Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan

7674ème
Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan
1611 - 1673
Score : 0

Comte, Homme d'état (Guerre, Histoire).

Nationalité française Francais, né en 1611 (environ) et mort le 25 juin 1673

62 ans Mort à l'âge de 62 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan ?


Contribuez !

Biographie

Charles de Batz-Castelmore, comte d'Artagnan, est un homme de guerre français né entre 1611 et 1615 au château de Castelmore, près de Lupiac, en Gascogne (dans le département actuel du Gers) et mort au siège de Maastricht le 25 juin 1673.

Il est le septième et dernier enfant d'une modeste famille d'origine roturière qui prétend depuis un demi siècle à la gentilhommerie. Lorsque le jeune Charles de Batz quitte Castelmore pour Paris vers 1630, il décide, comme ses trois autres frères qui s'engagent dans le métier des armes, d'emprunter le nom de sa mère, Françoise de Montesquiou d'Artagnan. En effet, la famille de Montesquiou est mieux introduite à la Cour que la famille de son père Bertrand de Batz (propriétaire d'une petite gentilhommière à Castelmore), à laquelle Artagnan, une seigneurerie de Bigorre, appartient. Il s'engage chez les Cadets des Gardes-Françaises, l'École Militaire d'alors. M. de Tréville, capitaine de la Compagnie des Mousquetaires du Roi, l'affecte à la Compagnie des Essarts des Gardes Françaises à Fontainebleau. Il participe de 1640 à 1642 aux opérations militaires d'Arras, de Bapaume, de Collioure ou de Perpignan. Son entrée chez les mousquetaires du Roi (où exerce déjà son frère aîné Paul), avec la protection de Mazarin, daterait de 1644, en même temps que celle de son ami François de Montlezun, seigneur de Besmaux près d'Auch et futur gouverneur de la Bastille.

La compagnie des Mousquetaires est dissoute par Mazarin en 1646. Pendant la Fronde, le cardinal charge d'Artagnan — devenu un de ses « gentilhommes ordinaires » — d'un certain nombre de missions auprès des chefs militaires. Louis XIV, qui l'a connu dans ces années-là alors qu'il n'était qu'un enfant, lui accorde par la suite toute sa confiance, le chargeant de nombreuses missions réclamant diligence et discrétion. Lors de l'exil de Mazarin à Brühl en 1651, d'Artagnan accompagne le ministre. Cette fidélité est payée de retour : en 1652, d'Artagnan est lieutenant aux Gardes-Françaises, ce qui suscite des remous dans cette unité d'infanterie ; en 1653, Mazarin lui fait accorder la charge de « Capitaine concierge de la volière du Roi » que convoitait Colbert ; en juillet 1655, il achète 80 000 livres une charge de capitaine aux Gardes dans la compagnie de Fourille, grâce à l'argent de la revente de ses charges précédentes et 4 000 livres prêtés par des fidèles de Mazarin, notamment Colbert, alors au début de sa carrière.

En 1657, la première compagnie des mousquetaires, dite des « grands mousquetaires » ou des « mousquetaires gris » (en raison de la robe de leur chevaux), est reconstituée. D'Artagnan en devient membre avec le grade de sous-lieutenant, mais en assure le véritable commandement (le chef nominal, le capitaine-lieutenant, étant le duc de Nevers, un neveu de Mazarin). Il a son hôtel particulier (aujourd'hui disparu) au n° 1 de l'actuelle rue du Bac, à l'angle du quai Voltaire à Paris dans l'actuel 7e arrondissement (ancien quai des Théatins)

Fréquentant les salons littéraires du Marais, il y rencontre une riche veuve, Anne Charlotte de Champlecy, Dame de Sainte-Croix. Le 5 mars 1659, un contrat portant les signatures de Louis XIV et Mazarin l'autorise à la prendre pour épouse, ce qu'il fait la même année, le 3 avril 1659, en l'Église Saint-André-des-Arts, à Paris. Ils ont deux fils en 1660 et 1661, puis se séparent de biens et de corps en 1665.

En 1660, Louis XIV se marie avec l'Infante d'Espagne. La cérémonie a lieu le 9 juin à Saint-Jean-de-Luz. Le voyage vers le Pays basque dure un an et donne l'occasion à Louis XIV de visiter les provinces méridionales de son royaume. Bien évidemment, d'Artagnan accompagne le cortège. La traversée des villes-étapes provoque l'admiration des populations : les fiers mousquetaires précèdent l'attelage royal tiré par six chevaux blancs. Le jour de l'étape à Vic-Fezensac, le 26 avril 1660, d'Artagnan chevauche vers Castelmore pour revoir les siens et se recueillir sur la tombe de ses parents, dans la chapelle du domaine.

Le 5 septembre 1661, le roi confie à d'Artagnan la mission délicate d'arrêter Nicolas Fouquet2, lors de la tenue du Conseil à Nantes. Cette mission aurait dû être confiée au Capitaine de la Garde du corps du roi, le Duc de Gesvres, mais ce dernier était un client de Fouquet. Le roi montre ainsi qu'il accorde toute sa confiance à d'Artagnan.

Une longue période commence pendant laquelle le mousquetaire, transformé en geôlier, accompagne son prestigieux prisonnier dans ses lieux d'incarcération successifs : trois mois au château d'Angers, au château d'Amboise puis au donjon de Vincennes, le 20 juin de l'année suivante à la Bastille et enfin à Pignerol. Pendant trois ans, d'Artagnan s'occupe personnellement de son prisonnier, filtrant ses visiteurs et rendant compte scrupuleusement en haut lieu de tous les détails de la vie du prisonnier avec lequel, malgré les rigueurs de la détention, il noue des relations presque amicales. Madame de Sévigné rapportera avec quelle diligence d'Artagnan a rendu le transfert et la détention de Fouquet la moins pénible possible. Dix ans plus tard, il procèdera de manière analogue à l'arrestation de Lauzun.

En 1666, il est nommé « Capitaine des petits chiens du Roi courant le chevreuil » (charge qui lui rapporte des gages et lui assure un logement à Versailles3), charge dont il se démet en 1667 pour devenir capitaine-lieutenant de la première compagnie des Mousquetaires, ce qui lui assure une solde de neuf cents livres par mois4.

D'Artagnan devient gouverneur de la ville de Lille (grande cité de 50 000 habitants, au rôle stratégique majeur, elle est gagnée par la France en 1667), remplaçant le maréchal d'Humières tombé en disgrâce. Ce gouverneur impopulaire5 ne songe qu'à retourner sur le champ de bataille. Il en a l'occasion lorsqu'il participe à la féroce répression de la révolte de Roure en 1670 et lorsque Louis XIV entame la guerre de Hollande contre les Provinces Unies en 1672. Il y trouve la mort héroïquement le 25 juin 1673 lors du siège de Maastricht : le Roi menant lui-même une armée de 40 000 hommes, d'Artagnan est appelé en renfort et tué par une balle de mousquet reçue en pleine gorge selon certains témoins, sur le front selon d'autres, alors qu'il combattait un jour de relâche. Il voulait en effet aider de jeunes officiers (dont le duc de Monmouth) subissant une contre-attaque sur une demi-lune que ses hommes avaient prise la veille. Quatre mousquetaires de sa compagnie se font tuer pour aller rechercher son corps très en avant dans les lignes hollandaises6. Louis XIV, à l'insu de tous, fait célébrer une messe dans sa chapelle privée et écrit à la Reine : « J'ai perdu d'Artagnan en qui j'avais la plus grande confiance et m'était bon à tout. D'Artagnan et la gloire ont le même cercueil. »

Le lieu de sa sépulture est inconnu. Cependant, l'historienne Odile Bordaz pense avoir localisé la tombe de d'Artagnan dans l'église St Pierre-et-Paul de Wolder, près de Maastricht (au sud-ouest de la ville, sur la frontière belgo-néerlandaise)7. C'est en effet dans ce village que Louis XIV et ses mousquetaires avaient établi leurs quartiers. Et c'est de là que d'Artagnan et ses hommes durent partir à l'assaut des remparts de la ville où il trouva la mort.

À l'époque, les officiers morts au combat étaient inhumés dans l'église la plus proche. Il y a donc de fortes présomptions pour que d'Artagnan et d'autres membres de l'état-major du roi morts lors du siège soient enterrés dans l'église de Wolder. Seules des fouilles permettraient de confirmer cette hypothèse.

On connaît finalement peu de choses du véritable d'Artagnan. Il n'existe de lui qu'un portrait dont l'authenticité n'est pas garantie, et des « mémoires » apocryphes où le vrai se mêle au faux, parus en 1700, soit 27 ans après sa mort. Ils sont le fruit de Gatien de Courtilz de Sandras, qui a découvert la vie du héros gascon pendant un de ses séjours à la Bastille, alors que Baisemeaux, ex-compagnon de d'Artagnan, en était gouverneur.

Alexandre Dumas découvre à son tour la vie de d'Artagnan à travers ces mémoires. En juin 1843, de passage à Marseille chez son ami Joseph Méry, Dumas fouinant les rayons de sa riche bibliothèque, « emprunte » le livre. Il ne le rendra jamais8. Il s'enthousiasme pour le personnage et fait de l'ouvrage son livre de chevet. Il s'en inspire pour la rédaction de sa célèbre trilogie :

Les Trois Mousquetaires

Vingt ans après

Le Vicomte de Bragelonne

Dans le roman, d'Artagnan est fait Béarnais. Quand le Cardinal de Richelieu lui demande : « Êtes-vous un d'Artagnan du Béarn ? » l'impétueux gascon répond par l'affirmative : « Oui, Monseigneur (...) je suis le fils de celui qui a fait les guerres de religion avec le grand roi Henri [IV] ». La réalité historique, là encore, n'est pas la préoccupation majeure de Dumas, puisque dans Les Trois Mousquetaires, il avance l'action de 15 ans (d'Artagnan participe ainsi au siège de la Rochelle), il oppose Louis XIII à Richelieu et « invente » le personnage de Milady de Winter9 ainsi que la liaison d'Anne d'Autriche avec le duc de Buckingham10. Par contre, les personnages d'Athos, Porthos et Aramis ont bien existé : si Gatien de Courtilz de Sandras les présente comme des frères, ce sont des Gascons et Béarnais que d'Artagnan a pu rencontrer.

Dans Vingt Ans après, d'Artagnan assiste à la Fronde, et tente avec ses trois amis de sauver Charles I d'Angleterre. Au début du Vicomte de Bragelonne, peu convaincu de la valeur en tant que roi du jeune Louis XIV, il démissionne de sa charge de capitaine de la garde. Il est le responsable de la restauration sur le trône d'Angleterre de Charles II. Louis XIV l'ayant rappelé auprès de lui, d'Artagnan reprend ses fonctions ; au terme du roman, il est convaincu que Louis XIV est devenu un grand roi, malgré les scrupules moraux qu'il éprouve à obéir à certains ordres. Le dernier volume de la trilogie met en scène de manière romancée l'arrestation de Fouquet par d'Artagnan ; le mousquetaire intervient également dans l'affaire de l'homme au masque de fer. Le roman s'achève par la mort de d'Artagnan, tué par l'artillerie ennemie alors qu'on lui apporte enfin son bâton de maréchal de France (détail fictif).

Par la suite, d'Artagnan est devenu l'un des personnages les plus récurrents du cinéma.

Son personnage apparaît également brièvement dans Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand.

------------------------

Cinéma et télévision

------------------------

Le rôle de D'Artagnan est interprété par :

Aimé Simon-Girard dans Les Trois Mousquetaires (1921) et dans Les Trois Mousquetaires (1933)

Douglas Fairbanks dans Les Trois Mousquetaires (1921)

Max Linder dans L'Étroit Mousquetaire (1922)

Walter Abel dans Les Trois Mousquetaires (1935)

Gene Kelly dans Les Trois Mousquetaires (1948)

Carlo Ninchi dans Le Fils de d'Artagnan (1949)

Cornel Wilde dans Les Fils des Mousquetaires (1952)

Georges Marchal dans Les Trois Mousquetaires (1953)

Gérard Philipe dans Si Versailles m'était conté... (1954)

Jean-Paul Belmondo dans Les Trois Mousquetaires (1959)

Gérard Barray dans Les Trois Mousquetaires (1961)

Jean Marais dans Le Masque de fer (1962)

Michel Le Royer dans D'Artagnan, chevalier du roi (1966)

Dominique Paturel dans D'Artagnan (série TV, 1969-70)

Michael York dans Les Trois Mousquetaires (1973)

Mikhail Boyarsky dans D'Artagnan et les Trois Mousquetaires (1978)

Chris O'Donnell dans Les Trois Mousquetaires (1993)

Philippe Noiret, dans La Fille de d'Artagnan (1994)

Gabriel Byrne dans L'Homme au masque de fer (1998)

Justin Chambers dans D'Artagnan (2001)

Gérard Depardieu dans Blanche (2002)

Florent Pagny dans Milady (Téléfilm, 2004)

Michael York dans La femme mousquetaire (Téléfilm, 2005)

Laurent Natrella dans Le Roi, l'Écureuil et la Couleuvre (Téléfilm, 2010)

Logan Lerman dans Les Trois Mousquetaires 3D (The Three Musketeers) (2011)

------------------------

Lieux liés à d'Artagnan

------------------------

Le château de Castelmore, à Lupiac Gers, où d'Artagnan est né et a grandi

Le village d'Artagnan, dans les Hautes-Pyrénées, dont le héros gascon porte le nom

Le Musée d'Artagnan, à Lupiac.

La rue d'Artagnan à Paris

Les statues de d'Artagnan :

Paris, place du Général-Catroux : la statue de d'Artagan est surplombée par celle d'Alexandre Dumas.

Auch, capitale historique de la Gascogne.

Maastricht, Pays-Bas.

Cincinnati, Xavier University.

D'Artagnan et les trois mousquetaires à Condom, Gers.

Le Conseil Général du Gers a choisi d'Artagnan pour personnaliser le logo du département.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan.

Vous savez où se trouve la tombe de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Comte, Homme d'état
  • Domaines : Guerre, Histoire

Noms

  • Nom usuel : Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan
  • Nom complet : --
  • Prénom : Charles
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : De Batz-Castelmore d'Artagnan
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : d'Artagnan, comte d'Artagnan

Naissance

  • Date de naissance : 1611
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 62 ans (environ)
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 D'Artagnan, d'après ce que l'ont en connaît, était un très brave et courageux militaire mais aussi un fidèle compagnon.
D'Artagnan, d'après ce que l'ont en connaît, était un très brave et courageux militaire mais aussi un fidèle compagnon. Il a servit son Roi jusqu'au sacrifice de sa vie dans l'honneur, à fréquenter multiples personnalités de l'époque comme le mystérieux Masque de Fer et sa vie méritait vraiment l'hommage que lui a rendu Alexandre Dumas à travers sa trilogie Des Trois Mousquetaires bien que l'ont saches pas si tout est vrai dans ce roman inspiré des vrais Mémoires de D'Artagnan. En tout cas il fait parti des grands officiers dont la France doit être très fier même si il a servit sous l'ancien régime.
Commentez - il y a 5 mois

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

7674ème
0 point
cumulés en 30 jours
Portrait de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan
7674ème

Drapeau France 1611 - 1673
Francais, 62 ans

Comte, Homme d'état (Guerre, Histoire).
-4
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan.
Soyez le 1er fan en votant pour Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan.

Commentaires

Vous avez des questions sur Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Charles De Batz-Castelmore d'Artagnan et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.