Gilles Marchal

 
Gilles Marchal
1944 - 2013
 

Chanteur français des années 1970 et 1980 connu pour ses chansons : Pauvre Buddy River (1971), On n'refait pas le monde avec une chanson (1976) ou Jeanne est là (1977). Il fut également compositeur pour Isabelle Aubret, Carlos, Eddy Mitchell, Michèle Torr, Joe Dassin ou Nicoletta.

Nationalité française Francais, né le 2 septembre 1944 et mort le 11 avril 2013

68 ans Mort à l'âge de 68 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Gilles Marchal ?


Contribuez !

Anniversaire !

Gilles Marchal aurait fêté ses 75 ans le lundi 2 septembre 2019. Plus que 9 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Gilles Marchal (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Gilles Marchal, né le 2 septembre 1944 à Paris et décédé le 11 avril 2013, est un auteur-compositeur-interprète des années 1970 et 1980, et un écrivain de romans historiques.

Découvert et produit par Georges Chatelain, puis rapidement remarqué par Lucien Morisse, alors directeur des programmes à Europe 1, ils signent chez Disc'AZ.

C'est en 1967 que sort son premier EP, Le père noël est mort, puis en 1968, il édite le second toujours chez le même distributeur, Le chanteur d'amour. La même année : Dieu qu'elle était belle. Premier succès en 1968 avec Ne pleure pas ma mie, qui sera également enregistré aux États-Unis, sous le titre Cry no more, Maria. Second succès en 1968, avec Summer Wine, où sa complice Martine Habib, une jeune chanteuse française à la voix très pure, le rejoint pour ce duo; cette même chanson est également chantée par Marie Laforêt dans la version française Le vin de l'été à laquelle participe l'animateur-radio Gérard Klein. En 1969, Gilles et Martine enregistrent également Where do people go, chanson du générique de fin du film d'Eddy Matalon Trop petit mon ami.

Pendant l'été 1970, il interprète L'étoile filante, adaptée de Lerner et Loewe (paroles françaises de M. Vidalin), interprétée dans sa version originale par Lee Marvin sous le titre Wanderin' Star, et Buddy river, adaptée de Lee Hazlewood (paroles françaises de Vline Buggy et Yves Dessca).

En avril 1971 paraît son premier 33 Tours reprenant la quasi-totalité de ses premières oeuvres. Il sera réédité dans sa version originale - augmentée de quelques titres - en 1999 (Réf. Magic Records/Musidisc 187.662). À la fin de l'année, il propose Liberté, un titre écrit par Jean-Max Rivière et Charles Orieux assez bien diffusé sur les ondes. En face B on retrouve Martine Habib qui compose Les rues de la ville.

En 1972, il rejoint l'écurie Motors où il adapte une chanson de Sonny Bono du couple Sonny & Cher : Un cow-boy n'est jamais tranquille (A cowboys work is never done). En 1973, il revient faire un clin d'oeil au cinéma en posant sa voix sur la chanson du film Un homme libre dont la musique est signée Francis Lai.

Son 2e album paraît chez Talar/Sonopresse en1974. Les textes sont signés en partie par son ami Claude Lemesle, Gilles composant ici toutes les mélodies. Eddy Mitchell apporte sa plume sur un titre : La planète des rêves.

Dans les années 1970 et 1980, Gilles Marchal continue d'enregistrer.

Il abandonne peu à peu son personnage de « cow boy » pour celui du « nouvel homme »

En 1976, Pathé Marconi l'accueille à son tour et sa nouvelle chanson un peu plus commerciale est signée par Jean-Pierre Bourtayre, Yves Dessca et Gilles lui-même : On ne refait pas le monde avec une chanson. Elle passe un peu en radio et figure sur une compilation en cet été caniculaire. Il enchaîne en 1977 avec Jeanne est là une chanson aussi belle que la précédente. Il est toujours entouré des mêmes auteurs.

Toujours en 1977, il chante, en hommage à la région parisienne, l'hymne Les prénoms de l'Île-de-France (paroles de Claude Lemesle) et un album sort l'année suivante chez Sonopresse, avec des chansons dont il signe la musique et les paroles, comme Drôle de vie qui connaît un grand succès en France et à l'étranger, et C'était en France ainsi que des titres plus légers comme Miss Pharmago ou C'est pas la Chine.

En 1978 Gilles chante avec Johnny Hallyday, dont il est fan depuis sa jeunesse. Le tube "Love me the way to heaven" se classe à la tête des ventes de disques en France.

En 1980, Gilles participe à un hommage à Claude François en présence de son fan club. Il est tellement marqué par l'attitude des fans qu'il en compose une chanson : Ils ont perdu leur chanteur, avec sur la face B, Les clefs sous la porte.

Courte réapparition en 1982 chez AZ avec son avant-dernier 45 Tours dont il signe la musique, Je t'aime trop et L'amitié avec Claude Lemesle à l'écriture.

C'est en 1985 que Gilles Marchal met fin à sa carrière de chanteur avec une reprise de Céline, de Vline Buggy, Hugues Aufray et Mort Shuman qu'il enregistre, avec au dos de ce 45 tours : Les maisons sans visages dont il signe la musique (paroles de Vline Buggy).

Depuis 1985, Gilles Marchal s'était retiré du show-biz.

Passionné d'Histoire, il a écrit un premier livre d'histoires de l'Histoire qui est sorti en avril 2008, intitulé « Finalement, c'est rigolo l'histoire », ISBN : 2-84301-205-1 (épuisé)

Le premier tome de « Bourreau de travail », ISBN : 9782748369892 était sorti le 16 novembre 2011 aux éditions LA SOCIETE DES ECRIVAINS, et le second était en cours d'écriture.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Gilles Marchal en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Gilles Marchal.

Vous savez où se trouve la tombe de Gilles Marchal ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Gilles Marchal pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Gilles Marchal, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Gilles Marchal
  • Nom complet : --
  • Prénom : Gilles
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Marchal
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 68 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Gilles Marchal ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Gilles Marchal, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
3 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Gilles Marchal est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Gilles Marchal au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 3 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Humour et humilité
une personne pleine d humour et d humilité
Commentez - 1 - il y a 1 an
 On l'aime
On l'aime ........... tout simplement ..
Commentez - il y a 1 an
 Chansons qui ont du sens
C'était un très bon chanteur et j'aime ces chansons qui ont du sens et de belles mélodies.
Commentez - 2 - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Gilles Marchal ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias https://www.youtube.com/watch?v=Mn2c728xEwk

Gilles Marchal - Comme un étranger dans la ville (1970)
Répondre - il y a 12 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=PZ8ZMxs0Hws

Gilles Marchal - Pauvre Buddy River
Répondre - il y a 12 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=ao6UX4Z4KxY

Gilles Marchal - L'étoile filante (1970)
Répondre - il y a 12 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Gilles Marchal et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres chanteur francais

Portrait de Fernandel
 

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».
Portrait de Claude Francois
 

Drapeau France 1939 - 1978
Francais, 39 ans

Chanteur de variétés française pop et disco des années 1960 et 1970 dont la popularité n'a fait que croître même après sa mort et dont les tubes les plus célèbres sont « Belles ! Belles ! Belles ! », « Cette année-là », « Le Lundi au soleil », « Le téléphone pleure », « Magnolias for Ever », « Alexandrie Alexandra » ou encore « Comme d'habitude » (reprise par Frank Sinatra sous le nom « My Way »).
Portrait de Bourvil
 

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.
Portrait de Joe Dassin
 

Drapeau France 1938 - 1980
Francais, 41 ans

Chanteur francophone américano-français dont les chansons les plus célèbres sont « Si tu n'existais pas » (1975), « L'été indien » (1975) et « Les Champs-Élysées » (1969). Il a vendu des millions de disques à travers le monde de son vivant.
Portrait de C Jérome
 

Drapeau France 1946 - 2000
Francais, 53 ans

Chanteur français connu pour ses 2 principaux tubes « Et tu danses avec lui » (1985) et « Kiss me » (1972).
Portrait de Grégory Lemarchal
 

Drapeau France 1983 - 2007
Francais, 23 ans

Chanteur français connu pour avoir remporté l'édition 2004 de l'émission de télévision populaire Star Academy (saison 4). Surnommé « Le petit prince à la voix d'ange », il meurt jeune de la mucoviscidose (à 23 ans).

Autres points communs avec Gilles Marchal