Bernard Giraudeau

 
Bernard Giraudeau
1947 - 2010
 

Acteur français ayant joué dans les films « Viens chez moi, j'habite chez une copine » (1981, comédie, avec Michel Blanc), « Le Ruffian » (1983, drame, avec Lino Ventura), « Rue Barbare » (1984, gangsters), « Les Spécialistes » (1985, action / policier, avec Gérard Lanvin) ou « Le Fils préféré » (1994, drame, avec Gérard Lanvin).

Nationalité française Francais, né le 18 juin 1947 et mort le 17 juillet 2010

63 ans Mort victime d'un cancer du rein (maladie) à l'âge de 63 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Bernard Giraudeau ?


Contribuez !

Biographie

Bernard René Giraudeau, né le 18 juin 1947 à La Rochelle en Charente-Maritime, est un acteur, réalisateur, producteur, scénariste et écrivain français et mort le 17 juillet 2010 à Paris. Il a joué dans les films « Viens chez moi, j'habite chez une copine » (1981, comédie, avec Michel Blanc), « Le Ruffian » (1983, drame, avec Lino Ventura), « Rue Barbare » (1984, gangsters), « Les Spécialistes » (1985, action / policier, avec Gérard Lanvin) ou « Le Fils préféré » (1994, drame, avec Gérard Lanvin).

En 1963, à l'âge de 16 ans, Bernard Giraudeau entre à l'École des apprentis mécaniciens de la flotte (Marine nationale). Il en sort premier un an plus tard. En 1964-1965 puis 1965-1966, il participe aux deux premières campagnes du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc. Il sera ensuite embarqué sur la frégate Duquesne puis sur le porte-avions Clemenceau avant de quitter la marine pour tenter sa chance en tant que comédien.

Il aura ainsi fait deux fois le tour du monde avec la Royale avant d'intégrer le Conservatoire en 1970. Il y décrochera le premier prix de comédie classique et moderne.

Il a deux enfants avec Anny Duperey dont Sara Giraudeau, révélation féminine de la 21e Nuit des Molières le 14 mai 2007.

Il fait ses premiers pas à l'écran avec Jean Gabin (Deux hommes dans la ville). En 1987, il passe de l'autre côté de la caméra en devenant réalisateur, tout en continuant à tourner comme acteur.

En 2000 il est atteint d'un cancer qui l'obligera a subir l'ablation du rein gauche, puis d'une métastase au poumon (2005), il est contraint de ralentir ses activités. Bernard Giraudeau comprend qu'il doit changer de vie. Il raconte aujourd'hui que le cancer lui a permis d'apprendre à se connaître. Il consacre depuis une partie de son temps à aider les malades en soutenant l'Institut Curie et l'Institut Gustave Roussy.

Dans les dernières années de sa vie, il se consacre avec succès à l'écriture. Son roman Les Dames de nage s'est classé 15e des ventes de romans en France en 2007 avec 117 000 exemplaires vendus, et ce avant sa publication en format de poche en 2008. Son dernier titre, Cher Amour, publié en mai 2009 aux éditions Métailié, s'est classé 8e des ventes au classement Relay-Relaxnews du 10 au 16 juin 2009.

Bernard Giraudeau a été le président de la 23e Nuit des Molières le 26 avril 2009.

Il est parrain de la promotion 2010 « Frégate Thétis » de l'école des mousses, qui porte le nom du premier bâtiment-école de l'école et qui est aussi la première depuis que l'école a été réouverte en septembre 2009. En octobre 2009, il participe à la cérémonie de réouverture, aux côtés du ministre de la Défense Hervé Morin et de l'amiral Pierre-François Forissier, chef d'état-major de la marine.

Le 4 novembre 2009, il se voit décerner le Prix Mac Orlan pour Cher Amour, publié aux Éditions Métailié en mai 2009. Il n'a pas pu se rendre à la cérémonie pour raisons de santé.

Bernard Giraudeau est mort le samedi 17 juillet 2010 à l'âge de 63 ans des suites d'un cancer du rein à Paris.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Bernard Giraudeau en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Bernard Giraudeau.

Vous savez où se trouve la tombe de Bernard Giraudeau ?

Citations

Les meilleures citations de Bernard Giraudeau.

Je peux voir la canopée comme des vagues immobiles auxquelles seul le vent de la montagne donne une vie de mer sombre. Il traîne des brumes alanguies que le soleil levant finit toujours par enflammer. Au-delà il y a un grand fleuve et bien au-delà la mer, la vraie, l'infinie, qui se dessine parfois comme un trait de lumière pour souligner l'indéfini du ciel.
Il ne faudra pas oublier les gestes, même esquissées, qui disent la tendresse, les gestes si souvent négliges, oubliés comme un repli du coeur.
Il était arrivé avec L'Iroise de Saint - Pierre - Quiberon. Il cherchait un embarquement, comme beaucoup de Bretons. Il est revenu tous les jours. Un soir, il a dit au père qu'il partait au Chili par le Cap Horn. Il serait de retour dans six mois. Les marins promettent. La promesse, c'est une bouée, une balise qui reste au port.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Bernard Giraudeau. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Bernard Giraudeau, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Aujourd'hui cela fait 6 ans que vous êtes parti... Répondu à 0%
0 Piagauthier

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Bernard René Giraudeau
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Bernard Giraudeau
  • Nom complet : --
  • Prénom : Bernard
  • Prénom (2) : René
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Giraudeau
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 18 juin 1947
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 63 ans
  • Cause de mort : Cancer du rein (Cancer)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Bernard Giraudeau ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Bernard Giraudeau, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.75 sur 5
  ?
4 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,75

Au Paradis !

Bernard Giraudeau est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Bernard Giraudeau au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.75 sur 5 avec 4 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Grand comédien
très grand comédien, écrivain mort trop tôt.
Commentez - il y a 6 ans
 Très bon acteur et comédien
Très bon acteur et comédien. ..parti trop tôt malheureusement
Commentez - il y a 6 ans
 Générosité, honnêteté intellectuelle, recherche d'absolu dans l'humilité.
Générosité, honnêteté intellectuelle, recherche d'absolu dans l'humilité
Commentez - il y a 3 ans
4 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Bernard Giraudeau ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Pepito Un Cupidon avec plusieurs bonnes flèches à son arc
Ciné, théâtre, scénariste, écrivain, un touche à tout qui a marqué son époque.
Un amoureux de la vie dont il a profité jusqu'au bout avec courage, et aussi de la mer.
Parti lui aussi trop tôt laissant un grand vide.
Répondre - il y a 6 ans
Spectre-du-vexin1968 Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 6 ans
Donias Bernard giraudeau obsèques
Répondre - il y a 5 ans
Donias Maladie

En 2000, un cancer l'oblige à subir l'ablation du rein gauche, puis il souffre d'une métastase au poumon en 2005, ce qui le contraint à ralentir ses activités. Giraudeau comprend qu’il doit changer de vie ; il raconte alors que le cancer lui a permis d’apprendre à se connaître en pratiquant notamment la méditation dite de pleine conscience avec Jon Kabat-Zinn.
Il enregistre avec lui un CD audio de 12 méditations.

Il consacrera une partie de son temps à aider les malades en soutenant l'Institut Curie et l'Institut Gustave-Roussy

Il meurt le 17 juillet 2010, à l’Hôpital Georges Pompidou, dans le 15e arrondissement de Paris10, à l'âge de 63 ans, des suites du cancer qu'il combattait depuis dix ans.

Bertrand Tessier lui a consacré une biographie, Le Baroudeur romantique, réalisée pour France 5 et sortie en 2011, qui a été projetée le 11 mars 2013 à La Coursive de La Rochelle, au cours d'une soirée animée par son « pays » Jean-Louis Foulquier, où sa famille a présenté à de très nombreux amis et admirateurs du comédien le « Fonds de dotation Bernard Giraudeau » créé au printemps 2001, afin de perpétuer son action en faveur des malades du cancer.

Le film Les Lyonnais lui est dédié (2011).
Répondre - il y a 5 ans
Spectre-du-vexin1968 chapeau
Répondre - il y a 5 ans
Donias En 1985, il aide son ami Jean-Louis Foulquier à lancer la première année des Francofolies en descendant en rappel la tour de la Chaîne de La Rochelle.

Il a été le président de la 23e Nuit des Molières du 26 avril 2009.

Profondément attaché à la Marine nationale, il est le parrain de la promotion 2010 de l'école des mousses, baptisée « Frégate Thétis », du « nom de la frégate qui a accueilli la première promotion de l'École des mousses, en 1856 ».
Cette promotion est aussi la première depuis la fermeture en 1988 de la vénérable école qui renaît en septembre 2009.

En octobre 2009, il participe à la cérémonie de réouverture, aux côtés du ministre de la Défense Hervé Morin et de l'amiral Pierre-François Forissier, chef d'état-major de la marine.

Sa première compagne fut l'actrice Anny Duperey, avec laquelle il a vécu dix-huit ans et avec qui il a eu deux enfants, Gaël (né en 1982) et l'actrice Sara Giraudeau (née en 1985), révélation féminine de la 21e Nuit des Molières en mai 2007.

Il fut également le compagnon de Béatrice Agenin, rencontrée au conservatoire.

Sa dernière compagne fut Thora Mahdavi-Chalandon, précédemment mariée au fils d'Albin Chalandon, Fabien.
Répondre - il y a 5 ans
Anonyme 59920 J'ai adoré ses films... très bon acteur.
RIP
Répondre - il y a 4 ans

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Bernard Giraudeau et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Jean Gabin
 

Drapeau France 1904 - 1976
Francais, 72 ans

Acteur français, figure incontournable du cinéma français, son physique imposant et son regard sombre lui feront incarner la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard. Sa filmographie de 95 films compte un nombre important de classiques comme «Le Quai des brumes» (1927), «Gueule d'amour» (1937), «Pépé le Moko» (1937), «La Bête humaine» (1938), «La Grande Illusion» (1937), «Touchez pas au grisbi» (1954), «La Traversée de Paris» (1956), «Un singe en hiver» (1962), «Le Pacha» (1968) ou «Le Chat» (1971). Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l'époque comme Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou Alain Delon.
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Guy Marchand
 

Drapeau France 1937 - 2023
Francais, 86 ans

Acteur et chanteur français, connu pour son rôle du détective privé « Nestor Burma » à la télévision dans la série éponyme (1991-2003) et sa chanson « Destinée » (1982, BO du film « Les Sous-doués en vacances »).
Portrait de Francis Blanche
 

Drapeau France 1921 - 1974
Francais, 52 ans

Humoriste et acteur français, très populaire, il est une figure emblématique de la scène et du cinéma français des années 1950 et 1960 : il est connu pour ses rôles dans les films « Belle de jour » (1967, comédie dramatique, avec Catherine Deneuve), « La Grande Lessive (!) » (1968, comédie, avec Bourvil) ou « Les Tontons flingueurs » (1963, comédie, avec Lino Ventura, Bernard Blier et Jean Lefebvre). Il est sur scène et sur les ondes, le partenaire de Pierre Dac avec qui il créa les célèbres sketchs du « Sar Rabindranath Duval » et du « Parti d'en rire » ainsi que la série radiophonique intitulée « Signé Furax ». Il fut également l'auteur de farces téléphoniques hilarantes qui furent diffusées régulièrement à la radio dans les années 1960.
Portrait de Jean Marais
 

Drapeau France 1913 - 1998
Francais, 84 ans

Acteur français, César d'honneur en 1993, connu pour ses rôles dans les films : « La Belle et la Bête » (1946, fantastique, de Jean Cocteau), « Le Bossu » (1959, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitan » (1960, cape et d'épée, avec Bourvil), « Le Capitaine Fracasse » (1961, cape et d'épée) et la trilogie Fantômas avec Louis de Funès : « Fantomas » (1964), « Fantômas se déchaîne » (1965) et « Fantômas contre Scotland Yard » (1967).
Portrait de Bourvil
 

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.

Autres points communs avec Bernard Giraudeau