Sergio Leone

 
Sergio Leone
1929 - 1989
 

Réalisateur italien, père du western spaghetti (qu'il popularise largement sans toutefois l'inventer), il réalise les films « Pour une poignée de dollars » (1964), « Et pour quelques dollars de plus » (1965) et « Le Bon, la Brute et le Truand » (1966) qui sont souvent considérés comme des classiques du cinéma, films qui révèlent l'acteur Clint Eastwood et le compositeur Ennio Morricone. Il est également célèbre pour la trilogie « Il était une fois », composée de « Il était une fois dans l'Ouest » (1968), « Il était une fois la révolution » (1971) et « Il était une fois en Amérique » (1984). Alors qu'il était apprécié par le public, mais boudé par la critique et ses pairs de son vivant, son importance dans l'histoire du cinéma est par la suite reconnue. Il réussit à s'imposer parmi les grands réalisateurs grâce à son style novateur, par sa mise en scène, et par l'utilisation de la musique, composée par son collaborateur et ami Ennio Morricone. Plusieurs réalisateurs importants reconnaissent l'influence qu'il a eue sur leur travail ou l'admiration qu'ils lui portent, au premier rang desquels Quentin Tarantino.

Nationalité italienne Italien, né le 3 janvier 1929 et mort le 30 avril 1989

60 ans Mort victime d'un infarctus du myocarde (maladie) à l'âge de 60 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Sergio Leone ?


Contribuez !

Biographie

Sergio Leone, né le 3 janvier 1929 à Rome où il est mort le 30 avril 1989, est un réalisateur et scénariste italien. Père du western spaghetti (qu'il popularise largement sans toutefois l'inventer), il réalise les films « Pour une poignée de dollars » (1964), « Et pour quelques dollars de plus » (1965) et « Le Bon, la Brute et le Truand » (1966) qui sont souvent considérés comme des classiques du cinéma, films qui révèlent l'acteur Clint Eastwood et le compositeur Ennio Morricone. Il est également célèbre pour la trilogie « Il était une fois », composée de « Il était une fois dans l'Ouest » (1968), « Il était une fois la révolution » (1971) et « Il était une fois en Amérique » (1984).

Alors qu'il était apprécié par le public, mais boudé par la critique et ses pairs de son vivant, son importance dans l'histoire du cinéma est par la suite reconnue. Leone réussit à s'imposer parmi les grands réalisateurs grâce à son style novateur, par sa mise en scène, et par l'utilisation de la musique, composée par son collaborateur et ami Ennio Morricone. Plusieurs réalisateurs importants reconnaissent l'influence qu'il a eue sur leur travail ou l'admiration qu'ils lui portent, au premier rang desquels Quentin Tarantino.

Sergio Leone est le fils de Vincenzo Leone dit Roberto Roberti (pionnier du cinéma italien) et de l'actrice Bice Waleran.

Il commence sa carrière comme de nombreux réalisateurs italiens de son époque. Il réalise (ou co-réalise) d'abord des péplums (Le Colosse de Rhodes). Ensuite, alors que le western américain est en plein déclin, il participe au développement du western spaghetti (ou western italien ; il déclarait cependant : « Ce mot de spaghetti-western, c'est un des plus cons que j'ai jamais entendus de ma vie »), d'abord sous le pseudonyme à consonance américaine Bob Robertson (l'américanisation du nom est monnaie courante à l'époque pour les réalisateurs désirant percer aux États-Unis d'Amérique) puis sous son vrai nom. Ce pseudonyme a une signification puisque cela signifie Bob fils de Robert en référence à son père, le réalisateur Roberto Roberti.

Son style s'impose en quatre westerns devenus les représentifs du genre : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la brute et le truand (tous trois avec Clint Eastwood, qui débute ainsi sa carrière) et Il était une fois dans l'Ouest.

Le style Leone :

- Le format de pellicule (Cinémascope)

- La grande profondeur de champ (utilisation de focales courtes)

- Gros-plans extrêmes (scènes de duel), souvent sur les seuls yeux d'un personnage

- Les travelings arrière (d'un détail au plan d'ensemble)

- Temps étiré : de nombreuses scènes d'observation longue, tendue et silencieuse entre duellistes

- Regard cru sur l'Ouest américain (les héros sont des personnages antipathiques a priori, sales, méchants)

- Musique omniprésente (Ennio Morricone)

- Thématiques asociales : misogynie, individualisme exacerbé, cupidité maladive, apologie de la vengeance

Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la brute et le truand sont les trois films réalisés par Sergio Leone en 1964, 1965 et 1966 qui composent « la trilogie de l'homme sans nom » ; on l'appelle aussi parfois « la trilogie du dollar », car le personnage principal qui traverse la trilogie, interprété par Clint Eastwood, n'y est presque jamais nommé : étant à lui seul un personnage archétypique, il est immédiatement reconnaissable et n'a donc pas besoin de nom. Toutefois, on peut noter que dans le scénario de Et pour quelques dollars de plus, Clint Eastwood joue le personnage du « Manchot » (Manco dans la version anglaise), et dans Le Bon, la brute et le truand, Clint Eastwood est nommé « Blondin » (Blondy en anglais) par Eli Wallach. Ces démominations peuvent être prises pour des surnoms, bien que Clint Eastwood ne soit pas particulièrement manchot ni blond dans ces deux films.

Pour une poignée de dollars est un remake du film Yojimbo d'Akira Kurosawa (Le Garde du corps). L'histoire, presque point par point, est transposée du Japon féodal dans un univers western.

Cette trilogie retrace trois passages importants de l'Histoire. Le premier, c'est la conquête de l'Ouest, que l'on retrouve dans le film Il était une fois dans l'Ouest. Dans le film Il était une fois la révolution, les protagonistes se retrouvent en pleine révolution mexicaine (1913). Puis, le dernier volet, Il était une fois en Amérique, où l'on dépeint l'Amérique du temps de la prohibition et l'avènement du gangstérisme.

Cette trilogie devait être liée à la précédente de part la première scène de Il était une fois dans l'Ouest. En effet, les trois personnages qui accueillent Charles Bronson à sa sortie du train devaient être interprétés par Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach. Cependant Eastwood, dans un souci de carrière professionnelle, ne souhaitait pas mourir dès la première scène du film, Sergio Leone n'a pas pu poursuivre cette idée malgré l'accord des deux autres comédiens.

En 2004 la revue italienne de cinéma "Ciak" a publié son dernier projet A Place Only Mary Knows, écrit avec Luca Morsella et Fabio Toncelli, une histoire sur la Guerre civile américaine.

Sergio Leone est mort le dimanche 30 avril 1989 à l'âge de 60 ans, d'une crise cardiaque, à Rome (Italie), alors qu'il préparait un film sur la bataille de Stalingrad.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Sergio Leone en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Sergio Leone.

Vous savez où se trouve la tombe de Sergio Leone ?

Citations

Les meilleures citations de Sergio Leone.

J'ai toujours senti que la musique est plus expressive que le dialogue. J'ai toujours dit que mon meilleur dialogue et scénariste est Ennio Morricone.
Quand j'étais jeune, je croyais en trois choses: le marxisme, le pouvoir rédempteur du cinéma et la dynamite. Maintenant je crois juste en la dynamite.
C'est très facile avec l'appareil photo de montrer le côté positif de quelque chose.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Sergio Leone. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Sergio Leone, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Quel était la taille de Sergio Leone ? Répondu à 0%
0 Dorian73

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Italienne Drapeau italien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Sergio Leone
  • Nom complet : --
  • Prénom : Sergio
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Leone
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 60 ans
  • Cause de mort : Infarctus du myocarde (Cardiopathie coronarienne)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Sergio Leone ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Sergio Leone, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
2 notes
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Sergio Leone est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Sergio Leone au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 2 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Musique & film spaghetti, une association formidable
Musique & film spaghetti, une association formidable
Commentez - il y a 1 an
 Des westerns spaghettis, des péplums, mais pas que... un style, une omniprésence de la musique !
des westerns spaghettis, des peplums, mais pas que....un style, une omniprésence de la musique !
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Sergio Leone ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Sergio Leone, Italian film director.
Répondre - il y a 8 mois
Donias Sergio Leone
Répondre - il y a 8 mois
Donias tombe de Sergio Leone
Répondre - il y a 8 mois
Donias Leone meurt soudainement le 30 avril 1989 d'une crise cardiaque à l'âge de 60 ans, juste après avoir regardé à la télévision Je veux vivre !, un film de Robert Wise
Répondre - il y a 8 mois
Donias Sergio Leone sur le tournage d'Il était une fois en Amérique, en 1984.
Répondre - il y a 8 mois
Donias Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Répondre - il y a 8 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=wHcQZ41pBE4

Il etait une fois dans l'ouest de Sergio Leon
Répondre - il y a 8 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=VBlCSsYDoa4

Pour une poignée de dollars 1964 (Per un pugno di dollari) - Film réalisé par Sergio Leone
Répondre - il y a 8 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=Ha4sY1xxxG0

Pour une poignée de dollars...
Répondre - il y a 8 mois
Jesuismort (admin) Ce passage culte :-)
Répondre - il y a 8 mois
Donias à : oui ;-)
Répondre - il y a 8 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=tlop1Yx9JhM

Et pour quelques dollars de plus
Répondre - il y a 8 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Sergio Leone et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres cinéaste (hommes) italien

Portrait de Alberto Sordi
 

Drapeau Italie 1920 - 2003
Italien, 82 ans

Acteur et réalisateur italien, l'un des piliers de la « comédie à l'italienne » (avec Marcello Mastroianni, Ugo Tognazzi, Nino Manfredi et Vittorio Gassman) et l'archétype du Romain dans le cinéma italien.
Portrait de Franco Zeffirelli
 
Notez-le !

Drapeau Italie 1923 - 2019
Italien, 96 ans

Cinéaste italien, a signé environ 20 longs métrages inspirés des chefs d'oeuvres de la littérature anglaise, et notamment de Shakespeare dont il avait adapté « Roméo et Juliette » pour son film le plus connu du même nom. Parmi ses films les plus connus : « La Mégère apprivoisée » (1967, comédie dramatique), « Roméo et Juliette » (1968, drame, romance), « Jésus de Nazareth » (1977, biographie), « La traviata » (1983, film d'opéra) ou « Un thé avec Mussolini » (1999, comédie dramatique).
Portrait de Bernardo Bertolucci
 
Notez-le !

Drapeau Italie 1941 - 2018
Italien, 77 ans

Cinéaste italien, communiste engagé, ses films sont imprégnés de son engagement politique comme « Le Conformiste » (1970), ou sa grande fresque historique « 1900 » (1976), qui embrasse près d’un siècle de lutte des classes dans la riche plaine du Pô à travers le destin de deux amis d’enfance. En 1987, avec « Le Dernier Empereur », il remporte le César du meilleur film étranger et l’Oscar du meilleur réalisateur. Il a reçu la Palme d’or d’honneur à Cannes en 2011 pour l’ensemble de son oeuvre.
Portrait de Giorgio Capitani
 
Notez-le !

Drapeau Italie 1927 - 2017
Italien, 89 ans

Réalisateur italien connu pour ces films de divertissement des années 1960 à 1980, mais surtout pour ces 2 nanars « La Lycéenne est dans les vaps » (1979), « L'amour, c'est quoi au juste » (1977).
Portrait de Umberto Lenzi
 
Notez-le !

Drapeau Italie 1931 - 2017
Italien, 86 ans

Réalisateur italien considéré comme le pape de la série B, méconnu du grand public, il est fortement lié à l'âge d'or du cinéma de genre transalpin et était adoré par Quentin Tarantino. Ses films les plus célèbres sont « Cannibal Ferox » (1981, horreur/gore) et « Si douces, si perverses » (1969, policier). Il a réalisé de nombreux films de séries B, dans des genres et sous-genres aussi différents que le péplum ou le giallo.
Portrait de Vittorio Taviani
 
Notez-le !

Drapeau Italie 1929 - 2018
Italien, 88 ans

Réalisateur italiens, inséparable de son frère Paolo Taviani, il co-signe la mise en scène de chacun de leurs films et co-écrit certaines des plus belles pages du cinéma italien, dans une oeuvre atypique qui mêle histoire, psychanalyse et poésie, comme par exemple les films : « Padre padrone », « La Nuit de San Lorenzo », « Kaos » ou « César doit mourir ».

Autres points communs avec Sergio Leone