Agnès Varda

 
Agnès Varda
1928 - 2019
 

Cinéaste française, l'une des rares réalisatrices de la Nouvelle Vague, elle a notamment réalisé les films La Pointe courte (1955), Cléo de 5 à 7 (1962), Ulysse (1984, César du meilleur court métrage documentaire), Sans toit ni loi (1985, Lion d'or à la Mostra de Venise), Jacquot de Nantes (1991), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000), Deux ans après (2002), Les Plages d'Agnès (2009, César du meilleur film documentaire) et Visages, villages (2017). L'ensemble de son œuvre cinématographique est récompensée par un César d'honneur en 2001, par le prix René-Clair de l'Académie française en 2002, par une Palme d'honneur au Festival de Cannes 2015, par un Oscar d'honneur reçu en 2017, et par la Caméra de la Berlinale en 2019.

Nationalité française Française, née le 30 mai 1928 et morte le 29 mars 2019

90 ans Morte victime d'un cancer (maladie) à l'âge de 90 ans.

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Agnès Varda ?


Contribuez !

Biographie

Agnès Varda, née Arlette Varda le 30 mai 1928 à Ixelles (Belgique) et morte le 29 mars 2019 à Paris, est une photographe, réalisatrice de cinéma et plasticienne française. C'est l'une des rares réalisatrices de la Nouvelle Vague. Elle a notamment réalisé les films La Pointe courte (1955), Cléo de 5 à 7 (1962), Ulysse (1984, César du meilleur court métrage documentaire), Sans toit ni loi (1985, Lion d'or à la Mostra de Venise), Jacquot de Nantes (1991), Les Glaneurs et la Glaneuse (2000), Deux ans après (2002), Les Plages d'Agnès (2009, César du meilleur film documentaire) et Visages, villages (2017). L'ensemble de son œuvre cinématographique est récompensée par un César d'honneur en 2001, par le prix René-Clair de l'Académie française en 2002, par une Palme d'honneur au Festival de Cannes 2015, par un Oscar d'honneur reçu en 2017, et par la Caméra de la Berlinale en 2019.

En 2002, l'ensemble de son oeuvre cinématographique est récompensée par le prix René Clair de l'Académie française.

Agnès Varda est née d'un père grec et d'une mère française. Elle fuit la Belgique en 1940 pour s'installer avec sa famille à Sète où elle vit son adolescence.

Ensuite, à Paris, elle étudie la photographie à l'école des Beaux-Arts. Elle occupe un emploi de photographe au Théâtre national populaire, alors dirigé par Jean Vilar dont elle connaissait la femme depuis son adolescence sétoise. Elle rencontre le réalisateur Jacques Demy, son futur époux, dans cette ville. Ils sont les parents de l'acteur Mathieu Demy. Elle est la mère de Rosalie Varda, costumière de cinéma, dont le père biologique est Antoine Bourseiller et Jacques Demy le père adoptif.

Agnès Varda est l'une des rares réalisatrices issues de la Nouvelle Vague. En 1954, utilisant de sobres moyens, elle crée La Pointe courte avec Philippe Noiret et Silvia Monfort comme acteurs et Alain Resnais comme monteur. Ce film fera date, car il apporte un souffle de liberté sur le cinéma français.[réf. nécessaire]

Cinq ans plus tard, elle produit Cléo de 5 à 7, un film sur une chanteuse à la plastique superbe et mortellement malade. Varda produira d'autres films qui feront d'elle, dans les années 1960, l'une des représentantes de la Nouvelle Vague, bien qu'elle s'en défende.

Entre 1968 et 1970, elle séjourne à Los Angeles, où elle produit un film hippie-hollywoodien : Lions Love. Elle est sans doute la première réalisatrice à s'intéresser à l'acteur Harrison Ford. De retour en France, elle tourne un film féministe et optimiste : L'une chante, l'autre pas. Elle est l'une des femmes qui signent en 1971 le manifeste des 343 en France.

Puis, repartie à Los Angeles entre 1979 et 1981, elle tourne deux documentaires : l'un très remarqué sur les peintures murales, Murs, murs et Documenteur. Durant son premier voyage, elle fait connaissance du célèbre « Roi Lézard », alias Jim Morrison, chanteur du groupe The Doors ; ce dernier avait par ailleurs obtenu un diplôme en cinématographie à l'UCLA en 1965. Elle fut l'une des rares personnes à avoir assisté à l'enterrement de Morrison au cimetière du Père-Lachaise.

En 1985, Sans toit ni loi, mettant en vedette Sandrine Bonnaire, lui vaut le Lion d'or à Venise. En 1987, elle filme Jane Birkin, laquelle vit de douloureux moments professionnels, car elle vient de franchir la barre des 40 ans. Varda en sort deux films de fiction : Jane B. par Agnès V. et Kung-Fu Master, aussi connu sous le titre du Petit Amour.

Après la mort de Jacques Demy en 1990, elle réalise trois films en son hommage : Jacquot de Nantes, une fiction et deux documentaires : Les Demoiselles ont eu 25 ans et L'Univers de Jacques Demy.

En 1995, pour le centième anniversaire du cinéma, avec l'appui de plusieurs vedettes, elle crée Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma, une fantaisie remplie de clins d'oeil et de références au cinéma. Film qui est un échec.

En 2000, Les Glaneurs et la Glaneuse est un autre moment important dans sa carrière. Elle y utilise une caméra numérique, qui lui donne l'occasion de réaliser, seule, une oeuvre sur le glanage. Ce documentaire sera bien accueilli par les critiques et le public. Deux ans après, elle réalise une suite sous le titre Deux ans après.

En 2005, elle est membre du jury des longs métrages au festival de Cannes 2005. La même année, la Cinémathèque québécoise lui rend hommage par le biais d'une rétrospective filmographique et d'une exposition photographique.

Agnès Varda réalise les multiples suppléments pour la sortie du DVD de collection Cléo de 5 à 7 et Daguerréotypes.

En 2006, elle est invitée, « vieille cinéaste, jeune plasticienne », à investir la Fondation Cartier pour l'art contemporain dans une exposition qu'elle intitule L'Île et Elle.

En 2007, en hommage à Jean Vilar, elle expose ses photos au festival d'Avignon.

En décembre 2008, sort un long métrage en forme d'autoportrait, Les Plages d'Agnès, où elle revient sur sa vie et sur son travail, et pour lequel elle obtient le César du meilleur film documentaire lors de la 34e cérémonie des César.

Le 2 février 2009, elle reçut un prix Henri-Langlois d'honneur pour l'ensemble de sa carrière à l'occasion des Rencontres internationales du cinéma de patrimoine et de films restaurés de Vincennes.

Le 12 avril 2009, elle devient commandeur de la Légion d'honneur.

Elle est, depuis le 22 septembre 2010, docteur honoris causa de l'Université de Liège.

Lors du Festival de Cannes 2013, elle est présidente du jury de la Caméra d'or.

Elle est élevée à la dignité de grand-croix de l'ordre national du Mérite en 2013.

Elle a reçu le Léopard d'honneur lors du 67e Festival international du film de Locarno.

En 2015, la palme d'honneur du festival de Cannes lui est décernée. Elle le reçoit comme un prix de « résistance et d'endurance », dit-elle dans son discours.

Juste après Cannes, un projet avec le photographe JR soulève la polémique. Leur projet au titre évocateur AV et JR deux artistes en goguette va engendrer incompréhension et critiques acerbes. Le projet, porté par des artistes reconnus, fait appel à la générosité publique d'une plateforme de financement participatif KissKissBankBank — type de financement habituellement réservé pour le lancement de nouveaux artistes. Les medias qualifient le projet et sa démarche, au mieux de candide et maladroite, au pire de condescendante et démagogique. Le projet débouche pourtant au final sur le long-métrage documentaire Visages, villages, qui reçoit L'Œil d'or (prix du documentaire) au festival de Cannes 2017 puis, lors de sa sortie en début d'été de la même année, un accueil favorable à la fois critique et spectateurs.

Agnès Varda est morte dans la nuit du jeudi 28 mars au vendredi 29 mars 2019 à l'âge de 90 ans, des suites d'un cancer, à son domicile, rue Daguerre à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Agnès Varda en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Agnès Varda.

Vous savez où se trouve la tombe d'Agnès Varda ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Agnès Varda pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Agnès Varda, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Agnès Varda.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Arlette Varda
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Agnès Varda
  • Nom complet : --
  • Prénom : Arlette
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Varda
  • Pseudonyme : Agnès Varda
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 30 mai 1928
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Vendredi 29 mars 2019
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 90 ans
  • Cause de mort : Cancer (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Agnès Varda ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Agnès Varda, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Agnès Varda est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Agnès Varda au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Une des plus grandes réalisatrices de l'Histoire de la France.
Une des plus grandes réalisatrices de l'Histoire de la France, qu'on aime ou pas son travail, il s'agit d'une personnalité ayant marqué de son empreinte l'ensemble du monde du cinéma
Commentez - il y a 3 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Agnès Varda ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 7 mois
Donias Elle meurt chez elle, rue Daguerre à Paris, à l'âge de 90 ans, dans la nuit du 28 mars au 29 mars 2019, des suites d'un cancer
Répondre - il y a 7 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Agnès Varda et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres cinéaste (femmes) française

Portrait de Marceline Loridan-Ivens
 

Drapeau France 1928 - 2018
Française, 90 ans

Cinéaste française connue pour le monologue qu'elle tient place de la Concorde à Paris dans le film documentaire de Jean Rouch et Edgar Morin, « Chronique d'un été » (1961), qui est l'un des premiers témoignages filmés de la déportation durant la Seconde Guerre mondiale.
Portrait de Yannick Bellon
 
Notez-la !

Drapeau France 1924 - 2019
Française, 95 ans

Cinéaste française, féministe connue pour avoir tourné « L'Amour Violé » (1978) ou « Les Enfants du désordre » (1989).
Portrait de Michèle Rosier
 
Notez-la !

Drapeau France 1930 - 2017
Française, 86 ans

Réalisatrice française connue pour avoir réalisé « Georges qui ? » (1973) et « Mon coeur est rouge » (1977) pour un total de 8 longs-métrages en 40 ans de carrière.
Portrait de Juliet Berto
 
Notez-la !

Drapeau France 1947 - 1990
Française, 42 ans

Actrice, Artiste, Cinéaste, Metteuse en scène (Art, Cinéma, Théâtre).
Portrait de Delphine Seyrig
 

Drapeau France 1932 - 1990
Française, 58 ans

Actrice, Artiste, Cinéaste (Art, Cinéma).
Portrait de Niki De Saint Phalle
 

Drapeau France 1930 - 2002
Française, 71 ans

Artiste, Cinéaste, Peintre, Plasticienne, Sculptrice (Art, Art plastique, Cinéma, Peinture, Sculpture).

Autres points communs avec Agnès Varda