Stanley Donen

 
Stanley Donen
1924 - 2019
 

Réalisateur américain, l'un des maîtres de la comédie musicale américaine, a tourné avec Fred Astaire, Frank Sinatra, Cary Grant ou Audrey Hepburn. Avec Gene Kelly, il avait réalisé son chef-d’œuvre, « Chantons sous la pluie », en 1952. En 1998, il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière (environ 30 films).

Nationalité américaine Américain, né le 13 avril 1924 et mort le 21 février 2019

94 ans Mort à l'âge de 94 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Stanley Donen ?


Contribuez !

Biographie

Stanley Donen est un réalisateur américain né le 13 avril 1924 à Columbia (Caroline du Sud) et mort le 21 février 2019 à New York. Il fut l'un des maîtres de la comédie musicale américaine et avait tourné avec Fred Astaire, Frank Sinatra, Cary Grant ou Audrey Hepburn. Avec Gene Kelly, il avait réalisé son chef-d’œuvre, « Chantons sous la pluie », en 1952. Il commence à dix ans une carrière de danseur en poursuivant ses études secondaires à Columbia. À seize ans, il débute à Broadway dans Pal Joey et se lie d'amitié avec Gene Kelly. Il joue dans Best Food Forwards : Gene Kelly en est la vedette et le chorégraphe. En 1942-43, il devient son collaborateur à Hollywood : leur originalité se trouve et dans les chorégraphies innovantes et dans des scénarios plus réalistes. Avec une filmographie composé d'une trentaine de films, Stanley Donen a marqué profondément l'histoire du cinéma américain, notamment dans le domaine de la comédie musicale. Il réalise chez MGM, sous la houlette du producteur Arthur Freed, Un jour à New York, et Chantons sous la pluie (Singin' in the rain) en 1952, devenu l'icône du genre. Leur collaboration s'arrête avec l'échec de Beau fixe sur New York. Charade (1963) est également un des fleurons de la comédie policière. En 1998, il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Stanley Donen naît à Columbia de Mordecai Moses Donen, gérant d'un magasin de robes, et de Helen Cohen, fille de bijoutier. Sa plus jeune sœur Carla Donen Davis naît en août 1937. Ses parents sont de confession juive mais lui devient rapidement athée. Il décrit sa jeunesse comme malheureuse, notamment du fait qu'il était l'un des rares juifs à Columbia et qu'il devait supporter le harcèlement teinté d'antisémitisme de ses camarades d'école. Il passe l'essentiel de sa jeunesse au cinéma et apprécie particulièrement les westerns, les comédies et les thrillers. Il est très marqué par le film Flying Down to Rio (1933) avec Fred Astaire et Ginger Rogers, qu'il déclare avoir vu entre trente et quarante fois. Le jeune Donen tourne quelques films avec une caméra 8mm et organise des projections avec un projecteur acheté par son père.

Inspiré par le modèle de Fred Astaire, Stanley Donen prend des cours de danse à Columbia et se produit au théâtre de la ville. Sa famille voyage fréquemment à New-York pendant l'été, ce qui lui donne l'occasion de voir les comédies musicales de Broadway et de se perfectionner en danse. Un de ses premiers professeurs est Ned Wayburn, qui avait également enseigné à Fred Astaire en 1910, quand ce dernier n'avait qu'onze ans. Diplômé du secondaire à l'âge de seize ans, Donen rejoint l'Université de Caroline du Sud un semestre l'été, pour y apprendre la psychologie. Encouragé par sa mère, il part à l'automne 1940 à New York pour continuer les spectacles de danse. Après deux auditions il est recruté dans la troupe des danseurs pour Pal Joey, mis en scène par George Abbott et produit par Richard Rodgers et Lorenz Hart. Gene Kelly joue le rôle principal, qui lui vaudra de devenir une star de Broadway.

George Abbott demande ensuite à Donen de travailler sur son spectacle Best Foot Forward, pour lequel il devient rapidement assistant à la réalisation. Gene Kelly lui demande de devenir son assistant chorégraphe. Donen sera finalement renvoyé du spectacle mais il travaille à nouveau avec Abbott en 1942, sur son spectacle suivant Beat the Band. En 1946 il reviendra brièvement à Broadway pour chorégraphier certaines scènes de danse de Call Me Mister.

En 1943, Arthur Freed, producteur de comédies musicales à succès pour la MGM, achète les droits de Best Foot Forward et en réalise une adaptation au cinéma avec Lucille Ball et William Gaxton. Donen vient à Hollywood pour être auditionné, et signe un contrat d'un an avec la MGM. Dans Best Foot Forward, il est nommé par Charles Walters à la fois danseur et assistant chorégraphe. À la MGM il renoue son amitié avec Gene Kelly dont la popularité est grandissante. Quand Kelly est prêté à Columbia Pictures pour tourner dans un film de Rita Hayworth, on lui propose de chorégraphier ses propres danses : il demande alors à Donen de l'assister, ce qu'il fera sur trois séquences de danse dans Cover Girl (1944). Il est notamment à l'origine de la scène où le reflet de Gene Kelly quitte la vitrine d'un magasin pour danser avec lui. Le réalisateur ne croyait pas à l'idée, mais Donen et Kelly dirigèrent la scène eux-mêmes et Donen passa plus d'un an sur son montage. Le film fit de Gene Kelly une star et un nom prometteur de la comédie musicale aux yeux de nombreux critiques. Donen signa par la suite un contrat d'un an avec Columbia et chorégraphia plusieurs de leurs films ; il refusa de suivre à nouveau Kelly quand ce dernier retourna à la MGM et voulut l'emmener avec lui.

En 1944 Donen et Kelly chorégraphient Anchors Aweigh sorti l'année suivante par la MGM avec Kelly et Frank Sinatra dans les rôles titres. Le film présente une scène de danse devenue célèbre entre Kelly et la souris Jerry, héroïne de la série d'animation Tom et Jerry. L'idée de la séquence revient à Donen et c'est Fred Quimby qui a animé la souris avec le concours de William Hanna et Joseph Barbera. Donen et Kelly voulaient utiliser Mickey Mouse ou Donald Duck pour la séquence, mais Disney travaillait à l'époque sur une idée similaire dans The Three Caballeros et refusait de faire apparaître ses personnages dans un film MGM. Le tournage de la séquence prit deux mois et Donen passa un an à perfectionner la séquence image par image. Selon Barbera, « le résultat bluffa le public lors de la projection test ».

Tandis que Gene Kelly effectue son service militaire en tant que photographe pour l'U.S. Naval Air Service (de 1944 à 1946), Donen s'en fait dispenser sur la base d'une pression sanguine trop forte. Il travaille alors comme chorégraphe sur des comédies musicales sans être crédité au générique. Cette période lui a permis de perfectionner son art, d'approfondir son travail sur la musique, les morceaux et la photographie. Il dirige alors souvent la réalisation des séquences en essayant de nouvelles idées.

Quand Kelly revient à la vie civile, Donen et lui travaillent ensemble sur des séquences de Living in a Big Way, puis commencent à travailler sur le scénario de ce qui deviendra Take Me Out to the Ball Game (1949) avec Gene Kelly, Frank Sinatra et Jules Munshin. Ils ne purent être co-réalisateurs du film comme ils le souhaitaient. Freed ayant choisi Busby Berkeley comme metteur-en-scène, Donen et Kelly ne firent que diriger les séquences de danse de Kelly.

Après le succès de Take Me Out to the Ball Game, Freed permet en 1949 à Donnen et Kelly de réaliser On The Town, une adaptation de la comédie musicale de Broadway de Betty Comden et Adolph Green. Le film raconte l'histoire de marins en permission à New York ; ce sera le premier film musical tourné sur site. Donen et Kelly voulaient ne tourner qu'à New York, mais Freed ne leur permit qu'une seule semaine hors du studio. Durant ce laps de temps ils purent tourner la célèbre séquence d'ouverture avec la chanson New York, New York. Libéré des interférences du studio et des contraintes de son du plateau, Donen et le cinéaste Harold Rosson tournent dans les rues de New York la scène qui ouvrira la voie à de nouvelles techniques de tournage qui ne seront popularisées qu'une dizaine d'années plus tard avec la Nouvelle Vague : jump cut, plan panoramique à 360°, absence de raccord de déplacement, recours à des acteurs non professionnels. Le film est un succès financier et critique ; il reçoit l'Oscar de la meilleure musique et du meilleur film musical, et les scénaristes Comden et Green reçoivent le prix du meilleur scénario de film musical de la Directors Guild of America. Comme Orson Welles, Donen réalise ainsi son premier film à l'âge de 25 ans.

Après le succès de On The Town, Stanley Donen signe un contrat de réalisation pour sept ans avec la MGM. Ses deux films suivants sont produits par Freed mais Gene Kelly n'y figure pas. Après avoir été remplacé comme réalisateur sur le film Pagan Love Song (1950) à cause d'un différend avec la star Esther Williams, Stanley Donen a l'occasion de tourner un film avec l'idole de son enfance, Fred Astaire : ce sera Royal Wedding (1951), où Astaire forme avec Jane Powell un duo de frère et sœur qui dansent en Angleterre à l'occasion du mariage royal entre Elizabeth et Philip en 1947. Judy Garland devait initialement être engagée pour le rôle principal, mais la maladie l'en empêcha ; June Allyson, qui devait la remplacer, tomba enceinte et fut à son tour remplacée par Jane Powell.

Stanley Donen est mort le jeudi 21 février 2019 à l'âge de 94 ans à New York (USA).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Stanley Donen en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Stanley Donen.

Vous savez où se trouve la tombe de Stanley Donen ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Stanley Donen pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Stanley Donen, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Stanley Donen.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Cinéaste
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma

Noms

  • Nom usuel : Stanley Donen
  • Nom complet : --
  • Prénom : Stanley
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Donen
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 94 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Stanley Donen ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Stanley Donen, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Stanley Donen est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Stanley Donen au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Réalisateur de comédies musicales de talents. La plus connue "Chantons sous sous la pluie".
Réalisateur de comédies musicales de talents. La plus connue "Chantons sous sous la pluie".
Commentez - il y a 10 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Stanley Donen ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Stanley Donen et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres cinéaste (hommes) américain

Portrait de Walt Disney
 

Drapeau États-unis d'amérique 1901 - 1966
Américain, 65 ans

Producteur, réalisateur, scénariste, acteur et animateur américain de dessins animés connu pour avoir fondé la société Walt Disney Company en 1923 et devint petit à petit l'un des producteurs de films les plus célèbres au monde. Il est connu pour avoir co-créé (avec Ub Iwerks) le mondialement célèbre personnage Mickey Mouse, devenu l'emblème de Walt Disney Company, ainsi que bon nombre des personnages animés les plus connus au monde avec son équipe comme Donald Duck, Dingo ou Pluto. Il est le créateur du premier « parc à thèmes », inventant ce concept avec le parc « Walt Disney World Resort » (créé en 1965). Il est également connu pour avoir été un conteur d'histoire et une vedette de télévision. Ses films les plus célèbres sont : Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), Pinocchio (1940), Bambi (1942), Cendrillon (1950), Alice au Pays des Merveilles (1951), Peter Pan (1953), La Belle et le Clochard (1955), La Belle au bois dormant (1959) et Les 101 Dalmatiens (1961).
Portrait de John Singleton
 

Drapeau États-unis d'amérique 1968 - 2019
Américain, 51 ans

Réalisateur américain, 1er Noir nommé pour l’Oscar du meilleur réalisateur en 1992 avec « Boyz n the Hood » (drame), qu’il avait tourné à 22 ans, et qui a été une étape majeure dans l’histoire du cinéma afro-américain, avec sa distribution comprenant Angela Bassett, Laurence Fishburne, Cuba Gooding Jr et le rappeur Ice Cube.
Portrait de Orson Welles
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1915 - 1985
Américain, 70 ans

Réalisateur et acteur américain devenu une figure incontournable du cinéma avec son premier long-métrage « Citizen Kane » (1941, drame) que l'ensemble des critiques considère comme l'un des 10 films les plus importants du XXe siècle. Son style cinématographique, mais aussi son jeu d'acteur, exercent une grande influence sur le cinéma des années 1950-1970, en particulier sur Stanley Kubrick.
Portrait de Stephen Hillenburg
 

Drapeau États-unis d'amérique 1961 - 2018
Américain, 57 ans

Dessinateur, scénariste et réalisateur américain, connu pour être le créateur de Bob l'éponge.
Portrait de Jonathan Demme
 

Drapeau États-unis d'amérique 1944 - 2017
Américain, 73 ans

Réalisateur américain connu pour avoir réalisé « Le Silence des Agneaux » (1991).
Portrait de George A. Romero
 

Drapeau États-unis d'amérique 1940 - 2017
Américain, 77 ans

Réalisateur américain considéré comme « le maître de l'horreur », précurseur ayant marqué l'histoire du cinéma américain, notamment avec son célèbre film « La Nuit des morts-vivants » (1968), référence culte du film de zombies qui a lancé le genre cinématographique des films de zombis.

Autres points communs avec Stanley Donen