Qasem Soleimani

 
Qasem Soleimani
1957 - 2020
 

Général iranien, commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution iraniens, considéré comme terroriste par les États-Unis, l'image de Soleimani en Iran est celle d'un irréprochable héros de guerre, un vétéran décoré de la guerre Iran-Irak, dans laquelle il est devenu commandant de la division à moins de 30 ans. Il est assassiné par l'armée américaine en 2020 lors d'un raid sur Bagdad.

Nationalité iranienne Iranien, né le 11 mars 1957 et mort le 3 janvier 2020

62 ans Mort tué par arme à feu (homicide) à l'âge de 62 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Qasem Soleimani ?


Contribuez !

Biographie

Qasem Soleimani, né le 11 mars 1957 à Rabor (province de Kerman) et mort le 3 janvier 2020 lors d'un raid sur Bagdad, est un général iranien, commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution iraniens. Considéré comme terroriste par les États-Unis, l'image de Soleimani en Iran est celle d'un irréprochable héros de guerre, un vétéran décoré de la guerre Iran-Irak, dans laquelle il est devenu commandant de la division à moins de 30 ans. En public, il est modeste. Lors d'une récente apparition, il se décrit comme « le plus petit soldat ». Qasem Soleimani est assassiné par l'armée américaine en 2020 lors d'un raid sur Bagdad.

Il est né le 11 mars 1957 dans une famille de paysans modestes de la région de Kerman. Après cinq années d’école obligatoire, il devient ouvrier à l'âge de 13 ans.

En 1979, il participe à la Révolution iranienne et rejoint le Corps des Gardiens de la révolution islamique.

Qasem Soleimani fait ses premières armes en 1980, au début de la guerre Iran-Irak. Soleimani gagne une réputation de bravoure, surtout à la suite des missions de reconnaissance entreprises derrière les lignes irakiennes.

Après avoir participé à l'écrasement d'une révolte kurde dans le nord-ouest du pays, il devient lieutenant. Pendant la guerre Iran-Irak, il sert sur le front sud. Après la fin du conflit, il est commandant des Gardiens de la révolution dans sa province natale de Kerman. Il est ensuite envoyé au Sistan-et-Baloutchistan combattre les groupes indépendantistes arabes sunnites et les trafiquants de drogue à la frontière afghane.

Il a rapidement gravi les grades en raison de son rôle dans les opérations réussies de reconquête face à l'armée irakienne, dans la province du Khouzistan. Il a fini par devenir le leader de la 41e Division Tharallah.

De la fin de 1997 ou au début de 1998, il est nommé à la tête de la Force Al-Qods, les forces spéciales des Gardiens de la Révolution. Reconnu comme un brillant tacticien, y compris par les Occidentaux, il œuvre en faveur des chiites au Moyen-Orient, notamment en bâtissant la branche armée du Hezbollah libanais.

En 2006, au début du conflit israélo-libanais, il se rend au Liban avec Imad Moughniyah. Il reste dans le pays pendant presque toute la durée du conflit.

Le 24 janvier 2011, il est nommé major général par l'Ayatollah Khamenei. À partir de la fin de 2012, il engage la Force Al-Qods dans le [[Guerre civile syrienne|conflit syrien.

Le 10 juin 2014, dans les heures qui suivent la chute de Mossoul, l'Iran dépêche Qasem Soleimani en Irak. Au cours des mois suivant il intervient notamment lors du siège d'Amerli, la bataille d'Al-Anbar, la bataille de Baïji et la bataille de Tikrit.

Il bénéficie d'une popularité importante en Iran, popularité qu'il encourage par l'envoi de photos prises sur les différents théâtres d'opération où il se trouve.

Il est légèrement blessé le 22 novembre 2015 à al-Eiss, au sud-ouest d'Alep, lors de combats contre les rebelles.

Il a été élu homme de l'année par le site iranien d'informations Khabaronline.ir (conservateur modéré) à la suite d'un sondage conduit sur le site quelques jours avant le 21 mars 2015 (Nouvel-an iranien).

En octobre 2019, au début des manifestations contre le gouvernement irakien, politiquement proche de l'Iran, Soleimani organise une réunion à Bagdad avec des responsables de la sécurité irakiens pour faire valoir le savoir-faire de sa milice pour « contrôler » les manifestations.

Qasem Soleimani est mort le vendredi 3 janvier 2020, à l'âge de 62 ans, assassiné par l'armée américaine lors d'un raid sur Bagdad. Considéré comme terroriste par les États-Unis, il meurt le 3 janvier 2020 lors d’une attaque ciblée à sa sortie de l’aéroport de Bagdad ordonnée par le Président des États-Unis, en représailles à une attaque contre l’ambassade des États-Unis en Irak. Le même jour, le Guide suprême le remplace par le général Ismael Qaani en temps que nouveau commandant en chef des Forces Al-Qods.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Qasem Soleimani en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Qasem Soleimani.

Vous savez où se trouve la tombe de Qasem Soleimani ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Qasem Soleimani pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Qasem Soleimani, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Qasem Soleimani.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Iranienne Drapeau iranien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Qasem Soleimani
  • Nom complet : --
  • Prénom : Qasem
  • Noms dans d'autres langues : قاسم سلیمانی (persan)
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Soleimani
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 11 mars 1957
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 62 ans
  • Cause de mort : Arme à feu (Homicide)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Qasem Soleimani ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Qasem Soleimani, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

1 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
0 étoile
0
1,00

En Enfer !

Qasem Soleimani est en Enfer ! Les membres du site ont décidé de porter Qasem Soleimani au plus bas niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 1 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note inférieure à 2 descendent directement en Enfer.


 Un homme ayant, certes, aidé à combattre Daesh, mais également un des grands responsables de massacres en Syrie, au Yémen, en Irak...
Un homme ayant, certes, aidé à combattre Daesh, mais également un des grands responsables de massacres en Syrie, au Yémen, en Irak etc... Le monde, en général, ne pleure pas cet assassin
Commentez - 1 - il y a 5 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Qasem Soleimani ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Qasem Soleimani et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres général iranien

Contribuez ! Vous connaissez d'autres général iranien ? Proposez-nous ici.

Autres points communs avec Qasem Soleimani