Jean-Pierre Bacri

 
Jean-Pierre Bacri
1951 - 2021
 

Acteur et scénariste français, connu pour son association avec Agnès Jaoui, avec laquelle il a joué et coécrit plusieurs pièces de théâtre et films. Il a aussi collaboré à plusieurs reprises avec les réalisateurs Cédric Klapisch, Alain Chabat, Alain Resnais, Claude Berri et Pascal Bonitzer. Au théâtre, il reçoit le Molière de l'auteur en 1992 pour « Cuisine et Dépendances » (1993, comédie, avec Agnès Jaoui) et le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé en 2017 pour son rôle dans « Les Femmes savantes » (de Molière). Au cinéma, il a reçu 4 fois le César du meilleur scénario original, a remporté 1 fois celui du meilleur acteur dans un second rôle et a été nommé 6 fois pour le César du meilleur acteur. Parmi ses films connus : « Subway » (1985, policier, avec Christophe Lambert), « L'été en pente douce » (1987, comédie dramatique, avec Jacques Villeret), « Un air de famille » (1996, comédie), « Didier » (1987, comédie, avec Alain Chabat), « On connaît la chanson » (1997, musical, avec Agnès Jaoui), « Le Goût des autres » (2000, comédie dramatique, avec Alain Chabat), « Les Sentiments » (2003, comédie dramatique, avec Nathalie Baye) ou « Le Sens de la fête » (2017, comédie dramatique, avec Jean-Paul Rouve).

Nationalité française Francais, né le 24 mai 1951 et mort le 18 janvier 2021

69 ans Mort victime d'un cancer (maladie) à l'âge de 69 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean-Pierre Bacri ?


Contribuez !

Biographie

Jean-Pierre Bacri est un acteur, scénariste et dramaturge français, né le 24 mai 1951 à Castiglione (aujourd'hui Bou Ismaïl) en Algérie et mort le 18 janvier 2021. Il est connu pour son association avec Agnès Jaoui, avec laquelle il a joué et coécrit plusieurs pièces de théâtre et films. Il a aussi collaboré à plusieurs reprises avec les réalisateurs Cédric Klapisch, Alain Chabat, Alain Resnais, Claude Berri et Pascal Bonitzer. Au théâtre, il reçoit le Molière de l'auteur en 1992 pour « Cuisine et Dépendances » (1993, comédie, avec Agnès Jaoui) et le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé en 2017 pour son rôle dans « Les Femmes savantes » (de Molière). Au cinéma, il a reçu 4 fois le César du meilleur scénario original, a remporté 1 fois celui du meilleur acteur dans un second rôle et a été nommé 6 fois pour le César du meilleur acteur.

Parmi ses films connus : « Subway » (1985, policier, avec Christophe Lambert), « L'été en pente douce » (1987, comédie dramatique, avec Jacques Villeret), « Un air de famille » (1996, comédie), « Didier » (1987, comédie, avec Alain Chabat), « On connaît la chanson » (1997, musical, avec Agnès Jaoui), « Le Goût des autres » (2000, comédie dramatique, avec Alain Chabat), « Les Sentiments » (2003, comédie dramatique, avec Nathalie Baye) ou « Le Sens de la fête » (2017, comédie dramatique, avec Jean-Paul Rouve).

Jean-Pierre Bacri est issu d'une famille juive d'Algérie. Grâce à son père facteur en semaine et ouvreur le week-end dans le cinéma "Star de la ville", le petit Jean-Pierre découvre le septième art. Arrivé avec ses parents à Cannes en 1962, il veut devenir professeur de français et de latin. Mais à 25 ans, Jean-Pierre Bacri monte à Paris et décide de travailler dans la publicité. Il devient placeur à l'Olympia pour gagner sa vie. Parallèlement, il suit une formation d'acteur au Cours Simon, tout en écrivant des pièces de théâtre. Le Doux Visage de l'amour reçoit d'ailleurs le prix de la Vocation en 1979. La même année, il joue son premier rôle au cinéma dans Le Toubib, mais c'est sa prestation de proxénète dans Le Grand Pardon en 1981 qui le fait connaître aux yeux du grand public. Il multiplie ensuite les seconds rôles, avant de se retrouver en tête d'affiche de Mort un dimanche de pluie en 1986, mais surtout L'Été en pente douce en 1987.

Au-delà des rôles de personnages râleurs, bougons ou un peu beaufs qui ont fait sa popularité, il est reconnu pour son travail d'écriture scénaristique à quatre mains avec Agnès Jaoui. Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui se sont rencontrés en 1987 et ont vécu ensemble durant de nombreuses années. Leur collaboration a été récompensée par le César du Meilleur scénario pour Smoking / No Smoking, Un air de famille, On connaît la chanson et Le Goût des autres. Hormis Smoking / No Smoking, Jean-Pierre Bacri a interprété des personnages dans tous les autres films et a même obtenu le César du meilleur acteur dans un second rôle dans On connaît la chanson. Séparés à la ville, Agnès Jaoui et lui demeurent proches et continuent d'écrire et de jouer ensemble. Dans le même temps, Jean-Pierre Bacri joue dans des comédies comme La Cité de la peur et Didier et prête sa voix, en 2002, pour Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre.

En 2005, il décide de parrainer le collectif Devoirs de Mémoires. En 2006, il joue dans Selon Charlie de Nicole Garcia. Le tandem Bacri-Jaoui revient au cinéma avec Parlez-moi de la pluie, sorti en 2008 et réalisé par Agnès Jaoui, cette fois accompagné par Jamel Debbouze. Il s'agit du sixième long-métrage écrit et interprété par le duo (après Cuisine et dépendances, Un air de famille, On connaît la chanson, Le Goût des autres et Comme une image, les deux derniers ayant été également réalisés par Agnès Jaoui). L'écriture du prochain film du duo (ou « Jabac » selon l'expression d'Alain Resnais) est pratiquement achevée en 2011 et a pour titre Au bout du conte (sortie en 2013).

En 2011, Jean-Pierre Bacri est à l'affiche du thriller de Raphaël Jacoulot, Avant l'aube et y incarne Jacques Couvreur, le propriétaire d'un luxueux hôtel. Il est à l'affiche en septembre 2012 avec Cherchez Hortense de Pascal Bonitzer.

Jean-Pierre Bacri est mort le lundi 18 janvier 2021, à l'âge de 69 ans, des suites d'un cancer.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean-Pierre Bacri en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean-Pierre Bacri.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean-Pierre Bacri ?

Citations

Les meilleures citations de Jean-Pierre Bacri.

À chaque fois, on me dit: «Vous êtes toujours bougon, etc.» Je ne sais pas quoi répondre, parce que selon moi, je n'interprète pas toujours des bougons.
Je suis ami avec Jamel (Debbouze). Lui est très populaire. Il sort, et en cinq minutes il est cerné par une grappe de personnes. Moi, je vis une existence hyper peinarde. Les gens qui me reconnaissent me disent gentiment un petit compliment et s'en vont. On est toujours content quand on nous dit qu'on aime notre travail.
J'ai des espèces de travers de scénariste qui m'auraient rendu plus polluant qu'autre chose...

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Jean-Pierre Bacri. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Jean-Pierre Bacri, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

De quoi est mort Jean-Pierre Bacri ? Répondu à 60%
2 Anonyme 74752
Bacri est-il le véritable nom de Jean-Pierre Bacri ? Répondu à 0%
0 Anonyme 74820
Où et quand auront lieu les funérailles de Jean-Pierre Bacri ? Répondu à 0%
0 Anonyme 74757

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean-Pierre Bacri
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-Pierre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Bacri
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Jean Pierre Bacri

Naissance

  • Date de naissance : 24 mai 1951
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 69 ans
  • Cause de mort : Cancer (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean-Pierre Bacri ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean-Pierre Bacri, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.86 sur 5
  ?
7 notes
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,86

Au Paradis !

Jean-Pierre Bacri est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jean-Pierre Bacri au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.86 sur 5 avec 7 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 « Je sais que j'ai cette image de casse-couilles qui fait la gueule... C'est ma façon d'être. » glissait au Monde en 2003, l'acteur né en Algérie en 1951.
Je sais que j'ai cette image de casse-couilles qui fait la gueule... C'est ma façon d'être", glissait au Monde en 2003, l'acteur né en Algérie en 1951. "Moi aussi, j'ai envie d'être aimé. Pas à n'importe quel moyen. Pour moi, le sourire doit être spontané ou ne pas être. Je n'ai rien à vendre, je ne suis ni VRP ni animateur de télévision. Les gens qui me connaissent savent que je suis un joyeux luron. J'aime rire et faire rire, mais quand quelque chose me gonfle, je le dis!"
Commentez - il y a 1 an
 Touchant dans "Un air de famille", maladroit mais juste dans "Le goût des autres", jubilatoire dans "Didier".
Je ne veux pas y croire! Voilà mon acteur français préféré qui s'en va, si tôt! Non et non! Je ne veux pas, pas si vite! Touchant dans "un air de famille"(un de mes films préférés), maladroit mais juste dans "le goût des autres", jubilatoire dans "Didier", ronchon adorable dans "cuisine et dépendances", et tout bonnement solaire dans 'le sens de la fête' ! Il savait tout jouer, pas seulement le râleur de service, son écriture, son charme, sa désinvolture suffisent à marquer les âmes. La télévision lui rend hommage mercredi (France) et dimanche (TF1), c'est le minimum, c'est un grand acteur et auteur qui s'en va là... Vous me brisez le cœur Monsieur Bacri, une pensée émue à Agnès Jaoui. Je suis en deuil. RIP JP.
Commentez - il y a 1 an
 Que j'ai été triste en apprenant la nouvelle. Un grognon ronchon comme on les aime, en bref un français.
que j'ai été triste en apprenant la nouvelle. un grognon ronchon comme on les aime en bref un français.
que vous allez nous manquer jean pierre. vous aviez une telle répartie, un tel humour. oui, vous allez manquer à la france. reposez en paix.
Commentez - il y a 11 mois
7 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean-Pierre Bacri ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Olive59 personnage attachant et talentueux!
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 74802 Un CHOC ,pour moi
Répondre - il y a 12 mois
Chrispine Il me manque tellement! Bientôt un an qu'il est parti :-(
Répondre - il y a 1 mois
Chrispine 1 an, 1 an que tu es parti sans chichi mais en brisant le cœur des Français et surtout le mien... Mon JP, mon Baba à moi, mon génie...Sois en paix, je pense à toi toute la journée, c'est aujourd'hui pour moi le "blue monday"...
Répondre - il y a 6 jours

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean-Pierre Bacri et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres acteur francais

Portrait de Gaspard Ulliel
 

Drapeau France 1984 - 2022
Francais, 37 ans

Acteur français, César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans « Un long dimanche de fiançailles » (2004, drame / guerre, avec Audrey Tautou). En 2017, il reçoit le César du meilleur acteur pour son interprétation dans « Juste la fin du monde » (2016, drame, avec Nathalie Baye et Vincent Cassel).
Portrait de Michel Subor
 
Notez-le !

Drapeau France 1935 - 2022
Francais, 86 ans

Acteur français, connu pour avoir jouer dans les films « Le Petit Soldat » (1935, drame, polar, film historique, de Jean-Luc Godard), « L'Étau » (1969, espionnage) ou « Beau Travail » (2000, drame, de Claire Denis).
Portrait de Pierre Cassignard
 

Drapeau France 1965 - 2021
Francais, 56 ans

Comédien et metteur en scène français, remporte le Molière du comédien en 1997 pour le double rôle de Tonino et Zanetto dans « Les Jumeaux vénitiens ».
Portrait de Gérard Philipe
 

Drapeau France 1922 - 1959
Francais, 36 ans

Acteur français, icônes du cinéma français, l'une des principales vedettes de l'après-guerre dont le public garde une image juvénile et romantique car mort jeune. Ses films les plus célèbres sont : Le Diable au corps (1947), Les Orgueilleux (1953), Les Grandes Manœuvres (1955), Fanfan la Tulipe (1956) ou Les Liaisons dangereuses (1959).
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français, auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).

Autres scénariste (hommes) francais

Portrait de Gaspard Ulliel
 

Drapeau France 1984 - 2022
Francais, 37 ans

Acteur français, César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans « Un long dimanche de fiançailles » (2004, drame / guerre, avec Audrey Tautou). En 2017, il reçoit le César du meilleur acteur pour son interprétation dans « Juste la fin du monde » (2016, drame, avec Nathalie Baye et Vincent Cassel).
Portrait de Michel Subor
 
Notez-le !

Drapeau France 1935 - 2022
Francais, 86 ans

Acteur français, connu pour avoir jouer dans les films « Le Petit Soldat » (1935, drame, polar, film historique, de Jean-Luc Godard), « L'Étau » (1969, espionnage) ou « Beau Travail » (2000, drame, de Claire Denis).
Portrait de Pierre Cassignard
 

Drapeau France 1965 - 2021
Francais, 56 ans

Comédien et metteur en scène français, remporte le Molière du comédien en 1997 pour le double rôle de Tonino et Zanetto dans « Les Jumeaux vénitiens ».
Portrait de Gérard Philipe
 

Drapeau France 1922 - 1959
Francais, 36 ans

Acteur français, icônes du cinéma français, l'une des principales vedettes de l'après-guerre dont le public garde une image juvénile et romantique car mort jeune. Ses films les plus célèbres sont : Le Diable au corps (1947), Les Orgueilleux (1953), Les Grandes Manœuvres (1955), Fanfan la Tulipe (1956) ou Les Liaisons dangereuses (1959).
Portrait de Louis De Funès
 

Drapeau France 1914 - 1983
Francais, 68 ans

Acteur comique français le plus célèbre du cinéma français de la seconde moitié du XXe siècle, interprétant son personnage de français moyen impulsif, râleur, au franc-parler parfois dévastateur, aux mimiques et verbigérations muettes. Il a joué dans + de 140 films dont « La Traversée de Paris (1956) », « Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) » et ses suites, la trilogie « Fantômas » (1964), « Le Corniaud » (1965), « La Grande Vadrouille » (1966), « Le Grand Restaurant » (1966), « Oscar » (1967), « Le Petit Baigneur » (1967), « Hibernatus » (1969), « La Folie des grandeurs » (1971), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (1973), « L'Aile ou la Cuisse » (1976), « La Zizanie » (1978), « La Soupe aux choux » (1981), « L'Avare » (1980). Très peu récompensé, il reçoit seulement un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1980.
Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français, auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).

Autres points communs avec Jean-Pierre Bacri