Roger Marche

 
Roger Marche
1924 - 1997
 

Footballeur français, évoluant au poste d'arrière gauche, il remporte avec le Stade de Reims le championnat de France en 1949 et 1953, gagne également la coupe de France en 1950, la coupe Latine en 1953 ainsi que la coupe Charles Drago en 1954. En équipe de France, il compte 63 sélections et marque un but. Il participe à la Coupe du monde de football de 1954 puis celle de 1958 où la France termine 3e. Il détient le record de sélections sous le maillot bleu de 1955 à 1983.

Nationalité française Francais, né le 5 mars 1924 et mort le 1er novembre 1997

73 ans Mort à l'âge de 73 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Roger Marche ?


Contribuez !

Biographie

Roger Marche est un footballeur international français né le 5 mars 1924 à Villers-Semeuse et mort le 1er novembre 1997 à Charleville-Mézières. Il évolue au poste d'arrière gauche du milieu des années 1940 au début des années 1960. Surnommé le « sanglier des Ardennes », ou encore « le vieux lion », il remporte avec le Stade de Reims le championnat de France en 1949 et 1953. Il gagne également la coupe de France en 1950, la coupe Latine en 1953 ainsi que la coupe Charles Drago en 1954. En équipe de France, il compte 63 sélections et marque un but. Il participe à la Coupe du monde de football de 1954 puis celle de 1958 où la France termine 3e. Il détient le record de sélections sous le maillot bleu de 1955 à 1983.

Roger Marche commence le football au sein du club du Football Club Mohonnais, en compagnie de Pierre Flamion, puis de l'Association Sportive des Cheminots. En plus du football, il pratique l’athlétisme et devient champion des Ardennes et de Champagne du 400 mètres et champion des Ardennes du lancer du poids. En mai 1940, lors de l'invasion allemande, il se réfugie, comme tous les Ardennais, en Vendée. Il joue alors comme six autres réfugiés ardennais, dont son frère, au sein de l'équipe « Les Coqs Vendéens » à Bournezeau.

Revenu dans les Ardennes, il joue au FCO Charleville puis dans l'équipe fédérale Reims-Champagne où il retrouve Pierre Flamion. Arrière latéral gauche plus physique que technique et dur au marquage, il rejoint ensuite le Stade de Reims tout en continuant à s'entraîner seul dans son village de Mohon, ne rejoignant le club que les jours de match. Le 7 avril 1946, il est appelé pour la première fois en équipe de France, en tant que réserviste, pour un match contre la Tchécoslovaquie. Il reste toute la saison dans le groupe France mais ne connaît aucune sélection.

En 1947, les Rémois terminent vice-champion de France avec la meilleure défense de championnat. Il connaît le 23 mars 1947 sa première sélection avec la France contre le Portugal (1-0). Les Rémois jouent les premiers rôles en championnat et, en 1949, ils remportent leur premier titre avec un point d'avance sur le LOSC. Quatre semaines après leur titre, les Rémois disputent la toute nouvelle coupe Latine mais s'inclinent lourdement face au FC Barcelone (0-5) puis en match de classement face au Torino (3-5).

Roger Marche joue ensuite à l'automne 1949 les qualifications pour la coupe du monde 1950 au Brésil face aux Yougoslaves. Après deux matchs nuls, un match d'appui est organisé à Florence, en Italie. Les Français mènent 2-1 à la 83e minute mais un pénalty sifflé contre Marche permet aux Yougoslaves d'obtenir la prolongation au cours de laquelle ils s'imposent. Après le championnat en 1949, les Rémois s'imposent en finale de la coupe de France en 1950 face au Racing club de Paris (2-0). Puissant et résistant, Roger Marche est alors surnommé le « Sanglier des Ardennes » par le public et les médias et le 4 juin 1950, il est pour la première fois capitaine de l'équipe de France lors d'un match contre la Belgique (défaite 4-1).

Les Rémois remportent leur second titre en 1953 avec la meilleure défense et la meilleure attaque du championnat puis la coupe latine face au Milan AC sur deux buts de Kopa et un de Méano. C'est le premier titre européen pour un club français. L'année suivante, le Stade de Reims termine vice-champion de France et en fin de saison gagne la coupe Charles Drago. En équipe de France, Roger Marche est sélectionné pour la coupe du monde 1954 mais ne dispute que le second match face au Mexique (victoire 3-2).

Il est par la suite transféré contre sa volonté au RC Paris mais continue toujours à s'entraîner seul dans les Ardennes. Roger Marche devient alors « le vieux lion » et enchaîne les matchs de prestige sous le maillot bleu. Les Français battent à Hanovre, le 16 octobre 1954, les Allemands qui trois mois plus tôt ont gagné la coupe du monde puis le 17 mars 1955, les Espagnols de Di Stéfano au stade Santiago Bernabéu.

En 1958, Roger Marche fait partie des sélectionnés pour la coupe du monde en Suède. Il joue le second match face aux Yougoslaves, en remplacement de Jean-Jacques Marcel blessé, puis assiste en tribune à la victoire de ses coéquipiers pour la 3e place. Il dispute, le 17 décembre 1959, son dernier match sous les couleurs tricolores face à l'Espagne, dans un match amical disputé au bénéficie des victimes de la catastrophe de Malpasset, près de Fréjus. Il entre en jeu à la 23e minute en remplacement de Raymond Kaelbel et marque à la 61eminute le 4e but des Français, son seul but avec les « Bleus ».

Avec le Racing, il ne remporte pas de titre mais termine deux fois deux fois vice-champion de France en 1961 et 1962. Il dispute, le 22 octobre 1961, lors d'un match de championnat contre le Nîmes Olympique (défaite 0-4) son 543e et dernier match de division 1.

Roger Marche reprend alors une licence amateur et joue à l'Olympique de Charleville puis en 1962 termine sa carrière dans le club de ses débuts, l'Association Sportive de Mohon comme entraîneur joueur jusqu'à l'âge de 42 ans. Il tient également dans son village un bar puis devient chauffeur-routier et en 1965, il est nommé chevalier dans l'ordre national du Mérite. Il meurt le 1e novembre 1997 à l'âge de 73 ans à Charleville-Mézières, la même année que son frère. Quelques mois après sa mort, le stade de Villers-Semeuse est rebaptisé à son nom.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Roger Marche en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Roger Marche.

Vous savez où se trouve la tombe de Roger Marche ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Roger Marche pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Roger Marche, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Roger Marche.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Footballeur
  • Autres activités : Sportif
  • Domaines : Football, Sport, Sport collectif

Noms

  • Nom usuel : Roger Marche
  • Nom complet : --
  • Prénom : Roger
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Marche
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : Le sanglier des Ardennes, Le vieux lion
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 5 mars 1924
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 73 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Roger Marche ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Roger Marche, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Roger Marche ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Roger Marche et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres footballeur francais

Portrait de Jean-Pierre Adams
 
Notez-le !

Drapeau France 1948 - 2021
Francais, 73 ans

Footballeur français, défenseur, 22 sélections en équipe de France entre 1972 et 1976. Il est resté 39 ans dans le coma de 1982 jusqu'à sa mort en 2021, suite à une erreur de dosage d'anesthésie à l'occasion d'une opération bénigne au genou.
Portrait de Gérard Farison
 
Notez-le !

Drapeau France 1944 - 2021
Francais, 77 ans

Footballeur français, arrière gauche du milieu des années 1960 au début des années 1980, il réalise la totalité de sa carrière professionnelle sous les couleurs de l'AS Saint-Étienne, remporte 5 championnats de France en 1968, 1970, 1974, 1975 et 1976, 3 Coupe de France en 1974, 1975 et 1977 et 1 sélection en équipe de France.
Portrait de Christophe Revault
 
Notez-le !

Drapeau France 1972 - 2021
Francais, 49 ans

Footballeur français, gardien de but du Havre, Paris, Rennes ou Toulouse, dans les années 1990 et 2000. 2 sélections en équipe de France A' (entre 1995 et 1996), 3 fois champion de France de Division 2, vainqueur de la Coupe de France (en 1998 avec le PSG) et vainqueur de la Coupe de la Ligue (en 1998 avec le PSG).
Portrait de Nathaël Julan
 

Drapeau France 1996 - 2020
Francais, 23 ans

Footballeur français, engagé à Guingamp en janvier 2018, il avait été prêté à Valenciennes en Ligue 2, disputant 13 matches sous les couleurs du club hennuyer, il avait inscrit 2 buts, dont 1 décisif pour le maintien contre Le Havre.
Portrait de Fabrice Lepaul
 

Drapeau France 1976 - 2020
Francais, 43 ans

Footballeur français, évoluant au poste de milieu offensif, ex-ailier de l’AJA, il était notamment la doublure de Bernard Diomède lors de l’année du titre de champion en 1996.
Portrait de Robert Herbin
 

Drapeau France 1939 - 2020
Francais, 81 ans

Footballeur et entraîneur de football français, entraîneur légendaire de Saint-Etienne, il a mené les Verts en finale de la Coupe d’Europe en 1976 et marqué le football français des années 1970.

Autres points communs avec Roger Marche