Fred Kassak

 
Fred Kassak
1928 - 2018
 

Scénariste et romancier français connu pour avoir été le scénariste de la série télévisée « Cinq dernières minutes » (1958-1996, série policière, 38 saisons, 149 épisodes). Lauréat du Grand Prix de littérature policière, il aura oeuvré à la réinvention du roman noir dans les années 1950 et 1960, deux décennies au cours desquelles la télévision et la radio, avides de programmes à suspense, ont abondamment popularisé le genre.

Nationalité française Francais, né le 4 mars 1928 et mort le 12 avril 2018

90 ans Mort à l'âge de 90 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Fred Kassak ?


Contribuez !

Biographie

Fred Kassak, pseudonyme de Pierre Humblot est un scénariste et romancier français né à Paris le 4 mars 1928 et décédé le 12 avril 2018. Il est connu pour avoir été le scénariste de la série télévisée « Cinq dernières minutes » (1958-1996, série policière, 38 saisons, 149 épisodes).

Lauréat du Grand Prix de littérature policière, il aura oeuvré à la réinvention du roman noir dans les années 1950 et 1960, deux décennies au cours desquelles la télévision et la radio, avides de programmes à suspense, ont abondamment popularisé le genre. Il a abordé tous les genres : théâtre romans, nouvelles, feuilletons, journalisme, télévision, cinéma, radio. Il a reçu le Prix Mystère de la critique 1972 pour Nocturne pour assassin et le Grand Prix de littérature policière 1958 pour On n’enterre pas le dimanche dont l’adaptation à l’écran par Michel Drach obtint le Prix Louis-Delluc. La plupart de ses romans ont été adaptés au cinéma et plusieurs par Michel Audiard, le plus connu étant Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause !. On lui doit le premier scénario de la série télévisée Les Cinq dernières minutes - à laquelle il collabora ensuite régulièrement - et de nombreuses pièces pour « Les Maîtres du mystère », émission radiophonique de Pierre Billard.

À la Libération, Pierre Humblot quitte le lycée et entre, comme secrétaire du Service outre-mer, au Touring club de France. Cette expérience fournira la substance d'un roman librement adapté au cinéma par Pierre Tchernia en 1963, Carambolages, dont Kassak estimera néanmoins qu'il est une "trahison" de l'œuvre originale, comme selon lui toutes les adaptations que Michel Audiard a faites de ses romans.

Il débute en écrivant quelques contes et nouvelles qui paraissent dans le magazine Pour Vous, Madame. Caressant un moment l’ambition de devenir comédien, il prend des cours d’art dramatique et écrit également quelques poèmes qui lui valent de recevoir, en 1948, le 2e prix du Club des Poètes français (dont il est le secrétaire général, le 1er prix étant revenu au Président). Il fonde, avec quelques collègues un groupe théâtral. Le fait de jouer les pièces des autres lui donne envie d’en composer une et il écrit le premier acte d’une comédie : Juanito, le séducteur ingénu. Pierre Humblot est le cousin de la comédienne Annette Poivre, qui est elle-même la femme du comédien Raymond Bussières. Le couple est enthousiasmé par le premier acte et l’engage vivement à écrire les deux autres. Pierre Humblot s’exécute et la pièce reçoit un cinquième prix au Concours d’Enghien en 1953. Pierre Humblot se lance dans le cinéma et il est engagé comme gagman pour le film de Norbert Carbonnaux : Les Corsaires du Bois de Boulogne. Il racontera cependant en 2017 que sa collaboration à ce film aura été « parfaitement nulle », qu'il « n'est l'auteur de rien du tout » dans les Corsaires et qu'il n'aura « joué aucun rôle dans cette histoire ».

Grâce à Raymond Bussières, sa pièce est représentée en lecture-spectacle par l’École d’Art dramatique du Vieux-Colombier. Grâce à ces louanges, quelque temps plus tard, la pièce est reçue au théâtre des Capucines et commence sa carrière en janvier 1956 dans une mise en scène de Louis Ducreux, avec une musique de Darius Milhaud. Elle ne tient l’affiche qu’un mois et demi. On lui substituera un one man show d’Henri Salvador.

Pierre Humblot publie aux Éditions de l’Arabesque un roman d'espionnage Tonnerre à Tana (abréviation de la capitale de l’ancien royaume des Hovas) dont l’action se situe à Madagascar, Antsirabe. Il prend le nom de plume de Kassak. L’Arabesque lui offre, aussitôt après, une nouvelle chance dans le roman policier en lui proposant d’écrire un suspense pour sa nouvelle collection "Crime Parfait ?" et c’est la naissance de Plus amer que la mort auquel succède un second espionnage Estocade à Stockholm, puis un second suspense : Nocturne pour assassin qualifié de roman de grande classe par Mystère-Magazine et de classique du genre par Maurice-Bernard Endrèbe. Il manque de peu le Grand prix de littérature policière, attribué cette année-là à un autre débutant, Frédéric Dard. Fred Kassak remporte cette distinction avec On n’enterre pas le dimanche l’année suivante.

Fred Kassak est avec Claude Loursais l’auteur du scénario de la première émission de ce même Claude Loursais Les Cinq Dernières Minutes qui eut lieu le 1er janvier 1958. C'est pourquoi, comme Fred Kassak l'expliquera à Philippe Garbit le 6 juillet 2014 au micro de France Culture, dans le premier épisode, Raymond Souplex s'appelle Sommet, du nom de l'anti-héros de Kassak, et non Bourrel comme par la suite.

Il enchaîne avec un roman humoristique inspiré de son expérience dans l’association de tourisme : Carambolages (qui sera sélectionné pour le Grand Prix de l'humour noir, lequel reviendra finalement à Raymond Queneau pour Zazie dans le métro).

Fred Kassak a vécu de sa plume, ayant abordé tous les genres : théâtre, romans, nouvelles, feuilletons, journalisme, télévisions, cinéma… Les machiavéliques intrigues et les noires machinations qu’il imagine sont toujours servis avec beaucoup d’humour et un art consommé de la chute.

Michel Dupuy (Association Label Image) a rendu hommage à Fred Kassak lors du Premier Festival Les Passeurs de Lumière les 16-17 mai 2009 à Moëlan-sur-Mer. Ce festival s’articule autour du cinéma, de l’audiovisuel, et de la diffusion des arts de l’image. Le thème du festival cette année était le polar. Dans le cadre du festival, un film sur Fred Kassak a été projeté.

Fred Kassak est mort le jeudi 12 avril 2018 à l'âge de 90 ans.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Fred Kassak en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Fred Kassak.

Vous savez où se trouve la tombe de Fred Kassak ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Fred Kassak pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Fred Kassak, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Fred Kassak.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Pierre Eugène Humblot
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Fred Kassak
  • Vrai nom : Pierre Humblot
  • Prénom : Pierre
  • Prénom (2) : Eugène
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Humblot
  • Pseudonyme : Fred Kassak, Jean Céric, Pierre Civry
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 4 mars 1928
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 90 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Fred Kassak ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Fred Kassak, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Fred Kassak est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Fred Kassak au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Fred Kassak était un très grand écrivain et le meilleur des hommes.
Fred Kassak était un très grand écrivain et le meilleur des hommes.
Commentez - il y a 7 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Fred Kassak ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Fred Kassak et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres scénariste (hommes) francais

Portrait de Philippe Carrese
 
Notez-le !

Drapeau France 1956 - 2019
Francais, 63 ans

Cinéaste et scénariste français, auteur et réalisateur de plus de 400 épisodes de la série « Plus Belle la vie » de 2006 à 2019.
Portrait de Paul Savatier
 
Notez-le !

Drapeau France 1931 - 2018
Francais, 87 ans

Scénariste français pour la télévision. Son plus grand succès est l’adaptation pour la télévision du roman de Jean d’Ormesson « Au plaisir de Dieu » (1974, drame), série en 6 épisodes diffusée en 1977 sur TF1.
Portrait de Jean-Pierre Mocky
 

Drapeau France 1933 - 2019
Francais, 86 ans

Cinéaste français, a réalisé plus de 60 longs métrages et 40 épisodes de série pour la télévision. Parmi ses films les plus connus : « Les Dragueurs » (1959, comédie dramatique), « Un drôle de paroissien » (1963, comédie, avec Bourvil), « Solo » (1969), « À mort l'arbitre » (1984, drame, avec Michel Serrault et Eddy Mitchell), « Le Miraculé » (1997, comédie, avec Michel Serrault, Jean Poiret et Jeanne Moreau), « Bonsoir » (1994, comédie, avec Michel Serrault) ou « Y a-t-il un Français dans la salle ? » (1982).
Portrait de Jean Carmet
 

Drapeau France 1920 - 1994
Francais, 73 ans

Acteur, Artiste, Scénariste (Art, Cinéma).
Portrait de Étienne Chicot
 

Drapeau France 1949 - 2018
Francais, 69 ans

Acteur français, a joué plus de 80 personnages depuis le début de sa carrière entre cinéma et théâtre. Il est connu pour ses rôles dans les films « Les Portes de la gloire » (2001, avec Benoît Poelvoorde), « Hôtel des Amériques » (1979, avec Patrick Dewaere), « Gomez et Tavarès » (2003, avec Titoff), « Da Vinci Code » (2006, avec Tom Hanks) ou « Case départ » (2011, avec Fabrice Éboué) ; mais aussi pour son rôle de Martin Blanchar dans la série « Louis La Brocante » en 2004, dans « Navarro » en 2003 et de nombreuses autres séries télévisées. Il fut le conjoint de Véronique Samson dans les années 1980.
Portrait de Jean-Claude Brialy
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Acteur français issu de la Nouvelle Vague du cinéma français, a joué dans plus de 100 films au cours d'une carrière commencée en 1956 et a côtoyé de grands réalisateurs tels que Louis Malle, Claude Chabrol, François Truffaut ou Éric Rohmer mais aussi Philippe de Broca. Vedette (Le Beau Serge) ou second rôle, il a été nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle avec « Le Juge et l’Assassin » en 1977 et l'a remporté avec « Les Innocents » en 1988.
Portrait de Victor Hugo
 

Drapeau France 1802 - 1885
Francais, 83 ans

Le plus grands écrivain français du 19e siècle et l'un des plus importants écrivains de langue française au monde. Grand romancier, il est l'auteur de « Les Misérables » (1862) et « Notre-Dame de Paris » (1831). À la tête du mouvement romantique, il a révolutionné le théâtre : « Cromwell » (1827), « Hernani » (1830) et « Ruy Blas » (1838). Grand poète, il est l'auteur de « Les Châtiments » (1853), « Les Contemplations » (1856) et « La Légende des siècles » (1859). Personnalité politique et un intellectuel engagé, il a joué un rôle majeur dans l’histoire du 19e siècle.
Portrait de Jean D'Ormesson
 

Drapeau France 1925 - 2017
Francais, 92 ans

Romancier français, membre de l'Académie française, connu pour ses romans La Gloire de l'Empire (1971), Au plaisir de Dieu (1974), Dieu, sa vie, son œuvre (1981), Histoire du Juif errant (1992), C'est une chose étrange à la fin que le monde (2010) ou Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016).
Portrait de Marcel Pagnol
 

Drapeau France 1895 - 1974
Francais, 79 ans

Écrivain, dramaturge et cinéaste français devenu célèbre avec sa pièce de théâtre Marius (1929), puis ses nombreux films avec les grands acteurs de l'époque (en particulier Raimu, Fernandel et Pierre Fresnay) : Angèle (1934), Regain (1937), La Femme du boulanger (1938)... Élu à l'Académie française en 1946. Auteur de "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma mère", "Jean de Florette" et "Manon des Sources".
Portrait de Albert Camus
 

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).

Autres romancier francais

Portrait de Philippe Carrese
 
Notez-le !

Drapeau France 1956 - 2019
Francais, 63 ans

Cinéaste et scénariste français, auteur et réalisateur de plus de 400 épisodes de la série « Plus Belle la vie » de 2006 à 2019.
Portrait de Paul Savatier
 
Notez-le !

Drapeau France 1931 - 2018
Francais, 87 ans

Scénariste français pour la télévision. Son plus grand succès est l’adaptation pour la télévision du roman de Jean d’Ormesson « Au plaisir de Dieu » (1974, drame), série en 6 épisodes diffusée en 1977 sur TF1.
Portrait de Jean-Pierre Mocky
 

Drapeau France 1933 - 2019
Francais, 86 ans

Cinéaste français, a réalisé plus de 60 longs métrages et 40 épisodes de série pour la télévision. Parmi ses films les plus connus : « Les Dragueurs » (1959, comédie dramatique), « Un drôle de paroissien » (1963, comédie, avec Bourvil), « Solo » (1969), « À mort l'arbitre » (1984, drame, avec Michel Serrault et Eddy Mitchell), « Le Miraculé » (1997, comédie, avec Michel Serrault, Jean Poiret et Jeanne Moreau), « Bonsoir » (1994, comédie, avec Michel Serrault) ou « Y a-t-il un Français dans la salle ? » (1982).
Portrait de Jean Carmet
 

Drapeau France 1920 - 1994
Francais, 73 ans

Acteur, Artiste, Scénariste (Art, Cinéma).
Portrait de Étienne Chicot
 

Drapeau France 1949 - 2018
Francais, 69 ans

Acteur français, a joué plus de 80 personnages depuis le début de sa carrière entre cinéma et théâtre. Il est connu pour ses rôles dans les films « Les Portes de la gloire » (2001, avec Benoît Poelvoorde), « Hôtel des Amériques » (1979, avec Patrick Dewaere), « Gomez et Tavarès » (2003, avec Titoff), « Da Vinci Code » (2006, avec Tom Hanks) ou « Case départ » (2011, avec Fabrice Éboué) ; mais aussi pour son rôle de Martin Blanchar dans la série « Louis La Brocante » en 2004, dans « Navarro » en 2003 et de nombreuses autres séries télévisées. Il fut le conjoint de Véronique Samson dans les années 1980.
Portrait de Jean-Claude Brialy
 

Drapeau France 1933 - 2007
Francais, 74 ans

Acteur français issu de la Nouvelle Vague du cinéma français, a joué dans plus de 100 films au cours d'une carrière commencée en 1956 et a côtoyé de grands réalisateurs tels que Louis Malle, Claude Chabrol, François Truffaut ou Éric Rohmer mais aussi Philippe de Broca. Vedette (Le Beau Serge) ou second rôle, il a été nommé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle avec « Le Juge et l’Assassin » en 1977 et l'a remporté avec « Les Innocents » en 1988.
Portrait de Victor Hugo
 

Drapeau France 1802 - 1885
Francais, 83 ans

Le plus grands écrivain français du 19e siècle et l'un des plus importants écrivains de langue française au monde. Grand romancier, il est l'auteur de « Les Misérables » (1862) et « Notre-Dame de Paris » (1831). À la tête du mouvement romantique, il a révolutionné le théâtre : « Cromwell » (1827), « Hernani » (1830) et « Ruy Blas » (1838). Grand poète, il est l'auteur de « Les Châtiments » (1853), « Les Contemplations » (1856) et « La Légende des siècles » (1859). Personnalité politique et un intellectuel engagé, il a joué un rôle majeur dans l’histoire du 19e siècle.
Portrait de Jean D'Ormesson
 

Drapeau France 1925 - 2017
Francais, 92 ans

Romancier français, membre de l'Académie française, connu pour ses romans La Gloire de l'Empire (1971), Au plaisir de Dieu (1974), Dieu, sa vie, son œuvre (1981), Histoire du Juif errant (1992), C'est une chose étrange à la fin que le monde (2010) ou Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016).
Portrait de Marcel Pagnol
 

Drapeau France 1895 - 1974
Francais, 79 ans

Écrivain, dramaturge et cinéaste français devenu célèbre avec sa pièce de théâtre Marius (1929), puis ses nombreux films avec les grands acteurs de l'époque (en particulier Raimu, Fernandel et Pierre Fresnay) : Angèle (1934), Regain (1937), La Femme du boulanger (1938)... Élu à l'Académie française en 1946. Auteur de "La Gloire de mon père" et "Le Château de ma mère", "Jean de Florette" et "Manon des Sources".
Portrait de Albert Camus
 

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).

Autres points communs avec Fred Kassak