Claude Geffré

 
Claude Geffré
1926 - 2017
 

Théologien dominicain français, expert en herméneutique (la théorie de l'interprétation des textes) et en théologie du pluralisme religieux.

Nationalité française Francais, né le 23 janvier 1926 et mort le 9 février 2017

91 ans Mort à l'âge de 91 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Claude Geffré ?


Contribuez !

Biographie

Claude Geffré, né le 23 janvier 1926 à Niort et mort le 9 février 2017 à Paris, est un théologien dominicain français. Il fut un expert en herméneutique, la théorie de l'interprétation des textes. Claude Geffré s'était aussi investi dans une théologie du pluralisme religieux.

Claude Geffré naît à Niort le 23 janvier 1926.

Il a fait ses études de philosophie et de théologie aux Facultés dominicaines du Saulchoir. Il est détenteur d'un doctorat en théologie de l'Angelicum (Rome, 1957). Sa thèse avait pour titre : Le Péché comme injustice et manquement à l'amour.

Il a été, tour à tour, professeur de théologie dogmatique (1957-1968) et recteur des Facultés dominicaines du Saulchoir (1965-1968), professeur de théologie fondamentale à l'UER (Unité d'Enseignement et de Recherche) de théologie et de sciences religieuses de l'Institut catholique de Paris (1968-1988), directeur du Cycle des Études de Doctorat en théologie (1973-1984), professeur d'herméneutique et de théologie des religions (1988-1996) à l'Institut catholique de Paris.

En 1996 il devient directeur de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem et fait un mandat de trois ans. Depuis 1972, il a été aussi professeur invité dans plusieurs facultés de théologie : Bruxelles, Sherbrooke, Fribourg, Québec, Atlanta, Kinshasa, Ottawa et Yaoundé.(Cf. R. Kazadi Kamba, L'herméneutique de la Révélation comme exigence de sa propre crédibilité chez Rene Latourelle et Claude Geffré, Rome, Pontificiae Universitatis Gregoriannae, 2003, p. 16).

Sur la scène théologique contemporaine, Claude Geffré est le promoteur d'une pratique herméneutique de la théologie, comme il l'explique dans son livre : Le christianisme au risque de l'interprétation, publié dans la collection « Cogitatio Fidei » qu'il a dirigée aux Éditions du Cerf de 1970 à 2004. Pour lui, «À chaque époque de son histoire, la théologie se donne pour tâche de rendre plus intelligible et plus parlant le langage déjà constitué de la Révélation » («Dogmatique ou herméneutique?» dans Le christianisme au risque de l'interprétation, Paris, Cerf (Cogitatio Fidei, 120) 1983, p. 67).

En effet, la fidélité au témoignage du Nouveau Testament exige autre chose qu'une répétition : une production nouvelle au service de la foi vivante. En 1985, un important article sur « La théologie des religions non-chrétiennes vingt ans après Vatican II » (Islamochristiana n¤11) inaugure un nouvel axe de recherche qu'il poursuit inlassablement depuis, voulant interpréter le sens du pluralisme religieux.

À travers son oeuvre, nombre de livres, d'articles, de conférences et d'interventions dans des instances qui débordent largement le cercle catholique, Claude Geffré cherche à « sortir la théologie chrétienne de son isolement culturel en surmontant, au nom de l'Évangile, les fausses ruptures entre la foi et la raison moderne ». (Cf. Gérard Reynal (dir.) Dictionnaire des théologiens et de la théologie chrétienne, Paris, Bayard, 1998, p.206).

En 2007, Claude Geffré devait recevoir un doctorat honoris causa de la faculté de Théologie de Kinshasa, Congo, pour l'ensemble de son oeuvre. Mais la Congrégation romaine pour l'éducation catholique, après consultation de la Congrégation pour la doctrine de la foi, n'a pas donné le Nihil obstat et n'a fourni aucune explication pour ce refus. En 1996, Claude Geffré avait déjà reçu tardivement sa nomination comme directeur de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem. À propos de son ouvrage, De Babel à Pentecôte, et de son rapport avec le Vatican, Geffré dit en 2007: « Je n'ai pas eu de réaction du Vatican à la publication de mon livre. Il n'est pas une nouveauté car j'ai déjà publié la substance de ce livre sous forme d'articles. Les autorités romaines auraient pu déjà réagir. J'ai même parfois été invité dans des instances romaines pour des congrès missionnaires, où j'ai parlé devant des cardinaux, et j'ai dit des choses assez proches du contenu de mon livre. Pour l'instant je n'ai pas de difficultés avec Rome ».

Dans son dernier ouvrage Le christianisme comme religion de l'Évangile, publié en 2012, Claude Geffré revient sur l'urgence d'une théologie du pluralisme religieux pour le xxie siècle.

Claude Geffré est mort le jeudi 9 février 2017 à l'âge de 91 ans à Paris 13e (France) (décès annoncé par le Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM) de l'Eglise de France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Claude Geffré en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Claude Geffré.

Vous savez où se trouve la tombe de Claude Geffré ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Claude Geffré pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Claude Geffré, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Claude Geffré.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Claude Geffré
  • Nom complet : --
  • Prénom : Claude
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Geffré
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 91 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Claude Geffré ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Claude Geffré, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Claude Geffré ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Claude Geffré et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres théologien

Portrait de Pierre Abélard
 
Notez-le !

Drapeau France 1079 - 1142
Francais, 62 ans

Philosophe et théologien chrétien français, père de la scolastique et inventeur du conceptualisme.
Portrait de Bernard De Clairvaux
 

Drapeau France 1090 - 1153
Francais, 63 ans

Saint catholique français, rechercha l'amour du Christ par la mortification la plus dure, canonisé dès 1174, déclaré Docteur de l'Église catholique en 1830 par le pape Pie VIII.
Portrait de Averroès
 
Notez-le !

Drapeau Maroc 1126 - 1198
Marocain, 72 ans

Homme de loi, Mathématicien, Médecin, Philosophe, Scientifique, Théologien (Art, Littérature, Philosophie, Science).
Portrait de Ahmadou Bamba
 

Drapeau Sénégal 1853 - 1927
Sénégalais, 74 ans

Marabout, Religieux, Scientifique, Théologien (Religion).
Portrait de Abd El-Kader
 

Drapeau Algérie 1808 - 1883
Algérien, 74 ans

Artiste, Écrivain, Homme politique, Philosophe, Poète, Scientifique, Théologien (Art, Guerre, Littérature, Philosophie, Politique, Religion, Science).
Portrait de Érasme
 
Notez-le !

Drapeau Pays-bas 1467 - 1536
Néerlandais, 68 ans

Philosophe, écrivain latin, humaniste et théologien hollandais, considéré comme l’une des figures majeures de la culture européenne, connu aujourd'hui pour sa declamatio satirique Éloge de la folie (1511) et, dans une moindre mesure, pour ses Adages (1500), anthologie de plus de 4000 citations grecques et latines, et pour Colloques (1522), recueil d'essais didactiques aux thèmes variés, bien que son œuvre, bien plus vaste et complexe, comprenne des essais et des traités sur un très grand nombre de sujets, sur les problèmes de son temps comme sur l'art, l'éducation, la religion, la guerre, ou la philosophie, éclectisme propre aux préoccupations d'un auteur humaniste.

Autres points communs avec Claude Geffré