Marcel Pagnol

511ème
Marcel Pagnol
1895 - 1974
Score : 99 924

Écrivain, dramaturge et cinéaste français devenu célèbre avec sa pièce de théâtre Marius (1929), puis ses nombreux films avec les grands acteurs de l'époque (en particulier Raimu, Fernandel et Pierre Fresnay) : Angèle (1934), Regain (1937), La Femme du boulanger (1938)... Élu à l'Académie française en 1946. Auteur de "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma mère", "Jean de Florette" et "Manon des Sources".

Nationalité française Francais, né le 28 février 1895 et mort le 18 avril 1974

79 ans Mort à l'âge de 79 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Marcel Pagnol ?


Contribuez !

Biographie

Marcel Pagnol est né à Aubagne (Bouches du-Rhône) le 28 février 1895 ; il est mort à Paris le 18 avril 1974. Il fait ses études secondaires à Marseille tout en commençant à écrire des poèmes pour la revue Massilia. En 1913, il entre à la Faculté des Lettres d'Aix-en-Provence et fonde la revue Fantasio qui deviendra Les Cahiers du Sud. En 1915, licencié d'anglais, il est nommé professeur au Collège de Tarascon puis, en 1917, au Collège de Pamiers. Il revient à Aix-en-Provence comme répétiteur en 1918. Il occupe le même poste au Lycée Saint-Charles de Marseille et se met à écrire des tragédies. En 1925, il "monte" à Paris comme répétiteur au Lycée Condorcet et commence à fréquenter les milieux littéraires. En 1925, il fait représenter Les Marchands de gloire au Théâtre de la Madeleine. La pièce n'a pas grand succès. Nullement découragé, il fait jouer Jazz l'année suivante au Théâtre des Arts. En 1927, il abandonne l'enseignement.

En 1928, Topaze est donné au Théâtre des Variétés sur la recommandation d'Antoine et obtient un succès considérable. Il en est de même pour Marius représenté en 1929 avec Raimu dans le rôle de César. En 1931, Pagnol réalise son premier film tiré de Marius sous la direction de Korda. De ses pièces Fanny (1932) et César (1933) il fera d'autres films. Il fonde en 1935 Les Cahiers du cinéma pour défendre ses théories sur le septième art. Il adapte pour le cinéma des sujets empruntés aux romans de Giono. Il fait quelques incursions du côté du roman – Pirouettes (1932), L'Eau des collines, en deux parties : Jean de Florette et Manon des sources (1964) – ainsi que du côté de la traduction – Hamlet (1947), Les Bucoliques (1958). Après la Seconde Guerre mondiale, Marcel Pagnol est élu à l'Académie française (1946). Il revient au théâtre avec Judas (1955) et Fabien (1956), pièces qui connaissent des fortunes diverses. Ce sont surtout ses souvenirs d'enfance qui lui vaudront un regain de succès : La Gloire de mon père (1957), Le Château de ma mère (1957), Le Temps des secrets (1960) et Le Temps des amours (posthume, 1977).

Marcel Pagnol a fait rire. Puis il a ému. C'est beaucoup. Qu'entre ces deux sortes d'émotion, il y ait d'étroites relations, impossible d'en douter. Du théâtre au cinéma, puis aux souvenirs d'enfance, il sut préserver une continuité dans le ton. Ce qu'on en retient, c'est le naturel, la spontanéité. On oublie que ces qualités n'étaient pas innées chez lui. Nourri des classiques, il lui a fallu beaucoup travailler pour les acquérir. L'un de ses amis, Yvan Audouard, écrit : "La pièce de Marcel Pagnol, Phaéton, si elle ne semble pas tenir dans l'histoire du théâtre une place de premier plan, fut à lui-même fort utile. Il a renoncé à la tragédie pour la comédie dramatique. Il a admis qu'il pouvait écrire une pièce en prose.

Mais les fantasmes universitaires ne sont pas encore totalement dissipés." Justement, son succès au théâtre viendra de ce qu'il n'hésite pas à reprendre à son compte le mélodrame "qui fit pleurer Margot" dans la célèbre trilogie Marius - Fanny - César. Il suffit d'évoquer ces trois noms pour se souvenir aussi d'une intrigue très charpentée, s'appuyant sur des personnages fortement typés, qui semblent bondir de la rue pour entrer en scène. Mélodrame mais aussi théâtre de Guignol. Dans Topaze, si la morale est bafouée, c'est que cette morale est d'abord immorale. Qui n'a rêvé un jour de réduire à quia les princes qui nous gouvernent ? Cette pièce qui n'a pas vieilli a survécu aux assauts de l'avant-garde des années 50. Au demeurant, le théâtre de Pagnol fut servi par des comédiens superbes. Ce théâtre se maintient aussi par son langage.

Né de l'observation des petites gens de Marseille qui secouent, sans le faire exprès, notre langage littéraire trop souvent porté à une certaine sclérose d'expression, il apporte sur la scène la vie toute crue. Marcel Pagnol le savait et disait que son théâtre n'est pas un "théâtre de bibliothèque" ou d'avant-garde "mais le vrai, celui qui s'adresse au peuple, le théâtre théâtral". Parlant de la langue populaire, il notait aussi dans ses Notes sur le rire (1947) : "le langage contient de grandes vérités scientifiques et philosophiques si l'on se donne la peine de l'examiner, d'extraire les racines des mots, de démonter les phrases toutes faites."

C'est également dans ce sens que s'oriente Marcel Pagnol en abordant le cinéma. Le théâtre, c'est bien joli, mais pourquoi ne pas lui adjoindre "les moyens du film parlant" ? Ne risque-t-il pas, ce faisant, de verser dans le théâtre sur pellicule ? Tout danger dans ce sens ne se trouve pas toujours écarté de ses films. Mais le procès intenté à ce propos à Marcel Pagnol repose sur une esthétique du "cinéma pur" qui ne l'intéressait pas.

Le genre romanesque n'est sans doute pas celui que Pagnol a abordé avec le plus de bonheur, bien que L'Eau des collines retrouve l'un des thèmes profonds de la terre provençale. Cet amour du pays, on le relève également dans les Souvenirs d'enfance, où il s'associe aux transfigurations de la mémoire. A cet égard, La Gloire de mon père constitue une oeuvre remarquable. Marcel Pagnol y évoque la figure de ce père instituteur, qui disposait d'une culture étendue, savait communier avec la nature et possédait une haute conscience morale. Et l'enfant était comme ébloui lorsqu'il le suivait par la garrigue matinale. A la Bastide Neuve, Marcel Pagnol connut le bonheur auprès de ceux qui l'entouraient. Car il y avait encore là sa mère, toute tendresse, et l'oncle Jules, d'une sagacité sans égale. Ces êtres réels, il les a aimés, mais à mesure qu'ils s'étaient éloignée dans le temps, ils s'étaient selon l'excellente remarque de Bernard de Fallois, transformés en personnages. Et dans le récit qu'il a fait de scènes vraies, le mémorialiste prend autant de plaisir que le romancier qui laisse courir son imagination, il est d'une certaine façon aussi libre. Pagnol a dit : "Si j'avais été peintre, je n'aurais fait que des portraits". Ceux qu'il a tracés des personnages de son enfance restent merveilleusement vivants.

Alors que les cultures régionales s'efforcent de renouer avec leurs traditions et de retrouver leurs racines, il n'est pas mauvais de reconnaître en Marcel Pagnol une sorte de précurseur.

Source : www.ac-strasbourg.fr  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Marcel Pagnol en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Marcel Pagnol.

Vous savez où se trouve la tombe de Marcel Pagnol ?

Citations

Les meilleures citations de Marcel Pagnol.

Celui qui est capable de ressentir la passion, c'est qu'il peut l'inspirer.
Oui, l'habit ça flatte toujours ; et ce n'est pas moi qui suis élégant, c'est mon costume.
Quand on aime quelqu'un, c'est effrayant comme on pense peu aux autres...

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Marcel Pagnol. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Marcel Pagnol, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Marcel Pagnol.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Marcel Pagnol
  • Nom complet : --
  • Prénom : Marcel
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Pagnol
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : marcel pagnole, pagnole, marcel pagnole, marcel pagol

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 79 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Marcel Pagnol ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Marcel Pagnol, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
4 notes
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Marcel Pagnol est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Marcel Pagnol au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 4 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Il a si bien écrit la Provence, ses romans sont indémodables, il y a figé le temps de l'enfance,des vacances, de la famille.
Il a si bien écrit la Provence,ses romans sont indémodables,il y a figé le temps de l'enfance,des vacances ,de la famille. Un auteur qui nous transporte dans nos souvenirs. Il mérite le paradis.
Il reste son château à visiter:Le château de la Buzine à Aubagne....."le château de ma mère"
Commentez - il y a 3 semaines
 Livres et films d'une forte émotion
un homme merveilleux ces livre film etait marquer d une forte emotion
Commentez - il y a 10 mois
 Souvenirs d'enfance pour ses romans et sa trilogie Marius
Ses souvenirs d'enfance pour les romans et sa trilogie Marius, Fanny, César au thêatre resteront des chefs d'oeuvre sans oublier aussi ses films comme la femme du boulanger ou Manon des sources parmi d'autres. Merci monsieur Pagnol, vous saviez raconter de belles histoires mieux que personne ...
Commentez - il y a 11 mois
4 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Marcel Pagnol afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

511ème
99 924 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Marcel Pagnol
511ème

Drapeau France 1895 - 1974
Francais, 79 ans

Écrivain, dramaturge et cinéaste français devenu célèbre avec sa pièce de théâtre Marius (1929), puis ses nombreux films avec les grands acteurs de l'époque (en particulier Raimu, Fernandel et Pierre Fresnay) : Angèle (1934), Regain (1937), La Femme du boulanger (1938)... Élu à l'Académie française en 1946. Auteur de "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma mère", "Jean de Florette" et "Manon des Sources".
-32
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Marcel Pagnol dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Marcel Pagnol, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Aftereight31
61 554 points en 30 jours (62 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
2 2
Philippe
36 370 points en 30 jours (10 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
3 3
Anonyme 67984
2 000 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Marcel Pagnol. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Marcel Pagnol et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Marcel Pagnol pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Marcel Pagnol ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Marcel Pagnol et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres romancier francais

Portrait de Victor Hugo
119ème

Drapeau France 1802 - 1885
Francais, 83 ans

Le plus grands écrivain français du 19e siècle et l'un des plus importants écrivains de langue française au monde. Grand romancier, il est l'auteur de « Les Misérables » (1862) et « Notre-Dame de Paris » (1831). À la tête du mouvement romantique, il a révolutionné le théâtre : « Cromwell » (1827), « Hernani » (1830) et « Ruy Blas » (1838). Grand poète, il est l'auteur de « Les Châtiments » (1853), « Les Contemplations » (1856) et « La Légende des siècles » (1859). Personnalité politique et un intellectuel engagé, il a joué un rôle majeur dans l’histoire du 19e siècle.
Portrait de Guy De Maupassant
1051ème

Drapeau France 1850 - 1893
Francais, 42 ans

Écrivain français a marqué la littérature française par ses romans dont « Une vie » (1883), « Bel-Ami » (1885), « Pierre et Jean » (1887), et surtout par ses nouvelles comme « Boule de suif » (1880), les « Contes de la bécasse » (1883) ou « Le Horla » (1887). Ses œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent, mais aussi par la maîtrise stylistique. Reconnu de son vivant, la carrière littéraire de Maupassant se limite seulement à une décennie (de 1880 à 1890) avant qu'il ne sombre peu à peu dans la folie et ne meure à 42 ans.
Portrait de Jules Verne
197ème

Drapeau France 1828 - 1905
Francais, 77 ans

Écrivain français, l'un des plus grands romanciers du monde dont l'œuvre est principalement constituée de romans d'aventures utilisant les progrès scientifiques propres au XIXe siècle dont : « Voyage au centre de la Terre » (1864), « Vingt mille lieues sous les mers » (1870), « Le Tour du monde en quatre-vingts jours » (1873), « L'Île mystérieuse » (1874-1875) ou « Michel Strogoff » (1876). L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4 702 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. Il est ainsi en 2011 l'auteur de langue française le plus traduit dans le monde. L'année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l'occasion du centenaire de la mort de l'écrivain.
Portrait de Roger Knobelspiess
91ème

Drapeau France 1947 - 2017
Francais, 69 ans

Ancien délinquant français devenu acteur et écrivain dont l'oeuvre est entièrement consacrée à l'univers carcéral. Ex-taulard, il se battait pour la condition des détenus après avoir passé lui-même un total de 26 ans en prison.
Portrait de Jean D'Ormesson
111ème

Drapeau France 1925 - 2017
Francais, 92 ans

Romancier français, membre de l'Académie française, connu pour ses romans La Gloire de l'Empire (1971), Au plaisir de Dieu (1974), Dieu, sa vie, son œuvre (1981), Histoire du Juif errant (1992), C'est une chose étrange à la fin que le monde (2010) ou Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016).
Portrait de Emile Zola
540ème

Drapeau France 1840 - 1902
Francais, 62 ans

Écrivain et journaliste français, considéré comme le chef de file du naturalisme, ses romans les + célèbres sont « L'Assommoir » (1876), « Nana » (1879) et « Germinal » (1885). Il est l'un des romanciers français les plus populaires, les plus publiés, traduits et commentés au monde et dont les oeuvres ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision. Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J'accuse » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres la même année.

Autres cinéaste (hommes) francais

Portrait de Victor Hugo
119ème

Drapeau France 1802 - 1885
Francais, 83 ans

Le plus grands écrivain français du 19e siècle et l'un des plus importants écrivains de langue française au monde. Grand romancier, il est l'auteur de « Les Misérables » (1862) et « Notre-Dame de Paris » (1831). À la tête du mouvement romantique, il a révolutionné le théâtre : « Cromwell » (1827), « Hernani » (1830) et « Ruy Blas » (1838). Grand poète, il est l'auteur de « Les Châtiments » (1853), « Les Contemplations » (1856) et « La Légende des siècles » (1859). Personnalité politique et un intellectuel engagé, il a joué un rôle majeur dans l’histoire du 19e siècle.
Portrait de Guy De Maupassant
1051ème

Drapeau France 1850 - 1893
Francais, 42 ans

Écrivain français a marqué la littérature française par ses romans dont « Une vie » (1883), « Bel-Ami » (1885), « Pierre et Jean » (1887), et surtout par ses nouvelles comme « Boule de suif » (1880), les « Contes de la bécasse » (1883) ou « Le Horla » (1887). Ses œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent, mais aussi par la maîtrise stylistique. Reconnu de son vivant, la carrière littéraire de Maupassant se limite seulement à une décennie (de 1880 à 1890) avant qu'il ne sombre peu à peu dans la folie et ne meure à 42 ans.
Portrait de Jules Verne
197ème

Drapeau France 1828 - 1905
Francais, 77 ans

Écrivain français, l'un des plus grands romanciers du monde dont l'œuvre est principalement constituée de romans d'aventures utilisant les progrès scientifiques propres au XIXe siècle dont : « Voyage au centre de la Terre » (1864), « Vingt mille lieues sous les mers » (1870), « Le Tour du monde en quatre-vingts jours » (1873), « L'Île mystérieuse » (1874-1875) ou « Michel Strogoff » (1876). L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4 702 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. Il est ainsi en 2011 l'auteur de langue française le plus traduit dans le monde. L'année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l'occasion du centenaire de la mort de l'écrivain.
Portrait de Roger Knobelspiess
91ème

Drapeau France 1947 - 2017
Francais, 69 ans

Ancien délinquant français devenu acteur et écrivain dont l'oeuvre est entièrement consacrée à l'univers carcéral. Ex-taulard, il se battait pour la condition des détenus après avoir passé lui-même un total de 26 ans en prison.
Portrait de Jean D'Ormesson
111ème

Drapeau France 1925 - 2017
Francais, 92 ans

Romancier français, membre de l'Académie française, connu pour ses romans La Gloire de l'Empire (1971), Au plaisir de Dieu (1974), Dieu, sa vie, son œuvre (1981), Histoire du Juif errant (1992), C'est une chose étrange à la fin que le monde (2010) ou Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016).
Portrait de Emile Zola
540ème

Drapeau France 1840 - 1902
Francais, 62 ans

Écrivain et journaliste français, considéré comme le chef de file du naturalisme, ses romans les + célèbres sont « L'Assommoir » (1876), « Nana » (1879) et « Germinal » (1885). Il est l'un des romanciers français les plus populaires, les plus publiés, traduits et commentés au monde et dont les oeuvres ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision. Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J'accuse » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres la même année.