Jean-Pierre Carayon

 
Jean-Pierre Carayon
1943 - 2018
 

Footballeur français puis entraineur de football, il a joué à Monaco au poste de gardien de but au début des années 1960 au milieu des années 1970. Il dispute 51 rencontres de Division 1 et 184 de Division 2 pour 1 but marqué. Il est élu meilleur entraîneur de Division 2 en 1982 par le magazine France Football.

Nationalité française Francais, né le 17 février 1943 et mort le 12 janvier 2018

74 ans Mort victime d'une maladie à l'âge de 74 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean-Pierre Carayon ?


Contribuez !

Biographie

Jean-Pierre Carayon est un footballeur puis entraineur français, né le 17 février 1943 à Béziers dans le département de l'Hérault et mort le 12 janvier 2018 à Toulouse. Ancien joueur professionnel, qui avait notamment joué à Monaco, avant de devenir entraîneur. Il joue au poste de gardien de but du début des années 1960 au milieu des années 1970. Formé à l'AS Béziers, il évolue ensuite au GFCO Ajaccio, à l'AS Monaco puis termine sa carrière professionnelle au FC Bourges. Il devient ensuite entraîneur au CS Thonon qu'il mène de la Division d'honneur du Lyonnais à la division 2 puis réussit la même performance avec le Perpignan FC. Il est le père de Philippe Carayon, journaliste de télévision à Canal+ également passé par TPS, M6 et TF1.

Jean-Pierre Carayon commence le football au sein de l'AS Béziers après avoir joué au rugby dans le club local. Il fait ses débuts en équipe première lors de la saison 1962-1963 comme second gardien derrière Henri Hairabedian. Il devient titulaire deux ans plus tard lors de la saison 1964-1965 qui voit le club bitterois terminer dernier de la Division 2.

Jean-Pierre Carayon s'engage alors avec le GFCO Ajaccio qui évolue en CFA. Le club ajaccien domine le groupe Sud-Est et remporte ses onze rencontres à domicile. Dans la phase finale attribuant le titre de champion, les « Gaziers » l'emportent quatre à deux après prolongation sur l'AC Cambrai. L'année suivante, Jean-Pierre Carayon et ses coéquipiers remportent de nouveau le groupe Sud-Est, en ne concédant aucune défaite, mais se font éliminer en phase finale. En 1968, le club remporte de nouveau les phases finales du CFA en s'imposant deux buts à zéro face à l'Entente Bagneaux Fontainebleau Nemours. En Coupe de France, les Ajacciens l'emportent en trente deuxième de finale sur l'AS Monaco, club de Division 1 puis s'inclinent au stade suivante face aux rivaux locaux de l'AC Ajaccio.

Il est engagé en 1968 par l’AS Monaco pour remplacer Jean-Claude Hernandez. Jean-Pierre Carayon ne parvient pas à s'imposer au poste de gardien de but et, en fin de saison, le club monégasque est relégué en Division 2 après une défaite en barrage face à l'AS Angoulême. La saison suivante, il retourne au GFCO Ajaccio alors en division 2 qui termine 7e du championnat, une place devant l'AS Monaco. Il revient dans le club monégasque en 1970 en tant que titulaire. Les Monégasques remportent le groupe Sud avec la meilleure attaque et la meilleure défense puis terminent vice-champion de France après deux matchs nuls en phase finale face au Lille OSC et au Paris SG. Le club ne parvient cependant pas à rester à ce niveau à la suite d'une seconde partie de saison ratée et retourne en Division 2. Jean-Pierre Carayon quitte alors le club et rejoint le FC Bourges. Il dispute trois saisons avec ce club avant de mettre fin à sa carrière professionnelle en fin de saison 1975 sur une relégation en Division 3.

Jean-Pierre Carayon s'engage en 1975 avec le Club sporting de Thonon-les-Bains comme entraîneur-joueur. Le club est alors en Division d'honneur du Lyonnais. Sous ses ordres, les Savoyards remportent en 1978 le championnat et, en Coupe de France, ne s'inclinent qu'en prolongations face à l'AS Béziers. Dès sa première saison en division 3, le CS Thonon est promu en division 2 en terminant 2e du groupe Sud. Jean-Pierre Carayon dispute lors de cette saison ses derniers matchs en tant que joueur. Pour sa première saison en Division 2, les Savoyards surprennent en terminant quatrièmes du groupe B puis confirment, en terminant l'année suivante septièmes. En 1982, l'équipe dirigée par Jean-Pierre Carayon finit deuxième du groupe A à égalité de points avec le Toulouse FC mais avec une différence de buts défavorable. L'équipe termine également cette saison avec la meilleure défense du groupe. En barrages d'accession, le CS Thonon est battu par le FC Mulhouse sur le score de cinq buts à un sur les deux rencontres. En fin d'année, Jean-Pierre Carayon est élu meilleur entraîneur de Division 2 par le magazine France Football, mais la saison suivante est plus difficile, et le club termine treizième du groupe B. En avril 1984, le président du CS Thonon, Michel Frossard, est poussé à la démission et Jean-Pierre Carayon quitte alors son poste en solidarité avec lui.

En juin 1985, il rejoint le Perpignan FC qui évolue en Division d'honneur du Languedoc-Roussillon convaincu par le président Jean Lafont et par ce nouveau challenge. Sous sa direction, le club remporte le championnat en fin de saison puis l'année suivante, le groupe H de Division 4. Après cinq ans en Division 3, le club remporte le groupe Centre-Ouest en 1991 et accède à la Division 2. Septième pour sa première saison à ce niveau, le club redescend l'année suivante à la suite de la réorganisation de la Division 2 en une poule unique. Il remonte aussitôt en terminant second du groupe B du National. Le club catalan termine seizième puis huitième en 1996. La saison suivante, Jean-Pierre Carayon est démis de ses fonctions en mars à la suite des mauvais résultats. En fin de championnat, le club se retrouve relégué administrativement en division d'honneur à la suite de problèmes financiers.

En 1999, il est nommé entraîneur du Paris FC avec pour objectif affiché la montée du club en Division 2. Après un début de saison difficile, une victoire en sept matchs, le club se retrouve à lutter pour éviter la descente et en novembre, il est remplacé par Robert Buigues qui ne parvient pas à éviter la relégation.

Jean-Pierre Carayon dispute 51 rencontres de Division 1 et 184 de Division 2 pour un but marqué. Avec le GFCO Ajaccio, il remporte le championnat de France amateurs en 1966 et 1968 ainsi que le groupe Sud-Est de CFA en 1967. Sous les couleurs de l'AS Monaco, il est vice-champion de France de division 2 en 1971.

Comme entraîneur, Jean-Pierre Carayon remporte le championnat de division d'honneur de Rhône-Alpes en 1978 avec le CS Thonon. Avec le Perpignan FC, il est champion de division d'honneur du Languedoc-Roussillon en 1985, vainqueur du groupe H de Division 4 en 1986 et vainqueur du groupe Centre-Ouest de Division 3 en 1991.

Il est élu meilleur entraîneur de Division 2 en 1982 par le magazine France Football.

Jean-Pierre Carayon est mort le vendredi 12 janvier 2018 à l'âge de 74 ans d'une maladie à Toulouse (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean-Pierre Carayon en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean-Pierre Carayon.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean-Pierre Carayon ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean-Pierre Carayon pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean-Pierre Carayon, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean-Pierre Carayon.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean-Pierre Carayon
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-Pierre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Carayon
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 74 ans
  • Cause de mort : Maladie (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean-Pierre Carayon ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean-Pierre Carayon, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean-Pierre Carayon ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean-Pierre Carayon et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres footballeur francais

Portrait de Henri Michel
 

Drapeau France 1947 - 2018
Francais, 70 ans

Footballeur français devenu par la suite entraîneur, évoluant au poste de milieu de terrain, il réalise l'essentiel de sa carrière au Football Club Nantes avec qui il remporte 3 titres de champion de France. En équipe de France, il est sélectionné à 58 reprises entre 1967 et 1980. À sa retraite sportive, il devient sélectionneur de l'équipe de France Olympique avec qui il remporte les jeux olympiques de 1984 puis de l'équipe de France à la retraite de Michel Hidalgo occupant ce poste de 1984 à 1989. Il devient ensuite notamment entraîneur du Paris Saint-Germain, sélectionneur de l'équipe du Maroc et de plusieurs sélections africaines.
Portrait de Marc-Vivien Foé
 

Drapeau Cameroun 1975 - 2003
Camerounais, 28 ans

Footballeur franco-camerounais, milieu de terrain défensif, il fut sélectionné à 64 reprises en équipe du Cameroun et est mort à l'âge de 28 ans d'un accident cardiaque au cours d'un match de son équipe nationale face à la Colombie.
Portrait de José Souto
 
Notez-le !

Drapeau France 1959 - 2019
Francais, 59 ans

Footballeur français, il a évolué essentiellement au poste de milieu offensif à Metz, Laval et Strasbourg. Il est connu pour ses prestations avec les Tangos, lors de la saison 1983-1984, quand le Stade Lavallois de Michel Le Milinaire s'était distingué en Coupe de l'UEFA, éliminant (1-0 ; 0-0) le Dynamo Kiev (UKR) grâce à son but, avant de tomber (0-2 ; 3-3) en 16ème de finale contre l'Austria Vienne (AUT).
Portrait de Francis Piasecki
 

Drapeau France 1951 - 2018
Francais, 66 ans

Footballeur français connu pour avoir été milieu de terrain au Racing Club de Strasbourg : international A en 1978 et 1979 (3 sélections), Champion de France en 1979 avec le RC Strasbourg, 478 matches et 96 buts marqués en Division 1.
Portrait de Philippe Gondet
 

Drapeau France 1942 - 2018
Francais, 75 ans

Footballeur français, légende du FC Nantes et recordman du nombre de buts marqués sur une saison de 1ère division par un français.
Portrait de Raymond Kopa
 

Drapeau France 1931 - 2017
Francais, 85 ans

Footballeur français, le premier grand joueur français de l'histoire, Ballon d'Or en 1958, icône du grand Reims et du Real Madrid.

Autres entraineur de football francais

Portrait de Henri Michel
 

Drapeau France 1947 - 2018
Francais, 70 ans

Footballeur français devenu par la suite entraîneur, évoluant au poste de milieu de terrain, il réalise l'essentiel de sa carrière au Football Club Nantes avec qui il remporte 3 titres de champion de France. En équipe de France, il est sélectionné à 58 reprises entre 1967 et 1980. À sa retraite sportive, il devient sélectionneur de l'équipe de France Olympique avec qui il remporte les jeux olympiques de 1984 puis de l'équipe de France à la retraite de Michel Hidalgo occupant ce poste de 1984 à 1989. Il devient ensuite notamment entraîneur du Paris Saint-Germain, sélectionneur de l'équipe du Maroc et de plusieurs sélections africaines.
Portrait de Marc-Vivien Foé
 

Drapeau Cameroun 1975 - 2003
Camerounais, 28 ans

Footballeur franco-camerounais, milieu de terrain défensif, il fut sélectionné à 64 reprises en équipe du Cameroun et est mort à l'âge de 28 ans d'un accident cardiaque au cours d'un match de son équipe nationale face à la Colombie.
Portrait de José Souto
 
Notez-le !

Drapeau France 1959 - 2019
Francais, 59 ans

Footballeur français, il a évolué essentiellement au poste de milieu offensif à Metz, Laval et Strasbourg. Il est connu pour ses prestations avec les Tangos, lors de la saison 1983-1984, quand le Stade Lavallois de Michel Le Milinaire s'était distingué en Coupe de l'UEFA, éliminant (1-0 ; 0-0) le Dynamo Kiev (UKR) grâce à son but, avant de tomber (0-2 ; 3-3) en 16ème de finale contre l'Austria Vienne (AUT).
Portrait de Francis Piasecki
 

Drapeau France 1951 - 2018
Francais, 66 ans

Footballeur français connu pour avoir été milieu de terrain au Racing Club de Strasbourg : international A en 1978 et 1979 (3 sélections), Champion de France en 1979 avec le RC Strasbourg, 478 matches et 96 buts marqués en Division 1.
Portrait de Philippe Gondet
 

Drapeau France 1942 - 2018
Francais, 75 ans

Footballeur français, légende du FC Nantes et recordman du nombre de buts marqués sur une saison de 1ère division par un français.
Portrait de Raymond Kopa
 

Drapeau France 1931 - 2017
Francais, 85 ans

Footballeur français, le premier grand joueur français de l'histoire, Ballon d'Or en 1958, icône du grand Reims et du Real Madrid.

Autres points communs avec Jean-Pierre Carayon