Tomi Ungerer

2250ème
Tomi Ungerer
1931 - 2019
Score : 10

Dessinateur français, considéré comme l'un des plus brillants dessinateurs de sa génération, ses livres pour enfants « Les Trois Brigands » et « Jean de la Lune » ont connu une grande renommée, son affiche contre la ségrégation raciale Black Power/White Power est devenue célèbre.

Nationalité française Francais, né le 28 novembre 1931 et mort le 9 février 2019

87 ans Mort à l'âge de 87 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Tomi Ungerer ?


Contribuez !

Biographie

Jean-Thomas Ungerer, dit Tomi Ungerer, né le 28 novembre 1931 à Strasbourg et mort le 9 février 2019 à Cork en Irlande, est un peintre, dessinateur, illustrateur et auteur français. Considéré comme l'un des plus brillants dessinateurs de sa génération, il a mené à partir de 1957 une carrière internationale dans de nombreux domaines de l'art graphique. Ses livres pour enfants « Les Trois Brigands » et « Jean de la Lune » ont connu une grande renommée, son affiche contre la ségrégation raciale Black Power/White Power est devenue célèbre. L'artiste est avant tout un fin observateur de la société de son temps et a livré une satire virulente dans l'esprit de Daumier et de Grosz. Créateur multiforme, il s'est également intéressé à la sculpture et a écrit de nombreux textes, dont certains sont autobiographiques.

Tomi Ungerer est le fils de Théodore Ungerer et d’Alice Essler.

Son arrière-grand-père Auguste Théodore, son grand-père Alfred (1861-1933) et son père Théodore travaillent dans l’horlogerie. L’entreprise d’horlogerie Ungerer a été active de 1858 à 1989.

Tomi Ungerer est âgé de moins de quatre ans quand son père décède. Ce dernier était ingénieur, fabricant d’horloges astronomiques, artiste et historien ; Tomi lui rend hommage dans De père en fils (2002) : « J’ai eu le sentiment qu'il m'avait transmis tous ses talents en mourant ». La famille part s’installer à Wintzenheim, dans le quartier du Logelbach au 12 rue Haussmann – une plaque signalant le lieu où il a habité a été posée le 19 février 2005 –, dont les paysages calmes et romantiques inspireront l’auteur. C’est en Alsace que son œuvre plonge ses racines, malgré son tempérament de globe-trotter.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’Alsace est annexée par l’Allemagne. La maison et l’usine familiale sont réquisitionnées par les Allemands et, comme tous les Alsaciens, Tomi Ungerer subit un endoctrinement nazi via l’école qu’il fréquente et qui est soumise à la germanisation. Les journées commencent alors par des chants nazis (qu'il a avoué quelques temps avant sa mort encore connaître par cœur, fruit de l'endoctrinement d'alors), et l'écoute des discours du Führer. Il lui est fait totale interdiction de parler français et son prénom jugé insuffisamment germanique est changé autoritairement en « Hans ».

Sa mère continue toutefois à lui parler en français malgré l'interdiction. Et quand elle est dénoncée aux autorités nazies, elle trouve un stratagème pour continuer : à l'officier qui la reçoit, elle confirme parler en français avec son fils, et indique qu'elle continuera. Elle ajoute : « il faudra bien trouver des gens pour diriger ces Français après la victoire finale. » Convaincu, l'officiel admet : « Ainsi parle une vraie fille du Führer. » Et ainsi l'enseignement en français du jeune Tomi put continuer.

Il se dit alors « Français à la maison, Alsacien dans la rue, et Allemand à l'école. »

La guerre finie, Tomi Ungerer est à nouveau français, mais il a beaucoup de mal à s’adapter à cette nouvelle situation et se fait renvoyer de l’école, où on lui interdit cette fois, et comble de l'ironie, de parler alsacien. Il en dit avec amertume en 2009 : « La liberté c’est avant tout le droit de l’individu à sa propre identité. L’égalité c’est l’harmonie entre les différences qui se complètent. La fraternité se crée dans le respect de l’identité des autres. Pour le jacobinisme centraliste français avec son idéal de citoyens identiques issus d’un moule scolaire, ceci est anathème ! Pour faire de nous Alsaciens, une région de Kougelhopfs et de Dumkopfs docilisés, la France de l’après-guerre a commis, un assassinat culturel. Par le biais de l’enseignement, elle s’est acharnée à nous déraciner de nos origines qui sont germaniques. Même s’il est préférable que nous soyons les Allemands de la France plutôt que les Français de l’Allemagne, nous n’en sommes pas moins stigmatisés, nous sommes les Ploucs am Rhein, jadis tout simplement des sales boches ! ».

En 1946, il explore la France à vélo.

En 1951, après son échec au baccalauréat, il voyage par des moyens de fortune jusqu’en Laponie et au Cap Nord.

En 1952, Tomi Ungerer s’engage dans le corps des méharistes en Algérie. Il est réformé en 1953. Il s’inscrit alors aux Arts décoratifs mais est renvoyé pour indiscipline. Il travaille alors comme étalagiste et publicitaire pour des petites entreprises.

Entre 1954 et 1955, il effectue de nombreux voyages dans toute l’Europe, toujours par des moyens de fortune (en auto-stop ou en s’engageant comme marin sur des cargos), notamment en Islande, en Norvège, en Grèce et en Yougoslavie.

En 1956, Tomi Ungerer part pour New York. Il débarque avec un carton de dessins et 60 $ en poche, et c’est le succès immédiat : il travaille pour les journaux et magazines les plus prestigieux (New-York Times, Life etc.). Sa rencontre avec Ursula Nordstrom (en) des éditions Harper & Row lui permet de publier quatre-vingts livres pour enfants en dix ans. Ce sont ses activités de publicitaire et notamment d’affichiste qui lui apportent la notoriété : ses affiches contre la guerre du Viêt Nam sont très connues. Il est également connu comme un important satiriste et dessinateur humoristique (pour adultes).

En 1971, il se marie avec Yvonne Wright et s'installe en Nouvelle-Écosse au Canada.

En 1975, il fait une première donation à la ville de Strasbourg d'œuvres personnelles et de jouets issus de sa collection. Cette donation est suivie de plusieurs autres.

À partir des années 1980, il s’investit énormément pour l’amélioration des relations franco-allemandes et dans la préservation de l’identité, du particularisme et du bilinguisme en Alsace.

En 1976, Tomi et Yvonne Ungerer s’installent définitivement en Irlande, pays d’où elle est originaire.

En 1988, pour le bimillénaire de Strasbourg, il réalise un monument, « l’Aqueduc de Janus », situé à l’arrière de l’Opéra national du Rhin (voir article:Fontaine de Janus).

Tomi Ungerer est membre du comité de patronage du think tank strasbourgeois Forum Carolus, créé et dirigé par Henri de Grossouvre, car pour lui, comme il aime à le répéter, « pour la première fois depuis des siècles, Strasbourg et l’Alsace sont au bon endroit au bon moment ».

Une de ses sœurs décède le 20 janvier 1992 dans la catastrophe aérienne du mont Sainte-Odile. Il fonde alors l’association Entraide de la Catastrophe des Hauteurs du Sainte-Odile (ECHO).

En 1998, il obtient le prix Hans Christian Andersen, mention illustrateur, la plus haute distinction pour un auteur de livres d'enfants.

En 2008, il est le premier lauréat du Prix de l'Académie de Berlin.

Son œuvre compte 30 000 à 40 000 dessins. Elle s'étend aux domaines de la littérature d'enfance et de jeunesse, de la publicité, des alsatiques et de l’érotisme.

Tomi Ungerer est mort le samedi 9 février 2019 à l'âge de 87 ans à Cork (Irlande).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Tomi Ungerer en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Tomi Ungerer.

Vous savez où se trouve la tombe de Tomi Ungerer ?

Citations

Les meilleures citations de Tomi Ungerer.

Une cuisine est toujours nouvelle quand elle est bonne.
Les chats sont malins et conscients de l'être.
On exagère toujours dès qu'on veut dire la vérité.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Tomi Ungerer. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Tomi Ungerer, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Tomi Ungerer.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Jean-Thomas Ungerer
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Tomi Ungerer
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-Thomas
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Ungerer
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : Tomi Ungerer
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 87 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Tomi Ungerer ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Tomi Ungerer, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Tomi Ungerer est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Tomi Ungerer au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 C'était un grand dessinateur touche à tout (connu aussi bien pour ses livres, pour enfants et pour adultes, que pour ses sculptures ou ses affiches).
Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Commentez - il y a 2 mois

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Tomi Ungerer afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

2250ème
10 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Tomi Ungerer
2250ème

Drapeau France 1931 - 2019
Francais, 87 ans

Dessinateur français, considéré comme l'un des plus brillants dessinateurs de sa génération, ses livres pour enfants « Les Trois Brigands » et « Jean de la Lune » ont connu une grande renommée, son affiche contre la ségrégation raciale Black Power/White Power est devenue célèbre.
+4
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Tomi Ungerer dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Tomi Ungerer, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Tomi Ungerer.
Soyez le 1er fan en votant pour Tomi Ungerer.

Commentaires

Vous avez des questions sur Tomi Ungerer ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Tomi Ungerer et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres dessinateur francais

Portrait de Charb
293ème

Drapeau France 1967 - 2015
Francais, 47 ans

Dessinateur satirique et journaliste français, directeur du journal satirique Charlie Hebdo, il travailla aussi pour L'Écho des savanes, Télérama, Fluide glacial et L'Humanité. Ses dessins, agrémentés pour la plupart des dessins symboliques de Maurice et Patapon, le chien et le chat anticapitalistes, font mouche par leur esprit corrosif et leur irrévérence. On peut citer aussi Marcel Keuf, le flic dans Fluide Glacial. Il est mort assassiné lors de l'attentat contre le Charlie Hebdo.
Portrait de Georges Wolinski
389ème

Drapeau France 1934 - 2015
Francais, 80 ans

Dessinateur français pour la presse et auteur de bande dessinée, il fut dessinateur dans la revue Hara-Kiri, puis dans Action, Paris-Presse, Hara-Kiri Hebdo, Charlie Hebdo, L'Humanité et enfin Paris Match. Il fut rédacteur en chef de Charlie Mensuel. Il est connu pour ses oeuvres « Elles ne pensent qu'à ça », « Sales gosses » ou « La folle ». Il est mort le 7 janvier 2015 lors de l'attentat contre le journal satyrique Charlie Hebdo.
Portrait de René Pétillon
11293ème

Drapeau France 1945 - 2018
Francais, 72 ans

Dessinateur français de bande dessinée, il est connu pour avoir créé le personnage de Jack Palmer, un détective calamiteux, dont les péripéties ont été narrées à travers plusieurs albums, publiés entre 1976 et 2013. Son album le plus connu est « L’Enquête corse », prix du meilleur album au Festival d’Angoulême en 2001. Cet album avait été adaptée au cinéma dans un film réalisé par Alain Berberian en 2004, avec les acteurs Christian Clavier et Jean Reno.
Portrait de Michel Plessix
10861ème
Notez-le !

Drapeau France 1959 - 2017
Francais, 57 ans

Dessinateur français de bande-dessinée, connu pour avoir dessiné la série « Julien Boisvert » (1989-1995, 4 volumes, écrite par Dieter). Michel Plessix touchait un public assez large tant son style s'adressait à la fois aux enfants et aux adultes. Il avait adapté le « Vent dans les saules » (1996, adaptation dessinée du roman de Kenneth Grahame) et avait imaginé une suite, « Le Vent dans les sables » (2005). En 2016, il remporta le Prix de l'affiche au 36e Quai des Bulles de Saint-Malo.
Portrait de Angelo Di Marco
10551ème
Notez-le !

Drapeau France 1927 - 2016
Francais, 89 ans

Dessinateur français de presse et de bandes dessinées connu pour ses illustrations de faits divers dans France-Soir, Radar, Détective, France Dimanche...
Portrait de Olivier Cinna
1340ème
Notez-le !

Drapeau France 1972 - 2019
Francais, 46 ans

Dessinateur de bande dessinée français, connu pour son roman graphique « Hibakusha » (2017), adapté d’une nouvelle de Thilde Barboni. Entre fiction et réalité historique, il raconte l’histoire de Ludwig Mueller, traducteur interprète pour le parti nazi, envoyé à Hiroshima pour travailler sur des documents confidentiels.

Autres points communs avec Tomi Ungerer