Paul Savatier

 
Paul Savatier
1931 - 2018
 

Scénariste français pour la télévision. Son plus grand succès est l’adaptation pour la télévision du roman de Jean d’Ormesson « Au plaisir de Dieu » (1974, drame), série en 6 épisodes diffusée en 1977 sur TF1.

Nationalité française Francais, né le 11 janvier 1931 et mort le 23 juillet 2018

87 ans Mort à l'âge de 87 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Paul Savatier ?


Contribuez !

Biographie

Paul Savatier, né le 11 janvier 1931 à Poitiers et mort le 23 juillet 2018 à Châtellerault, est un romancier, comédien et scénariste pour la télévision français. Son plus grand succès avait été l’adaptation pour la télévision du roman de Jean d’Ormesson « Au plaisir de Dieu » (1974). Une série en 6 épisodes diffusée en 1977 sur TF1.

Fils d'une grande famille catholique de juristes du Poitou, septième de douze enfants. Son père René Savatier est une sommité du droit français doyen de la faculté de Poitiers, et membre de l'Académie des sciences morales et politiques, entré dans la résistance au début de la guerre, il fut nommé président du comité départemental de libération de la Vienne en 1944; une rue de Poitiers porte son nom.

Son grand-père Henri Savatier fut lui aussi un intellectuel de premier plan connu pour ses engagements politiques auprès d'Albert de Mun, Henri Lorin, et René de la Tour du Pin dans le catholicisme social ; il dirigea la revue de l’Association catholique de la jeunesse française, l’Action Catholique.

Sa famille a acquis au xviiie siècle le domaine des Pâtrières, vaste propriété agricole située aux confins du Poitou et de la Touraine à Lésigny-sur-Creuse, où ils exercèrent pendant plusieurs générations la charge de maire. Ce contexte régional, familial et social a fourni une part de l'inspiration de l’œuvre de Paul Savatier.

Après des études chez les jésuites au collège Saint-Joseph de Poitiers, Paul Savatier monte à Paris, étudie le cinéma à l'ETPC (École Technique de Photo et Cinéma) et l'art dramatique à l'EPJD (Éducation Par le Jeu Dramatique). Il devient acteur de théâtre et passe par les troupes de Hubert Gignoux, Jean Dasté, Roger Planchon, Jean-Marie Serreau, André Barsacq, Jean-Louis Barrault, et Pierre Debauche, avec qui il fonde les théâtres Daniel-Sorrano à Vincennes et Des Amandiers à Nanterre.

Par la suite, dans le cadre de son métier d’acteur il a participé à 48 films selon l'IMDB, mais l’essentiel de sa carrière est dans l’écriture de romans, de scénarios ou dialogues de téléfilms.

En 1962, Paul Savatier publie son premier roman, L’Œil du centre, qui fait l'objet d'une recension élogieuse dans la Nouvelle Revue française et est comparé à la première œuvre de Simone de Beauvoir. Il sera suivi de 9 autres romans et nouvelles. Deux d'entre eux ont reçu des prix (Le Ravisseur, 1979, Prix Valentine de Volmar; Le Photographe, 1983, Prix Ève Delacroix ainsi que le prix des lectrices de Elle). Ses livres sont publiés chez Gallimard jusqu'en 1987, puis chez Robert Laffont. En 2001, il publie également un ouvrage de poésie enfantine, Alphanimaux, illustré par Paule Charlemagne et Florence Guiraud (Éditions du Sorbier, 2001), à la qualité remarquée et souvent repris sur internet.

Dès 1975, Paul Savatier s’intéresse à la télévision en écrivant des scénarios, ou en adaptant des romans pour lesquels il écrit les dialogues. Il a ainsi l’occasion de travailler avec des réalisateurs de renom comme Roger Kahane, Guy Jorré, Jean Kerchbron ou encore des grands noms comme Robert Mazoyer ou Robert Enrico.

Son plus grand succès de télévision est certainement la série mythique en six épisodes programmée en 1977 Au plaisir de Dieu tirée du très gros roman de Jean d’Ormesson. Sa culture familiale, en symbiose avec celle de l’auteur lui permet d’écrire des dialogues illustrant parfaitement le long livre qui n'en comportait aucun.

En 1983, il accomplira le même type de travail à partir du roman de Louis Aragon Les Beaux Quartiers ou encore du roman de Jean Orieux, Catherine de Médicis, réalisé par Yves-André Hubert, avec Alice Sapritch dans le rôle-titre, et diffusé sur Antenne 2 dans le cadre de l'émission Les Dossiers de l'écran les 18 et 19 avril 1989.

Paul Savatier s’est marié le 20 juillet 1957 à Élisabeth Janvier (1932-1991) comédienne, traductrice et dramaturge, il est père de trois enfants : Tristan, Anne et Sébastien.

Paul Savatier est mort le lundi 23 juillet 2018 à l'âge de 87 ans à Châtellerault (France, Vienne).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Paul Savatier en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Paul Savatier.

Vous savez où se trouve la tombe de Paul Savatier ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Paul Savatier pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Paul Savatier, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Paul Savatier.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Paul Savatier
  • Nom complet : --
  • Prénom : Paul
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Savatier
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 87 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Paul Savatier ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Paul Savatier, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Paul Savatier ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Paul Savatier et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres scénariste (hommes) francais

Portrait de Philippe Carrese
 
Notez-le !

Drapeau France 1956 - 2019
Francais, 63 ans

Cinéaste et scénariste français, auteur et réalisateur de plus de 400 épisodes de la série « Plus Belle la vie » de 2006 à 2019.
Portrait de Fred Kassak
 

Drapeau France 1928 - 2018
Francais, 90 ans

Scénariste et romancier français connu pour avoir été le scénariste de la série télévisée « Cinq dernières minutes » (1958-1996, série policière, 38 saisons, 149 épisodes). Lauréat du Grand Prix de littérature policière, il aura oeuvré à la réinvention du roman noir dans les années 1950 et 1960, deux décennies au cours desquelles la télévision et la radio, avides de programmes à suspense, ont abondamment popularisé le genre.
Portrait de Marc Simenon
 
Notez-le !

Drapeau France 1939 - 1999
Francais, 60 ans

Cinéaste et un scénariste français, connu pour les films « Signé Furax » (1981), « Le Champignon » (1970) ou « Par le sang des autres » (1974).
Portrait de Jean Douchet
 
Notez-le !

Drapeau France 1929 - 2019
Francais, 90 ans

Critique et historien du cinéma français, grand cinéphile et figure historique des « Cahiers du cinéma » (revue française mensuelle de cinéma créée en 1951).
Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français devenu le comédien et auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
Portrait de Jean-Claude Brialy
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Acteur français issu de la Nouvelle Vague du cinéma français, a joué dans plus de 100 films au cours d'une carrière commencée en 1956 et a côtoyé de grands réalisateurs tels que Louis Malle, Claude Chabrol, François Truffaut ou Éric Rohmer mais aussi Philippe de Broca. Vedette (Le Beau Serge) ou second rôle, il a été nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle avec « Le Juge et l’Assassin » en 1977 et l'a remporté avec « Les Innocents » en 1988.

Autres points communs avec Paul Savatier