Philippe Clair

 
Philippe Clair
1930 - 2020
 

Acteur et réalisateur français, maître de la comédie franchouillarde, avec son acteur fétiche Aldo Maccione, il aura signé plusieurs nanars cultes dans les années 1980. Spécialisé dans les comédies populaires tendances Charlots, à qui il a offert leur premier rôle. Parmi ses films connus : « Déclic et des claques » (1965, comédie, avec Annie Girardot), « Tais-toi quand tu parles » (1981, comédie, avec Aldo Maccione), « Plus beau que moi, tu meurs » (1982, comédie) ou « Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir » (1984, comédie).

90 ans Mort à l'âge de 90 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Philippe Clair ?


Contribuez !

Biographie

Prosper Bensoussan, dit Philippe Clair, est un acteur et réalisateur français, né le 14 septembre 1930 à Martimprey-du-Kiss (aujourd'hui Ahfir, au Maroc) et mort le 28 novembre 2020. Maître de la comédie franchouillarde, avec son acteur fétiche Aldo Maccione, il aura signé plusieurs nanars cultes dans les années 1980. Spécialisé dans les comédies populaires tendances Charlots, à qui il a offert leur premier rôle. Parmi ses films connus : « Déclic et des claques » (1965, comédie, avec Annie Girardot), « Tais-toi quand tu parles » (1981, comédie, avec Aldo Maccione), « Plus beau que moi, tu meurs » (1982, comédie) ou « Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir » (1984, comédie).

Il s’établit à Paris dans les années 1950 pour étudier la comédie au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris.

Il débute sur les planches ainsi qu'à la télévision aux côtés de grands noms (L'Affaire des poisons avec Raymond Rouleau, Une femme libre de Armand Salacrou avec Danielle Delorme, Les Îsles fortunées de Simon Gantillon, etc.) avant de monter lui-même ses propres spectacles où il met en avant un humour judéo-arabe jusqu'ici méconnu en France : Purée de nous z'otres, La Parodie du Cid d'Edmond Brua, De Bab el Oued à l'Elysée.

En 1965, il réalise son premier film : Déclic et des claques avec Annie Girardot, ou les mésaventures de jeunes pieds-noirs débarquant à Paris. Il poursuit son activité de chansonnier : en 1967, un disque évoquant la guerre des Six Jours, Rien Nasser de courir, est interdit par la censure du fait de sa tonalité politique, en porte-à-faux avec la position du gouvernement hexagonal.

Dans les années 1970, Philippe Clair intensifie son activité de cinéaste et devient un des grands spécialistes de la comédie populaire franchouillarde, qu’il inonde de son humour pied-noir. La plupart de ses films sont des succès commerciaux, tout en étant malmenés par la critique.

Il fait notamment débuter les Charlots dans La Grande Java, Richard Anconina dans Comment se faire réformer et dirige Aldo Maccione dans La Grande Maffia, Tais-toi quand tu parles et Plus beau que moi, tu meurs. On lui doit aussi Le Führer en folie, avec Henri Tisot dans le rôle d'Adolf Hitler et Alice Sapritch dans celui d'Eva Braun.

Mais c'est en 1984 qu'il réussit le plus beau coup de sa carrière, en engageant Jerry Lewis dans son film Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir.

Dans les années 1980, son succès décline, la faute en partie à l'arrivée d'une nouvelle vague comique (celle du Café-théâtre, notamment représentée par les membres du Splendid), et Philippe Clair met un terme à sa carrière en 1989 après un ultime long-métrage.

L'humour judéo-pied-noir rejaillit une dizaine d'années plus tard avec La Vérité si je mens ! de Thomas Gilou que le critique Louis Skorecki du quotidien Libération voit comme un remake de son premier film Déclic et des claques.

En 2013, le journaliste et réalisateur Gilles Botineau signe en compagnie de Philippe Clair lui-même un portrait documentaire intitulé Plus drôle que lui, tu meurs. Ce film, d'une durée de 52 minutes, permet de redécouvrir l'intégralité de sa carrière, en évoquant ses succès, ses échecs mais aussi sa vision de la comédie.

En 2014, Philippe Clair publie ses mémoires, qu'il titre Quel métier étrange ! aux éditions Grrr... Art.

En 2017, il fait partie de la distribution du documentaire Les Magnifiques de Mathieu Alterman et Yves Azéroual, qui met en lumière l'histoire de sept jeunes gens (lui-même, Norbert Saada, Régis et Charles Talar, Charley Marouani, Enrico Macias et Robert Castel) partis d'Afrique du Nord à vingt ans et qui ont révolutionné la pop-culture française des années 1960 à 1980.

En 2019, il revient sur sa carrière dans un entretien pour le site Culture aux Trousses.

Philippe Clair est mort le samedi 28 novembre 2020, à l'âge de 90 ans. En 2021 doit sortir de façon posthume « Authentique mais vrai », une série d'entretiens de Philippe Clair menés par le journaliste Gilles Botineau qui décortiquent l'ensemble de son œuvre cinématographique (Christian Navarro éditions).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Philippe Clair en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Philippe Clair.

Vous savez où se trouve la tombe de Philippe Clair ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Philippe Clair pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Philippe Clair, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Philippe Clair.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Philippe Clair
  • Vrai nom : Prosper Bensoussan
  • Prénom : Prosper
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Bensoussan
  • Pseudonyme : Philippe Clair
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 90 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Philippe Clair ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Philippe Clair, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Philippe Clair ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Philippe Clair et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres cinéaste (hommes) francais

Portrait de Jean-François Stévenin
 

Drapeau France 1944 - 2021
Francais, 77 ans

Acteur et cinéaste français, connu pour avoir réalisé ces 3 films : « Passe montagne » (1978, drame, avec Jacques Villeret), « Double messieurs » (1986, comédie dramatique, avec Carole Bouquet) et « Mischka » (2002, comédie dramatique). Comédien prolifique, il avait joué pour François Truffaut, Bertrand Blier et Jacques Demy.
Portrait de Robert Hossein
 

Drapeau France 1927 - 2020
Francais, 93 ans

Acteur, metteur en scène, réalisateur, dialoguiste, et scénariste français, géant du théâtre, il est aussi connu pour ses rôles au cinéma ou la télévision. Parmi ses films connus : « Toi, le venin » (1959, policier), « Madame Sans-Gêne » (1961, historique), « Angélique Marquise des Anges » (1964, aventure, avec Michèle Mercier), « Prêtres interdits » (1973, drame), « Liberté, égalité, choucroute » (1985, comédie, avec Michel Serrault) et « Les Misérables » (182, drame, avec Lino Ventura).
Portrait de Jean Cocteau
 

Drapeau France 1889 - 1963
Francais, 74 ans

Poète, cinéaste et dramaturge français, élu à l'Académie française en 1955, comptant parmi les artistes qui ont marqué le XXe siècle, il a côtoyé la plupart de ceux qui ont animé la vie artistique de son époque. Il a été l'imprésario de son temps, le lanceur de modes, le bon génie d'innombrables artistes. En dépit de ses œuvres littéraires et de ses talents artistiques, Jean Cocteau insista toujours sur le fait qu'il était avant tout un poète et que tout travail est poétique. Il est connu pour son film « Le Sang d'un poète » (1930) et sa pièce de théâtre « La Machine infernale » (1934).
Portrait de Marcel Pagnol
 

Drapeau France 1895 - 1974
Francais, 79 ans

Écrivain, dramaturge et cinéaste français devenu célèbre avec sa pièce de théâtre Marius (1929), puis ses nombreux films avec les grands acteurs de l'époque (en particulier Raimu, Fernandel et Pierre Fresnay) : Angèle (1934), Regain (1937), La Femme du boulanger (1938)... Élu à l'Académie française en 1946. Auteur de "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma mère", "Jean de Florette" et "Manon des Sources".
Portrait de Dennis Berry
 
Notez-le !

Drapeau France 1944 - 2021
Francais, 76 ans

Réalisateur et acteur américain, marié aux actrices Jean Seberg et Anna Karina, il a multiplié les petits rôles aux côtés de stars comme Alain Delon ou Jean-Paul Belmondo. En tant que réalisateur, il a notamment signé, en 1975, « Le Grand Délire » (drame), avec Jean Seberg et Isabelle Huppert. Il a aussi réalisé plusieurs séries télévisées dont « Highlander » (1992-1998, fantastique), 1 épisode de « Stargate Sg-1 » (1997, science-fiction) ou 5 épisodes de la série policière « La Crim’ » (1999).
Portrait de Bertrand Tavernier
 

Drapeau France 1941 - 2021
Francais, 79 ans

Cinéaste français, connu pour ses films avec Philippe Noiret « L'Horloger de Saint-Paul » (1974), « Que la fête commence » (1975, comédie historique), « Le Juge et l'Assassin » (1976, drame), « Coup de torchon » (1981, policier), « La Vie et rien d'autre » (1989, guerre), « La Fille de d'Artagnan » (1989, drame), « Un dimanche à la campagne » (1984), mais aussi avec d'autres acteurs et différents genres comme « Daddy Nostalgie » (1980, avec Jane Birkin), « Capitaine Conan » (1996, avec Philippe Torreton), « Laissez-passer » (2002, histoire, avec Jacques Gamblin), « La Princesse de Montpensier » (2010, histoire, avec Mélanie Thierry), « L.627 » (1992, avec Didier Bezace), « L'Appât » (1995, drame, avec Marie Gillain). Plusieurs de ses films ont été récompensés, en France et à l'étranger, dont « Autour de minuit » (1986, drame musical, avec François Cluzet) qui remporta un Oscar et fut nommé aux Golden Globes.

Autres points communs avec Philippe Clair