Barbara

312ème
Barbara
1930 - 1997
Score : 209 400

Chanteuse française, auteure-compositrice-interprète dont la poésie engagée, la beauté mélodique de ses compositions et la profondeur de l’émotion que dégageait sa voix lui assurèrent un public qui la suivit pendant 40 ans. Nombre de ses chansons sont devenues des classiques de la chanson française, notamment : « Une petite cantate » (1964), « Dis, quand reviendras-tu ? » (1964), « Nantes » (1963), « Göttingen » (1964), « La Dame brune » (1967), « L'Aigle noir » (1970), « Marienbad » (1973) ou encore « Ma plus belle histoire d'amour » (1966). Depuis 2010, le Prix Barbara récompense chaque année une jeune chanteuse francophone.

Nationalité française Française, née le 9 juin 1930 et morte le 24 novembre 1997

67 ans Morte à l'âge de 67 ans (de quoi ?).

Enterrée en France à Bagneux (Hauts-de-Seine).

Cimetière de Bagneux
Zoomez sa tombe

Anniversaire !

Cela fera 21 ans que Barbara est morte le samedi 24 novembre 2018. Plus que 3 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Barbara (si ce n'est pas encore fait).
  • Voter pour Barbara.

Biographie

Lorsque fin 97, disparaît Barbara (elle disait détester le mois de novembre), on sent bien que c'est toute une période de la chanson française qui s'achève. Avec les Brassens, Brel, Piaf et autre Ferré, Barbara symbolisait en fait cette génération issue du cabaret. Faite d'abord pour la scène, et non pour le disque, cette race d'artiste entretenait avec son public une relation intime et forte. Il ne s'agissait pas de "starmania", mais simplement d'amour réciproque. C'est pour son public que Barbara avait écrit : "Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous". Monique Serf (future Barbara) est née à Paris le 9 juin 1930, deuxième enfant d'une famille qui en comptera quatre. Son père est alsacien et sa mère, originaire d'Odessa en Ukraine (ex-URSS). Durant la Deuxième Guerre mondiale, sa famille est obligée de changer d'hôtels sans arrêt et de faire ses valises rapidement, comme de nombreuses familles juives.

A la libération, ils s'installent dans une pension du Vesinet. Sa voisine, professeur de chant, lui fait travailler sa voix et lui enseigne le solfège ainsi que le piano. Entrée à l'Ecole supérieure de musique, elle suit, dès 1947, la classe de Gabriel Paulet. Elle travaille les mélodies de Duparc, Fauré, ou Debussy. Pour gagner sa vie, elle se fait engager comme mannequin-choriste dans "Violettes Impériales" dont Marcel Merkès est la vedette au Théâtre Mogador de Paris. A cette époque, elle écoute Mireille, Edith Piaf, découvre Charles Trenet et commence à ébaucher elle-même des chansons.

En 1949, elle rencontre Jean Wiener qui l'envoie auditionner chez les frères Prévert. Pierre Prévert dirige alors la "Fontaine des Quatre Saisons", cabaret parisien de la rue de Grenelle. Malheureusement, ses spectacles y sont boudés. Pour l'aider, Prévert lui offre un emploi de plongeuse. Elle y voit se produire Boris Vian et Mouloudji. De 1950 à 1952, elle séjourne à Bruxelles, dans des conditions parfois difficiles, et rencontre des peintres et écrivains qui vivent dans une vieille et belle maison qu'ils ont transformée en ateliers et en salle de concert. Ils lui installent un piano afin qu'elle puisse chanter en public.

Après cette expérience, elle ouvre un cabaret "Le Cheval Blanc". Mais faute d'argent, elle rentre à Paris. Elle auditionne à "l'Ecluse" où elle est engagée pour huit jours. En 1954, elle présente un tour de chant chez "Moineau". Elle a ajoute à son répertoire des chansons de Léo Ferre ou Pierre Mac Orlan, et même les premières de Georges Brassens. L'année 57 voit l'enregistrement d'un 45 tours à Bruxelles, "Mon pote le gitan" et "l'Oeillet blanc". Barbara interprète en public ses premières compositions en 1959 : "J'ai troqué" ou le célèbre, "Dis quand reviendras-tu". En 1960, elle sort chez le label Odéon un disque où elle chante Brassens et qui obtient le grand prix du disque et le prix d'interprétation. De tours de chant en sorties de disques (le label Philips publie en 63 un 30 cm avec ses propres compositions "Barbara chante Barbara"), elle fait la première partie de Georges Brassens en décembre 64 à Bobino. Elle est enfin révélée au grand public.

Le 14 mars 1965, son disque "Barbara chante Barbara" est primé par l'Académie Charles-Cros. A la fin de la cérémonie au Palais d'Orsay, elle déchire son diplôme en quatre pour en remettre les morceaux aux techniciens en signe de gratitude. Bobino, où elle chante en vedette à partir du 15 septembre, est un grand succès. C'est après ce spectacle qu'elle écrit "Ma plus belle histoire d'amour", déclaration destinée à son public. Elle effectue une tournée européenne en 1967 et enregistre même un disque en allemand qui sera par ailleurs un échec commercial.

A la demande de Lucien Morisse, directeur de la station de radio Europe1, Barbara donne le 22 janvier 1968 un récital unique à l'Olympia retransmis en direct. L'année d'après, elle renoue avec cette salle pour un spectacle où Georges Moustaki vient la rejoindre pour chanter leur célèbre duo "la dame brune". En 1970, l'écrivain Rémo Forlani écrit "Madame", pièce de théâtre dans laquelle Barbara joue le rôle d'une prostituée partie à la recherche d'un amour en Afrique. Elle en compose la musique. Malheureusement, le spectacle est un échec mais donne cependant lieu à un album orchestré par Jean-Claude Vannier. La même année, sort un autre album, "L'Aigle Noir", succès de l'été.

Rencontré au début des années 50, Jacques Brel lui demande de venir tourner le film "Franz" avec lui. En 1971 donc, elle écrit le thème du film, "Eglantine". Elle enregistre aussi un nouvel album intitulé "La Fleur de l'amour". En 1972, la chanteuse débutante Catherine Lara écrit deux titres pour Barbara. Puis l'année suivante, c'est William Sheller qui orchestre l'album "La Louve" sur des textes de François Wertheimer. Le titre "Marienbad", dont la partition est écrite par Sheller, est un immense succès, repris par toutes les radios françaises. Elle quitte aussi Paris et va désormais habiter à la campagne, à Précy (Seine-et-Marne).

Elle fait sa rentrée parisienne au Théâtre des Variétés à Paris au début de 1974. Puis elle tourne en Europe et en Israël. Elle continue de mener une vie itinérante jusqu'en 1977. L'année suivante, François Reichenbach réalise un film sur le spectacle qu'elle présente pendant un mois à l'Olympia en février. Son nouveau disque, "Seule", sort en février 1981. Puis le 28 octobre, c'est la "générale" du célèbre récital de Pantin (en banlieue parisienne). C'est un triomphe. Des barrières sont installées devant la scène pour empêcher les spectateurs de l'envahir.

Le 22 décembre 1982, elle reçoit du Ministre de la culture français, Jack Lang, le Grand Prix National de la Chanson Française. Cette année-là, elle commence à préparer un spectacle étonnant, "Lily Passion" avec le comédien Gérard Depardieu, qu'elle avait rencontré dès 79. C'est en fait quatre ans plus tard que le "Drame cruel et tendre" comme le nomme la brochure de présentation est crée au Zénith de Paris. Le 8 juillet, elle est invitée par le grand danseur Mikhail Baryshnikov, à venir chanter au Metropolitan Opera de New York alors qu'il improvise une chorégraphie sur des chansons comme "Pierre" ou la "Cantate".

La "Dame en noir", comme on la nomme dorénavant, revient au Châtelet en 1987, où elle crée la chanson "Sid'amour à mort", témoignage de sa préoccupation pour les problèmes de son temps et en particulier pour le sida. Elle reprend ensuite une tournée au Japon et au Canada. Elle rencontre aussi l'homme politique Jacques Attali qui lui écrit une chanson "Coline", sur une musique de Franz Schubert. En 1990, reconnue comme une des plus grandes voix de la chanson française au style de chant à la fois maniéré et dramatique, mais aussi comme auteur-compositeur exceptionnel, elle commence une série de concerts à Mogador à Paris. En 1993, après un passage à vide dû à des problèmes de santé, elle reprend le chemin de la scène au Châtelet, mais doit abandonner le spectacle après quelques jours, sa respiration étant trop difficile. Ce récital fait cependant l'objet d'un disque dans lequel tout l'amour qu'elle porte à son public, et inversement, transparaît.

C'est en 1996 que Barbara retourne en studio pour un dernier album, "Barbara 96". Elle convie de grands musiciens comme le violoniste Didier Lockwood ou l'accordéoniste Richard Galliano, l'organiste Eddy Louis ou le chanteur, Jean-Louis Aubert. Pour les textes, Barbara s'entoure d'auteurs confirmés tels Frédéric Botton et Luc Plamondon, mais interprète aussi un texte écrit par le jeune comédien Guillaume Depardieu, "A Force de". En dépit d'un accueil public et critique toujours excellent, la chanteuse ne retrouve pas la scène en raison des problèmes respiratoires qui ne lui permettent plus cet effort.

Réfugiée dans sa maison de Précy-sur-Marne, Barbara commence alors à écrire ses mémoires. En dépit d'une immense discrétion, elle reste très au courant de la vie du monde et s'investit dans de nombreuses causes. Jusqu'au bout, elle soutient ardemment l'action de l'association de lutte contre le sida, Act-Up, à qui elle cède, en 96, la totalité des droits de la chanson "Le Couloir". Elle se consacre également au sort des détenus dans les prisons qu'elle visite régulièrement et ouvre même une ligne téléphonique confidentielle pour répondre aux personnes en détresse de jour comme de nuit. Mais, sa générosité se vérifie au sein même de son village puisqu'elle participe souvent à la vie de Précy, et n'hésite pas à cuisiner pour les enfants ou à offrir nombre cadeaux pour les arbres de Noël.

Hospitalisée le dimanche 24 novembre 97, elle meurt le 25 suite aux problèmes respiratoires qui l'handicapaient depuis des années. Son décès est ressenti comme un choc par son public qui du jour au lendemain se sent orphelin. Deux mille personnes, essentiellement des anonymes se pressent à ses obsèques, le jeudi 27 novembre dans le carré juif du petit cimetière de Bagneux en banlieue parisienne.

En septembre 98 sort aux éditions Fayard à Paris, le livre de ses mémoires, intitulé "Il était un piano noir.". Ce travail (inachevé) qu'elle avait entrepris un an avant sa mort révèle un secret douloureux, celui de l'inceste commis par un père qui finit par abandonner sa famille et mourir seul à Nantes. Elle y raconte aussi son désir quasi obsessionnel de chanter, son attachement aux pianos noirs et ses errances de jeunesse. Ce témoignage éclaire un peu la personnalité mystérieuse de la chanteuse et nous donne quelques clés pour mieux comprendre son ouvre.

Le 30 janvier 2000, ses biens sont vendus aux enchères, ainsi que la maison de Précy. Puis, en juin, sont mis en vente de nombreux souvenirs dont son célèbre fauteuil à bascule ou ses vêtements de scène. Cette vente provoque un vif émoi parmi ses admirateurs et amis qui voulaient lutter contre la dispersion en créant un musée. Ils ont d'ailleurs réussi à racheter certains de ces objets grâce à des dons.

Femme à la voix fragile, toujours à la limite de la rupture, Barbara a exercé son art avec une générosité totale. Par la poésie, la sienne ou celle de nombreux auteurs, chanteurs ou écrivains, elle a conversé toute sa vie avec un public amoureusement fidèle. Accompagnée de son piano, de son rocking-chair et de son châle noir, Barbara demeure une artiste intense et troublante.

Source : www.musiqueenligne.com  

Tombe

Où se trouve la tombe de Barbara ?

La position exacte de la tombe de Barbara n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Barbara ?

Cimetière de Bagneux
45 Avenue Marx Dormoy
92220 Bagneux
Hauts-de-Seine
France Drapeau francais

Elle est enterrée 3 joursaprès sa mort dans le carré juif (4e division) du cimetière de Bagneux, au sud de Paris, en présence d’une foule de 2000 personnes dont nombre de ses amis du monde du spectacle. Elle repose dans le caveau familial de la famille Brodsky, tout près de celle dont elle ne fit jamais le deuil, sa grand-mère Granny, « qui seule savait sécher ses larmes et recueillir, du bout des doigts très fins, son désespoir d'enfant ».

La tombe de Barbara est au Cimetière de Bagneux, 45 Avenue Marx Dormoy, 92220 Bagneux, Hauts-de-Seine, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Barbara.

Mais c'est là, ça vous ensommeille Au creux des reins. Le mal de vivre Qu'il faut bien vivre Vaille que vivre.
Je sais que les plus belles histoires d'amour sont impossibles quand elles deviennent possible, c'est autre chose, c'est la durée qui les rend belles.
Il ne faut pas continuer sa vie, Il faut chaque fois la recommencer.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Barbara. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Barbara, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

L'amour de Barbara pour Serge Lama ? Répondu à 70%
3 Myamour
Le livre de la vie de Barbara Répondu à 0%
5 Suz38

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Barbara
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Barbara
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Monique Andrée Serf, Monique Andrés, Monique Andrée

Naissance

  • Date de naissance : 9 juin 1930
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 67 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Barbara ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Barbara, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.95 sur 5
  ?
20 notes
5 étoiles
19
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,95

Au Paradis !

Barbara est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Barbara au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.95 sur 5 avec 20 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Pour tout l'amour qu'elle a su donner à son public
Barbara au paradis pour tout l'amour qu'elle a su donner à son public et qui lui a bien rendu !
Commentez - il y a 1 an
 Chaque concert était une messe d'amour avec son public
Barbara nous à emmener tout au long de sa carrière de chanteuse dans un univers paradisiaque...Chaque concert était une messe d'amour avec son public...(Public quelle respectait par dessus tout)...voilà pourquoi mon vote!...mon affection!...ma dévotion et le sentiment d'amour que Barbara nous à léguée l vont tout droit au paradis là ou elle repose sans aucun doute....dans la lumière pourpre et or , haut de là des frontières , comme elle savait si bien définir le paradis dans cette sublissime chanson ..." Quand ceux qui vont"...
Commentez - 2 - il y a 12 mois
 La plus grande dame de la chanson française.
La plus grande dame de la chanson française
Commentez - il y a 8 mois
20 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Barbara afin qu'elle grimpe dans le Top 50.

Top 50

312ème
209 400 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Barbara
312ème

Drapeau France 1930 - 1997
Française, 67 ans

Chanteuse française, auteure-compositrice-interprète dont la poésie engagée, la beauté mélodique de ses compositions et la profondeur de l’émotion que dégageait sa voix lui assurèrent un public qui la suivit pendant 40 ans. Nombre de ses chansons sont devenues des classiques de la chanson française, notamment : « Une petite cantate » (1964), « Dis, quand reviendras-tu ? » (1964), « Nantes » (1963), « Göttingen » (1964), « La Dame brune » (1967), « L'Aigle noir » (1970), « Marienbad » (1973) ou encore « Ma plus belle histoire d'amour » (1966). Depuis 2010, le Prix Barbara récompense chaque année une jeune chanteuse francophone.
-8
places depuis hier
2 555 points
cumulés hier

C'est le classement de Barbara dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 4.95 / 5 (et donc supérieure à 2), elleestautoriséeà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Barbara, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Anonyme 62511
81 250 points en 30 jours (2 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
2 2
Suz38
60 750 points en 30 jours (6 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
3 3
Catchantimouches
35 000 points en 30 jours (3 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
4
Aftereight31
16 435 points en 30 jours (12 actions).
2 555 points hier (3 actions).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Barbara. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Barbara et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Barbara pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Barbara ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 60051 j'ai souvenir d'avoir lu dans un des nombreux livres biographiques, de mémoire, de témoignages,que le spectacle musical - "Lily passion" quelle à crée en 1986 avait été filmé ...Si une personne en possède une copie , un (DVD) , je serais heureux de l'acquérir ...merci
Répondre - il y a 12 mois
Anonyme 60051 Gérard Depardieu chante Barbara!...merci à Depardieu de nous faire revivre Barbara avec autant d'émotion et son incontestable talent!.
Répondre - il y a 9 mois
Donias tombe de Barbara
Répondre - il y a 8 mois
Donias tombe de Barbara (détail) de son vrai nom : Monique SERF dite Barbara 1930 - 1997
Répondre - il y a 8 mois
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 8 mois
Marnie2 Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Donias à : Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Marnie2 à : Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Donias à : Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Marnie2 à : Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Donias à : Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Anonyme 60051 Barbara va avoir une station de métro parisien à son nom
Répondre - il y a 5 mois
Jesuismort (admin) Ah bon ? Auriez-vous la source svp ?
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 60051 à : Bonjour!...
Mes sources viennent de nombreuses biographies sur la chanteuse Barbara... de l'avoir vue réellement sur scène une bonne dizaine de fois, et d'avoir eu la chance de lui parler après un concert à Pantin en 1981.
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 60051 à : Lucie Aubrac et Barbara : ce sont les noms des futures stations de métro de la ligne 4
Mercredi 20 juin 2018 à 13:13
Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Ile-de-France mobilités avait incité les Franciliens à choisir un nom pour les deux futures stations de métro de la ligne 4. La consultation sur internet s'est terminée dimanche. Ce sont les noms de Lucie Aubrac et de Barbara qui ont été retenus.
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 60051 à : L'une des stations du prolongement de la ligne 4 s’appellera Barbara. © AFP - Michel Clément
Répondre - il y a 5 mois
Jesuismort (admin) à : Ok, merci.
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 60051 à : De rien!.
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 60051 Barbara: Immense chanteuse française.. Barbara : Lumineuse, gracieuse, élégante ,..Barbara: Troublante, insolite, énigmatique...Chaque concert était une messe d'amour avec son public..Public qu'elle a tant aimé, respecté et tout donné jusqu'à épuisement..Barbara je vous aime.
Répondre - il y a 5 mois
Julienismael Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 5 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Barbara et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres chanteuse française

Portrait de Gloria Lasso
1er

Drapeau France 1922 - 2005
Française, 83 ans

Chanteuse espagnole, française et mexicaine connue en Europe et en Amérique latine connue pour ses chansons « Histoire d'un amour » (1958), « Padre Don José » (1957) ou « Étranger au paradis » (1955).
Portrait de Dalida
16ème

Drapeau France 1933 - 1987
Française, 54 ans

Chanteuse française célèbre mondialement via son répertoire regroupant environ 2 000 chansons interprétées dans nombreuses langues (italien, français, arabe égyptien, hébreu, anglais, espagnol, allemand, néerlandais, arabe libanais, grec, japonais) et ayant vendu 120 millions de disques de son vivant. Elle est (avec Édith Piaf) la chanteuse populaire française qui a le plus marqué le XXe siècle (sondage Ifop de 2001). Elle reçu le prix de l'Académie du disque français en 1975 pour sa chanson « Il venait d'avoir 18 ans ». D'autres chansons la rendirent célèbre : « Paroles Paroles », « Pour te dire je t'aime » ou « Gigi l'Amoroso ».
Portrait de Joelle Mogensen
27ème

Drapeau France 1953 - 1982
Française, 29 ans

Chanteuse française des années 1970-1980, membre du groupe de pop français "Il était une fois", connue pour sa chanson « J'ai encore rêvé d'elle » (1975, chantée avec Richard Dewitte).
Portrait de Edith Piaf
55ème

Drapeau France 1915 - 1963
Française, 47 ans

Chanteuse française célèbre dans le monde entier et symbolisant même la France dans certains pays, elle est à l'origine de nombreux succès devenus des classiques du répertoire de la chanson française comme « La Vie en rose » (1945), « Non, je ne regrette rien » (1956), « l'Hymne à l'amour » (1950), « Mon légionnaire » (1936), « La Foule » (1957), « Milord » (1959), « Mon Dieu » (1960) ou « L'Accordéoniste » (1940). Elle a inspiré de nombreux compositeurs et a été le mentor de jeunes artistes tels qu'Yves Montand, Charles Aznavour, Les Compagnons de la chanson, Georges Moustaki...
Portrait de Marie-france Dufour
78ème

Drapeau France 1949 - 1990
Française, 41 ans

Chanteuse française de variétés connue pour ses chansons « Soleil » et « Il ne faut jamais sourire d'un enfant ». Elle représentera Monaco au Concours Eurovision 1973 avec la chanson « Un train qui part » et se classera 9 sur 17.
Portrait de Rose Laurens
182ème

Drapeau France 1953 - 2018
Française, 65 ans

Chanteuse française connue pour sa chanson à grand succès en 1982 : « Africa ».

Autres points communs avec Barbara