Yul Brynner

904ème
Yul Brynner
1920 - 1985
Score : 20 520

Acteur américain connu pour ses films « Les Sept Mercenaires » (1960, western), « Mondwest » (1973, western/fantastique), « Le Roi et moi » (1956, drame/amour) ou « Les Dix Commandements » (1956, peplum).

65 ans Mort à l'âge de 65 ans (de quoi ?).

Incinéré.

Abbaye Royale Saint-Michel de Bois-Aubry
Zoomez sa tombe

Anniversaire !

Cela fera 33 ans que Yul Brynner est mort le mercredi 10 octobre 2018. Plus que 18 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Yul Brynner (si ce n'est pas encore fait).
  • Voter pour Yul Brynner.

Biographie

Yul Brynner, né le 11 juillet 1920 à Vladivostok (ou à l'île Sakhaline) et mort le 10 octobre 1985 à New York, est un acteur américain d'origines suisse, mongole et russe.

De son vrai nom Juli Borissovitch Bryner (en russe Юлий Борисович Бриннер), Yul Brynner est né en 1920 à Vladivostok (peut-être le 7 juillet 1915 sur l'île Sakhaline selon certaines biographies), en Russie. Il est le fils de Boris Bryner (un ingénieur d'origine suisse par son père Jules Bryner, ainsi que russe et bouriate par sa mère), et de Marousia Blagоvidova, fille d'un médecin russe de confession juive. Ses parents l'ont prénommé Juli en l'honneur de son grand-père paternel, Jules Bryner.

En 1927, lorsque Boris Bryner quitte le domicile conjugal et abandonne sa famille, Marousia emmène ses enfants Yul et Vera à Harbin, en Chine, où ils fréquentent une école tenue par une Union chrétienne de jeunes gens (YMCA). Puis, en 1934, tous les trois s'installent à Paris. Pour gagner sa vie, Yul Brynner joue de la guitare dans des clubs de nuit. Il rencontre des intellectuels tels que Jean Cocteau et devient apprenti au Théâtre des Mathurins. Puis, il travaille comme trapéziste au Cirque d'Hiver. Une grave chute de trapèze lui cause une quarantaine de fractures, et il doit abandonner le cirque. Il devient machiniste dans la troupe de Georges Pitoeff.

Dès 1941, il part pour les États-Unis afin d'étudier le théâtre avec Michael Tchekhov. Il commence alors à se produire à Broadway sous le nom de Youl Bryner. Il fait ses débuts au cinéma en 1949 dans La Brigade des stupéfiants, le seul film avec ses cheveux naturels. À partir de 1951, il se rend célèbre en interprétant son plus grand rôle, le roi de Siam Mongkut dans la comédie musicale de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II Le Roi et moi. Il interpréta le rôle dans la production originale mais aussi dans son revival produit à Broadway en 1977, dans celle de London Production en 1979 et dans un autre revival de Broadway en 1985. Pour ce rôle, il reçut en 1952 le Tony Award du meilleur acteur de comédie musicale dans un second rôle. Il joua 4 525 fois au théâtre le Roi de Siam, cette comédie musicale fut transposée au cinéma en 1956 par Walter Lang, l'acteur y reprenant le même rôle. Pour cette prestation, celui qui se fait désormais connaître sous le nom de Yul Brynner remporte l'Oscar du meilleur acteur. Le film fit l'objet d'une adaptation pour la télévision diffusée sur CBS en 1972. Brynner fait partie des neuf acteurs à avoir gagné à la fois un Tony Award et un Oscar pour le même rôle.

En 1951, Brynner pour son rôle dans Le Roi et moi se rasa la tête. À la suite de l'énorme succès de cette production à Broadway et du film au cinéma, Brynner continua à se raser la tête pour le reste de sa vie, bien qu'il portât parfois une perruque pour certains rôles. Se raser la tête à cette époque était très inhabituel, ce qui contribua à lui donner une image d'icône de son temps. Par admiration, des fans se rasèrent aussi la tête et ce style de coupe prit le nom de « look à la Yul Brynner ».

En 1956, Brynner connut un grand succès en apparaissant dans la version cinéma de Le Roi et Moi, mais aussi, cette même année, dans Les Dix Commandements avec Charlton Heston et dans Anastasia avec Ingrid Bergman. Yul Brynner était préoccupé par sa présence à l'écran face à l'aura que dégageait Charlton Heston. Pour y remédier, il s'astreignit à un programme de musculation intensive.

Plus tard, il joue dans des films tels que l'aventure épique biblique Salomon et la Reine de Saba en 1959, Les Sept Mercenaires en 1960, Taras Boulba en 1962 et Les Rois du soleil en 1963. Il est la covedette avec Marlon Brando dans Morituri en (1965), avec Katharine Hepburn dans La Folle de Chaillot en 1969 et avec William Shatner dans une version cinématographique de Les Frères Karamazov en 1958. Il a joué le rôle principal dans New York ne répond plus en 1975 et joue avec Barbara Bouchet dans L'Ombre d'un tueur en 1976. Parmi ses dernières apparitions dans des longs métrages, on peut compter le film de Michael Crichton, Mondwest en 1973 et sa suite Les Rescapés du futur en 1976.

Au milieu des années 1980, Yul Brynner apprend qu'il est atteint d'un cancer du poumon dû à sa consommation excessive de tabac (cinq paquets par jour). Se sachant mourant, en janvier 1985, soit neuf mois avant sa mort, il donne un entretien dans Good Morning America, exprimant son désir de faire des court-métrages publicitaires contre les risques du tabac. Un extrait de cet entretien très poignant sert d'annonce de prévention pour The American Cancer Society et fut diffusé après sa mort. L'extrait contient le texte suivant : « Now that I'm gone, I tell you, don't smoke. Whatever you do, just don't smoke. If I could take back that smoking, we wouldn't be talking about any cancer. I'm convinced of that », ce qui veut dire « Maintenant que je suis parti, je vous le dis, ne fumez pas. Quoi que vous fassiez, ne fumez tout simplement pas. Si je pouvais revenir en arrière et ne pas commencer à fumer, nous ne serions pas en train de parler de cancer. J'en suis convaincu ».

Il reprit son rôle du roi du Siam à Broadway pour une tournée d'adieu, du 7 janvier au 30 juin 1985, ce qui porta ses représentations du rôle à 4 633.

Il décède le 10 octobre 1985 à New York, à l'âge de soixante-cinq ans, le même jour que son collègue dans le film La Bataille de la Neretva, Orson Welles.

Ses cendres reposent en Touraine, dans le cimetière de l'Abbaye royale Saint-Michel de Bois-Aubry à Luzé.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe d'Yul Brynner ?

La position exacte de la tombe d'Yul Brynner n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Yul Brynner ?

Abbaye Royale Saint-Michel de Bois-Aubry
Bois-Aubry
37120 Luzé
Indre-et-Loire
France Drapeau francais

Ses cendres reposent en France, dans le cimetière de l'Abbaye royale Saint-Michel de Bois-Aubry à Luzé.

La tombe d'Yul Brynner est au Abbaye Royale Saint-Michel de Bois-Aubry, Bois-Aubry, 37120 Luzé, Indre-et-Loire, France Drapeau francais.

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Yul Brynner pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Yul Brynner, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Acteur
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma

Noms

  • Nom usuel : Yul Brynner
  • Nom complet : --
  • Prénom : Yul
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Brynner
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : yul brunner, yull brunner, yull bryner, yul bruneryul bruner, yule brinner, yul bruner, yul brinner, ioul bruner, yull

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 65 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Yul Brynner ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Yul Brynner, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
4 notes
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Yul Brynner est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Yul Brynner au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 4 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Chef incontesté des mercenaires
Chef incontesté des mercenaires, touchant dans "Le Roi et Moi" : oscarisé au cinéma et récompensé sur les planches. Un véritable artiste, talentueux et, à mon humble avis, éternel.
Commentez - il y a 10 mois
 Majestueux dans le rôle de Ramsès
Un acteur au talent immense, humble et simple. Et tout simplement majestueux dans le rôle de Ramsès !
Commentez - il y a 9 mois
 Quel acteur et quel charisme surtout!
Quel acteur! et quel charisme surtout
De tres bons films les 7 mercenaires ,le serpent etc.....
Commentez - il y a 8 mois
4 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Yul Brynner afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

904ème
20 520 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Yul Brynner
904ème

Drapeau États-unis d'amérique 1920 - 1985
Américain, 65 ans

Acteur américain connu pour ses films « Les Sept Mercenaires » (1960, western), « Mondwest » (1973, western/fantastique), « Le Roi et moi » (1956, drame/amour) ou « Les Dix Commandements » (1956, peplum).
-37
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Yul Brynner dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Yul Brynner, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Anonyme 62006
18 300 points en 30 jours (8 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
2 2
Anonyme 60677
2 000 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
3 3
Anonyme 60679
200 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Yul Brynner. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Yul Brynner et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Yul Brynner pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Yul Brynner ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 56845 Yul Brynner fut incinéré ses cendres sont à présent au cimetière du monastère de Saint-Michel-du-Bois-Aubry de Luzé en Indre e Loire
Répondre - il y a 10 mois
Jesuismort (admin) Merci ! Nous avons ajouté l'emplacement de sa tombe.
Répondre - il y a 10 mois
Organza Voici une interview de Yul avec Pierre Dumayet (1959). Yul Brynner avait vécu en France depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte et maitrisait parfaitement le français. On peut entendre ici sa belle voix grave et suave, sa diction charmante et son rire séduisant... Je ne vous cache pas que, pour ma part, je suis conquise !

http://www.ina.fr/video/I00010205
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) Merci, super interview !
Répondre - il y a 9 mois
Organza à : Avec plaisir, je pensais bien que cela vous intéresserait car les interviews en français de l'"animal" sont fort rares !
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) à : Un acteur talentueux, mais aussi un mec simple, visiblement gentil, cultivé et incroyablement modeste.
Répondre - il y a 9 mois
Organza Saviez vous que Yul Brynner avait été pressenti pour incarner Fantomas ? L'acteur avait été approché mais compte tenu de sa stature internationale, il réclamait un cachet très important. Jean Marais fut alors choisi.
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) C'est vrai qu'il avait le visage pour faire un très bon Fantomas !
Répondre - il y a 8 mois
Donias Tombe des cendres de Yul Brynner
Répondre - il y a 7 mois
Donias pour le modérateur : vous dite dans le texte du site : "Il décède le 10 octobre 1985 à New York, à l'âge de soixante-cinq ans, le même jour que son collègue dans le film La Bataille de la Neretva, Orson Welles."
alors que partout il est dit qu'il est mort a l'âge de 65 ans ??? n'y a t-il pas une erreur quelque part ?
Répondre - il y a 7 mois
Jesuismort (admin) Tout à fait ! Merci, nous venons de corriger l'erreur. La date était juste dans la biographie mais pas dans le bloc tout en haut/
Répondre - il y a 7 mois
Donias à : cool merci c'est gentil...
Répondre - il y a 7 mois
Anonyme 62006 Quel acteur formidable aussi bien dans les westerns je l adorais dans le roi et moi merci monsieur
Répondre - il y a 6 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Yul Brynner et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur américain

Portrait de Johnny Weissmuller
16ème

Drapeau États-unis d'amérique 1904 - 1984
Américain, 79 ans

Acteur et nageur olympique américain célèbre pour avoir incarné le personnage de Tarzan à 12 reprises durant les années 1930 et 1940 et ayant remporté 5 médailles d'or aux Jeux olympiques. Il est le premier à passer sous la barre de la minute pour le 100 mètres nage libre en piscine olympique.
Portrait de Burt Reynolds
284ème

Drapeau États-unis d'amérique 1936 - 2018
Américain, 82 ans

Acteur américain connu dans les rôles importants comme Lewis Medlock dans « Délivrance » (1972, aventure / thriller), Paul Crewe dans « Plein la gueule » (1974), Bo « Bandit » Darville dans « Cours après moi shérif » (1977, comédie / action), J.J. McClure dans « L'Équipée du Cannonball » (1981, comédie / action) et Jack Horner dans « Boogie Nights » (1997, drame) : il était le numéro un du box-office entre 1978 et 1982.
Portrait de Bruce Lee
40ème

Drapeau États-unis d'amérique 1940 - 1973
Américain, 32 ans

Le plus grand maître d'arts martiaux du cinéma mondial du XXe siècle, il fut réalisateur et acteur chinois de film de "karaté", il est connu pour ses films de kung-fu : The Big Boss (1971), La Fureur de vaincre (1972), La Fureur du dragon (1972), Opération Dragon (1973) et le Jeu de la mort (1972). Il a créé son propre art martial, le jeet kune do. Il a ouvert la voie à d'autres acteurs chinois comme Jackie Chan, Jet Li ou occidentaux comme Jean-Claude Van Damme, Steven Seagal, David Carradine, ainsi que Chuck Norris. Sa mort prématurée à l'âge de 32 ans a contribué à le faire entrer dans la légende du cinéma et des arts martiaux. En 2014, il est la 10ème célébrité décédée ayant généré le plus de revenus.
Portrait de Charles Bronson
221ème

Drapeau États-unis d'amérique 1921 - 2003
Américain, 81 ans

Acteur américain au physique impressionnant et au visage dur, habitué à des rôles virils dont un des «Sept Mercenaires» (1960), le roi du tunnel de «La Grande Évasion» (1963), un des «Douze Salopards» (1967), l'homme à l'harmonica dans «Il était une fois dans l'Ouest» (1968) et le «Justicier dans la ville» (1974).
Portrait de John Wayne
46ème

Drapeau États-unis d'amérique 1907 - 1979
Américain, 72 ans

Acteur et réalisateur américain, classé 13e plus grande star de légende par l'American Film Institute en 1999 et connu pour avoir joué dans de nombreux westerns principalement sous la direction de deux réalisateurs : John Ford (La Chevauchée fantastique, Le Massacre de Fort Apache, La Charge héroïque, Rio Grande, Le fils du désert , La Prisonnière du désert ou encore L'Homme qui tua Liberty Valance) et Howard Hawks (La Rivière rouge, Rio Bravo, El Dorado ou Rio Lobo). Il est un des acteurs les plus représentatifs du western, une incarnation à lui seul de l'Amérique conquérante et reste toujours aujourd'hui, grâce à ses films, le symbole d'une certaine virilité en ayant interprété ce rôle d'homme dur, solitaire et un peu machiste tout au long de sa carrière. Il a reçu 1 Oscar du meilleur acteur pour « Cent dollars pour un shérif » (1969, de Henry Hathaway). En tant que réalisateur, il a réalisé une fresque historique d'envergure : « Alamo » (1960, relatant les derniers jours de Davy Crockett et ses compagnons lors de la guerre d'indépendance du Texas) et « Les Bérets verts » (1968, film engagé justifiant l'intervention américaine au Viêt Nam). Ses deux films reflétant son engagement personnel en tant que républicain et ardent patriote.
Portrait de Steve Mcqueen
130ème

Drapeau États-unis d'amérique 1930 - 1980
Américain, 50 ans

Acteur américain dont les rôles d'anti-héros ont fait de lui une icône de la contre-culture dans les années 1960 et 1970. Nominé pour l'Oscar du meilleur acteur en 1967, il devient l'acteur le mieux payé au monde en 1974. Ses films les + célèbres sont « La Grande Évasion » (1963), « L'Affaire Thomas Crown » (1968), « Bullitt » (1968), « Papillon » (1973), « La Tour infernale » (1974) et la série « Au nom de la loi » (1958-1961, 3 saisons, 94 épisodes).