Alfred Hitchcock

14ème
Alfred Hitchcock
1899 - 1980
Score : 11 232 996

Réalisateur britannique, parfois considéré comme le plus grand cinéaste britannique, il est l'une des personnalités du XXe siècle les plus reconnaissables et les plus connues à travers le monde. Il a façonné le cinéma moderne grâce à son flair pour la narration, en dissimulant avec cruauté (à ses personnages et aux spectateurs) des informations cruciales et en engageant comme nul autre les émotions du public. Au cours de ses quelque 60 années de carrière, il réalise 53 longs métrages, dont certains comptent, tant par leur succès public que par leur réception et leur postérité critiques, parmi les plus importants du 7ème art. Ce sont, entre autres, « Les 39 Marches » (1935, espionnage), « Soupçons » (1941), « Les Enchaînés » (1946, thriller / espionnage, avec Cary Grant), « Fenêtre sur cour » (1954, policier / suspens, avec James Stewart), « Sueurs froides » (1958, drame / policier, avec James Stewart), « La Mort aux trousses » (1959, thriller / espionnage, avec Cary Grant), « Psychose » (1960, horreur, avec Anthony Perkins), ou encore « Les Oiseaux » (1963, thriller). Surnommé « Le maître du suspense », il est considéré comme l'un des réalisateurs les plus influents sur le plan stylistique. Pionnier de nombreuses techniques dans le genre cinématographique du « thriller », Hitchcock a installé les notions de suspense et de MacGuffin dans l'univers du cinéma. Ses thrillers, caractérisés par une habile combinaison entre tension et humour, déclinent les variations de la figure de l'innocent persécuté à travers des thèmes récurrents, la peur, la culpabilité et la perte d'identité.

Nationalité anglaise Anglais, né le 13 août 1899 et mort le 29 avril 1980

80 ans Mort victime d'une insuffisance rénale (maladie) à l'âge de 80 ans.

Il n'existe aucune sépulture (incinéré).




Il n'existe aucune tombe

d'Alfred Hitchcock.


En savoir plus ►

Biographie

Alfred Joseph Hitchcock (né le 13 août 1899 à Londres, Grande-Bretagne - mort le 29 avril 1980 à Los Angeles, Californie) est un cinéaste britannique. Après un stage d'assistant technicien, il obtint son premier emploi à Londres, en 1920 : la conception des intertitres dans les films muets. C'est en 1925 qu'il devint metteur en scène, presque par accident. Son talent lui permit une ascension rapide dans le milieu cinématographique alors florissant. Son premier film important, Les cheveux d'or (The Lodger), sortit en 1926. Dans ce film, une blonde séduisante est assassinée, et de lourds soupçons pèsent sur le nouveau locataire d'un appartement voisin, bien qu'en fait il soit innocent du crime. Les films d'Hitchcock montrent souvent des personnes innocentes entraînées dans des situations qu'elles ne contrôlent plus, et ne comprennent parfois même plus. Ses films mettent souvent l'accent à la fois sur la peur et sur l'imagination, et sont connus pour leur humour cocasse.

Downhill (1927) montrait un personnage accusé à tort : un jeune homme accusé de vol dans son école est chassé par ses parents, suite à cet évènement. Plus tard, le jeune homme tombe amoureux d'une femme plus âgée que lui, et lorsqu'elle se réveille au matin, il aperçoit son visage ridé, tandis que des hommes rentrent un cercueil par leur fenêtre ; Hitchcock fera souvent apparaître dans ses films le lien entre le sexe et la mort.

Meurtre (Murder, 1930) (un « whodunit » comme disait Hitchcock) est un film un peu particulier car il matérialise la frontière entre le cinéma muet et le cinéma parlant. Le parlant en était à ses premiers balbutiements et n'était pas encore reconnu universellement comme une solution d'avenir. La production du film, qui ne souhaitait pas prendre de risques, imposa donc que le film soit muet. Hitchcock étant, à l'inverse, convaincu de l'intérêt du film parlant, il tourna discrètement certaines scènes avec du son. Le film est donc d'abord sorti en version muette, puis est ressorti dans sa version partiellement sonore quand l'avenir du parlant fut devenu plus évident.

C'est David O. Selznick qui poussa Hitchcock à venir faire des films à Hollywood. Avec Rebecca en 1940, Hitchcock réalisa son premier film américain - il restera d'ailleurs aux États-Unis pour le restant de sa carrière. Rebecca évoque les craintes d'une jeune mariée naïve qui emménage dans une maison bourgeoise de la campagne anglaise, et doit s'attaquer aux legs de feu la première femme de son mari. L'humour des premiers films d'Hitchcock y est toujours présent, mais il mettra dorénavant plus l'accent sur le suspense - avec beaucoup de succès - puisque c'était ce que demandait le public américain.

Hitchcock transforme également le spectateur respectable en voyeur, brouillant encore plus la distinction entre coupable et innocent, et ne la faisant apparaître clairement qu'occasionnellement. Dans Fenêtre sur cour (Rear Window), après que L. B. Jeffries (James Stewart) passe une bonne partie du film à observer Lars Thorwald (Raymond Burr), celui-ci lui fait face et lui demande « Que me voulez-vous ? ». Burr pourrait tout aussi bien poser sa question au spectateur ; et en fait, juste avant que Thorwald ne se tourne pour faire directement face à la caméra pour la première fois — à ce moment, les spectateurs paniquent.

La Corde était également un défi technique qu'Hitchcock s'était imposé : il voulait un film tourné en une seule séquence. Mais il dû se contenter de le tourner en 6 séquences ; quelques-unes des coupures sont apparentes, et les autres ont été camouflées en faisant en sorte qu'un objet passe devant la caméra et remplisse tout l'écran. Hitchcock utilisait alors ce moment pour couper et commencer la séquence suivante à partir de ce même moment, alors que l'objet quitte l'écran.

Le jeune Hitchcock était un garçon solitaire, obèse, plein d'imagination ; issu d'une famille catholique, il avait l'habitude de se confesser chaque soir à sa mère. Adulte, alors qu'il voyageait en Suisse, Hitchcock dit à un ami : « Voici la chose la plus effrayante que j'ai jamais vue », pointant du doigt un prêtre discutant avec un jeune garçon. Hitchcock se pencha alors par la vitre de la voiture, et cria au garçon : « Run, little boy! Run for your life! »

Ce n'est qu'après ses vingt ans, alors qu'il était déjà un metteur en scène professionnel, qu'Hitchcock commença à goûter à l'alcool et aux femmes. Ses films montrent parfois des personnages masculins en conflit avec leur mère. Dans La Mort aux trousses (North by Northwest), Roger O. Thornhill (Cary Grant) est un homme innocent, ridiculisé par sa mère parce qu'il est persuadé que de mystérieux meurtriers le poursuivent. Dans Les Oiseaux (The Birds), le personnage de Mitch (Rod Taylor) se retrouve dans un lieu envahi par des oiseaux féroces, tandis qu'il essaie d'échapper à l'emprise de sa mère. Le personnage du tueur, dans Frenzy, vit également dans la même maison que sa mère. Les problèmes de Norman Bates, dans Psychose (Psycho), sont également célèbres...

Les héroïnes d'Hitchcock sont la plupart du temps des blondes séduisantes qui, de prime abord, ont l'air tout à fait respectables, mais qui, dans des situations de danger ou de passion, réagissent de façon beaucoup plus animale, voire criminelle. D'ailleurs, dans Les Cheveux d'or (The Lodger), la victime est une blonde. Dans Les 39 marches (The 39 Steps), Madeleine Carroll, la fascinante héroïne d'Hitchcock, se retrouve les menottes aux poignets. Dans Pas de printemps pour Marnie (Marnie), la belle Tippi Hedren est kleptomane. Dans La Main au collet (To Catch a Thief), Frances Stevens (Grace Kelly) est une riche héritière. Après s'être intéressée à la vie de Thorwald, dans Fenêtre sur cour, Lisa pénètre par effraction dans l'appartement de Thorwald. La blonde séduisante de France c'est la jeune Claude Jade dans L'Étau (Topaz) en fille d'un agent secret. Dans une scène Michèle (Jade) monte l'escalier chez l'espion Jarré; la porte palière de l'appartement est restée entrouverte. De la fenêtre ouverte, Michèle voit un cadavre tombé sur le toit d'une voiture garée dans la cour. Truffaut disait sur elle : « Claude Jade pourraît être la fille clandestine de Grace Kelly ». Et dans Psychose (Psycho), Janet Leigh vole 40 000 $ avant de se faire assassiner par un certain Norman Bates (Anthony Perkins) qui se prenait pour sa propre mère. Ou, comme le dit si bien Norman, « Ma mère est... comment dire ... Elle n'est pas tout à fait elle-même aujourd'hui. »

Hitchcock considérait que le fait de tout faire reposer sur le jeu des acteurs et des actrices n'était qu'une coutume héritée du théâtre. Il fut en revanche pionnier dans sa manière d'utiliser les mouvements de la caméra, les prises de vue et les montages et également dans sa façon d'explorer les confins de l'art cinématographique. Hitchcock prôna également l'utilisation du suspense plutôt que de la surprise. Dans la surprise, le metteur en scène agresse le spectateur avec des images effrayantes. Dans le suspense, le metteur en scène raconte ou montre au spectateur des détails dont le personnage du film n'est pas au courant. Puis il fait monter la tension en laissant le spectateur imaginer ce qui arrivera lorsque le personnage apprendra finalement la vérité. Pour lancer son intrigue, Hitchcock utilisait souvent un objet qu'il appelait Mac Guffin.

Hitchcock était fier de la facilité avec laquelle il parvenait à maintenir le suspense. Un jour, dans un aéroport français, les douaniers furent intrigués par son passeport, sur lequel la profession indiquée était simplement Producteur. « Mais que produisez-vous ? » lui demandèrent-ils. « De la chair d'oie » répondit-il... (Ndt : Gooseflesh, en fait de la chair de poule...)

Hitchcock adorait manger. L'un de ses projets (non concrétisé) était de faire un film montrant 24 heures de la vie d'une ville, vue sous l'angle de la nourriture : comment elle est importée, préparée, consommée, puis à la fin de la journée, comment elle est rejetée dans les égouts. Son film Frenzy, d'ailleurs, se déroulait dans le quartier de Londres où la nourriture arrive et est préparée puis distribuée. L'assassin se retrouvait, lui et l'un de ses cadavres, dans un camion plein de sacs de pommes de terre.

Un jour où il était invité à une réception privée où les plats n'étaient que maigrement garnis, son hôtesse lui demanda « J'espère que vous reviendrez bientôt dîner avec nous » « Avec plaisir » répondit-il. « Si nous commencions tout de suite !? »

Les films les plus personnels d'Hitchcock sont probablement Les Enchaînés (Notorious) et Sueurs froides (Vertigo) – tous deux sur le thème de l'obsession et de la névrose d'hommes manipulant des femmes. Sueurs froides (Vertigo) explore en détail les relations entre le sexe et la mort. Dans ce film, bien que Scottie (John Ferguson, joué par James Stewart) sache que « Madeleine Elster »/Judy Barton (jouée par Kim Novak) n'est qu'un accessoire du crime, ils ne peuvent s'empêcher de tomber amoureux l'un de l'autre. Le personnage de Scottie ressent un besoin violent de contrôler sa compagne, de l'habiller, s'attachant à un souvenir fétichiste des vêtements, chaussures et cheveux d'une « Madeleine » idéale et fictive...

Bien qu'il travaillât souvent avec des scénaristes extrêmement doués, tels que Raymond Chandler, Hitchcock avait beaucoup de mal à rendre à l'écran les scénarios de ses films. Il eut d'ailleurs un jour ce commentaire : « Le scénariste et moi-même rédigeons le script jusque dans ses moindres détails ; ainsi, lorsque nous avons terminé, il ne reste plus qu'à tourner le film. Mais en fait, dès que nous entrons en studio, nous devons commencer à faire des concessions. En réalité, le scénariste a la plus belle part du travail car il ne doit pas s'inquiéter des acteurs et de tout le reste. » Hitchcock était souvent critique envers les acteurs et les actrices, dénigrant par exemple le jeu de Kim Novak dans Sueurs froides (Vertigo), ou déclarant que les acteurs doivent être considérés comme du bétail.

Dans la plupart de ses films, Hitchcock s'arrangeait pour apparaître à l'écran un court instant. On le voyait parfois monter dans un bus, passer devant un magasin, dans une publicité de magazine pour un régime amaigrissant ! Oscar... Trouver Hitchcock dans chacun de ses films est d'ailleurs devenu un jeu très populaire parmi ses spectateurs. On trouve même des livres et des sites internet spécialisés sur le sujet.

Hitchcock ne fut jamais très apprécié de la critique de son époque. Seul Rebecca reçut l'Oscar Academy Award du meilleur film. En tant que producteur, Hitchcock fut « nominé » pour son film Soupçons (Suspicion). Il fut également « nominé » meilleur metteur en scène pour cinq de ses films : Rebecca, Lifeboat, La Maison du docteur Edwardes (Spellbound), Fenêtre sur cour (Rear Window) et Psychose. Mais le seul Academy Award qu'il reçut fut le prix Irving G. Thalberg Memorial, en 1968.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Il n'existe pas de sépulture d'Alfred Hitchcock.

Les cendres d'Alfred Hitchcock ont été dispersées dans l'océan Pacifique.

Citations

Les meilleures citations d'Alfred Hitchcock.

Le hockey sur glace est un savant mélange de glisse acrobatique et de Seconde Guerre mondiale.
Les femmes font les meilleurs psychanalystes jusqu'à ce qu'elles tombent amoureuses. Elles font alors les meilleurs patients.
La durée d'un film devrait être directement liée à la capacité de la vessie humaine.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases d'Alfred Hitchcock. Vous pouvez consulter les meilleures citations d'Alfred Hitchcock, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Alfred Hitchcock.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Anglaise Drapeau anglais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Cinéaste
  • Autres activités : Artiste
  • Domaines : Art, Cinéma

Noms

  • Nom usuel : Alfred Hitchcock
  • Nom complet : --
  • Prénom : Alfred
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Hitchcock
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Alfred Joseph Hitchcock, alfred hitchcock, hitchcok, hitchkock, hitchok, alfred hitchkock, alfred hitchock, hitchcok's, alfred hitckcock, alfred hitcock, alfred hithcock, hichcook ALFRED

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 80 ans
  • Cause de mort : Insuffisance rénale (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : Aucun
  • Type de funérailles : Crémation

Que recherchez-vous sur Alfred Hitchcock ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Alfred Hitchcock, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.38 sur 5
  ?
24 notes
5 étoiles
17
4 étoiles
1
3 étoiles
4
2 étoiles
2
1 étoile
0
0 étoile
0
4,38

Au Paradis !

Alfred Hitchcock est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Alfred Hitchcock au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.38 sur 5 avec 24 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 L'inventeur du "travelling compensé" (c'est à dire travelling arrière et zoom avant simultanés).
Pour preuve de son génie, Hitchcock est l'inventeur du "travelling compensé" (c'est à dire travelling arrière et zoom avant simultanés) donnant un effet particuliers au personnage qui semblent alors avoir un malaise (car il ne change pas de taille contrairement aux perspectives du décor).
C'est dans "Sueurs Froides" en 1958, qu'Hitchcock se servit pour la première fois de cet effet.
Chapeau M. Hitchcock.
Commentez - il y a 4 mois
 Hitchcock était un immense cinéaste qui maîtrisait son art comme personne ne l'a jamais fait.
Hitchcock était un immense cinéaste qui maîtrisait son art comme personne ne l'a jamais fait.
Il nous a donné tellement de frissons avec tous ses films cultes.
Il n'a jamais été remplacé !
Commentez - il y a 3 mois
 Maître du suspense, mais très mysogine
le maitre du suspense! mais très mysogine !
Commentez - il y a 5 mois
24 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Alfred Hitchcock afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

14ème
11 232 996 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Alfred Hitchcock
14ème

Drapeau Royaume-uni 1899 - 1980
Anglais, 80 ans

Réalisateur britannique, parfois considéré comme le plus grand cinéaste britannique, il est l'une des personnalités du XXe siècle les plus reconnaissables et les plus connues à travers le monde. Il a façonné le cinéma moderne grâce à son flair pour la narration, en dissimulant avec cruauté (à ses personnages et aux spectateurs) des informations cruciales et en engageant comme nul autre les émotions du public. Au cours de ses quelque 60 années de carrière, il réalise 53 longs métrages, dont certains comptent, tant par leur succès public que par leur réception et leur postérité critiques, parmi les plus importants du 7ème art. Ce sont, entre autres, « Les 39 Marches » (1935, espionnage), « Soupçons » (1941), « Les Enchaînés » (1946, thriller / espionnage, avec Cary Grant), « Fenêtre sur cour » (1954, policier / suspens, avec James Stewart), « Sueurs froides » (1958, drame / policier, avec James Stewart), « La Mort aux trousses » (1959, thriller / espionnage, avec Cary Grant), « Psychose » (1960, horreur, avec Anthony Perkins), ou encore « Les Oiseaux » (1963, thriller). Surnommé « Le maître du suspense », il est considéré comme l'un des réalisateurs les plus influents sur le plan stylistique. Pionnier de nombreuses techniques dans le genre cinématographique du « thriller », Hitchcock a installé les notions de suspense et de MacGuffin dans l'univers du cinéma. Ses thrillers, caractérisés par une habile combinaison entre tension et humour, déclinent les variations de la figure de l'innocent persécuté à travers des thèmes récurrents, la peur, la culpabilité et la perte d'identité.
=
même places depuis hier
200 325 points
cumulés hier

C'est le classement de Alfred Hitchcock dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 4.375 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Alfred Hitchcock, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Claude-francois
1 231 248 points en 30 jours (571 actions).
7 728 points hier (15 actions).
Même position depuis hier.
2 2
Spock
1 184 808 points en 30 jours (551 actions).
11 763 points hier (10 actions).
Même position depuis hier.
3 3
Stan-laurel
1 078 797 points en 30 jours (511 actions).
19 149 points hier (14 actions).
↗ +1 position depuis hier.
4
Johnny-weissmuller
1 048 728 points en 30 jours (515 actions).
21 459 points hier (11 actions).
↗ +1 position depuis hier.
5
Oliver-hardy
1 036 872 points en 30 jours (515 actions).
6 183 points hier (15 actions).
↘ -2 positions depuis hier.
6
Stanislas-leszczynsk
977 241 points en 30 jours (510 actions).
16 968 points hier (14 actions).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Alfred Hitchcock. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Alfred Hitchcock et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Alfred Hitchcock pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Alfred Hitchcock ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Clo63 je crois qu'il y a une erreur dans votre description : Grace Kelly n'est pas une voleuse dans "la main au collet", c'est une riche héritière !!!
Répondre - il y a 6 mois
Jesuismort (admin) Merci, nous l'avons modifié.
Répondre - il y a 6 mois
Anonyme 60758 "Les acteurs sont du bétail." disait-il!
Répondre - il y a 5 mois
Jesuismort (admin) Avez-vous une source svp de cette citation ?
Répondre - il y a 5 mois
Donias tombe d'Alfred Hitchcock
Répondre - il y a 1 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Alfred Hitchcock et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres cinéaste (hommes) anglais

Portrait de Charlie Chaplin
106ème

Drapeau Royaume-uni 1889 - 1977
Anglais, 88 ans

Acteur et réalisateur anglais, monstre sacré du cinéma, idole du cinéma muet grâce à son personnage de Charlot, il joua dans plus de 80 films en 65 ans de carrière et plusieurs de ses films sont considérées comme faisant partie des plus grands films de tous les temps. Il reçoit un Oscar d'honneur pour sa contribution inestimable à l'industrie cinématographique en 1972 par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Fondateur de la société United Artists, il obtient le contrôle total sur ses œuvres dont les + célèbres sont : « Les Temps modernes » (1936), « Le Kid » (1921), « Le Dictateur » (1940), « Les Lumières de la ville » (1931) ou « La Ruée vers l'or » (1925). Il était également scénariste, producteur et compositeur des musique de ses films. Sa vie publique et privée a fait l'objet d'adulation comme de controverses. Accusé de sympathies communistes, le FBI et le Congrès lui firent perdre son visa américain, il s'établir alors en Suisse en 1952 et abandonna son personnage de Charlot dans ses derniers films. Bien qu'étant des comédies de type slapstick, ses films intégraient des éléments de pathos et étaient marqués par les thèmes sociaux et politiques ainsi que par des éléments autobiographiques.
Portrait de Lewis Gilbert
2033ème
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1920 - 2018
Anglais, 97 ans

Réalisateur britannique connu pour ses 3 films de James Bond : « On ne vit que deux fois » (1967, avec Sean Connery), « L'Espion qui m'aimait » (1977, avec Roger Moore) et « Moonraker » (1979, avec Roger Moore).
Portrait de Antony Armstrong-Jones
10565ème
Notez-le !

Drapeau Royaume-uni 1930 - 2017
Anglais, 86 ans

Photographe anglais et ancien époux de la princesse Margaret du Royaume-Uni.
Portrait de Peter Ustinov
561ème

Drapeau Royaume-uni 1921 - 2004
Anglais, 82 ans

Acteur, Artiste, Cinéaste, Homme d'affaire, Metteur en scène, Producteur, Scénariste (Art, Cinéma, Théâtre).
Portrait de Maurice Gibb
815ème

Drapeau Royaume-uni 1949 - 2003
Anglais, 53 ans

Artiste, Chanteur, Cinéaste, Musicien, Parolier (Art, Musique).
Portrait de Alan Rickman
2103ème

Drapeau Royaume-uni 1946 - 2016
Anglais, 69 ans

Acteur, Artiste, Cinéaste, Metteur en scène, Scénariste (Art, Cinéma).