Yannis Kounellis

 
Yannis Kounellis
1936 - 2017
 

Sculpteur grec, représentant de l'arte povera, il est connu pour avoir réalisé un oeuvre singulière qui mêle sculpture et symboles dans une simplicité théâtrale où le spectateur devenait acteur.

Nationalité grecque Grec, né le 23 mars 1936 et mort le 16 février 2017

80 ans Mort à l'âge de 80 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Yannis Kounellis ?


Contribuez !

Biographie

Yannis Kounellis, né le 23 mars 1936 au Pirée en Grèce et mort le 16 février 2017 à Rome en Italie, est un peintre, sculpteur et professeur d'université grec puis italien et l'un des artistes représentant de l'arte povera. Il est connu pour avoir réalisé un oeuvre singulière qui mêle sculpture et symboles dans une simplicité théâtrale où le spectateur devenait acteur.

À vingt ans, Yannis Kounellis quitte la Grèce et va à Rome pour étudier à l'académie des beaux-arts sous la direction de Toti Scialoja auquel il doit l'influence de l'expressionnisme abstrait et de l'art informel, binôme fondamental qui constitue le départ de son parcours créatif.

En 1960, il fait ses débuts en préparant, à Rome, sa première exposition personnelle à la galerie La Tartaruga.

Par rapport à ses maîtres, Kounellis montre vite une très forte urgence de communication avec le but de refuser les projections individualiste, esthétisante et décadente et d'exalter la valeur publique, collective du langage artistique. Dans ses premières oeuvres, en effet, il peint des signes typographiques sur fond clair qui font allusion à l'invention d'un nouvel ordre par un langage fragmenté, pulvérisé.

Les premières expositions voisines idéologiquement de l'arte povera remontent à 1967. Il emploie dans celles-ci des produits et matériaux communs suggérant pour l'art une fonction radicalement créatrice, mythique, sans concessions aux représentations pures. Il fait de façon évidente, référence à ses origines grecques. Ses installations deviennent de véritables scénographies qui occupent complètement la galerie et entourent le spectateur en le rendant acteur, protagoniste dans un espace qu'il va même jusqu'à remplir d'animaux vivants, contrepoint aux géométries construites avec des matériaux qui évoquent la production industrielle. Dans la Margherita di fuoco apparaît même le feu, élément mythique et symbolique par excellence, engendré cependant par un chalumeau.

En 1969 l'installation devient une véritable performance avec les Chevaux attachés aux murs de la galerie L'Attico de Fabio Sargentini, dans un magnifique heurt idéal entre nature et culture dans lequel le rôle de l'artiste est réduit au minimum d'une opération substantiellement manuelle, presque d'homme fatigué.

Avec le passage aux années 1970 l'enthousiasme volontaire de Kounellis se charge d'une lourdeur différente, proportionnelle au désenchantement et à la frustration face à la faillite des potentialités innovatrices de l'arte povera, sortie malgré lui des dynamiques commerciales de la société de consommation, des espaces traditionnels d'exposition comme les musées et les galeries. Une telle idée est exprimée avec la célèbre porte fermée avec des pierres présentée pour la première fois à San Benedetto del Tronto et au cours des ans, avec des variations structurelles significatives denses de significations poétique, à Rome, Mönchengladbach, Baden-Baden, Londres, Cologne.

En 1971 à l'invitation d'Achille Bonito Oliva, il participe à la Biennale de Paris.

En 1972, Kounellis participe pour la première fois à la Biennale de Venise.

Les années d'amertume se poursuivent avec des installations dans lesquelles à la vitalité du feu succède l'obscure présence de la suie pendant que les animaux vivants cèdent le pas à des animaux empaillés. Le sommet de ce processus est peut-être le grandiose travail présenté aux Espai Poublenou de Barcelone en 1989, caractérisé par des quarts de boeuf fraîchement abattus, fixés au moyen de crochets à des plaques métalliques et éclairés de lampes à huile.

Plus récemment, l'oeuvre de Kounellis s'est fait virtuose et maniériste et a repris des thèmes et des suggestions qui l'avaient caractérisée auparavant avec un esprit plus méditatif, capable d'interpréter avec une conscience nouvelle la primitive propension à l'emphase monumentale. Des exemples de cette nouvelle direction de recherche sont l'installation de 1995, Piazza Plebiscito, à Naples, et dans les expositions au Mexique (1999), en Argentine (2000) et Uruguay (2001).

En 2002, l'artiste propose, à nouveau, l'installation des chevaux à Whitechapel à Londres et, peu après, à la galerie nationale d'art moderne et contemporain de Rome, il construit un énorme labyrinthe de longues tôles où reposent, comme autant de points d'accroche, les éléments traditionnels de son art, comme le charbon, le coton, les sacs de jute et les amas de pierres (Acte unique).

Yannis Kounellis est mort le jeudi 16 février 2017 à l'âge de 80 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Yannis Kounellis en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Yannis Kounellis.

Vous savez où se trouve la tombe d'Yannis Kounellis ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Yannis Kounellis pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Yannis Kounellis, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Yannis Kounellis.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Grecque Drapeau grec
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Yannis Kounellis
  • Nom complet : --
  • Prénom : Yannis
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Kounellis
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Jannis Kounellis

Naissance

  • Date de naissance : 23 mars 1936
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 80 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Yannis Kounellis ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Yannis Kounellis, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Yannis Kounellis ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Yannis Kounellis et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres sculpteur et sculptrice

Portrait de Salvador Dali
 

Drapeau Espagne 1904 - 1989
Espagnol, 84 ans

Peintre et sculpteur espagnol considéré comme l'un des principaux représentants du surréalisme, et comme l'un des plus célèbres peintres du XXe siècle. Les thèmes qu'il aborda le plus fréquemment furent le rêve, la sexualité, le comestible, sa femme Gala et la religion. « La Persistance de la mémoire » est l'une de ses toiles surréalistes les plus célèbres, le « Christ de saint Jean de la Croix » est l'une de ses principales toiles à motif religieux. Artiste très imaginatif, il manifestait une tendance notable au narcissisme et à la mégalomanie qui lui permettaient de retenir l'attention publique, mais irritaient une partie du monde de l'art, qui voyait dans ce comportement une forme de publicité qui dépassait parfois son œuvre. Il est l'inventeur de la méthode paranoïaque-critique. Se rapprochant vers 45 ans de la peinture de la Renaissance et s’inspirant des évolutions scientifiques de son temps, il fit évoluer son style vers ce qu'il nomma « mysticisme corpusculaire ». Deux musées lui furent dédiés de son vivant, le Salvador Dali Museum et le théâtre-musée Dalí (que Dalí créa lui-même).
Portrait de Pablo Picasso
 

Drapeau Espagne 1881 - 1973
Espagnol, 91 ans

Peintre espagnol également connu pour ses dessins et sculptures, considéré comme le fondateur du cubisme (avec Georges Braque) et un compagnon d'art du surréalisme, l'un des plus importants artistes du XXe siècle, tant par ses apports techniques et formels que par ses prises de positions politiques. Il a produit près de 50 000 œuvres dont 1 885 tableaux, 1 228 sculptures, 2 880 céramiques, 7 089 dessins, 342 tapisseries, 150 carnets de croquis et 30 000 estampes (gravures, lithographies, etc.).
Portrait de Camille Claudel
 

Drapeau France 1864 - 1943
Française, 78 ans

Sculptrice française dont l'art, à la fois réaliste et expressionniste, s'apparente à l'Art Nouveau par son utilisation savante des courbes et des méandres comme «La Jeune Fille à la gerbe» (1886, qui influencera Rodin et déclarée trésor national en novembre 2003). Collaboratrice, maîtresse et muse du sculpteur Auguste Rodin, elle fut également la sœur du poète, écrivain, diplomate et académicien Paul Claudel. Sa carrière est météoritique car brisée par un internement psychiatrique et une mort quasi-anonyme.
Portrait de Auguste Rodin
 
Notez-le !

Drapeau France 1840 - 1917
Francais, 77 ans

Un des plus importants sculpteurs français de la seconde moitié du XIXe siècle, considéré comme un des pères de la sculpture moderne, héritier des siècles d'humanisme, l'art réaliste de Rodin est un aboutissement, croisement de romantisme et d'impressionnisme dont la sculpture est modelée par la lutte entre la forme et la lumière. La virilité de l'artiste, surnommé en son temps le « Bouc sacré », provoqua des drames semi-publics ou privés et est au centre d'une expression plastique de la sensualité, de l'érotisme, mais aussi de la douleur. Par sa capacité de travail et d'organisation, Rodin laisse une oeuvre hors norme, notamment : « Le Penseur » (1902), « Le Baiser » (1889) ou « La Porte de l'Enfer » (1917).
Portrait de Markus Raetz
 
Notez-le !

Drapeau Suisse 1941 - 2020
Suisse, 78 ans

Sculpteur suisse, ses créations de métal ou de bois, simples ou complexes, délivraient une vision poétique et personnelle du monde jouant avec la perception du spectateur.
Portrait de Donatello
 
Notez-le !

Drapeau Italie 1386 - 1466
Italien, 80 ans

Sculpteur italien, considéré comme l'un des 5 rénovateurs de l'art de son époque (avec Masaccio, Brunelleschi, Ghiberti et Luca Della Robbia) et dont les oeuvres célèbres sont « David », « Cantoria » ou « Saint Jean-Baptiste ».

Autres points communs avec Yannis Kounellis