

Jean-Marie Arrus est mort le mercredi 22 août 2018 à l'âge de 62 ans à l’hôpital civil de Strasbourg (France, Bas-Rhin).

Source : plus.wikimonde.com  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean-Marie Arrus en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean-Marie Arrus.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean-Marie Arrus ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean-Marie Arrus pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean-Marie Arrus, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean-Marie Arrus.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Comique
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Humour

Noms

  • Nom usuel : Jean-Marie Arrus
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-Marie
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Arrus
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 62 ans
  • Cause de mort : Insuffisance cardiaque (Maladie cardio-vasculaire)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean-Marie Arrus ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean-Marie Arrus, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jean-Marie Arrus est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jean-Marie Arrus au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Il était trop drôle et a fait rire tant de gens.
il était trop drôle et a fait rire tant de gens....
Commentez - il y a 12 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean-Marie Arrus ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean-Marie Arrus et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres comique (hommes) francais

Portrait de Bourvil
 

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.
Portrait de Francis Blanche
 

Drapeau France 1921 - 1974
Francais, 52 ans

Humoriste et acteur français, très populaire, il est une figure emblématique de la scène et du cinéma français des années 1950 et 1960 : il est connu pour ses rôles dans les films « Belle de jour » (1967, comédie dramatique, avec Catherine Deneuve), « La Grande Lessive (!) » (1968, comédie, avec Bourvil) ou « Les Tontons flingueurs » (1963, comédie, avec Lino Ventura, Bernard Blier et Jean Lefebvre). Il est sur scène et sur les ondes, le partenaire de Pierre Dac avec qui il créa les célèbres sketchs du « Sar Rabindranath Duval » et du « Parti d'en rire » ainsi que la série radiophonique intitulée « Signé Furax ». Il fut également l'auteur de farces téléphoniques hilarantes qui furent diffusées régulièrement à la radio dans les années 1960.
Portrait de Sim
 
Sim

Drapeau France 1926 - 2009
Francais, 83 ans

Acteur, humoriste, chanteur, parolier et écrivain français, connu entre autres pour ses interprétations parodiques (notamment la « baronne de La Tronche-en Biais ») et sa participation à l'émission radiophonique Les Grosses Têtes.
Portrait de Elie Kakou
 

Drapeau France 1960 - 1999
Francais, 39 ans

Comique français, connu pour ses personnages marquants de ses sketchs comme Madame Sarfati ou Le Prof d'Anglais.
Portrait de Coluche
 

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Thierry Le Luron
 

Drapeau France 1952 - 1986
Francais, 34 ans

Humoriste français particulièrement célèbre dans les années 1970 et 1980 pour ses imitations de personnalités politiques et médiatiques. Il a aussi enregistré plusieurs chansons et animé des émissions de radio et de télévision. Ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Raymond Barre, François Mitterrand ou Georges Marchais lui valent une très grande popularité, accentuée par des interventions remarquées dans les médias et plusieurs saisons de spectacles dans des théâtres parisiens. Provocateur, il interprète le 10 novembre 1984, dans Champs-Élysées de Michel Drucker, « L'emmerdant, c'est la rose » en direct à la télévision, parodie d'une chanson de Gilbert Bécaud, en s'adressant directement au président François Mitterrand, une de ses cibles favorites. L'année suivante, il organise un faux mariage très médiatisé avec l'humoriste Coluche. Très populaire de son vivant, Thierry Le Luron a été l'un des premiers à transformer l'imitation de personnalités, principalement exercée jusqu'alors par des chansonniers dans des petits cabarets, en un véritable spectacle de music-hall adapté à des grandes salles comme l'Olympia. Son succès, ses performances vocales et sa liberté de ton ont été salués, notamment après sa mort, par de nombreux artistes ou hommes politiques.

Autres points communs avec Jean-Marie Arrus