Alexandre Adler

 
Alexandre Adler
1950 - 2023
 

Journaliste français, spécialiste des relations internationales, a écrit sur les attentats du 11 septembre 2001, l'ex-URSS et le Proche-Orient.

72 ans Mort à l'âge de 72 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Alexandre Adler ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 1 an que Alexandre Adler est mort le jeudi 18 juillet 2024. Plus que 25 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Alexandre Adler (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Alexandre Adler, né le 23 septembre 1950 à Paris et mort le 18 juillet 2023 dans la même ville, est un journaliste français, spécialiste des relations internationales, il avait notamment écrit sur les attentats du 11 septembre 2001, l'ex-URSS et le Proche-Orient.

D'origine juive allemande et russe, sa famille maternelle, les Bauer, réside en Turquie depuis le début du XXe siècle et échappe ainsi aux persécutions nazies. En revanche, tous les membres de sa famille paternelle, à l'exception de son père Emeric, sont morts en déportation. Sa filiation paternelle est une filiation de Cohen, et de rabbins. Son père Emeric Adler, décédé en 2003 à l'âge de 95 ans, était un ingénieur constructeur de voies ferrées dans l'Empire ottoman, originaire de la Bohême, actuelle République tchèque, parlant parfaitement sept langues étrangères, et qui s'était installé en France dans le courant des années 1930. Il avait servi à la Légion étrangère entre 1939 et 1945.

La langue maternelle d'Alexandre Adler est l'allemand. De parents laïcs et socialistes, il ne reçoit aucune éducation religieuse, aucune transmission de judéité « sauf l'humour » dit-il, mais il étudie en profondeur le judaïsme à l'âge adulte. En 1969, Alexandre Adler est reçu à l'École normale supérieure. Il est ensuite reçu à l'agrégation d'histoire.

Universitaire spécialiste de l'Union soviétique et de l'Europe de l'Est (il est cousin de l'ancien premier ministre roumain Petre Roman), Adler enseigne successivement à l'université Paris-VIII, à l'ESCP et est détaché par la suite auprès de l'enseignement militaire supérieur, notamment au Collège interarmées de défense jusqu'en 2000. Après cette date, il n'a plus qu'une activité journalistique.

Alexandre Adler est marié à Blandine Kriegel, philosophe et historienne, fille du résistant, puis dirigeant communiste, Maurice Kriegel-Valrimont, et de Paulette Lesouëf-Brévillier3.

Chevalier de la Légion d'honneur en mai 2002, il est fait officier de l'ordre national du Mérite le 19 janvier 2007, par le président de la République, Jacques Chirac. Franc-maçon, il a été initié à la Grande Loge nationale de France en 2000, l'a quittée et a rejoint la Loge nationale française.

Alexandre Adler est le directeur scientifique de la chaire de géopolitique de l'université Paris-Dauphine créée en novembre 2009. La chaire comprend un volet enseignement et un volet recherche portant notamment sur les points suivants : mondialisation et gouvernance, géopolitique, énergie et matières premières et politique européenne.

Dès 1965, Alexandre Adler adhère à la SFIO pendant la campagne présidentielle de François Mitterrand.

Après 1968, il quitte le Parti socialiste pour le PCF dont il restera militant pendant onze ans. Il entretient également des rapports très étroits avec le Parti communiste italien à son apogée, ainsi qu'avec plusieurs de ses dirigeants dont Pietro Ingrao, Bruno Trentin, Giorgio Napolitano et, tout à la fin de sa vie, Enrico Berlinguer.

Il aura été dans ces années professeur à l'École centrale du Parti et rédacteur en chef adjoint de la revue La Pensée. Il est le coauteur d'un ouvrage (très modérément) critique sur l'Union soviétique, L'URSS et nous, paru en 1978.

Après la rupture de l'Union de la gauche, il démissionne du Parti communiste en 1980 et participe à la contestation externe aux côtés de son beau-père Maurice Kriegel-Valrimont et de l'ancien secrétaire de la Fédération de Paris, Henri Fiszbin.

En 1984, il est recruté par le Parti socialiste pour travailler à sa commission de politique extérieure. Il rejoint presque au même moment le mouvement des Transcourants créé par François Hollande et Jean-Pierre Jouyet. Après 1988, il s'éloigne du Parti socialiste, tout en restant proche de Jean-Pierre Chevènement et de Philippe Séguin, dont il souhaite la conjonction. Membre du club Phares et Balises de Régis Debray et Max Gallo, il soutient aux côtés de Philippe Séguin, la candidature de Jacques Chirac en 1995 et à nouveau en 2002. Proche de Jacques Chirac sur un plan personnel, il n'en a pas moins pris nettement position en faveur de la politique générale de George W. Bush au Moyen-Orient.

Dénonçant régulièrement « le simplisme » dont les médias et certains intellectuels français font preuve à l'égard des États-Unis, il soutient la guerre en Afghanistan et la guerre en Irak en 2001 et 2003. Il regrette par la suite les erreurs commises dès les débuts de l'occupation américaine et en 2004 apporte un soutien réticent à John Kerry contre George W. Bush, saluant « le courage dont avait fait preuve ce dernier ». Il affirme cependant « ne pas croire au choc des civilisations » entre le judéo-christianisme et le monde musulman.

Alexandre Adler a participé à une réunion du Bilderberg en mai 2003 à Versailles.

Il soutient le oui au référendum de 2005 sur la constitution européenne : « La bataille pour le “oui” sera dans ces conditions évidemment la grande bataille pour la liberté de notre continent, et je l'espère la grande défaite de tous ces altermondialistes qui ont tout à la fois la candeur et l'impudence de se déclarer “antilibéraux”, disons simplement ennemis de la liberté. »

Il est critique envers les altermondialistes en qui il voit des « illuminés communautaristes1».

En 2007, il appelle à voter Nicolas Sarkozy dans sa chronique éditoriale au Figaro et en 2008, soutient, avec des réserves, la candidature de Barack Obama contre celle de John McCain lors des élections présidentielles américaines.

En 2013 et 2014, il participe pleinement au devoir de mémoire en militant notamment pour l'entrée de Pierre Brossolette au Panthéon.

Alexandre Adler, qui s'honore de l'amitié personnelle d'Henry Kissinger et qui a toujours défendu une politique d'ouverture des États-Unis et de l'Occident tant vis-à-vis de la Russie que de la Chine actuelle, ne se situe pas sur l'essentiel dans la ligne du courant néoconservateur, bien qu'il soit l'ami personnel de Richard Perle et plus lointainement de Paul Wolfowitz. Adler est par exemple opposé au bombardement de l'Iran, pays chiite, considérant que le principal problème est le djihadisme sunnite d'Al Qaïda, hostile au régime de Téhéran.

En avril 2011, Alexandre Adler s'est également prononcé pour le sauvetage du chef d'état syrien Bachar el-Assad, qui selon lui « ne mérite absolument pas d'être emporté par la vague de libération du printemps arabe ».

Alexandre Adler est mort le lundi 18 juillet 2023, à l'âge de 72 ans, à l'Hôpital européen Georges-Pompidou (France, dans le 15e arrondissement de Paris).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Alexandre Adler en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Alexandre Adler.

Vous savez où se trouve la tombe d'Alexandre Adler ?

Citations

Les meilleures citations d'Alexandre Adler.

La Turquie n'est que la longue marche d'un peuple, de la lointaine Eurasie vers l'Occident.
La paix, la paix à tout prix, nous clament tant de braves gens qui, en se conjoignant, aux lâches, aux amis des brutes et aux antisémites ordinaires peuvent s'ils n'y prennent garde, assurer le triomphe des forces du mal et de la régression.
L'identité turque n'est pas un stock, c'est un flux.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases d'Alexandre Adler. Vous pouvez consulter les meilleures citations d'Alexandre Adler, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Alexandre Adler.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Alexandre Adler
  • Nom complet : --
  • Prénom : Alexandre
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Adler
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 72 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Alexandre Adler ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Alexandre Adler, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Alexandre Adler ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Alexandre Adler et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres journaliste (hommes) francais

Portrait de Christophe Deloire
 

Drapeau France 1971 - 2024
Francais, 53 ans

Journaliste français, engagé, infatigable défenseur de la liberté de la presse, directeur général de Reporters Sans Frontières (RSF) de 2012 à sa mort en 2024.
Portrait de Alain Gillot-Pétré
 

Drapeau France 1950 - 1999
Francais, 49 ans

Journaliste français, célèbre pour avoir présenté la météo sur Antenne 2 et TF1, avec son humour, pendant 18 ans.
Portrait de Bernard Giroux
 
Notez-le !

Drapeau France 1950 - 1987
Francais, 37 ans

Journaliste sportif français ayant commenté sur TF1 le Tour de France, et les Grands Prix de Formule 1, en compagnie de José Rosinski et a participé aux premières émissions Auto-Moto. Il s'est engagé ensuite dans diverses compétitions dont le rallye Paris-Dakar en tant que copilote. Il a réalisé la traversée du désert du Ténéré à pied, et a écrit « Désert, l'aventure tout terrain » (1987). Il fut le compagnon de la chanteuse Jeane Manson.
Portrait de Jean Mamère
 
Notez-le !

Drapeau France 1951 - 1995
Francais, 44 ans

Journaliste français, a travaillé pour le groupe France Télévisions, il est le frère du politicien français Noël Mamère.
Portrait de Emile Zola
 

Drapeau France 1840 - 1902
Francais, 62 ans

Écrivain et journaliste français, considéré comme le chef de file du naturalisme, ses romans les + célèbres sont « L'Assommoir » (1876), « Nana » (1879) et « Germinal » (1885). Il est l'un des romanciers français les plus populaires, les plus publiés, traduits et commentés au monde et dont les oeuvres ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision. Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J'accuse » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres la même année.
Portrait de Claude Sempère
 
Notez-le !

Drapeau France 1964 - 2019
Francais, 55 ans

Journaliste français, remporte le prix Albert-Londres en 1997 pour un reportage sur le milieu corse. Ses nombreux reportages et enquêtes ont marqué l’histoire du magazine « Envoyé Spécial ».

Autres historien francais

Portrait de Christophe Deloire
 

Drapeau France 1971 - 2024
Francais, 53 ans

Journaliste français, engagé, infatigable défenseur de la liberté de la presse, directeur général de Reporters Sans Frontières (RSF) de 2012 à sa mort en 2024.
Portrait de Alain Gillot-Pétré
 

Drapeau France 1950 - 1999
Francais, 49 ans

Journaliste français, célèbre pour avoir présenté la météo sur Antenne 2 et TF1, avec son humour, pendant 18 ans.
Portrait de Bernard Giroux
 
Notez-le !

Drapeau France 1950 - 1987
Francais, 37 ans

Journaliste sportif français ayant commenté sur TF1 le Tour de France, et les Grands Prix de Formule 1, en compagnie de José Rosinski et a participé aux premières émissions Auto-Moto. Il s'est engagé ensuite dans diverses compétitions dont le rallye Paris-Dakar en tant que copilote. Il a réalisé la traversée du désert du Ténéré à pied, et a écrit « Désert, l'aventure tout terrain » (1987). Il fut le compagnon de la chanteuse Jeane Manson.
Portrait de Jean Mamère
 
Notez-le !

Drapeau France 1951 - 1995
Francais, 44 ans

Journaliste français, a travaillé pour le groupe France Télévisions, il est le frère du politicien français Noël Mamère.
Portrait de Emile Zola
 

Drapeau France 1840 - 1902
Francais, 62 ans

Écrivain et journaliste français, considéré comme le chef de file du naturalisme, ses romans les + célèbres sont « L'Assommoir » (1876), « Nana » (1879) et « Germinal » (1885). Il est l'un des romanciers français les plus populaires, les plus publiés, traduits et commentés au monde et dont les oeuvres ont connu de très nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision. Les dernières années de sa vie sont marquées par son engagement dans l'affaire Dreyfus avec la publication en janvier 1898, dans le quotidien L'Aurore, de l'article intitulé « J'accuse » qui lui a valu un procès pour diffamation et un exil à Londres la même année.
Portrait de Claude Sempère
 
Notez-le !

Drapeau France 1964 - 2019
Francais, 55 ans

Journaliste français, remporte le prix Albert-Londres en 1997 pour un reportage sur le milieu corse. Ses nombreux reportages et enquêtes ont marqué l’histoire du magazine « Envoyé Spécial ».

Autres points communs avec Alexandre Adler