Jim Morrison

540ème
Jim Morrison
1943 - 1971
Score : 91 450

Chanteur et poète américain, cofondateur du groupe de rock américain The Doors, dont il fut membre de 1965 à sa mort. Ses chansons les + connues sont « The End » (1967), « Light my fire » (1967), « Roadhouse blues » (1970), « Tell all the people » (1967) ou « L.A. woman » (1971). Sex-symbol provocant au comportement volontairement excessif, devenu une véritable idole du rock, mais aussi intellectuel engagé dans le mouvement du protest song, en particulier contre la guerre du Viêt Nam (ne revendiquant toutefois aucune idée politique), attiré par le chamanisme, on lui attribue une réputation de « poète maudit » que sa mort prématurée, à Paris, dans des circonstances mal élucidées, transforme en légende, notamment fondatrice de ce qui est connu sous le nom de Club des 27 (car mort à 27 ans). Le culte que lui vouent ses fans éclipse cependant une œuvre poétique d'une grande richesse que Morrison lui-même a pu considérer comme sa principale activité, au moins à partir de l'été 1968.

27 ans Mort à l'âge de 27 ans (de quoi ?).

Enterré en France à Paris (Île-de-France).

Cimetière du Père Lachaise
Zoomez sa tombe

Biographie

James Douglas Morrison, chanteur charismatique et parolier scandaleux des Doors, est né le 8 décembre 1943 à Melbourne (Floride) d'un père militaire et d'une mère femme au foyer. Après une prime jeunesse mouvementée, qu'il passa avec son frère, sa soeur et sa mère, en déménagements multiples en raison des déplacements que l'armée imposait à son père, ce fan d'Elvis Presley, féru de littérature et de poésie, finit par s'établir à Los Angeles (Californie) où il étudia le cinéma à la fameuse UCLA (University of California Los Angeles) dans la première moitié des années 1960. C'est à cette époque qu'il coupa définitivement les ponts avec la famille Morrison, l'éducation plus que stricte qu'il avait reçue l'ayant sans doute prédisposé à les quitter. On peut également conjecturer que Jim Morrison ne revit plus sa famille afin de la préserver, en raison du succès déferlant qu'il connut peu après avec son groupe The Doors. Fondée en 1965 avec Ray Manzarek (orgue-basse) — autre étudiant en cinéma, de plusieurs années son aîné, rencontré à l'UCLA — la petite formation se composait également de Robbie Krieger (guitare) et John Densmore (batterie).

La musique des Doors, savant mélange de jazz, folk, pop, blues et autres influences venant de l'éclectisme de ses membres, a souvent été qualifiée d'intellectuelle, sans doute en raison de la variété de styles qu'elle brassait, mais également à cause des textes de son chanteur, Jim Morrison, dont la voix claire et grave, puis rauque et profonde, berça de litanies poétiques surréalistes un public toujours plus nombreux, que n'a jamais diminué le fossé des générations.

L'image publique de Jim Morrison est avant tout celle d'un beau jeune homme aux boucles brunes, au regard bleu dans le vide, vêtu d'un pantalon de cuir noir, et qui se donnait en spectacle dans tous les sens du terme, à la scène comme à la ville. Les scandales ont émaillé sa courte vie : de nombreuses arrestations, pour exhibitionnisme, insultes à agents et ivresse publique notamment. De nombreuses maîtresses, et amants d'après certains, ont partagé sa couche, et les drogues les plus diverses lui seraient passées dans l'organisme.

Mais de Morrison lui-même, on ne sait finalement pas grand chose malgré les nombreux articles et les biographies qui lui ont été consacrées. Danny Sugerman, Ray Manzarek, ou plus récemment avec une petite touche plus racoleuse Stephen Davis et d'autres biographes, se sont penchés sur son cas, d'où il ressort que Jim Morrison était un être d'une grande gentillesse souvent occultée par ses tendances hallucinées (qui ne lui venaient pas seulement des drogues et de l'alcool qu'il ingérait comme on sait en quantité) et son ego, tantôt surdéveloppé, tantôt incertain. Personnage haut en couleurs ayant côtoyé les grands noms de l'époque — entre autres Jimi Hendrix et Janis Joplin avec qui il partage comme on sait la caractéristique d'être mort à 27 ans — Morrison a collectionné les maîtresses tout en restant à sa manière fidèle jusqu'à la mort à sa seule fiancée officielle, la charmante rouquine Pamela Courson. Cette dernière dissimulait elle aussi derrière son joli minois recouvert de taches de rousseur un grave penchant pour les drogues. Seul être sans tâche dans la vie de Morrison, son chien, Sage, un genre de labrador noir.

Mais Morrison s'est aussi montré avide d'une reconnaissance peut-être finalement mal assumée. Son image érotique et charismatique, qui lui a en partie valu son succès, l'a également poussé à s'enlaidir afin de montrer au public qu'il était capable d'autre chose : écrire, filmer. Il n'existe qu'une manière de se faire une idée de qui était vraiment Jim Morrison : lire ses poèmes, écouter les paroles de ses chansons, regarder les vidéos qui le montrent en concert ou les longs et courts-métrages que lui-même ou ses amis de l'époque ont réalisés, savoir ce qu'il lisait et les films et la musique qui le rendaient heureux ou créatif.

Sa fascination pour les Indiens d'Amérique et le désert est certainement éloquente, autant que son amour de la littérature. HWY. An American Pastoral, le dernier film réalisé par Morrison est emblématique de ses passions et de sa poésie particulière. Et ce sont ces facettes du personnage qui, en dehors de l'image de rebelle contestataire des années 1960 opposé à l'armée, aux politiciens, à la famille américaine modèle, sont restées dans les mémoires et ont profondément marqué les artistes qui lui ont succédé. L'ombre de Morrison plane en effet dans les oeuvres les plus intéressantes d'hier et d'aujourd'hui, en témoignent des films tels que Easy Rider (1969) de Peter Fonda et Dennis Hopper, Fear and Loathing in Las Vegas (1994) de Terry Gilliam et The Big Lebowski (1998) des frères Cohen, qui à eux trois résument l'époque, l'état d'esprit, et rendent, consciemment ou non, un vibrant hommage à l'artiste et à son ère.

De même en littérature, Morrison, lui-même amateur d'Aldous Huxley, Oscar Wilde, William Blake et de bien d'autres figures mythiques de la littérature, et dont le style n'est pas sans rappeler un autre poète américain, Walt Whitman, a inspiré de nombreux textes. On le croise notamment dans l'excellente nouvelle de Stephen King : Rockn' Roll Heaven, aux côtés encore d'Hendrix et de Joplin, et d'une pléiade de musiciens morts des années soixante. Il a également inspiré dans son oeuvre lyrique Viggo Mortensen, et son fantôme plane sur de nombreuses productions et groupes.

Sa mort, dont les circonstances restent encore obscures aujourd'hui, a certainement contribué à ancrer dans l'imaginaire collectif la légende de celui qui se nommait, mi-sérieux, mi-ironique, le Roi Lézard. Les rumeurs les plus folles ont couru à ce sujet, allant de l'overdose à la crise cardiaque en passant par le meurtre et l'assassinat commandité par la CIA. En effet, on a parfois prétendu que Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin et d'autres figures de l'époque, mais aussi d'aujourd'hui, décédées dans la fleur de l'âge, avaient été jugés gênants par le gouvernement américain. Cette hypothèse paraît moyennement vraisemblable car, tout révolutionnaire libertaire et tout amuseur de foule qu'il ait été, on sait qu'avant tout Jim Morrison (comme toute autre star controversée d'hier et d'aujourd'hui — on pense également aux vagues générées par Marilyn Manson) était un artiste, et les artistes en viennent rarement à diriger les nations.

A 27 ans, usé, ayant vécu en quelques années ce que d'autres mettent une vie entière à expérimenter, Jim Morrison est donc mort, à Paris, comme Oscar Wilde, et sa tombe, comme celle de ce dernier, est sise au cimetière du Père-Lachaise où elle fait depuis plus de trente ans l'objet d'un véritable culte. Et tandis que certains visitent ce lieu mystérieux, d'autres fantasment sur le fantôme du chanteur des Doors, allant jusqu'à prétendre qu'il serait vivant et mènerait en secret une existence tranquille, un peu à la manière de ceux qui croient encore avoir croisé Elvis Presley, bien vivant lui aussi, un cheeseburger à la main. Reste que Jim Morrison nous a légué en compagnie des Doors un magnifique répertoire ainsi qu'une poésie passionnante et surréaliste.

Le 5 août 2014, selon le site LeSoir.be, la chanteuse anglaise Marianne Faithfull déclare que Jim Morrison serait réellement mort d'une overdose d'héroïne dans les toilettes d'un bar parisien avant qu'on ne le transporte dans sa baignoire pour tenter de le réanimer. Elle affirme que c'est son petit ami de l'époque, Jean de Breteuil, qui a vendu la dose d'héroïne fatale au chanteur des Doors.

Source : www.music-story.net  

Tombe

Où se trouve la tombe de Jim Morrison ?

La position exacte de la tombe de Jim Morrison n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Jim Morrison ?

Cimetière du Père Lachaise
75020 Paris
Île-de-France
France Drapeau francais

La tombe de Jim Morrison est au Cimetière du Père Lachaise, 75020 Paris, Île-de-France, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Jim Morrison.

Un ami est celui qui vous laisse l'entière liberté d'être vous-même.
C'est le propre de l'amour véritable - laisser une personne être ce qu'elle est vraiment.
Nos amis ne doivent pas nous faire croire que nous jouons la comédie.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Jim Morrison. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Jim Morrison, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

La tombe de Jim Morrison Répondu à 0%
8 Audreyvlmt
Pourquoi Jim Morrison est enterré à Paris ? Répondu à 0%
0 Anonyme 60566

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jim Morrison
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jim
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Morrison
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : James Douglas Morrison, morisson, jim morisson, morison, jim morrisson, jim morison, james morrison, jin morisson, jim morrsion

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 27 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Jim Morrison ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jim Morrison, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
5 notes
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jim Morrison est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jim Morrison au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 5 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Chanteur poète
chanteur poete,diparu depuis 46 ans et toujours present dans les memoires.de la poesie en musique,beaucoup imité jamais égalé
Commentez - il y a 7 mois
 Parti attendre le King là-haut 6 années avant
fan du KING, parti l'attendre la haut 6 années avant,et depuis se font des superbes soirées avec tous les grands du rock qui les ont rejoint...
Commentez - il y a 6 mois
 Symbole des année hippie
un grand artiste symbole des annee hippie
Commentez - il y a 6 mois
5 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Jim Morrison afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

540ème
91 450 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Jim Morrison
540ème

Drapeau États-unis d'amérique 1943 - 1971
Américain, 27 ans

Chanteur et poète américain, cofondateur du groupe de rock américain The Doors, dont il fut membre de 1965 à sa mort. Ses chansons les + connues sont « The End » (1967), « Light my fire » (1967), « Roadhouse blues » (1970), « Tell all the people » (1967) ou « L.A. woman » (1971). Sex-symbol provocant au comportement volontairement excessif, devenu une véritable idole du rock, mais aussi intellectuel engagé dans le mouvement du protest song, en particulier contre la guerre du Viêt Nam (ne revendiquant toutefois aucune idée politique), attiré par le chamanisme, on lui attribue une réputation de « poète maudit » que sa mort prématurée, à Paris, dans des circonstances mal élucidées, transforme en légende, notamment fondatrice de ce qui est connu sous le nom de Club des 27 (car mort à 27 ans). Le culte que lui vouent ses fans éclipse cependant une œuvre poétique d'une grande richesse que Morrison lui-même a pu considérer comme sa principale activité, au moins à partir de l'été 1968.
+3
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Jim Morrison dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Jim Morrison, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Anonyme 60552
66 700 points en 30 jours (14 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
2 2
Anonyme 59538
10 740 points en 30 jours (7 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
3 3
Raph777
6 500 points en 30 jours (2 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
4
Anonyme 62614
4 000 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
5
Tcb2
2 000 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
6
Anonyme 62510
1 000 points en 30 jours (1 action).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Jim Morrison. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Jim Morrison et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Jim Morrison pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Jim Morrison ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jim Morrison et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres chanteur américain

Portrait de Michael Jackson
19ème

Drapeau États-unis d'amérique 1958 - 2009
Américain, 50 ans

Chanteur et danseur américain, surnommé “The King of Pop” (Le Roi de la Pop), il est l'« artiste le plus couronné de succès de tous les temps » (Livre Guinness des records) et la figure majeure de la musique pop des années 1980. Sept de ses albums solo parus de son vivant figurent parmi les albums les plus vendus au monde : Off the Wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1991), HIStory (1995), Blood on the Dance Floor (1997) et Invincible (2001). Il conçoit des clips musicaux comparables à des courts-métrages de cinéma, comme Beat It, Billie Jean, Thriller, Bad ou Smooth Criminal. Il popularise de nombreux pas de danse, dont le Moonwalk, qui devient sa signature. Ayant fusionné les genres de musique : soul, funk et rock, son style vocal et musical continue d'influencer nombre d'artistes de hip-hop, pop et R'n'B contemporain. Michael Jackson a battu plusieurs records de l'industrie du disque : pour l'ensemble de sa carrière, les ventes de ses singles et albums s'élèvent à près d'un milliard d'exemplaires, ce qui le classe parmi les 3 plus gros vendeurs de disques de tous les temps, avec les Beatles et Elvis Presley. Son album Thriller est l'album le plus vendu de l'histoire. Michael Jackson a remporté plus de prix que n'importe quel autre chanteur.
Portrait de Elvis Presley
46ème

Drapeau États-unis d'amérique 1935 - 1977
Américain, 42 ans

Chanteur américain surnommé « The King » (le Roi) connu pour être une des icônes culturelles majeures du XXe siècle et l'un des musiciens les plus célèbres et les plus influents du XXe siècle. Il a contribué à populariser le genre naissant du rockabilly (mélange énergique de musique country et de rhythm and blues) et s'est illustré dans de nombreux genres (country, blues, pop, rock, gospel). Son talent de chanteur et sa gestuelle jugée provocatrice et indécente par « l'Amérique puritaine », font de lui une figure de proue du rock 'n' roll, mais aussi un sujet de controverses. Il reste l'un des plus gros vendeurs de disques de tous les temps.
Portrait de Kurt Cobain
148ème

Drapeau États-unis d'amérique 1967 - 1994
Américain, 27 ans

Chanteur et guitariste du groupe Nirvana (formé en 1987), devient un pilier de la scène grunge et marque le début d'un changement radical de la musique populaire des années 1990 (passant du glam metal et de la pop vers le punk rock et le grunge).
Portrait de Prince
112ème

Drapeau États-unis d'amérique 1958 - 2016
Américain, 57 ans

Chanteur américain, compositeur-interprète, multi-instrumentiste (20 instruments), réalisateur artistique et producteur américain de pop, funk, rock et RnB contemporain. Il est également danseur et acteur. Sa carrière est l'une des plus denses dans l'univers de la pop, avec plus de 30 recueils studio parus en moins de 40 ans (de 1978 à 2016) à laquelle il faut y ajouter de nombreux albums et chansons façonnés pour les Bangles, Sheena Easton, Chaka Khan, Patti LaBelle, Madonna, Sheila E., Mavis Staples ou The Time. Son plus gros succès commercial est la bande originale du film « Purple Rain » (1984, amour/drame, dans lequel il joue le rôle-titre) vendu à 20 millions d'exemplaires de son vivant. Il est également l'auteur de Sign "☮" the Times, des chansons du « Batman » de Tim Burton (1989), des tubes « Little Red Corvette » (1982), « When Doves Cry » (1984), « Kiss » (1986), « Cream » (1991) ou encore « Sexy M.F » (1992). Il est l'un des premiers à expérimenter la diffusion de la musique par Internet avant de s'en distancier. Il a vendu, selon les estimations, entre 60 et 80 millions de disques dans le monde de son vivant.
Portrait de Jimi Hendrix
117ème

Drapeau États-unis d'amérique 1942 - 1970
Américain, 27 ans

Guitariste et chanteur américain considéré comme l'un des plus grands joueurs de guitare électrique et l'un des musiciens les plus importants du XXe siècle dont l'influence dépasse largement le cadre de la musique rock (la plupart des styles musicaux qui se développèrent dans les années 1970 reprirent certains éléments de sa musique). Il fut un des artistes les plus novateurs de la musique populaire de son siècle, notamment en raison de son approche révolutionnaire de son instrument et de ses techniques d’enregistrement originales en studio et de ses improvisations sortant des sentiers battus. Son décès, survenant après celui de Brian Jones et précédant ceux de Janis Joplin et Jim Morrison participe au mythe fondateur du Club des 27.
Portrait de Frank Sinatra
293ème

Drapeau États-unis d'amérique 1915 - 1998
Américain, 82 ans

Chanteur et acteur américain, l'une des figures majeures de la musique américaine, crooner à la réputation mondiale, surnommé « The Voice » (« La Voix »), il est l'un des artistes ayant vendu le plus de disques de l'histoire avec plus de 150 millions d'albums vendus. Ses 3 plus grands succès, « Strangers in the Night » (1966), « My Way » (1969), « New York, New York » (1973). Surnommé également « le gangster d'Hoboken », en raison de ses liens avec la mafia, il fut le meneur du fameux Rat Pack dans les années 1950 et 1960 (aux côtés de Dean Martin et Sammy Davis Jr.). Il fréquente de nombreuses célébrités et hommes d'État, dont John F. Kennedy. Il remporte l'Oscar du meilleur second rôle (1953) pour son interprétation dans « Tant qu'il y aura des hommes ». Marié à quatre reprises, notamment avec les actrices Ava Gardner et Mia Farrow, il eut trois enfants, dont la chanteuse Nancy Sinatra. Dans les années 1990, une enquête a montré que Sinatra avait eu des liens avec des pontes de la mafia italo-américaine tels que Carlo Gambino, Sam Giancana ou Lucky Luciano. Il est l'un des chanteurs les plus influents du XXe siècle et sa popularité est comparable à celle d'Elvis Presley, des Beatles et de Michael Jackson. Le critique musical américain Robert Christgau le qualifie même de « plus grand chanteur du XXe siècle ».

Autres points communs avec Jim Morrison