Bourvil

23ème
Bourvil
1917 - 1970
Score : 6 068 105

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.

53 ans Mort victime d'une maladie à l'âge de 53 ans.

Enterré en France à Montainville (Yvelines).

Cimetière de Montainville
Zoomez sa tombe

Biographie

Né André-Zacharie Raimbourg-Ménart le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime). Bourvil doit son nom d'artiste au village de Bourville où il passa son enfance. Il naît orphelin puisque son père, André Raimbourg, est mort en début d'année sur les champs de bataille de la triste et grande guerre. Remariée à Louis Ménart, la veuve Raimbourg et ses deux enfants, René et André, s'installent dans les alentours de Dieppe, où naîtront encore trois autres enfants de cette nouvelle union. La vie est rude dans la campagne normande de l'entre-deux-guerres, et les Ménart, aidés de leurs cinq enfants, travaillent dur à la ferme. Dès l'âge de dix ans, André prend goût à la musique, en s'abreuvant des derniers tubes sur la TSF de l'instituteur du village. A quatorze ans, certificat d'étude en poche, il quitte la campagne pour le pensionnat de Doudeville. Eprouvé par cette vie d'enfermement, il s'enfuit et rentre chez lui. Sa vie, c'est la terre, à laquelle il restera attaché toute son existence.

Après avoir étudié l'harmonica, l'accordéon et le cornet à piston, André intègre la fanfare du village. Mais à dix-neuf ans, il se sent pousser des ailes. Adieu la campagne, bonjour la ville. Il part pour Rouen et y exerce le métier d'apprenti boulanger, dans le but d'obtenir une situation et de demander en mariage son amie Jeanne Lefrique. Mais il n'en oublie pas pour autant la musique.

Puis un soir de 1936, c'est la révélation lorsqu'il assiste, sidéré, à un concert du grand Fernandel. C'est décidé, il sera artiste ! Mars 1937, direction Paris et le 24ème Régiment d'Infanterie que le jeune Raimbourg vient d'intégrer. Il s'engage pour trois ans au sein de la clique du Régiment. Il y fait ses véritables débuts de chanteur, devant des camarades stupéfiés par son talent et sa drôlerie. Mais il brille aussi en dehors des murs étroits de la caserne, en remportant de nombreux Radio-crochets qui sont autant de petites victoires.

Septembre 1939. la deuxième guerre mondiale commence, et avec elle, son lot d'exil et de souffrances. Raimbourg est envoyé sur le front, puis démobilisé en août 1940, près de Pau, où il fait la connaissance d'Etienne Lorin, son meilleur ami et le parolier de nombre de ses futures chansons. Ensemble, ils mettent au point les numéros du nouveau comique-troupier Andrel (c'est le nom que Raimbourg s'invente alors).

Retour à Paris en 1941. Mais personne ne veut du jeune normand. Sauf La Gaîté Montparnasse, qui finit par l'embaucher pour un soir. Il y chante ses premières compositions, accompagné d'Etienne. Puis il accompagne Bordas à l'ABC pour plusieurs représentations. Il met ainsi le pied à l'étrier du métier d'artiste. Après plusieurs contrats dans les cabarets parisiens, il décide de troquer son nom Andrel pour Bourvil. Nous sommes en 1942, et Bourvil débute véritablement sa carrière. Il en profite pour épouser sa Jeanne, en janvier 1943. Petit à petit, ses contrats sur scène font parler de lui. Jusqu'à ce jour de 1944 où, ému par une petite vendeuse de cartes postales croisée dans les rues de Paris, il écrit Les crayons. Cette chanson passe sur toutes les ondes et devient son premier tube. Bourvil est maintenant une star !

Soudainement très sollicité, il obtient un premier rôle au cinéma dans La ferme du pendu en 1945, puis il tourne sous la houlette d'André Berthomieu dans Pas si bête. Il remplit les music-halls, vend ses disques comme des petits pains, joue dans de nombreuses opérettes et entame une fulgurante carrière au cinéma. L'après-guerre est propice à l'explosion médiatique du jeune comique. Plus rien ne peut lui résister. Il devient papa le 28 avril 1949 et continue de tourner avec les plus grands (Pagnol, Grangier, Berthomieu, ...). Sans manquer de consacrer une grande partie de son temps à sa famille, Bourvil poursuit sa carrière avec brio.

Malgré quelques critiques, chacune de ses apparitions est largement récompensée par un énorme succès public. Il faut dire que le Normand est toujours resté simple et populaire au sens premier du terme. C'est sur scène qu'il va décrocher un nouveau succès en 1952 aux côtés d'Annie Cordy et de Georges Guétary: l'opérette L'auberge fleurie se joue à guichets fermés au mois de décembre 1952 à l'ABC et son succès durera des années. Pendant vingt ans, Bourvil enchaîne les succès cinématographiques (La traversée de Paris, Le passe-muraille, Le chanteur de Mexico, Les misérables, Le bossu, La jument verte, Un drôle de paroissien, Le corniaud, La grande vadrouille, Le cerveau, ...) et discographiques (Fredo le Porteur, Ballade irlandaise, Berceuse à Frédéric, Salade de fruits, Les papous, Ma p'tite chanson, La tactique du gendarme, ...).

Puis en 1967, lors du tournage des Cracks, le couperet tombe. Au faîte de sa gloire, Bourvil apprend qu'il est atteint de la maladie de Kahler. Ses jours sont comptés. Il vivra en fait trois ans de plus, jusqu'à ce jour du 23 septembre 1970 où il s'éteint, à l'âge de 53 ans. Il venait de terminer le tournage du Cercle rouge avec Alain Delon et Yves Montand.

Derrière ses faux-airs de benêt, Bourvil a réellement marqué la chanson et le cinéma du vingtième siècle. Populaire et généreux, cet artiste unique a su apporter à son personnage de comique paysan une grande finesse. Chacun de ses rôles au cinéma a fait montre d'une grande intelligence du rôle, et ses interprétations des classiques (Marcel Aymé, Victor Hugo, Pagnol) ont marqué le public de plusieurs générations. Il fut l'un des rares à savoir teinter l'humour d'une extrême et délicate tendresse.

Source : www.ramdam.com  

Tombe

Où se trouve la tombe de Bourvil ?

La position exacte de la tombe de Bourvil n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Bourvil ?

Cimetière de Montainville
78124 Montainville
Yvelines
France Drapeau francais

La tombe de Bourvil est au Cimetière de Montainville, 78124 Montainville, Yvelines, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Bourvil.

La tactique du gendarme C'est d'etre perspicace Sous un p'tit air bonnasse.
Les dégâts que j'ai causés dans cette délicate profession éclipsent ceux provoqués par les inondations de 1910.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Bourvil. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Bourvil, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Quels sont les noms des enfants de Bourvil ? Répondu à 50%
2 Anonyme 61360
Des fleurs sur la tombe de Bourvil Répondu à 0%
11 Pascale
J'ai déjeuné avec Bourvil Répondu à 0%
5 Jacourt
Un acteur émouvant et comique à la fois Répondu à 0%
3 Sebvar41
Qui sont les enfants de Bourvil ? Répondu à 0%
2 Jesuismort (admin)
Il me rappelle ma jeunesse. Répondu à 0%
2 Silvio
Messagerie Bourvil Répondu à 0%
1 Swalbe
La définition mème du talent ... Répondu à 0%
1 Zitoune01

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Bourvil
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Bourvil
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : bourville, bouvil, bourvile

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 53 ans
  • Cause de mort : Maladie (Maladie)

Obsèques

Que recherchez-vous sur Bourvil ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Bourvil, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.93 sur 5
  ?
58 notes
5 étoiles
54
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,93

Au Paradis !

Bourvil est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Bourvil au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.93 sur 5 avec 58 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Super artiste que j’écoute depuis ma tendre enfance
C’était un super artiste que j’écoute depuis ma tendre enfance❤️
Commentez - il y a 8 mois
 Bourvil était un homme merveilleux qui nous manque et que l'on revoit avec bonheur dans ces films.
Bourvil était un homme merveilleux qui nous manque et que l'on revoit avec bonheur dans ces films , il chantait tellement bien , on ressent sa tendresse dans ces chansons
Commentez - il y a 6 mois
 Est parti trop tôt
il est parti trop tot***pierrot22
Commentez - il y a 9 mois
58 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Bourvil afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

23ème
6 068 105 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Bourvil
23ème

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.
+2
places depuis hier
720 830 points
cumulés hier

C'est le classement de Bourvil dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 4.931 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Bourvil, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
David6
1 083 080 points en 30 jours (226 actions).
3 470 points hier (9 actions).
Même position depuis hier.
2 2
Bali
760 200 points en 30 jours (193 actions).
87 400 points hier (7 actions).
Même position depuis hier.
3 3
Pepito
518 235 points en 30 jours (97 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
4
Anonyme 67079
369 680 points en 30 jours (50 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
5
Anonyme 59448
366 010 points en 30 jours (30 actions).
100 000 points hier (1 action).
↗ +1 position depuis hier.
6
Nono6213
283 840 points en 30 jours (94 actions).
31 430 points hier (10 actions).
↗ +2 positions depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Bourvil. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Bourvil et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Bourvil pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Bourvil ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Nono6213 La grande vadrouille. Un très grand film à voir et à revoir avec toujours beaucoup de plaisir..
Répondre - il y a 9 mois
Nono6213 Scène culte du film "Le corniaud"
Répondre - il y a 9 mois
Nono6213 La traversée de Paris
Répondre - il y a 9 mois
Nono6213 Bourvil acteur, mais aussi Bourvil chanteur. Il avait tous les talents.
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 son dernier film : "le cercle rouge" où il nous surprendra dans ce rôle magnifique du "commissaire Mattei" ! MERCI Mr Bourvil ;)
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 inoubliable, dans "le corniaud" !
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) Excellent !
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 scène culte :) pauvre Bourvil ! il va devenir un piéton après ça !!!! mdr
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) La manière dont il gesticule dans sa deuch est juste énorme !
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 à : oui c'était un acteur hors pair qui avait le don dans le sang !
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) Ah quand même !?
Répondre - il y a 9 mois
Pierrot4 bravo ***kenavo d'un breton qui l'aime bien***pierrot22
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 à : Kenavo d'une bretonne également !:-)
Répondre - il y a 9 mois
Pierrot4 à : bonjour' clo***tu est comme bourvil marrante dans la vie***pierrot22
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 à : J'aime beaucoup l'humour oui !
Répondre - il y a 9 mois
Pierrot4 à : je suis content d(entendre enfin quelqu'un qui a de l'humour*du cote de chez moi les gens sont triste *a bientot j'espere***pierrot22
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 à : oh mais du côté de chez moi aussi :) ! la plupart des gens le sont ! moi c'est ce qui me fait "vivre" ! si on ne voit que le côté sombre de la vie, eh bien ; on se fait du mal pour rien ! Bourvil était un bon exemple, il faisait encore le pitre alors qu'il se savait "perdu" ! un grand courage ce monsieur, UN GRAND MONSIEUR ! qui aimait la vie !
les gens qui font la g.... d'ailleurs finissent par avoir la tête de l'emploi ! c'est mérité ! lol . UN sourire est toujours bien accueilli et amène de bonnes ondes ! je mettais beaucoup de smileys mais cela coupait mes commentaires !!! A bientôt ! Pierrot4 ! et plein de bonnes choses !
Répondre - il y a 9 mois
Pierrot4 à : hello'clo*tu redonne du moral avec tes mots bleus*je suis en retraite*j'ai le temps d'ecouter les gens *mais toi tu est differente*comme bourvil*tu as du soleil dans les yeux***kenavo***pierrot22ex..
Répondre - il y a 9 mois
Clo63 à : oh merci c'est gentil à toi ! bonne journée ensoleillée
Répondre - il y a 9 mois
Pierrot4 bourvil c'est le soleil qui brille dans ses yeux *inoubliable***pierrot22
Répondre - il y a 9 mois
Vivac2 je suis étonnée qu'on ne parle pas du film "l'arbre de noël" ...c'était triste, mais magnifique...et Bourvil nous tirait des larmes, tellement Il "vivait" son personnage...dans l'émotion, Il parlait à "nos tripes"...et c'est rare...
Répondre - il y a 8 mois
Allez tchao Tout amour!!!
Répondre - il y a 8 mois
Vivac2 Je suis fan de Bourvil....et j'ai en mémoire le film "Fortunat" (1960 je crois) avec Michèle Morgan...cela donnait toute l'étendue de son talent...et l'émotion qu'il dégageait..... en noir et blanc, c'était juste le top !
Répondre - il y a 8 mois
Spectre-du-vexin1968 tombe de bourvil
Répondre - il y a 8 mois
Jesuismort (admin) Super !
Répondre - il y a 8 mois
Clo63 la où repose Bourvil
Répondre - il y a 7 mois
Clo63 je n'avais pas vu celle qui est au dessus, au moins c'est bien la même !
Répondre - il y a 7 mois
Clo63 le mur à Bourville près de l'école, en hommage à Mr Bourvil
Répondre - il y a 7 mois
Donias Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 7 mois
Anonyme 59649 Merci pour tous ces info ; je ne connaissais pas tout !
Répondre - il y a 4 mois
Anonyme 59649 Photo de Bourvil et Annie Cordy (noir et blanc) -
Répondre - il y a 5 mois
Jesuismort (admin) Votre image est vraiment trop petite. On ne reconnait ni Bourvil, ni Annie Cordy. Vous n'avez pas plus grand svp ?
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 à : Bonjour, elle prendra beaucoup de place - Bonne journée -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Photo de Bourvil et Luis Mariano dans le Film "Le Chanteur de Mexico" -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Nouvelle photo Luis Mariano et Bourvil plus grande -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Autre photo Bourvil et son amie Annie Cordy (en couleur) -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Bourvil et Fernandel réunis dans un film "La cuisine au beurre", qui fait beaucoup rire, tous les deux réunis sont formidables -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Un autre film réunis les 2 stars Bourvil et Michèle Morgan -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Bourvil et Louis de Funès au Cinéma -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Bourvil et J.P.Belmondeau au Cinéma dans "le Cerveau" -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 Le film "le Bossu" avec Bourvil et Jean Marais -
Répondre - il y a 5 mois
Anonyme 59649 l'Emission d'Europe 1 invite Bourvil -
Répondre - il y a 5 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=bVWM1e5TJGs

La dernière interview de Fernandel | Archive INA où il parle de Bourvil un bel hommage
Répondre - il y a 4 mois
Anonyme 59649 Merci pour l'interview de Fernandel, je n'avais pas vu - (Ferrnandel nous a quitté l'année suivante, il me semble des suites d'un cancer )
Bonne journée -
Répondre - il y a 4 mois
Donias à : Fernandel est atteint d'un cancer généralisé, mais les médecins et sa famille lui cachent la gravité de son état, on lui fait croire qu'il est atteint d'une pleurésie qu'il aurait attrapée lors du tournage de Don Camillo et ses Contestataires. Le 26 février 1971, épuisé par la maladie, il meurt dans son somptueux appartement tout en marbre au 44 de l'avenue Foch à Paris. Il est inhumé au cimetière de Passy.
Répondre - il y a 4 mois
Anonyme 59649 à : Merci pour vos précisions, je ne savais pas tout ! bonne journée -
Répondre - il y a 4 mois
Anonyme 59649 Bourvil et Annie Cordy -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Bourvil et son accordéon -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Portrait de Bourvil -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Autre portrait de Bourvil -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Bourvil au cinéma -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Portrait de Bourvil -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Bourvil en Famille -
Répondre - il y a 1 mois
Anonyme 59649 Photo Bourvil sépia -
Répondre - il y a 1 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Bourvil et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Jean Piat
139ème

Drapeau France 1924 - 2018
Francais, 93 ans

Acteur français, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, il est connu pour son interprétation de Robert d'Artois dans l'adaptation de la série « Les Rois maudits » (1955-1977, série historique romanesque, de Maurice Druon) à la télévision, mais aussi pour sa voix puissante que l'on reconnaît immédiatement : comme la voix de Gandalf dans « Le Seigneur des Anneaux » (3 films 2001 à 2003, heroic-fantasy, de Peter Jackson) et celle de Scar dans « Le Roi Lion » (1994, animation, Walt Disney).
Portrait de Louis De Funès
33ème

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Coluche
41ème

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Gamil Ratib
1046ème
Notez-le !

Drapeau France 1926 - 2018
Francais, 91 ans

Acteur franco-égyptien connu pour ses rôles dans les films « Lawrence d'Arabie » (1972, biopic / aventure, avec Peter O'Toole), « Adieu Bonaparte » (1985), « Jusqu'au bout de la nuit » (1995, drame) ou « Un été à La Goulette » (1996).
Portrait de Maurice Ronet
183ème

Drapeau France 1927 - 1983
Francais, 55 ans

Acteur français connu pour ses films : « Ascenseur pour l'échafaud » (1958, drame), « Plein Soleil » (1960, thriller), « Le Feu follet » (1963, drame), « La Femme infidèle » (1969, drame), « La Piscine » (1969, drame/policier).
Portrait de Fernandel
38ème

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».

Autres chanteur francais

Portrait de Jean Piat
139ème

Drapeau France 1924 - 2018
Francais, 93 ans

Acteur français, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, il est connu pour son interprétation de Robert d'Artois dans l'adaptation de la série « Les Rois maudits » (1955-1977, série historique romanesque, de Maurice Druon) à la télévision, mais aussi pour sa voix puissante que l'on reconnaît immédiatement : comme la voix de Gandalf dans « Le Seigneur des Anneaux » (3 films 2001 à 2003, heroic-fantasy, de Peter Jackson) et celle de Scar dans « Le Roi Lion » (1994, animation, Walt Disney).
Portrait de Louis De Funès
33ème

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Coluche
41ème

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Gamil Ratib
1046ème
Notez-le !

Drapeau France 1926 - 2018
Francais, 91 ans

Acteur franco-égyptien connu pour ses rôles dans les films « Lawrence d'Arabie » (1972, biopic / aventure, avec Peter O'Toole), « Adieu Bonaparte » (1985), « Jusqu'au bout de la nuit » (1995, drame) ou « Un été à La Goulette » (1996).
Portrait de Maurice Ronet
183ème

Drapeau France 1927 - 1983
Francais, 55 ans

Acteur français connu pour ses films : « Ascenseur pour l'échafaud » (1958, drame), « Plein Soleil » (1960, thriller), « Le Feu follet » (1963, drame), « La Femme infidèle » (1969, drame), « La Piscine » (1969, drame/policier).
Portrait de Fernandel
38ème

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».

Autres comique (hommes) francais

Portrait de Jean Piat
139ème

Drapeau France 1924 - 2018
Francais, 93 ans

Acteur français, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, il est connu pour son interprétation de Robert d'Artois dans l'adaptation de la série « Les Rois maudits » (1955-1977, série historique romanesque, de Maurice Druon) à la télévision, mais aussi pour sa voix puissante que l'on reconnaît immédiatement : comme la voix de Gandalf dans « Le Seigneur des Anneaux » (3 films 2001 à 2003, heroic-fantasy, de Peter Jackson) et celle de Scar dans « Le Roi Lion » (1994, animation, Walt Disney).
Portrait de Louis De Funès
33ème

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Coluche
41ème

Drapeau France 1944 - 1986
Francais, 41 ans

Comique et comédien français très populaire en France dans les années 1980, connu pour son style humoristique nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. Il devient célèbre en parodiant le jeu télévisé « Le Schmilblick » et se présentera à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer, à la suite de pressions et de menaces. Il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans « Tchao Pantin » (1984, de Claude Berri) et fondera en 1985 l'association « Les Restos du cœur » (relais d'aide aux plus pauvres). Mort dans un accident de moto, les circonstances de sa mort demeurent l'objet de vives spéculations (accident, suicide ou assassinat).
Portrait de Gamil Ratib
1046ème
Notez-le !

Drapeau France 1926 - 2018
Francais, 91 ans

Acteur franco-égyptien connu pour ses rôles dans les films « Lawrence d'Arabie » (1972, biopic / aventure, avec Peter O'Toole), « Adieu Bonaparte » (1985), « Jusqu'au bout de la nuit » (1995, drame) ou « Un été à La Goulette » (1996).
Portrait de Maurice Ronet
183ème

Drapeau France 1927 - 1983
Francais, 55 ans

Acteur français connu pour ses films : « Ascenseur pour l'échafaud » (1958, drame), « Plein Soleil » (1960, thriller), « Le Feu follet » (1963, drame), « La Femme infidèle » (1969, drame), « La Piscine » (1969, drame/policier).
Portrait de Fernandel
38ème

Drapeau France 1903 - 1971
Francais, 67 ans

Acteur comique français et chanteur devenu l'une des plus grandes stars du cinéma français pendant plusieurs décénnies, avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses films les + célèbres sont : « Le Petit Monde de don Camillo » (1952), « Le Retour de don Camillo » (1953), « La Vache et le Prisonnier » (1959) et « La Cuisine au beurre » (1963, avec Bourvil), « Le Schpountz » (1938), « L'Auberge rouge » (1951), « Ali Baba et les Quarante voleurs » (1954). Il a rendu célèbre le personnage de Don Camillo (créé en 1948 par Giovannino Guareschi). Chanteur populaire, il a également laissé une discographie importante, parsemée là aussi de classiques tels que « Félicie aussi » (1939), « Ignace » (1937) ou « Le Tango corse ».

Autres points communs avec Bourvil