Noël Favrelière

 
Noël Favrelière
1934 - 2017
 

Militaire français, sous-officier parachutiste de l'armée française qui, rappelé durant la guerre d'Algérie, déserte en 1956, il combat durant 10 mois dans les rangs de l'ALN. Il est l'auteur d'un récit « Le désert à l'aube » diffusé par les Éditions de Minuit en 1960 et censuré. Seul déserteur survivant, il a inspiré de nombreux personnages de déserteur et résistant concernant cette guerre dont notamment le film de René Vautier « Avoir vingt ans dans les Aurès » (1972). Il fait partie des "Justes d'Algérie" ayant soutenus le combat du peuple algérien pour sa libération. Il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 1985.

Nationalité française Francais, né en 1934 et mort le 11 novembre 2017

83 ans Mort à l'âge de 83 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Noël Favrelière ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 3 ans que Noël Favrelière est mort le mercredi 11 novembre 2020. Plus que 15 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Noël Favrelière (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Noël Favrelière, né en 1934 à La Rochelle, est un sous-officier parachutiste de l'armée française qui, rappelé durant la guerre d'Algérie, déserte en 1956. Il combat durant dix mois dans les rangs de l'ALN. Il est l'auteur d'un récit Le désert à l'aube diffusé par les Éditions de Minuit en 1960 et censuré. Seul déserteur survivant, il a inspiré nombreux personnages de déserteur et résistant concernant cette guerre dont notamment le film de René Vautier Avoir vingt ans dans les Aurès (1972). Il fait partie des "Justes d'Algérie" ayant soutenus le combat du peuple algérien pour sa libération. Il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 1985.

Originaire de la Rochelle, né le 11 mai 1934, il est marqué, enfant, par l'Occupation nazi et les combats de la Résistance lors de la Libération, en septembre 1944.

Il vit à Paris, dans les milieux artistiques, au moment où il est rappelé, en 1956. Son carnet de croquis l’accompagnera tout au long de la période algérienne.

Noël Favrelière fait son service militaire en Algérie, avant le soulèvement de la Toussaint 1954, et avait alors déjà été scandalisé par le sort réservé aux indigènes musulmans. Choqué par la manière dont ils étaient traités, il déclare à ses amis après 1954 : « Si j'étais Algérien, je serais fellagha ».

En 1956, Noël Favrelière est rappelé et rejoint Mont-de-Marsan. De là, il part pour Bayonne où il est affecté au 8e régiment de parachutiste coloniaux, puis est envoyé en Algérie.

Il participe à des opérations de ratissage dans la région d'Aumale. Au cours d'une de ses opérations, sa compagnie tue une fillette arabe de sept ou huit ans. D'autres exactions de l'armée française renforcent son hostilité radicale à cette guerre. Elles sont évoquées dans l'ouvrage de Pierre Vidal-Naquet, Les Crimes de l'Armée française, en 1975.

À l’aube du 19 août 1956, chargé de garder un prisonnier « rebelle » algérien qui allait être exécuté (corvée de bois), il quitte son unité avec ses armes et, accompagné de son ex-prisonnier (ce qui lui évita de passer pour un espion et lui sauva la vie), il rejoint les troupes de l'ALN.

Pendant dix mois, dans la partie du Sahara et des montagnes situées à la frontière de la Tunisie et de l'Algérie, il participe aux combats de l'ALN sous le nom de Nourdine. Il est blessé au pied après une attaque de l'aviation française.

Passé en Tunisie, après avoir témoigné de son geste dans la presse, il demande un visa pour les États-Unis où vit sa sœur.

Condamné une première fois à mort, par contumace, en 1958, par le Tribunal militaire de Constantine, il l'est une seconde fois en 1960.

En 1962, il retourne en Algérie et rencontre Ahmed Ben Bella et Mohamed Yazid. En 1963, il rentre clandestinement en France : il tient, grâce à Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, une conférence de presse et expose ses tableaux. Bénéficiant d'une bourse en Yougoslavie, il obtient un diplôme d'Histoire de l'Art à Ljubljana en 1964. Il repart en Algérie et dirige alors le Musée d'Alger de 1964 à 1966.

Grâce à une lettre de sa mère expliquant à la femme du Général De Gaulle que son fils avait agit comme le Général quand il s'était réfugié au Royaume-Uni en 1940, il est amnistié par ce dernier de ses deux condamnations à mort en 1966.

Il travaille ensuite à la Régie Renault à Sofia et à Ljubljana de 1967 à 1983. En 1968, il épouse la danseuse étoile Lane Stranić. Ils auront une fille en 1981, devenue comédienne et metteuse en scène sous le nom de Daphné Millefoa.

Il s'est rendu en Grèce en 1974 et aurait participé aux combats pour la Troisième République hellénique. De 1983 à 1989, il devient le directeur de l'Institut Français de Ljubljana (Slovénie), puis de celui d’Amman (Jordanie) de 1989 à 1995.

Quand la droite revient au pouvoir en France en 1995, il se retrouve au chômage puis prend sa retraite en 1999. Il a dessiné et peint toute sa vie. Souffrant d'Alzheimer depuis quelques années avant de s'éteindre dans la nuit du 11 au 12 novembre 2017. La crémation et dispersion de ses cendres ont eu lieu à Ljubljana dans la strict intimité du cercle familial le jeudi 16 novembre 2017.

Les Éditions de Minuit publient son récit, Le désert à l'aube, en octobre 1960. Il est saisi la semaine suivant cette publication, et sa diffusion est interdite. L'ouvrage reparaît sous le titre Le Déserteur, en 1974 aux Éditions Jean-Claude Lattès. Il est réédité sous son titre original aux Éditions de Minuit en 2000.

Ce récit sert de base au scénario écrit par René Vautier pour le film Avoir vingt ans dans les Aurès (1972). Francis Girod dans les années 90 et Xavier Beauvois dans les années 2000 ont chacun voulu en faire une adaptation cinématographique mais l'acquisition des droits n'a pas aboutie.

Il est également l'objet de divers documentaire dont Monsieur le Président je vous fais une lettre[réf. insuffisante] de Alain Taïeb et Algérie, Les Deux Soldats.

Il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par arrêté du 20 mai 1985.

L’État algérien a inauguré à Alger en 2002 une stèle à la mémoire des Français qui avaient soutenu le combat du peuple algérien pour sa libération. Ils sont parfois appelés « Justes d'Algérie » par comparaison avec les Justes parmi les nations qui sauvèrent des Juifs durant la Seconde guerre mondiale.

Noël Favrelière est mort le samedi 11 novembre 2017 à l'âge de 83 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Noël Favrelière en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Noël Favrelière.

Vous savez où se trouve la tombe de Noël Favrelière ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Noël Favrelière pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Noël Favrelière, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Militaire
  • Autres activités : --
  • Domaines : Guerre

Noms

  • Nom usuel : Noël Favrelière
  • Vrai nom : Noël Favrelière
  • Prénom : Noël
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Favrelière
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 1934
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 83 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Noël Favrelière ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Noël Favrelière, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

2 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
0 étoile
0
2,00

Commentaires

Vous avez des questions sur Noël Favrelière ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Noël Favrelière et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres militaire (hommes) francais

Portrait de Arnaud Beltrame
 

Drapeau France 1973 - 2018
Francais, 44 ans

Officier supérieur de gendarmerie français connu pour avoir donné sa vie après s’être volontairement substitué à une otage au cours de l’attaque terroriste du 23 mars 2018 au magasin Super U de Trèbes (Aude, France) .
Portrait de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan
 

Drapeau France 1611 - 1673
Francais, 62 ans

Homme de guerre français, dont on connait peu d'élément sur sa vie, mais rendu célèbre par Alexandre Dumas qui s'est inspiré des mémoires du Comte d'Artagnan pour composer son personnage de d'Artagnan, héros de trois récits publiés entre 1844 et 1850 et dont le plus connu est « Les Trois Mousquetaires ».
Portrait de Hélie De Saint Marc
 

Drapeau France 1922 - 2013
Francais, 91 ans

Résistant et un officier de l'armée française, décoré des plus hautes distinctions militaires avec 13 citations, commandant par intérim du 1er régiment étranger de parachutistes, prend part au putsch des généraux (avril 1961), condamné à 10 ans de réclusion criminelle puis réhabilité dans ses droits (1978), reçoit la grand-croix de la Légion d'honneur (2011).
Portrait de Lazare Ponticelli
 

Drapeau France 1897 - 2008
Francais, 110 ans

Dernier poilu français de la Première Guerre mondiale (depuis la mort de Louis de Cazenave le 20 janvier 2008), doyen des français et 9ème homme de nationalité française à entrer dans la liste des supercentenaires.
Portrait de Emile Driant
 

Drapeau France 1855 - 1916
Francais, 60 ans

Militaire et romancier français écrivant sous le pseudonyme du "Capitaine Danrit" pour échapper à la censure de ses supérieurs. Il aborde les thèmes militaires les plus divers en écrivant près de 30 romans en 25 ans.
Portrait de Jean Morel
 

Drapeau France 1922 - 2019
Francais, 97 ans

Militaire français, membre des commandos Kieffer des Forces navales françaises libres pendant la Seconde Guerre Mondiale, il est l'un des 177 Français qui débarquèrent sur les plages normandes lors du Jour J, le 6 juin 1944.

Autres points communs avec Noël Favrelière