Maurice Maeterlinck

2245ème
Maurice Maeterlinck
1862 - 1949
Score : 10

Artiste, Écrivain (Art, Littérature).

Nationalité belge Belge, né le 29 août 1862 et mort le 5 mai 1949

86 ans Mort à l'âge de 86 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Maurice Maeterlinck ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 70 ans que Maurice Maeterlinck est mort le dimanche 5 mai 2019. Plus que 13 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Maurice Maeterlinck (si ce n'est pas encore fait).
  • Voter pour Maurice Maeterlinck.

Biographie

Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck, né le 29 août 1862 à Gand (Belgique) et décédé le 5 mai 1949 à Nice (France), est un écrivain francophone belge. Il reçut le Prix Nobel de littérature en 1911.

Né à Gand, Maurice Maeterlinck est l'aîné d'une famille de trois enfants, flamande, bourgeoise, catholique, conservatrice et francophone. Après des études au collège Sainte-Barbe (Sint-Barbara) de Gand, il suit des études en droit avant de pratiquer le métier d'avocat durant une courte période. Maeterlinck publie, dès 1885, des poèmes d'inspiration parnassienne dans La Jeune Belgique. Il part pour Paris où il rencontre plusieurs écrivains qui vont l'influencer, dont Stéphane Mallarmé et Villiers de l'Isle-Adam. Ce dernier lui fait découvrir les richesses de l'idéalisme allemand (Hegel, Schopenhauer). À la même époque, Maeterlinck découvre Ruysbroeck l'Admirable, un mystique flamand du XIVe siècle dont il traduit les écrits (Ornement des noces spirituelles). C'est ainsi qu'il se tourne vers les richesses intuitives du monde germanique en s'éloignant du rationalisme français. Dans cet esprit, il se consacre à Novalis et entre en contact avec le romantisme d'Iéna (Allemagne, 1787-1831, autour d'August et Friedrich Schlegel et de la revue l'Athenäum), précurseur en droite ligne du symbolisme. Les oeuvres que publie Maeterlinck entre 1889 et 1896 sont imprégnées de cette influence germanique.

C'est en août 1890 qu'il devient célèbre, du jour au lendemain, grâce à un retentissant article d'Octave Mirbeau sur La Princesse Maleine dans Le Figaro.

En 1895, il rencontre la cantatrice Georgette Leblanc, soeur de Maurice Leblanc, avec laquelle il tient, vers 1897, un salon parisien fort couru dans la Villa Dupont : on y croise, entre autres, Oscar Wilde, Paul Fort, Stéphane Mallarmé, Camille Saint-Saëns, Anatole France, Auguste Rodin. En 1902, il écrit Monna Vanna, où joue Georgette Leblanc. Il vit avec elle jusqu'en 1918, avant d'épouser, l'année suivante, la jeune actrice Renée Dahon, rencontrée en 1911.

Maurice Maeterlinck conçoit lui-même son propre palais au Cap de Nice, Orlamonde, une résidence féerique dans laquelle il vit avec son épouse.

En 1921, il signe un manifeste contre la flamandisation de l'Université de Gand, jusqu'alors francophone.

En 1939, il gagne les États-Unis pour la durée de la Seconde Guerre mondiale. De retour à Nice en 1947, il meurt le 5 mai 1949, à 23 heures, à son domicile, villa Orlamonde, sis 200 boulevard Carnot. Un an avant sa mort, il publie Bulles bleues où il évoque les souvenirs de son enfance.

Maeterlinck fait aussi partie des grands dramaturges (Henrik Ibsen, Anton Tchekhov, August Strindberg et Hauptmann) qui, vers 1880, ont contribué à transformer la conception du drame. De 1889 à 1894, il publie huit pièces où il crée un théâtre de l'âme, comme le rêvait le symbolisme. Dans cette forme neuve, trois concepts sont à retenir : le drame statique (personnages immobiles, passifs et réceptifs à l'inconnu) ; le personnage sublime (assimilé souvent à la mort, il est la Destinée ou la Fatalité, quelque chose de plus cruel peut-être que la mort) ; le tragique quotidien (pas d'héroïsme, le simple fait de vivre est tragique). L'action, par le jeu stylisé des acteurs, doit suggérer les attitudes de l'âme face au destin, l'éveil lent à la fatalité.

Sa pièce de théâtre, Pelléas et Mélisande, 1892, est un des sommets du symbolisme.

L'Oiseau bleu (1908), créée au Théâtre d'art de Moscou où elle est toujours au répertoire, a assuré à Maeterlinck une renommée internationale. À Paris, la pièce est reprise en 1911 dans une mise en scène de Réjane. Elle est aujourd'hui traduite dans plus de 25 langues. Elle a connu plusieurs adaptations et de nombreuses variantes aux États-Unis, en Angleterre, en Russie et Japon où elle est inscrite dans la mémoire collective et populaire. Elle fait l'objet en 2012 d'une nouvelle adaptation française par le Collectif Quatre Ailes, jouée au Festival d'Avignon Off.

À ce théâtre succède une oeuvre d'essayiste qui connut le succès auprès du grand public. Maeterlinck part alors à la découverte philosophique du monde végétal (L'Intelligence des fleurs, 1907) et des insectes sociaux (La Vie des abeilles en 1901 (1er mai), La Vie des termites en 1927, La Vie des fourmis en 1930).

Eugène Marais a accusé Maurice Maeterlinck d'avoir plagié son livre Die Siel van die Mier (L'Âme de la fourmi, 1925) pour La Vie des termites. Plus précisément, l'écrivain et scientifique boer lui a reproché l'emprunt du concept d'unité organique de la termitière, ainsi que du terme « nasicorne » (un néologisme qu'il avait formé). Soutenu par un lobby boer, Marais a poursuivi Maeterlinck devant les tribunaux. Sa renonciation en cours de procédure serait due à une absence de fonds et à son addiction à la morphine. Si certains parlent aujourd'hui « d'exemple classique de plagiat académique » (David Bignell, sans argumentation, dans le cadre d'une étude biologique sur les termites), d'autres n'évoquent qu'une « minuscule injustice » (David Van Reybrouck, dans Le Fléau, roman-enquête consacré en partie à la question, pourtant sévère à l'égard de Maeterlinck). Il semble certain, en toute hypothèse, que Maeterlinck, dramaturge et poète, n'a pas indiqué ses sources avec la précision requise, se contenant d'y renvoyer en fin d'ouvrage, comme une simple bibliographie. Quant à Marais, ce scandale lui a permis d'atteindre une certaine renommée internationale (traduction de son livre en anglais).

En 1908, Constantin Stanislavski crée sa pièce L'Oiseau bleu au Théâtre d'art de Moscou. Elle sera jouée ensuite avec un immense succès dans le monde entier.

Il obtient le prix Nobel de littérature en 1911, puis le Grand Cordon de l'Ordre de Léopold le 12 janvier 1920, avant d'être fait comte par le roi Albert en 1932. En 1935, lors d'un séjour au Portugal, il préface les discours politiques du président Salazar : Une révolution dans la paix.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Maurice Maeterlinck en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Maurice Maeterlinck.

Vous savez où se trouve la tombe de Maurice Maeterlinck ?

Citations

Les meilleures citations de Maurice Maeterlinck.

La peur de la mort est l'unique source des religions.
Il n'y a rien de plus beau qu'une clef, tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre.
Si les astres étaient immobiles, le temps et l'espace n'existeraient plus.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Maurice Maeterlinck. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Maurice Maeterlinck, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Belge Drapeau belge
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Artiste, Écrivain
  • Domaines : Art, Littérature

Noms

  • Nom usuel : Maurice Maeterlinck
  • Nom complet : --
  • Prénom : Maurice
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Maeterlinck
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : 5 mai 1949
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 86 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Maurice Maeterlinck ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Maurice Maeterlinck, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Maurice Maeterlinck afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

2245ème
10 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Maurice Maeterlinck
2245ème
Notez-le !

Drapeau Belgique 1862 - 1949
Belge, 86 ans

Artiste, Écrivain (Art, Littérature).
-21
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Maurice Maeterlinck dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Maurice Maeterlinck, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Maurice Maeterlinck.
Soyez le 1er fan en votant pour Maurice Maeterlinck.

Commentaires

Vous avez des questions sur Maurice Maeterlinck ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Maurice Maeterlinck et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.