Plutarque

 
Plutarque
46 - 125
 

Artiste, Écrivain, Moraliste, Philosophe (Art, Littérature, Philosophie).

Nationalité grecque Grec, né en de l'an 46 (environ) et mort en de l'an 125 (environ)

79 ans Mort à l'âge de 79 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Plutarque ?


Contribuez !

Biographie

Plutarque, né à Chéronée en Béotie vers 46 ap. J.-C. et mort vers 125, est un philosophe, biographe, moraliste, et penseur majeur de la Rome antique. Grec d'origine, il fut influencé par le courant philosophique du néoplatonisme et s'opposa dans ses traités de morale aux courants stoïciens et épicuriens.

Pluarque est né à Chéronée, petite ville à l'est de la Phocide, proche de Delphes en Grèce. Il a vécu entre 46 et 125 ap. J.-C. Malheureusement, les historiens ne possèdent que peu d'informations sur sa vie, seules la Souda (Xe siècle) et une note d'Eusèbe de Césarée y font référence. Les témoignages les plus importants restent ceux que l'écrivain a glissés lui-même dans son oeuvre. Il ne doit pas être confondu avec Plutarque d'Athènes, fondateur et premier scholarque de l'Académie néoplatonicienne d'Athènes vers 400.

Plutarque est le fils d'une famille riche descendante du roi thessalien Opheltias ; celui-ci a jugé bon de l'envoyer[réf. nécessaire] en 65 à l'école platonicienne d'Athènes, où Ammonios d'Athènes lui apprend les sciences et la philosophie. Il obtient la citoyenneté athénienne. Il fait un voyage à Delphes, avec Ammonios et Néron, ensuite un autre à Alexandrie. Chargé d'une première mission à Corinthe, il se rend pour la première fois à Rome, où il enseigne le grec et la philosophie morale sous les règnes de Vespasien et, en 79, de Titus. Il se marie à une compatriote, Timoxena, dont il a quatre enfants puis s'installe à Chéronée, où il ouvre certainement une école. Il écrit Sur la fortune d'Alexandre, les Vies de Galba et d'Othon. Il séjourne de nouveau à Rome en 88, plus longuement en 92. Il est nommé prêtre d'Apollon à Delphes, probablement autour de 85 et occupe cette fonction jusqu'à sa mort. Il acquiert la citoyenneté romaine et adopte le gentilice Mestrius, en hommage à son ami Florus. Vers 100-102, il commence l'immense cycle de ses Vies parallèles. Il revient ensuite à Chéronée où il se partage entre l'écriture de son oeuvre et la vie publique (il organisait les fêtes religieuses). Il meurt vers 125. Le lieu de sa mort n'est pas connu ; il est peut-être mort à Chéronée où il avait passé la fin de sa vie.

Auteur très fécond de plusieurs traités de morale, de philosophie, de théologie, de politique, érudit doué d'une connaissance encyclopédique, il étudie dans ses biographies la vertu à travers ses personnages de héros et adopte une position qui n'est pas celle de l'historien. Plutarque adhère aux faits qu'il présente, il imprègne son récit. C'est un moraliste et un observateur platonicien, à la fois l'ennemi des stoïciens et des épicuriens.

En outre, l'objectif de Plutarque est à chaque fois de dégager le portrait moral plutôt que de rapporter les événements politiques de l'époque : il se considère lui-même plus comme un biographe ou un moraliste qu'un historien. D'où le traitement détaillé qu'il consacre à son personnage. Même si Plutarque déforme la vérité, il est en général aussi fiable que ses sources, et parfois d'une grande valeur. Il ne montre aucun parti pris dans son traitement des Grecs et des Romains, aucune flatterie pour le pouvoir de Rome, alors dominant, ni de vanité pour la gloire passée de sa propre nation. Il croyait dans la coexistence du gouvernant romain et de l'éducateur grec.

Les écrits de Plutarque eurent une énorme influence sur la littérature européenne, notamment française et anglaise. La traduction en français des Vies parallèles par Jacques Amyot au milieu du XVIe siècle, constamment rééditée jusqu'à aujourd'hui, a renforcé sa diffusion et a fait de Plutarque un passeur de l'Antiquité à l'époque moderne ; c'est aussi un monument de la littérature française en prose. En 1579, l'Anglais Thomas North en donne une traduction qui servira de source à certaines tragédies historiques de William Shakespeare, notamment Jules César, Antoine et Cléopâtre, Coriolan ou Timon d'Athènes. Parmi ses admirateurs anglophones figurent aussi Ben Jonson, Sir Francis Bacon, John Milton, John Dryden, et plus tard Robert Browning. Les Essais de Montaigne, les oeuvres de La Boétie, d'Érasme, de Rabelais, plus tard l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau et de Joseph de Maistre sont profondément inspirés de ses OEuvres morales et des Vies Parallèles. Cotton Mather, Alexander Hamilton, Ralph Waldo Emerson et les transcendantalistes américains ont été très influencés par les OEuvres morales. Par ailleurs, dans les romans de Maurice Leblanc, les Vies parallèles sont le livre de chevet du héros Arsène Lupin, ce qui est révélateur des ambitions tant du personnage principal que de son auteur.

L'influence de Plutarque connaît un regain au XXe siècle, avec la reprise à contre-pied des Vies par Michel Foucault : « La Vie des hommes infâmes » dans Les Cahiers du chemin ou, en 1984, Pierre Michon qui publie Vies minuscules, empruntant certaines méthodes à Plutarque.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Plutarque en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Plutarque.

Vous savez où se trouve la tombe de Plutarque ?

Citations

Les meilleures citations de Plutarque.

La patience a beaucoup plus de pouvoir que la force.
Il faut vivre et non pas seulement exister.
Avoir du temps, c'est posséder le bien le plus précieux pour celui qui aspire à de grandes choses.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Plutarque. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Plutarque, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Plutarque.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Grecque Drapeau grec
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Plutarque
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Plutarque
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : de l'an 46
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : de l'an 125
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 79 ans (environ)
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Plutarque ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Plutarque, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Plutarque ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Plutarque et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.