Manu Dibango

 
Manu Dibango
1933 - 2020
 

Saxophoniste et chanteur camerounais de world jazz, connu pour sa chanson « Soul Makossa » (1972).

86 ans Mort victime du coronavirus (maladie) à l'âge de 86 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Manu Dibango ?


Contribuez !

Biographie

Emmanuel N'Djoké Dibango (dit Manu Dibango, surnommé Papagroove ou Papa Manu) est un saxophoniste et chanteur camerounais de world jazz né le 12 décembre 1933 à Douala (Cameroun) et mort le 24 mars 2020 à Paris des suites du Covid-19. Il est connu pour sa chanson « Soul Makossa » (1972).

Né à Douala dans un milieu protestant, au printemps 1949, il débarque à Saint-Calais (Sarthe) pour poursuivre ses études avec seulement 3 kilos de café pour les payer. Ensuite étudiant à Chartres, puis à Château-Thierry au début des années 1950, il y découvre le jazz et y apprend le piano ; mais c'est à Reims où il prépare le baccalauréat qu'il s'initie au saxophone et commence à se produire dans les boîtes au grand dam de son père qui lui coupe les vivres en 1956.

Différents contrats le mènent à Bruxelles où il rencontre Coco, sa femme et mère de sa fille Georgia, Anvers et Charleroi où son jazz s'africanise au contact du milieu congolais dans l'ambiance de l'accession du Congo belge à l'indépendance en 1960. Grand Kalle l'engage dans son orchestre et ils enregistrent plusieurs disques qui remportent le succès en Afrique et les amènent à Léopoldville où Manu lance le twist en 1962. En revanche, le retour au Cameroun en 1963 est difficile et il regagne la France.

En 1967, Manu Dibango trône à la tête de son premier Big Band. Il crée et développe son style musical novateur et urbain pour une série d'émissions télévisées, "Pulsations" à la demande de Gésip Légitimus, producteur TV. Ainsi, il fut mis en relation avec Dick Rivers et Nino Ferrer, vedettes de l'époque ayant aussi participé aux émissions de Gésip Légitimus, qui l'engagent successivement.

En 1969, il enregistre des compositions personnelles qui lui font renouer avec le succès africain. En 1972, la face B d'un 45 tours, Soul Makossa (notamment samplé sur Wanna Be Starting Something de Michael Jackson et Please don't stop the music de Rihanna - voir ci-dessous), fait la conquête des États-Unis et lui vaut d'y faire une tournée. Ses accents africains passionnent les musiciens noirs d'Amérique.

Le 9 novembre 1976, c'est la naissance de son fils Michel, puis, 6 ans plus tard, le 26 novembre 1982, de sa fille Marva.

Dans les années 1980, il accompagne notamment Serge Gainsbourg.

En 1992, Yves Bigot (FNAC Music) lui propose d'enregistrer Wakafrika, un album de reprises des plus grands tubes africains avec la crême des artistes africains et des musiciens internationaux. L'album, dont George Acogny assura la réalisation et Philippe Poustis la production exécutive, paraîtra dans le monde entier. Projet ambitieux de réunification musicale de l'Afrique, Manu revisite le patrimoine de la chanson en invitant les ténors Youssou N'dour sur Soul Makossa, King Sunny Ade sur Hi-Life, Salif Keïta sur Emma, Angélique Kidjo et Papa Wemba sur le très beau Ami Oh ! sans oublier Peter Gabriel, Sinéad O'Connor, Dominic Miller (guitariste de Sting) et Manu Katché (entre autres) ... Le single, "Biko" (avec Alex Brown, Peter Gabriel, Ladysmith Black Mambazo, Geoffrey Oryema et Sinéad O'Connor) sera remixé à Atlanta par Brendan O'Brien.

En 1997, il créé le festival Soirs au Village (du titre d'une de ses chansons) dans la ville qui l'a accueilli, Saint-Calais. Ce festival a lieu tous les ans depuis.

En 2000, le chanteur guadeloupéen Luc Léandry l'invite sur le titre "Bondié bon" extrait de son album Peace and love.

En 2003, il devient grand-père pour la première fois d'un petit Mylian Emmanuel, puis plus récemment en 2008 d'une petite-fille prénommée Maïa.

Il est le parrain officiel de la vingtième édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) du 24 février au 3 mars 20071.

Le 3 février 2009, il décide d'attaquer les maisons de disques de Michael Jackson et Rihanna (Sony BMG, Warner et EMI) pour avoir utilisé sans autorisation le thème de Soul Makossa. Le tribunal a donné sa décision le 17 février 2009 en déboutant sur la forme le chanteur camerounais. Le fond de l'affaire sera jugé ultérieurment. Dans les années 1980, Manu Dibango avait trouvé un accord financier avec Michael Jackson pour l'utilisation de sa chanson dans l'album Thriller, mais l'interprète de Billie Jean a, par la suite, autorisé Rihanna a utiliser la musique de Dibango pour le titre Don't Stop the Music.

Le 8 septembre 2015, la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean, nomme Manu Dibango Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2016.

Le 2 juillet 2016, il passe en vedette au premier Jazz Festival de Port-Barcarès. Sa famille indique qu’un hommage lui sera rendu après la période de confinement.

Il est hospitalisé le 18 mars 2020 à la suite d’une infection par le coronavirus.

Manu Dibango est mort le mardi 24 mars 2020, à l'âge de 86 ans, du coronavirus, à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Manu Dibango en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Manu Dibango.

Vous savez où se trouve la tombe de Manu Dibango ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Manu Dibango pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Manu Dibango, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Manu Dibango.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Emmanuel N'Djoké Dibango
  • Nationalité (à sa mort) : Camerounaise Drapeau camerounais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Manu Dibango
  • Nom complet : --
  • Prénom : Emmanuel
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : N'Djoké Dibango
  • Pseudonyme : Manu Dibango
  • Surnom : Papagroove, Papa Manu
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 86 ans
  • Cause de mort : Coronavirus (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Manu Dibango ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Manu Dibango, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Manu Dibango est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Manu Dibango au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un jour il a dit : « En France je n'ai jamais rencontré le racisme. ». Voilà une artisan de la paix !
Un jour il a dit: - En France je n'ai jamais rencontré le racisme.
Voilà une artisan de la paix !
Commentez - il y a 2 jours

Commentaires

Vous avez des questions sur Manu Dibango ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Manu Dibango et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres saxophoniste (hommes) camerounais

Contribuez ! Vous connaissez d'autres saxophoniste (hommes) camerounais ? Proposez-nous ici.

Autres points communs avec Manu Dibango