Marcel Gotlib

 
Marcel Gotlib
1934 - 2016
 

Dessinateur et un scénariste de bande dessinée françai, auteurs phares de la BD européenne connu pour avoir créé des personnages comme Pervers Pépère, Gai-Luron et Superdupont, pour ses histoires humoristiques (Gai-Luron, Les Dingodossiers, La Rubrique-à-brac) et les nombreuses pages qu'il a publiées dans 2 importants mensuels qu'il a créés dans les années 1970 : L'Écho des savanes et Fluide glacial.

Nationalité française Francais, né le 14 juillet 1934 et mort le 4 décembre 2016

82 ans Mort à l'âge de 82 ans (de quoi ?).

Enterré en France à Le Vésinet (Yvelines).

Cimetière du Vésinet
Zoomez sa tombe

Biographie

Gotlib, ou Marcel Gotlieb de son vrai nom (né le 14 juillet 1934 à Paris et mort le 4 décembre 2016 dans les Yvelines) était un dessinateur et un scénariste de bande dessinée français né le 14 juillet 1934 à Paris. Il fut l'un des auteurs phares de la BD européenne. Il est connu pour avoir créé des personnages comme Pervers Pépère, Gai-Luron et Superdupont. Il également connu pour ses histoires humoristiques (Gai-Luron, Les Dingodossiers, La Rubrique-à-brac) et les nombreuses pages qu'il a publiées dans deux importants mensuels qu'il a créés dans les années 1970, L'Écho des savanes et Fluide glacial.

Il est dans sa jeunesse grand amateur des oeuvres de Walt Disney (qu'il découvre avec le film Pinocchio) entre autres, oeuvres qui vont l'inspirer par la suite. Il commence tôt à faire ses propres illustrations, ce qui lui vaut de se faire remarquer à l'école, ses dessins dans les marges de ses rédactions lui valant des points en plus de la part de ses professeurs.

Ses parents étant juifs (d'origine roumaine pour son père et hongroise pour sa mère), la police vient chercher son père en 1942. Quelques mois plus tard, sa mère, prévenue de la rafle par un gendarme, réussit à le cacher lui et sa soeur. Il ne reverra jamais son père. Après la Seconde Guerre mondiale, à partir de 1947, il passe trois ans au château des Groux à Verneuil-sur-Seine, sorte d'orphelinat, où il découvre ce qu'il appellera plus tard les « filles du sexe opposé », et notamment Klara, une jeune fille d'origine hongroise. Cette partie de la vie de Gotlib a fait l'objet d'une autobiographie de jeunesse intitulée J'existe, je me suis rencontré.

En 1951, il travaille à l'OCP (Office Commercial Pharmaceutique), tout en suivant les cours du soir de l'École supérieure des arts appliqués Duperré dans la classe de Georges Pichard. Il trouve ensuite une place de lettreur chez Opera Mundi-Edi Monde, qu'il quitte à son retour de son service militaire (qui a duré 28 mois) pour tenter sa chance « à son compte ». Il réalise de nombreux albums à colorier, contes, livres pour enfants. Il fait ses débuts dans la bande dessinée en 1962, dans le journal Vaillant, où il dessine diverses pages comme Gilou, Klop, Puck et Poil, et surtout Nanar, Jujube et Piette série qu'il mena à bien durant 6 années et au sein de laquelle apparaîtra le personnage de Gai-Luron, dont la publication se poursuit dans Vaillant, puis Pif Gadget, jusqu'en 1971.

Toujours dans les années 1960 il dessine dans Record les conférences du « Professeur Frédéric Rosbif », dont certaines idées seront reprises ensuite pour son personnage du Professeur Burp dans la Rubrique à brac. Il illustre également des livres de contes pour enfants, comme Titou fait le ménage.

Entré au journal Pilote, il y crée en 1965 avec René Goscinny la série les Dingodossiers. Goscinny, alors rédacteur en chef du journal, apprécie l'humour de Gotlib, proche du magazine de BD satirique américain Mad où il avait lui-même (Goscinny) travaillé un temps. Après quelques albums en collaboration, Goscinny estime Gotlib mûr pour créer une série en solo : ce sera la Rubrique à brac, petite révolution dans le monde de la BD comique.

Plus tard, en 1972, un autre collaborateur de Pilote, ami de Gotlib Nikita Mandryka, se voit refuser une histoire du Concombre Masqué par Goscinny. Déçu, Mandryka propose alors à Gotlib de créer leur propre journal. Avec l'aide de Claire Bretécher, ils lancent ainsi en 1972 L'Écho des savanes, où le style et les histoires de Gotlib vont énormément changer par rapport aux années de Pilote.

Le trait du dessin se fait plus gras, plus travaillé. Gotlib accentue les détails, perfectionne ses coups de plume. Il expérimente pour le scénario et l'humour une expérience qu'il poursuivra jusqu'à la fin de sa carrière : l'absurde déviant sur la scatologie, le sexe et les gags crescendo (départ calme suivi d'une évolution burlesque du faciès et des postures) ou récurrents (voir le petit Momo le Morbaque par exemple, un temps piraté).

Le 1er avril 1975, il lance son propre journal, Fluide glacial, « magazine d'Umour et de Bandessinées ».

La même année, il est co-scénariste du film Les vécés étaient fermés de l'intérieur de Patrice Leconte (1976), avec en vedette Coluche et Jean Rochefort.

Il apparaît aussi comme acteur, notamment au générique de L'an 01 (1973), Les Doigts dans la tête (1974), Je hais les acteurs (1986), Le Nouveau Jean-Claude (2002) et Les Clés de bagnole (2003).

Dans son nouveau magazine, Gotlib lance des bandes dessinées diverses, qui ont chacune marqué le neuvième art[réf. nécessaire]. On peut citer parmi les plus célèbres Rhââ Lovely, Pervers Pépère, Superdupont, Dans la joie jusqu'au cou ou encore Gai-Luron.

À partir des années 1980, Gotlib se consacre presque exclusivement à la rédaction de l'éditorial de Fluide Glacial, dessinant de plus en plus rarement. Il publie en 1986 son dernier album de bande dessinée, La bataille navale ou Gai-Luron en slip. Il continue toutefois à dessiner des illustrations, notamment pour la réédition de ses albums précédents ou pour des publicités. En 1991, il obtient le Grand Prix du Festival d'Angoulême.

Il cède courant 1995 sa maison d'édition, la Société Audie, qui exploite le journal Fluide glacial à la maison Gallimard en conservant la possibilité de rédiger les éditoriaux. Ceux-ci ont été édités en 1990 sous le titre Jactances, publié en même temps que ses mémoires de jeunesse J'existe, je me suis rencontré, et révèlent un style littéraire remarquable.es de fictions dans ses oeuvres.

Gotlib est mort le dimanche 4 décembre 2016 à l'âge de 82 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe de Marcel Gotlib ?

La position exacte de la tombe de Marcel Gotlib n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Marcel Gotlib ?

Cimetière du Vésinet
78110 Le Vésinet
Yvelines
France Drapeau francais

La tombe de Marcel Gotlib est au Cimetière du Vésinet, 78110 Le Vésinet, Yvelines, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Marcel Gotlib.

L'assistant-réalisateur est au comédien ce que l'infirmier est au dément, mais en plus brutal.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Marcel Gotlib. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Marcel Gotlib, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Marcel Gotlib.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Marcel Gotlib
  • Vrai nom : Marcel Gottlieb
  • Prénom : Marcel
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Gotlib
  • Nom de famille (2) : Gottlieb
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Marcel Gottlieb, gotlieb, gottlieb, gottlib

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 82 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Marcel Gotlib ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Marcel Gotlib, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
4 notes
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Marcel Gotlib est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Marcel Gotlib au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 4 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Au Paradis Gai-Luron ! Merci pour Fluide Glacial, Hamster Jovial, Superdupont, Gai-Luron...
Au Paradis Gai-Luron ! Merci pour Fluide Glacial, Hamster Jovial, Superdupont, Gai-Luron, la Rubrique-à-brac, les Dingodossiers, les W.C. étaient fermée de l'intérieur, etc, etc, etc...
Commentez - il y a 6 ans
 Personnages du génial Gotlib qui ont illuminé les pages de l'écho des savanes puis de Fluide glacial.
Gai-luron, pervers pépère, Hamster jovial, Super-dupont, la coccinelle et tant d'autres personnages du génial Gotlib qui ont illuminé les pages de l'écho des savanes puis de Fluide glacial dans les années 70-80. Merci à toi, Marcel, père de la rubrique à brac et des dingodossiers pour tous les rires et sourires que tu as suscités chez beaucoup de jeunes ... et de moins jeunes !.
Commentez - il y a 6 ans
 Pour un humour, parfois vachard !
Pour un humour, parfois vachard !
Commentez - il y a 6 ans
4 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Marcel Gotlib ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Marcel Gotlib et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres auteur de bande dessinée francais

Portrait de F'murr
 

Drapeau France 1946 - 2018
Francais, 72 ans

Dessinateur français de bande dessinée, surnommé « Le Monty Python des alpages », il est connu pour sa série « Le Génie des Alpages », pour son style décalé et pour avoir marqué l'histoire de la BD franco-belge de son empreinte absurde et métaphysique. Il faisait partie de la bande de Pilote.
Portrait de Fabien Lacaf
 
Notez-le !

Drapeau France 1954 - 2019
Francais, 65 ans

Dessinateur français de bande dessinée et storyboardeur pour le cinéma. Auteur de BD, il a travaillé pour Charlie Hebdo et Métal Hurlant ; on lui doit notamment 3 tomes « Les Patriotes » avec Giroud (entre 1988 et 1992) et 3 albums « Macadam » (entre 1999 et 2001). Au cinéma, il a travaillé sur les story-board des films « Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2 » (1998), « Le Hussard sur le toit » (1995) ou « Astérix et Obélix contre César » (1999).
Portrait de Jean-Claude Mézières
 

Drapeau France 1938 - 2022
Francais, 83 ans

Dessinateur français de bande dessinée, cocréateur de la série de science-fiction « Valérian et Laureline » (1970-2010, 22 albums).
Portrait de Hubert
 
Notez-le !

Drapeau France 1971 - 2020
Francais, 49 ans

Auteur français de bande dessinée français, a reçu en 2015 le prestigieux prix Jacques-Lob pour l’ensemble de son oeuvre. Il est connu comme étant l'auteur des séries « Le Legs de l’Alchimiste », « Les Yeux Verts » ou « Miss Pas Touche » (Polar).
Portrait de Laurent de Brunhoff
 
Notez-le !

Drapeau France 1925 - 2024
Francais, 98 ans

Auteur et illustrateur français, héritier et continuateur de Babar, il a poursuivi avec succès les aventures de Babar, personnage adoré des enfants du monde entier, créé en 1931 par ses parents.
Portrait de René Pétillon
 

Drapeau France 1945 - 2018
Francais, 72 ans

Dessinateur français de bande dessinée, il est connu pour avoir créé le personnage de Jack Palmer, un détective calamiteux, dont les péripéties ont été narrées à travers plusieurs albums, publiés entre 1976 et 2013. Son album le plus connu est « L’Enquête corse », prix du meilleur album au Festival d’Angoulême en 2001. Cet album avait été adaptée au cinéma dans un film réalisé par Alain Berberian en 2004, avec les acteurs Christian Clavier et Jean Reno.

Autres points communs avec Marcel Gotlib