Hervé (compositeur)

 
Hervé
1825 - 1892
 

Compositeur français, fut le rival - et néanmoins ami - de Jacques Offenbach. Il est connu pour ses oeuvres « Chilpéric » (1868), « Le Petit Faust » (1869) ou l'opérette « Mam'zelle Nitouche » (1883).

Nationalité française Francais, né le 30 juin 1825 et mort le 3 novembre 1892

67 ans Mort à l'âge de 67 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Hervé ?


Contribuez !

Biographie

Louis-Auguste-Florimond Ronger dit Hervé est un compositeur, auteur dramatique, acteur, chanteur, metteur en scène et directeur de troupe français, né le 30 juin 1825 à Houdain et mort le 3 novembre 1892 à Paris. Il fut le rival - et néanmoins ami - de Jacques Offenbach. Il est le père d'Emmanuel Ronger, également acteur et auteur dramatique, connu sous le nom de Gardel-Hervé (1847-1926). Il est connu pour ses oeuvres « Chilpéric » (1868), « Le Petit Faust » (1869) ou l'opérette « Mam'zelle Nitouche » (1883).

Orphelin de père à dix ans, Florimond Ronger « monte » à la capitale où il devient choriste à l’église Saint-Roch, puis élève du compositeur Daniel-François-Esprit Auber au Conservatoire, avant d’être nommé organiste de Bicêtre puis de Saint-Eustache en 1845. Il arrondit ses fins de mois au théâtre comme pianiste et acteur de complément, sous le pseudonyme d’Hervé, comme le fera, quelques années plus tard, le personnage de Célestin-Floridor de son opérette Mam'zelle Nitouche (1883).

En cette même année 1845, le Conseil général des hospices décide, par arrêté du 30 avril, que «M. Florimond-Ronger, professeur de chant des aliénés à la Vieillesse hommes, donnera également des leçons de chant aux aliénées de la Vieillesse femmes » (respectivement Bicêtre et la Salpêtrière).

Avec le fantaisiste Joseph Kelm, il compose en 1847 une pochade, Don Quichotte et Sancho Pança, considérée comme la première « opérette ». Chef d’orchestre de l’Odéon puis du théâtre du Palais-Royal, il reprend en 1854 un café-concert du boulevard du Temple, les Folies-Mayer, où il fait construire une petite scène inaugurée le 3 février 1854 sous le nom de Folies-Concertantes. Il y présente des opérettes à deux personnages de sa composition (Le Compositeur toqué, La Fine Fleur de l’Andalousie, Un drame en 1779...) aux côtés de Kelm, ainsi que des pantomimes écrites et interprétées par Paul Legrand. Il cède son fauteuil à Louis Huart et Marie-Michel Altaroch quelques mois plus tard, conservant néanmoins la direction artistique de la salle qui rouvre le 21 octobre à l'enseigne des Folies-Nouvelles. Tout en continuant à composer, Hervé programme aussi les œuvres de jeunes musiciens comme Jacques Offenbach (Oyayaye ou la Reine des îles) ou Léo Delibes (Deux sous de charbon). La troupe s’étoffe rapidement, avec l’arrivée notable en octobre 1855 de José Dupuis qu’Hervé débauche du théâtre du Luxembourg-Bobino.

Un événement le contraint à quitter ses fonctions officielles en août 1856 (il continuera à composer des partitions sous divers pseudonymes) : le 10 novembre, Hervé comparaît à Paris en cour d’assises pour détournement de mineur (en l’occurrence, un garçon de douze ans nommé Pierre Bottereau). Il est condamné à trois ans de prison mais n’effectue que la moitié de sa peine, soit dix-huit mois, à la prison de Mazas.

Grand voyageur, il se produit en province comme chanteur avant de se réinstaller à Paris (Offenbach ayant obtenu entre-temps l’assouplissement des règles qui régissent les pièces musicales), où il prend la direction musicale des Délassements-Comiques. Les Chevaliers de la Table ronde, opéra-bouffe en 3 actes, livret de Chivot et Duru, qu’il donne aux Bouffes-Parisiens est la première des grandes opérettes du « compositeur toqué » comme on le surnomme en référence à son œuvre de jeunesse. Suivront L’Œil crevé (1867), Chilpéric (1868) et Le Petit Faust (1869) qui rencontrent un succès considérable aux Folies-Dramatiques, dont il vient de prendre la direction.

En 1878, il tient le rôle de Jupiter dans une reprise d’Orphée aux enfers sous la direction d’Offenbach lui-même puis commence le cycle qu’il compose pour Anna Judic, l’étoile du théâtre des Variétés : La Femme à papa (1879), La Roussotte (1881), Lili (1882) et enfin Mam'zelle Nitouche (1883) sur des livrets du mari de celle-ci, Albert Millaud.

En 1886, Hervé quitte Paris pour Londres où il se produit régulièrement depuis 1870. De 1887 à 1889, il compose une série de ballets pour l’Empire Theatre. Il rentre en France en 1892 où il donne une ultime Bacchanale peu de temps avant sa mort.

Hervé est mort le 3 novembre 1892, à l'âge de 67 ans, à Paris (France).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Hervé en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Hervé.

Vous savez où se trouve la tombe d'Hervé ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Hervé pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Hervé, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Hervé.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Louis-Auguste-Florimond Ronger
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Hervé
  • Nom complet : --
  • Prénom : Louis-Auguste-Florimond
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Ronger
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : Le Compositeur toqué
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 30 juin 1825
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 67 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Hervé ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Hervé, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Hervé ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Hervé et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres compositeurs de musique classique francais

Portrait de Charles Gounod
 
Notez-le !

Drapeau France 1818 - 1893
Francais, 75 ans

Compositeur français connu pour avoir composé les oeuvres : Faust (1859), Mireille (1864), Roméo et Juliette (1867), Marche funèbre d'une marionnette (1872) ou Petite Symphonie (1885).
Portrait de Léo Ferré
 

Drapeau Monaco 1916 - 1993
Monégasque, 76 ans

Chanteur et poète français, ses chansons les plus connus sont « Avec le temps », « Ni Dieu ni maître » ou « C'est extra », ayant réalisé environ 40 albums originaux couvrant une période d'activité de 46 ans, de culture musicale classique, il dirige à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, en public ou à l'occasion d'enregistrements discographiques. Léo Ferré se revendiquait anarchiste et ce courant de pensée inspire grandement son oeuvre.
Portrait de Jacques Loussier
 

Drapeau France 1934 - 2019
Francais, 84 ans

Pianiste français, particulièrement connu pour ses adaptations jazzy de l'oeuvre de Jean-Sébastien Bach avec le Trio Play Bach, il faisant swinguer Bach et été connu pour avoir été un grand artisan du rapprochement entre jazz et musique classique.
Portrait de Alain Kremski
 

Drapeau France 1940 - 2018
Francais, 78 ans

Musicien français, compositeur de musique contemporaine, pianiste et percussionniste spécialisé dans les instruments asiatiques, il était connu pour sa passion des musiques sacrées et des écritures chorales, mais aussi pour son inspiration par les cloches d'Iran et les bols tibétains.
Portrait de Georges Auric
 
Notez-le !

Drapeau France 1899 - 1983
Francais, 84 ans

Compositeur français de musique classique et musique de films, connu pour être l'auteur (avec Diaghilev) des ballets « Les Fâcheux» et « Les Matelots » ainsi que de la tragédie chorégraphique « Phèdre », il signe des musiques de films aussi célèbres que « Le Sang d'un poète » (1930), « La Belle et la Bête » (1946) et « Orphée » (1950) de Jean Cocteau, « Moulin Rouge » (1952), réalisé par John Huston, « Lola Montès » (1955) de Max Ophüls, « Notre-Dame de Paris » de Jean Delannoy et « La Grande Vadrouille » de Gérard Oury. Il a été membre du groupe des Six et fut président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) de 1954 à 1978 et administrateur de la Réunion des théâtres lyriques nationaux du 1er juin 1962 au 31 juillet 1968.
Portrait de Jean Guillou
 

Drapeau France 1930 - 2019
Francais, 88 ans

Organiste français, connu pour être un organiste de renommée internationale et titulaire de la tribune de l’église Saint-Eustache, à Paris, de 1963 à 2015.